Partagez | 
 

 La planète Roden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kochyra

avatar


Masculin Messages : 24
Age : 25
Zénies : 2000

Données du Personnage
Power Level: 117 000
Power Level en Kili: 2
Inventaire :

MessageSujet: La planète Roden   Ven Aoû 04, 2017 1:47 am

Après avoir rempli ma mission qui était de conquérir cette petite planète dont j'avais déjà oublié le nom, j'avais repris ma navette et décollé en direction de la planète Vegeta. Le voyage, même s'il était long, se passait bien et j'avais hâte de rentrer. Cela allait me prendre encore un temps. Du coup, je voulus dormir un peu et sombrai très vite dans un sommeil sans rêve.
Soudain, je fus réveillé brusquement par un bruit très énervant. Après vérification, je constatai que la navette avait un problème technique et qu'il fallait me poser d'urgence. J'entrai donc les coordonnées de la planète la plus proche. C'était une petite planète du nom de Roden. Je me demandais sur quel genre de planète j'allais me poser.

La navette bifurqua et s'approcha de Roden, puis entra dans son atmosphère pour enfin se poser violemment sur le sol. Je sortis de mon vaisseau et regardai autour de moi. Tout était vert. La planète était une gigantesque forêt. J'étais perdue au milieu de nulle part sur une petite planète où il n'y avait pas l'air d'avoir âme qui vive.

"Bordel, comment vais-je retourner sur Vegeta?"

Je m'envolai afin de chercher une éventuelle sortie où trace de vie, mais rien. Cela semblait confirmer que j'étais seule sur cette planète. Cette situation semblait sans issue.
Puis, j'entendis quelque chose bouger dans l'un des buissons autour de moi. Etait-ce un animal sauvage, ou juste mon imagination?
Cela recommença. Non, ce n'était pas mon imagination. Quelque chose bougeait autour de moi. Je me mis donc en position de combat, prêt à toute éventualité. Je scrutais les alentours, restant sur mes gardes, au cas où ce qui se cachait m'attaquerait. Une espèce de grosse bestiole touffue et armée d'une lance sortit du buisson. Au départ, je le fixai avec méfiance mais il ne s'attaqua pas à moi. Il se contenta d'approcher et m'adressa la parole:

"Vous êtes l'un d'eux?"

L'un d'eux? Que voulait-il dire? Il y aurait-il d'autres personnes sur cette planète? Et vu le ton froid qu'avait pris cette chose, "eux" ne devaient pas être des amis. Du coup, je lui demandai ce qu'il entendait par là:

"Comment ça, l'un deux? De qui parles-tu?"

"Tu n'es pas avec eux? Tu ne fais pas partie de ceux qui volent et pillent notre planète depuis peu?"

"Qui puissent-ils être, je suis seule. Je suis bloqué sur cette planète. Ma navette est tombée en panne et je fus obligée de me poser ici."

Au fond, je devais avouer que c'était une belle planète et que même si la conquête ne m'intéressait pas plus que ça, posséder cet endroit serait quelque chose en plus pour nous. De plus, si les combattants de cette planète se résumaient à cette boule de poil inoffensive, ce serait réglé en moins de deux. Par conséquent, j'eus une idée:

"J'ai une proposition à te faire. Je vous débarrasse de ces gêneurs et en échange, vous me fournirez un vaisseau pour que je puisse rentrer chez moi."

"Nous ne possédons pas de truc de ce genre."

La poisse, il fallut que la planète sur laquelle je tombai soit une sans technologie. Putain...

"Par contre, les voleurs en ont plein. Tu n'auras qu'à te servir."

C'était parfait. J'allais pouvoir me battre, conquérir une planète en plus et rentrer chez moi par la suite. J'allais m'amuser.

"Très bien. Marché conclu. Mais avant ça, j'ai faim. Tu aurais quelque chose à manger?"

"Oui, bien sûr. Viens, je vais t'emmener chez moi."

Je le suivis pendant longtemps. J'avais l'impression que la marche avait duré des heures et mon ventre criait famine. Nous arrivâmes dans un petit village. Ce dernier était peuplé de créatures touffues semblables à celle que j'avais rencontré et qui m'avait emmené ici.
Je m'installai à une table et fus rapidement servie. Je ne savais pas ce que c'était mais c'était délicieux, à tel point que j'en repris 12 plats, sous les yeux ébahis des habitants.

"Je suis crevée. Je m'occuperai de vos bandits demain matin, soyez-en sûrs."

J'allai me coucher et m'endormis aussitôt. Le lendemain, je me levai très tôt. J'avais hâte d'en finir avec cet endroit. Je me préparai et me mis en route. La créature d'hier me montra le chemin vers le repère de ces malfrats. Je décidai d'en savoir plus sur ce qu'il se passait ici:

"Il se passe quoi au juste? Pourquoi ces bandits en veulent-il à votre planète?"

"En fait, sous le sol de notre planète se trouve en abondance un minerai très cher. Nous n'y touchons pas car il ne nous intéresse pas. Mais ces bandits ont kidnappés certains de nos compagnons, à nous les Kwek, et les ont réduits en esclavage, les faisant travailler nuit et jour pour leur rapporter plus de minerai."

Je comprenais mieux. La vraie rancoeur qu'avait ce peuple envers ces criminels était le fait qu'ils les avaient enlevés et réduits à l'état d'esclave. Bah, tout ça n'aurait bientôt plus d'importance, de toute façon. La bête et moi continuâmes notre marche vers l'ennemi...
Revenir en haut Aller en bas
Gray Ashura

avatar


Masculin Messages : 722
Age : 23
Zénies : 2006

Données du Personnage
Power Level: 8 136 550
Power Level en Kili: 124
Inventaire :

MessageSujet: Re: La planète Roden   Sam Aoû 05, 2017 12:01 pm

Gray inspira profondément... Se frottant fortement les yeux.

" Que veux-tu dire par "Les réacteurs ne sont pas réparables.""

"Exactement ce que je viens de dire, boss. Ok, on peut faire des miracles, mais là, on a tout juste assez de matériaux pour éviter que les réacteurs dérivent dans l'espace. Tout le métal qui aurait pu nous servir à réparer le machin est tombé sur Terre et leur gouvernement se l'est approprié. Il considère que c'est nécessaire à leur développement pour l'extension galactique."

Le Rayden fédérateur tiqua. Une veine palpita sur son front alors que sa tension s’accéléra.

" Ils SE FOUTENT DE NOUS ?!"

"Apparemment, le dénommé Dr Gero a porté plainte pour dommages sur sa propriété de votre part et c'est approprié le minerai en dédommagement."

Gray regarda le technicien... Qui retourna le regard de son chef. Dans ce regard, on pouvait lire une seule et unique chose. Quel fils de ... Le Dr Gero avait non seulement kidnappé la madone du vaisseau durant une longue année, mais en plus, pour ajouter l'injure à l'insulte, voilà que ce dernier avait mis la main sur leur métal, une partie supplémentaire de leur technologie ET QU'EN PLUS IL FÉDÉRAIT l'opinion publique derrière lui ! C'était complètement absurde !
Le Rayden souffla un instant...

" Et donc on a quoi comme solution ? "

"Bah utilisez le téléporteur pour aller sur la planète Roden. On ne s’y est pas arrêté durant la grande exploration parce qu'on n'en avait pas besoin. On avait assez de faune et de flore... Quant au minerai, on l'a détecté, mais pas jugé utile de le prendre."

Et c'est là que Gray bénit une chose chez les Raydens. Quand un subalterne venait apporter un problème à son supérieur, il faisait une argumentation construite et proposait une solution viable avec ce qu'ils avaient...
L'imperator demanda quand même, assis sur son siège de commandant du navire...

" Des choses intéressantes sur cette planète ? "

"Euh... Un peuple peu intéressant du point de vue guerrier. Technologie faible, peu de force physique. Juste des boules de poils intelligente, enfin, relativement."

Gray soupira. En clair, un peuple qu'il n'avait pas besoin d'élever. Ses hommes et lui pourraient simplement extraire le minerai et réparer leur vaisseau aisément... Avant de repartir sur Raydenia pour la suite des opérations. Leurs téléporteurs étaient à court de carburant pour un saut plus long et les communications étaient mortes. Ce qui était un grain gênant, il fallait le reconnaître. Si ca se trouvait, des cibles prioritaires étaient attaquées et il ne pouvait pas intervenir comme il le devrait ou souhaiterait.

Le guerrier n’en pouvait plus. Le combat de la journée avait été particulièrement… Drainant. Les bras en étaient tombés pour le Commandant… Littéralement. Un de ces bras avait été arraché par sa Douce… Inutile de dire que quand son bras avait été rattaché, cela n’avait ni été agréable ni indolore. Alors, il avait… Hurlé. Gray avait également ordonné qu’on accélère les recherches sur les propriétés du symbiote de Solena afin de le produire en masse pour ses soldats… Le principe du symbiote visant à augmenter les compétences du guerrier était un excellent concept et Démonius avait réellement fait un travail impressionnant avec… Heureusement, la section scientifique faisait des merveilles actuellement et là, il pouvait leur faire confiance pour qu’ils y arrivent bientôt.

Non, ce qui intéressait le Rayden, c’était autre chose… C’était… Elle. Ilias.
La déesse dormait dans une capsule de soin dans l’infirmerie… Les médecins lui avaient expliqué en détail, à sa demande, ce qu’avait subi la déesse. Le Rayden la contemplait… C’était autant son corps que son esprit qui avait été abîmé. Elle avait souffert le martyr et maintenant elle devait se reconstruire. Gray contemplait son ange… Il voulait la tenir dans ses bras. L’embrasser. Lui montrer qu’elle était en sûreté… Près de lui, à jamais. Si le Rayden se mettait à souhaiter l’immortalité… C’était pour elle. Pour se tenir à ses côtés, pour l’éternité. Elle avait peur de s’engager car Gray était mortel et voué à disparaitre. La solution était simple, et le Rayden avait l’intention de le faire tôt ou tard. Il deviendrait immortel... Un état qui résolverait tant de problème. Qui serait à la tête de la Fédération après Gray ? Personne car il serait éternel. Qui protégerait l’univers à sa mort et à celle de Pan ? Hé bien Pan serait la seule à mourir. Gray lui continuerait le combat, devenant le mur éternel de la civilisation contre la barbarie des Démons.

Le Rayden s’en alla d’un pas preste… Il aurait également besoin de plus de guerriers. Plus de guerriers d’une puissance suffisante. Des légions entières… Mais il les lui faudrait rapidement… Si seulement il avait eu accès aux informations, aux procédures qui avaient menés à la création de son double alternatif… Un tel super soldat… Arrivé à le reproduire en masse permettrait d’avoir des légions de super-êtres pour assurer la paix de sa fédération.
Rékon l’avait appelé imperator… Et maintenant le titre avait un son nouveau à ses oreilles. Avant c’était le son du dictateur… Maintenant, pour Gray, cela sonnait comme le bruit du pavois se tenant face aux démons et leurs seigneurs. Leur Chaos contre son Ordre. Sa paix contre leur guerre.
Le Guerrier sourit. Il voyait l’avenir. Dedans se dessinait la guerre. La mort… Mais également, la vie et la renaissance. Le Rayden serait pour s’en assurer.


Plus tard, Gray s’arrêta un instant devant la salle d’entraînement, qui servait à contenir Végéta. Maintenant, voilà un danger supplémentaire qui rôdait ailleurs… Probablement sur Terre. Hé bien que cela leur serve de leçons et qu’ils ne viennent pas pleurer auprès de lui pour… enfin, si. Qu’ils viennent pleurer. Mais ils devraient comprendre que parce qu’ils lui ont pris des ressources, il ne pourra pas intervenir aussi rapidement qu’il aurait pu.

Gray sourit un peu… A cette pensée. Le Rayden saisit ensuite une des hampes de téléportation, alors que celle-ci s’enclenchait. La lumière changea un bref instant et tout les Raydens eurent des visions étranges et improbables… Voyant des visions d’eux-mêmes alternatives, impossibles et loufoques. Certains se virent à la place de Gray ou comme des canapés parlant. En même temps les mecs du marché noir avaient clairement expliqué qu’il s’agissait d’une machine à improbabilité infinie. Alors, ce genre d’effets secondaires était normal.

En face de la baie d’observation, Gray pu observer la planète… Roden. Une jolie planète. Peuple assez primitif… Mais…

« Les Scanners indiquent la présence d’un gros vaisseau spatial. Des indépendants, chef. »

Gray soupira… Voilà. C’était le moment de retourner au travail. Il devait agir pour empêcher ce genre de comportement, car Gray sentait venir dans 3. 2. 1…

« Et ce sont des esclavagistes. »

Imposer des règles TRES STRICTES SUR LE VOYAGE SPATIAL. Ou alors, remplacer le voyage spatial par un système de téléportation accessible à tous… ENSUITE, déclarer le vol spatial nécessité étatique et donc réservé aux officiels. Parfait. Voilà une bonne idée… Pour le système… Hum… Sa technique de téléportation instantanée combinée à des balises Raydens avec du Ki dedans ? Cela pourrait être intéressant, surtout avec les applications sur le long terme. Il y avait moyen de faire tant de chose intéressante avec ce genre d’idée…

Gray fit craquer son cou, alors que son armure se mettait en place autour de lui. Il était l’heure d’une petite sortie et cette fois, Brassica ne risquait pas de perdre de membres dans l’histoire.
Le Chef des Raydens rejoint donc sa sœur dans le sas de la navette et les deux descendirent tranquillement… Sa sœur était motivée à bloc. Des esclavagistes à taper pour se détendre… Parfait. Pas besoin d’une approche discrète… Gray se posa à côté de leur vaisseau et l’immobilisa en utilisant son magnétisme, alors que les aliens le regardaient en le braquant. Geez. Quand les gens comprendraient-ils…
Qu’ils ne pouvaient rien contre leur nouvel empereur ?

_________________
"For those we cherish,
We die in glory"


Force physique : 1 020 000 - Résistance physique : 2 020 000 -Magie : 0 -Résistance magique : 1 220 000 -Vitesse 2 020 000
Revenir en haut Aller en bas
Kochyra

avatar


Masculin Messages : 24
Age : 25
Zénies : 2000

Données du Personnage
Power Level: 117 000
Power Level en Kili: 2
Inventaire :

MessageSujet: Re: La planète Roden   Mar Aoû 08, 2017 4:16 am

Toujours accompagnée du gros poilu, je marchais à travers la forêt. Cela me semblait interminable. Cela faisait des heures que nous avancions et toujours pas la moindre trace d'un quelconque ennemi. Je commençai à bouillonner intérieurement. Soudain, j'entendis un bruit qui provenait d'un peu plus loin. Ne sachant pas ce que c'était, je dis:

"Va te cacher!"

Comme ça, il ne traînera pas dans mes pattes. Je décidai d'avancer sans me faire remarquer vers la source du bruit que j'avais entendu. Je marchai donc sur la pointe des pieds, m'arrêtant tous les trois pas pour tendre l'oreille afin de distinguer un éventuel autre mouvement. J'arrivai finalement devant un buisson. Le bruit provenait de derrière celui-ci. Je le soulevai afin de débusquer mon ennemi qui était...un petit animal touffu. La petite créature s'enfuit en me voyant.

"Sérieusement?!"

Tout ça pour ça ! Bon, il était temps de reprendre la route. Je rejoignis la bête et nous voulûmes reprendre la route. C'est à ce moment-là que nous entendîmes une voix provenant de derrière nous. Je fis un bond en arrière et retombai sur mes pieds pour faire face à la provenance de la voix. Là, se tenaient deux individus, tenant en leur main droite une arme. Ils portaient tout deux la même tenue kaki, des bottes noires et des gants noirs. Leur visage était similaire, à quelques détails près: il était de couleur bleue, leurs yeux étaient bleus à tous les deux et deux antennes se trouvaient au niveau du front. L'un d'eux s'adressa à nous d'un ton très dédaigneux, avec un sourire satisfait:

"Chouette, deux nouveaux esclaves!"

Puis, il continua:

"En plus, l'un d'eux est une femme. Elle va peut-être remplir plus qu'une simple fonction d'esclave."

Puis, ils se mirent à rire tous les deux. Je voyais ce qu'ils avaient en tête, ces deux pervers. Ils risquaient d'avoir une drôle de surprise.
Soudain, avant que je puisse réagir, mon compagnon fonça sur l'un d'eux. Hélas, il ne put les atteindre: l'un des deux esclavagistes tira un laser avec son arme, en plein dans la tête du poilu. Ce dernier tomba lourdement sur le sol, mort. Quel imbécile ! Comment allais-je faire pour trouver leur base, moi, maintenant? Tu savais pas mourir après?
La solution me sauta soudainement aux yeux. Comment n'avais-je pas passé à ça plus tôt? Je mis mon plan en marche:

"O..ok, c'est bon, je me rends. Ne me faites pas de mal, s'il vous plaît."

L'un des malfrats s'approcha de moi et me ligota les mains. Puis, ils se placèrent de la façon suivante: l'un devant moi, l'autre derrière. Nous avançâmes pendant un long moment à travers la forêt quand je pus distinguer une partie plus dégagée. En fait, c'était carrément dénué de végétation. A la place, se tenait un énorme bâtiment. Cela devait être leur base, encore un peu de patience et je me retrouverais chez eux.
Quand nous eûmes approché l'endroit, je pus mieux tout distinguer. Il y avait le grand bâtiment principal et aux alentours se trouvaient plusieurs énormes trous dans lesquels descendaient et remontaient des bêtes poilues, semblables à celle qui m'accompagnait. Ils se tuaient tous à la tâche et auprès de chaque trou était posté un soldat vérifiant chaque entrée et chaque sortie.
Aussi, se trouvait un drôle de type en armure, braqué par plusieurs de ces crapules. Ce qui voulait dire que ce gars n'était pas l'un de leurs alliés. Je décidai d'agir:

"Bon, ça suffit les conneries."

Je tirai sur mes liens, les arrachant très facilement et donnai un coup de poing à mon premier ravisseur, suivi d'un coup de pied au second, les envoyant valser tous les deux contre des arbres, ce qui les assomma. Je balançai ensuite un kikoha vers l'un des gardes de l'une des mines au hasard, ce qui le tua.

"Ils sont très faibles, en fait. J'ai peut-être mis un peu trop de puissance dans cette attaque."

J'avançai vers les criminels qui avaient encerclé le drôle de type, bien décidée à en découdre...
Revenir en haut Aller en bas
Gray Ashura

avatar


Masculin Messages : 722
Age : 23
Zénies : 2006

Données du Personnage
Power Level: 8 136 550
Power Level en Kili: 124
Inventaire :

MessageSujet: Re: La planète Roden   Lun Aoû 14, 2017 4:36 pm

"Qui va là ?!"

Fit le soldat en braquant Gray qui soupira... Avant de claquer des doigts dans son armure. Les réacteurs du vaisseau tombèrent, pur et simplement sur le sol.

"L'Impérator Gray Ashura. Il se trouve que cette planète fait partie de mon espace galactique et que je hais l'esclavage. Comme ma petite soeur à moitié sayajine ici présente."

La petite Brassica frappa ses poings l'un contre l'autre, l'air réellement énervée parce qu'elle voyait. Elle regarda son frère qui hocha la tête dans sa direction.

"Même si je suis d'ordinaire sympathique, il y a des choses que je ne peux pas me permettre de laisser passer. Rendez vous ou..."

Un tir de blaster percuta la tête de Gray, qui recula légèrement sous l'impact... Avant de revenir à sa position initiale, reprenant sa phrase.

"Ou mourez. Brassica, amuse toi."

La demi-sayajine sourit, carnassière... Avant de foncer sur les ennemis et de les transpercer de part en part en rigolant. Gray regarda le tout, et se demanda, alors qu'un ennemi éclaboussa sa visière... Est-ce qu'il ne devrait pas limiter ses instincts ? Nan car là, sa soeur prenait un certain plaisir à massacrer les méchant... Bon d'un autre côté, cela valait mieux que d'hésiter sans arrêt sur la mort du premier venu. Gray l'accepta pour l'instant, tout en se disant qu'il faudrait tout de même qu'Ilias et lui s'occupe de rectifier ce penchant un grain trop prononcé chez elle...
Soudain, une puissance fit relever la tête de Gray... Qui regarda dans la direction de Kochyra. Le Rayden fit un pas...
Pour se retrouver directement devant, se penchant pour l'examiner.

"Tiens donc... Forme de type terrienne sayajine... Mais dotée d'une puissance bien trop élevée pour ne pas être sur ma liste de Terrien à surveiller. Possible sayajine donc ? Intéressant. Je vous pensais quasiment tous mort lors de la destruction de Végéta."

Analysa à haute voix l'Impérator... Avant de se rendre compte qu'il l'avait fait d'un ton froid. D'un autre côté, la dernière sayajinne à avoir croiser la route de raydens avait détruit une part de son vaisseau. Ce qui amenait sa présence ici d'ailleurs. Toutefois, la reconnaissance faciale l'indiquait comme non responsable de l'attaque sur son vaisseau.

"Mes condoléances pour la perte de votre peuple si vous êtes bien une sayajinne. Puis-je savoir en revanche ce qui vous amène sur cette planète ? En tant qu'esclave de ces ... Cadavres maintenant ? BRASSICA, ON JOUE PAS AVEC LE COEUR DES GENS. NON, MÊME QUAND C'EST DE MANIÈRE LITTÉRALE !"

Gray reprit son attention sur la sayajinne... Même si elle était agressive... Meh. Brassica devrait réussir à la calmer. D'ailleurs la gamine s'approchait, ensanglantée... Avec un grand sourire... Et les bras ouverts.

"C'est une coupine ?"

_________________
"For those we cherish,
We die in glory"


Force physique : 1 020 000 - Résistance physique : 2 020 000 -Magie : 0 -Résistance magique : 1 220 000 -Vitesse 2 020 000
Revenir en haut Aller en bas
Kochyra

avatar


Masculin Messages : 24
Age : 25
Zénies : 2000

Données du Personnage
Power Level: 117 000
Power Level en Kili: 2
Inventaire :

MessageSujet: Re: La planète Roden   Mar Aoû 22, 2017 10:00 pm

L'Homme à l'armure me fit une révélation. D'après lui, Végéta avait été détruite et mon peuple avait disparu. S'il savait comme je m'en fichais du sort de mes congénères. Encore mieux, j'étais contente que la plupart d'entre eux ont péri. Ainsi, tout ce que je trouvai à lui répondre fut:


"Ah...ok. Tant pis"


Je n'éprouvais pas la moindre tristesse. Mon expression faciale le montrait bien et il a dû s'en douter. C'est vrai, au fond, j'étais libérée d'un fameux poids. J'allais enfin pouvoir agir comme je le voulais. Plus de supérieur, plus d'attache, plus de mission débile. Par la suite, il me demanda la raison à ma venue sur cette planète. 


"Je suis là pour dégager ces gens"


J'avais répondu ça en pointant du doigt le bâtiment. Puis je lui retournai sa question:


"Et toi? Tu fais quoi ici?"


Avant qu'il ait pu me répondre, d'autres gardes sortirent du bâtiment, trois précisément, et nous braquèrent avec leur arme. A la vue des cadavres de leurs compagnons, ils s'énervèrent. L'un d'eux tira sur moi mais je parai son laser d'une seule main. Puis, je chargeai un kikoha dans chacune de mes mains et les envoyai en direction de celui qui avait osé tirer sur moi. Il se le prit de plein fouet et mourut sur le coup. Je tournai ma tête en direction des deux autres et leur dis:


"A votre tour, maintenant !"


Puis, je me tournai vers le type en armure et sa copine:


"A moins que vous ne vouliez vous en charger. Ce genre d'adversaire minable ne m'intéresse pas."
Revenir en haut Aller en bas
Gray Ashura

avatar


Masculin Messages : 722
Age : 23
Zénies : 2006

Données du Personnage
Power Level: 8 136 550
Power Level en Kili: 124
Inventaire :

MessageSujet: Re: La planète Roden   Mer Aoû 23, 2017 4:43 pm

Gray observa la sayajinne, tranquillement derrière son masque. Etait-elle sous le choc de la nouvelle pour ne pas réagir ? ... Non. Son aura était... Trop calme. Il avait déjà ressenti l'aura de personne trop choquée pour réagir, et l'aura de la sayajinne ne variait pas selon ce modèle là... Apparemment... Elle serait... Contente ?

Le Rayden fut un peu surpris. Même si à l'origine il n'aimait pas trop son propre peuple, si on lui avait annoncé la destruction de son peuple durant son voyage, il en aurait pris un coup.

"Votre réaction est... Particulière."

D'autres personnes sortirent du bâtiment, et commencèrent à tirer sur l'impérator et son interlocutrice... Celle-ci s'impatienta et atomisa pur et simplement le premier, laissant le reste à Gray et Brassica... Brassica qui se désintéressa du calin pour les ennemis... Avec lesquels elle se mit à se battre. Pour préciser, elle en avait pris un et s'en servait comme d'une arme pour massacrer les autres...

"Je crois que ma soeur s'amuse suffisamment. Vous savez, les enfants à cet âge..."

Soupira le Rayden, un peu fatigué par l'enfance de sa soeur... Tout en faisant aller...
Puis, la Sayajinne lui posa une question à laquelle il pensait avoir répondu en se présentant plus tôt aux bandits.

"Je suis Gray Ashura. Impérator de la Fédération Rayden. Il se trouve que cette planète fait partie techniquement du cadrant que je contrôle et qu'elle dispose de ressources dont j'ai besoin.
Les bandits sont un heureux bonus. BRASSICA ! OUBLIE PAS DE D'ABORD EVACUER LES OTAGES !
"

"OUI GRAND FRERE !"

fit la voix qui venait du building, alors que des gens volaient en sortant des murs... Probablement propulsée par la grande enfant qu'était Brassica.
Le Rayden détailla un peu plus la jeune femme en face de lui... Bonne puissance... Savait se battre...

"Intéressé par un emploi dans l'armée d'ailleurs ? En tant que soldat de réserve. Basiquement, tu fais ce que tu veux tant que cela ne me nuit pas... Et tu accomplis les missions que je te donnerais de temps à autre. Cela vient avec une sécurité sociale et de l'argent bien évidemment..."

Fit l'empereur. Pour la simple et bonne raison que la sayajinne semblait puissante et qu'un jour, peut-être, elle finirait par avoir le Super Sayajin...

"Une fois que vous aurez le niveau suffisant, Brassica pourra t'enseigner le Super Sayajin. Elle le maîtrise... Un peu."

Puis, le Rayden qui voyait les otages être évacués par un trou dans le bâtiment, les surveillait du coin de l'oeil... Afin d'éviter les soucis éventuels.


_________________
"For those we cherish,
We die in glory"


Force physique : 1 020 000 - Résistance physique : 2 020 000 -Magie : 0 -Résistance magique : 1 220 000 -Vitesse 2 020 000
Revenir en haut Aller en bas
Kochyra

avatar


Masculin Messages : 24
Age : 25
Zénies : 2000

Données du Personnage
Power Level: 117 000
Power Level en Kili: 2
Inventaire :

MessageSujet: Re: La planète Roden   Mer Aoû 23, 2017 10:27 pm

L'Histoire des personnes armées étant réglée, nous pûmes continuer notre conversation. L'Homme se présenta sous le nom de Gray Ashura et d'après ses dires, cette planète serait sous son contrôle. Ensuite, il envoya sa soeur aller se battre avant de continuer la discussion avec une proposition. Ladite proposition concernait une place dans son armée, avec à la clé sécurité et argent. Je m'apprêtais à refuser catégoriquement la proposition quand, après avoir marqué une courte pause, il ajouta que Brassica, sans doute sa soeur, m'enseignerait le super saiyajin. Le super saiyajin? J'en avais déjà entendu parler mais je n'en avais jamais vu de ma vie. Du coup, la proposition m'intéressait un peu plus et tout cela me fit hésiter.

Pesons les "pour" et les "contre" de la proposition de Gray. Pour les "contre":

1- J'avais l'habitude de rester seule et vu ce qu'il s'était passé lors de ma dernière mission, j'aimais encore moins être embarqué dans une équipe, un gang, une armée, une assemblée ou que sais-je.

2- Qu'est-ce qui me disait que je pouvais lui faire confiance? Qu'est-ce qui me disait que argent, sécurité sociale, liberté n'étaient pas illusoires?

3- Je n'avais pas envie de revivre ce que j'avais vécu toute ma vie, à savoir être sous le joug de quelqu'un.

Les "pour" maintenant:

1- Cette histoire de super saiyajin m'intriguait, j'aimerais en savoir plus.

2- J'avais devant moi un billet pour quitter cette planète. D'une certaine façon, je n'avais pas le choix.

3- Même si cela restait secondaire, l'argent constituait un bonus non négligeable. 

4- J'allais peut-être pouvoir progresser bien plus vite que par moi-même. Mon intuition me disait que ces deux individus étaient bien plus forts.

5- S'il disait vrai, j'allais non seulement progresser mais aussi être totalement libre de faire ce que je voulais. Puis, les missions, tant qu'elles consistaient en un bain de sang, cela serait un bon défouloir.


Après avoir pesé le pour et le contre, j'en vins à la conclusion que la meilleure solution serait de le suivre. Néanmoins, je resterais sur mes gardes. De ce fait, j'esquissai un sourire à mon interlocuteur et lui donnai ma réponse:

"Très bien, j'accepte votre proposition."

Je tournai la tête et vis que les otages étaient évacués à vitesse grand V. Impressionnant. Ces bandits ne firent vraiment pas long feu face à nous.
Revenir en haut Aller en bas
Gray Ashura

avatar


Masculin Messages : 722
Age : 23
Zénies : 2006

Données du Personnage
Power Level: 8 136 550
Power Level en Kili: 124
Inventaire :

MessageSujet: Re: La planète Roden   Mar Aoû 29, 2017 12:33 am

"Hé bien dans ce cas, je suis ravi de vous accueillir dans l'armée de la Fédération Galactique."

Fit avec un grand sourire Gray en baissant son masque... Bon. Même dans le pire des cas, Kochyra n'arriverait qu'à l'égratigner. Il pouvait se permettre de se montrer à découvert devant elle...

"Vous êtes donc une soldat au rang de Free-Lancer. Cela vous donne le droit de vous déplacer et de permettre aux planètes de rejoindre notre fédération face aux démons. S'ils refusent alors qu'ils sont intéressants stratégiquement... J'imagine que vous saurez quoi faire."

Le Rayden n'était pas dupe quant au fait que l'on essaierait de l'entuber sur sa fédération : la Terre avait été une amère leçon... Alors on essaierait une approche diplomatique en premier lieu, puis l'annexion en second. Les sayajins survivants de l'Empire de Freezer seraient particulièrement utiles à cette fin, Gray le devinait aisément... Mais il se rappelait également un autre détail dans la collaboration Freezer-Sayajin...

"En revanche... Foutez le désordre dans mon Empire, et je prendrais une minute nécessaire pour vous éradiquer. Proprement."

Le rayden se contenta de son ton froid et monotone pour faire cette menace... Mais pour l'illustrer, il fallait des actes.
L'acte en question fut le Rayden qui se mit à grandir en taille et en masse pour atteindre quasiment 8 mètres de haut, devenant un titan de métal aux yeux rouges... Titan qui hurla avant que le sol ne se mette à trembler autour d'eux et que du métal gris ne surgisse des entrailles de la Terre autour d'eux. Métal qui s'échappa rapidement de la planète entière... Pour se diriger vers un certain vaisseau et le réparer...
Le Rose-Marie avait de nouveau la matière première pour être un.
L'impérator repartait en conquête galactique.

"Mais honnêtement, j'espère que nous n'aurons pas à en arriver là, mademoiselle. Oh. Et vous aurez un chaperon sur le vaisseau. La dernière sayajinne qui y est passée nous a laissé de mauvais souvenirs. Personnellement, j'aimerais que vous laissiez autre chose qu'une tâche de brûlure contre un mur."

Expliqua préventivement Gray, tout en gérant les piliers de métaux qui s'échappaient du sol pour aller dans les cieux...

_________________
"For those we cherish,
We die in glory"


Force physique : 1 020 000 - Résistance physique : 2 020 000 -Magie : 0 -Résistance magique : 1 220 000 -Vitesse 2 020 000
Revenir en haut Aller en bas
Kochyra

avatar


Masculin Messages : 24
Age : 25
Zénies : 2000

Données du Personnage
Power Level: 117 000
Power Level en Kili: 2
Inventaire :

MessageSujet: Re: La planète Roden   Mar Aoû 29, 2017 9:09 pm

L'Homme me mit au jus quant aux différentes consignes à suivre une fois engagé dans son armée. Il m'expliqua mes droits, mes devoirs mais aussi mes sanctions en cas de désordre. Pour moi, cela paraissait clair qu'il ne blaguait pas. Mais monsieur se sentit obligé d'en rajouter en se transformant en une chose énorme de presque 10 mètres. Il était tout en métal. D'ailleurs, par je ne savais quel moyen, il faisait sortir du métal du sol et ces morceaux de métal s'envolèrent dans les cieux. 

Bref, par la suite, il m'expliqua aussi qu'il allait me mettre un chaperon sur le dos. Cela voulait donc d'ores et déjà dire que je ne serais pas libre de mes mouvements une fois à bord. Ce type allait constamment m'épier, me surveiller, savoir ce que je faisais à chaque seconde de chaque minute de chaque heure de la journée. Cela m'horripilait déjà. Je fus tentée de changer d'avis et de refuser la proposition si l'on me collait un chaperon mais, à bien y réfléchir, j'avais plus à perdre en refusant qu'en acceptant. Cela serait un mal pour un bien, en quelque sorte. De plus, je pourrais toujours me débarrasser d'un tel parasite une fois devenue plus forte. 

En attendant, j'allais bien faire semblant d'être une saiyajin docile. J'allais suivre chaque instruction à la lettre, le temps que je prenne en puissance et en expérience de combat. Aussi, je me ferais plaisir lors de missions. Je serais sans pitié. La diplomatie? Ce n'était vraiment pas mon truc. De fait, je passerais directement à la seconde étape qui est la manière violente. Rien que ces pensées de tous ces combats qui m'attendaient me mirent l'eau à la bouche et je ne pus m'empêcher d'exprimer mon impatience envers ce qui était censé être mon nouveau chef.

"Je vous suis. Je ne vous cache pas que j'ai hâte de partir d'ici. En avons-nous terminé avec cet endroit?"
Revenir en haut Aller en bas
Gray Ashura

avatar


Masculin Messages : 722
Age : 23
Zénies : 2006

Données du Personnage
Power Level: 8 136 550
Power Level en Kili: 124
Inventaire :

MessageSujet: Re: La planète Roden   Mar Sep 05, 2017 11:38 pm

Gray hocha la tête à la demande de sa subordonnée. Inutile de rester plus longtemps que nécessaire sur cette planète... Qui était de moindre importance. Aucune valeur stratégique, plus de ressources nécessaires maintenant et des habitants qui ne serviraient pas à grand chose lors de la lutte contre les démons si on les élevait. Après ? Bien sûr. Mais tant que les habitants n'étaient pas capable de supporter leur propre poids, de se défendre convenablement par eux-même ou si tout simplement ils n'avaient pas de capacités suffisantes pour justifier leur intégration... Il était inutile de les mêler au conflit. Cela ne leur causerait que du malheur...

Le Rayden en chef finit par siffler, appelant Brassica, qui apparut, rouge du sang de ses ennemis, avec des tripes et des entrailles un peu partout. Sa tenue était officiellement fichue, au grand dam de Gray qui en avait marre de l'envoyer au nettoyage au moindre combat, mais bon. On ne faisait pas intervenir Brassica sur le champ de bataille sans casser quelques hommes sur le chemin.

"Brassi ? Elle s'appelle Kochyra, et c'est une sayajine."

Expliqua doucement le grand frère à sa petite soeur, qui se tourna vers la madame, avec de grands yeux et un sourire...

"C'est une méchante ou une gentille ?"

Gray regarda Kochyra... L'air neutre. Il dit alors la vérité.

"Je veux lui donner une chance de prouver sa valeur. Tu vas donc l'aider sur le vaisseau à se repérer et à connaitre les gens. Si jamais elle fait la moindre action bizarre..."

Brassica regarda Kochyra, avec un sourire toujours aussi gentil, qui contrastait avec son apparence actuel. Un sourire de pur innocence et de câlin.

"Y aura pas besoin ! Hein ? T'as pas envie que je t'arrache la colonne vertébrale, pas vrai ? Parce qu'on va être coupine !"

Gray frotta la tête de sa sœur, avec vigueur et force...

"Exactement..."

Le Rayden posa son autre main sur l'épaule de Kochyra.

"Maintenant, on décolle."

Avant que la sayajine n'eut le temps de réagir, Gray les téléporta dans le vaisseau de l'Impérator...
Dans une salle à hangar. Avec des petits vaisseaux et navettes, identiques à la capsule de Kochyra. [Pour justifier que t'en ai une nouvelle ^^]

"Mesdemoiselles... Je vais vous laisser. Je dois superviser les réparations. En revanche, Brassica... Si tu veux, tu peux aller faire un tour dans les salles d'entraînements. Elles devraient plaire à notre nouvelle amie."

Le Rayden regarda une nouvelle fois Kochyra, toujours aussi neutre. Une sayajinne, c'était une arme tactique suffisamment importante pour qu'il la veuille. Elle était également suffisamment dangereuse pour qu'il la tienne en laisse... Le temps qu'elle fasse ses preuves.
Lui, il avait quelqu'un d'autre à voir...
L'Impérator disparut instantanément de la vue des deux femmes… Puis Brassica, se tourna vers Kochyra, lui prenant la main, l’air tout excitée.

« [color=#990000] Grand frère va voir Grande sœur Ilias ! C’est une magicienne super hyper puissante. Mais ce qui est important, c’est qu’on a la super salle ! Y a de la gravité augmentée jusqu’à fois beaucoup ! Des armes qui nous tirent dessus ! Et les murs sont suffisamment solides pour qu’on puisse s’amuser dedans ! Ca te dit ? [color] »

_________________
"For those we cherish,
We die in glory"


Force physique : 1 020 000 - Résistance physique : 2 020 000 -Magie : 0 -Résistance magique : 1 220 000 -Vitesse 2 020 000
Revenir en haut Aller en bas
Kochyra

avatar


Masculin Messages : 24
Age : 25
Zénies : 2000

Données du Personnage
Power Level: 117 000
Power Level en Kili: 2
Inventaire :

MessageSujet: Re: La planète Roden   Jeu Sep 07, 2017 2:38 am

L'Homme et sa soeur m'emmenèrent dans leur vaisseau. Tout ce que je pouvais dire était qu'il avait l'air vachement spacieux, de quoi accueillir un bon nombre de personnes. Nous atterrîmes dans un gigantesque hangar rempli de vaisseaux. Je n'en avais jamais vu autant auparavant. Je n'eus pas le temps de visiter plus en profondeur ce vaisseau, puisque l'autre saiyajin m'attrapa la main et m'emmena, toujours avec son sourire niais aux lèvres, vers la salle d'entraînement. Les choses devenaient enfin intéressantes. Je n'avais plus trop l'habitude de m'entraîner avec quelqu'un. J'avais appris depuis un bon moment à m'en sortir toute seule, par mes propres moyens. J'avais été trahie tellement de fois que j'en avais totalement perdu la confiance envers les autres. Mais ici, ça avait l'air différent. D'une part, je n'avais pas le choix si je voulais quitter ce trou à rat. D'autre part, l'homme et sa soeur avaient l'air de personnes honnêtes. Du moins, je l'espérais. 

Brassica me parla ensuite de Illias, une sorcière très puissante que l'homme allait rencontrer. Raison de plus pour me tenir à carreau pendant un petit moment. J'étais peut-être une fille très fière et vaillante mais je savais faire preuve d'intelligence quand il le fallait. Je n'étais pas comme certains saiyajin qui, même en échange de leur vie, voulaient conserver cette fierté et cet air dominateur intacts. Bien sûr, il ne fallait pas croire que cette situation me plaisait, je préférais encore insister là-dessus. C'était donc un mal pour un bien.

L'autre saiyajin et moi-même quittâmes le hangar et nous mîmes en route vers la salle d'entraînement. Mine de rien, c'était vraiment immense, plus que ce que je n'avais jamais vu de ma vie. Nous parcourûmes plusieurs corridors et enfin, nous passâmes par une porte qui débouchait sur la salle d'entraînement. Même ça, c'était immense. Je me souvenais de celle de la planète Végéta mais celle-ci avait l'air encore meilleure. J'avais hâte de débuter l'entraînement et cette simplette allait m'aider à atteindre des niveaux que je n'aurais jamais soupçonné, même dans mes rêves les plus fous. Je m'approchai lentement du tableau de commandes. Puis, tournant la tête vers ce qui me servait de coéquipière d'entraînement, je demandai:

"Bien, par quoi commençons nous, ma chère?"
Revenir en haut Aller en bas
Gray Ashura

avatar


Masculin Messages : 722
Age : 23
Zénies : 2006

Données du Personnage
Power Level: 8 136 550
Power Level en Kili: 124
Inventaire :

MessageSujet: Re: La planète Roden   Sam Sep 30, 2017 10:04 pm

[Désolé Kochyra, mais j'ai vraiment aucune inspiration... Puis-je te proposer d'arrêter le RP ici s'il te plait ? Car là, j'ai vraiment une panne...]

_________________
"For those we cherish,
We die in glory"


Force physique : 1 020 000 - Résistance physique : 2 020 000 -Magie : 0 -Résistance magique : 1 220 000 -Vitesse 2 020 000
Revenir en haut Aller en bas
Kochyra

avatar


Masculin Messages : 24
Age : 25
Zénies : 2000

Données du Personnage
Power Level: 117 000
Power Level en Kili: 2
Inventaire :

MessageSujet: Re: La planète Roden   Jeu Oct 05, 2017 9:53 pm

[ D'accord, il n'y a aucun souci. Merci pour le RP ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La planète Roden   

Revenir en haut Aller en bas
 

La planète Roden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le Bio peut nourir la planète
» Sommes nous trop nombreux pour notre planète ?
» [Deck] Bienvenue sur la planète la plus inhospitalière du système
» [F] Holland Roden - Citoyens ou Indépendants
» Holland Roden ♦ Meilleure amie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Ball Reborn  :: Univers :: Espace :: Autres Planètes-