Partagez | 
 

 Et majin Bii devint … majin Biiliana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Majin Bii

Majin Bii


Masculin Messages : 16
Age : 41
Zénies : 1

Données du Personnage
Power Level: 1000
Power Level en Kili: 0
Inventaire :

MessageSujet: Et majin Bii devint … majin Biiliana    Dim Sep 10, 2017 7:25 pm

Le souci avec les majin purs  c’est qu’ils n’ont pas la même notion du temps que la plupart des autres races. Ainsi, par exemple, faire un « pti somme » ne dure pas quelques dizaines de minutes comme les humains mais peut aller d’une ou deux seconde à plusieurs années. Après tout qu’est ce que 2 ans pour un individu qui ne vieillit pas ? 


Entre temps, la vie repris son cours Zarbon. Quelqu’un est même venu le voir, imaginant qu’il allait se réveiller. Hélas, pour lui il se trompait. Le Majin en aurait été sans doute désolé s’il avait été capable de ressentir ce sentiment.
Alors qu’on le prenait désormais pour la version maléfique de la Belle au Bois Dormant, un évènement imprévu allait bientôt modifier l’existence paisible de notre Majin.
Comme la plupart des planètes habitées de la galaxie, Zarbon organise un concours de beauté. Le règlement est simple. Il y a des concours au niveau local, au niveau des royaumes, au niveau des continents et enfin au niveau mondial. A chaque fois, la gagnante d’un concours affronte la tenante du titre. Tout se passait très bien pour Zania jusque là. Quadruple « miss Zarbon », elle envisageait de remporter une nouvelle fois la couronne et de devenir, avec son 5ème titre la zarbonnienne la plus titrée de l’histoire du concours. Hélas, plus le temps passait et plus l’avenir s’assombrissait. Les prochaines élections avait lieu dans une semaine et, le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle n’était pas favorite. Sa bête noire  se prénommait «  Illinia » une jeune zarbonnienne à la beauté légendaire. Même Zania le reconnaissait, elle était vraiment très jolie et sa plastique n’avait que très peu de défaut. Pour ne rien arranger, c’était un cœur pur d’une générosité rare. Toujours un mot gentil pour ses fans et, lorsqu’elle gagnait un concours, la plus grande partie de ses gains allait aux habitants les plus pauvres. Dans ses diners de gala, les plus défavorisés étaient toujours invités. La quadruple championne n’avait rien contre aider les pauvres, bien au contraire mais dans le cas précis cela donnait à sa rivale une popularité qui lui serait fatale. Chaque semaine elle gagnait des points jusqu’à ce qu’un mois avant le concours elle dépasse les 80% d’opinion favorables. Pour les derniers jours, Zania ne savait pas .Dégoutée,  elle avait cessé d’écouter mais une chose était sure, la popularité d’illiana continuait  d’augmenter. Depuis des semaines, elle vivait l’enfer. Elle allait échouer si près de la consécration. Ce n’était pas possible. Ce n’était pas concevable  Elle avait tout imaginé et tout essayé, sans succès. A une semaine du vote, elle du se résoudre à contrecœur à la dernière extrémité : supprimer sa rivale.
Utilisant l’argent de ses cachets publicitaires, elle embaucha les meilleurs tueurs à gages possibles, puis leur dit d’enlever Illinia . Ils ne devaient pas la tuer, sinon tout le monde l’aurait suspecté et accusée. Elle n’avait aucune envie la nouvelle « miss prison ». Il fallait jouer plus finement.  Elle fit créer des faux documents attestant de la volonté de sa rivale de rencontrer le monstre jaune. Les ravisseurs la présenteraient au démon et l’inciterait à la manger. Ainsi son concurrent disparaitrait. On mettrait la supposée visite sur le compte de son innocence et de son  gentillesse légendaire .De toute façon, personne n’allait inculper Bii. 
..................................

 
Quelques jours plus tard, les ravisseur se tenait l’entre tous les cauchemars. La belle était capturée mais le plus difficile restait à faire : la livrer au monstre. Les bandits se regardaient depuis désormais un bon bout de temps. Personne ne voulait faire le premier pas.  Le soleil commençait à rougir. Ce fut la fraicheur de la nuit qui les incita se jeter dans la gueule du loup. Pas après pas, ils progressèrent silencieusement. Tout était très calme. La progression n’en était que plus effrayante.
Au bout de deux minutes d’angoisse ils arrivèrent devant le saint des saints : le hamac du démon jaune.  Ils étaient terrorisés. Leur cauchemar par contre dormait tranquillement. L’espace d’un instant, le chef eu envie de prendre ses jambes à son cou et de ne plus jamais revenir. Mais il avait un honneur à conserver … et surtout des dettes à payer. Se remémorant toutes les formules de politesse qu’il avait appris par cœur les jours précédant, il se risqua à adresser la parole au monstre.
Monseigneur le monst… seigneur jaune … je suis désolé de vous déranger mais non avons un cadeau pour vous …
Pas de réponse.
Monsieur le monstre ?
Toujours rien.Le chef se retournant pour s’adresser aux autres membres du commando.
Bon, ben il ne veut pas se terminer sa sieste. Ce n’est pas de notre faute. On a tout essayé. On pose la fille ici et on se casse fiss..
Il n’avait pas terminé sa phrase que la mine terrorisé de ses partenaires lui fit craindre le pire. Le démon de se réveiller !
Seigneur démon ! Nous sommes honorés de vous offrir un cadeau princier ! La plus belle femme de la planète !!!
Bii les regardait d’un œil dubitatif. Il ne  semblait pas être de bonne humeur.
Il n’y a pas plus beau dans tout Zarbon. Si vous la transformez en camembert huitre chocolat vous aurez la meilleur nourriture de la galaxie … elle fera un encas délicieux.
Et de peur de que le démon ne les transforme en apéritif improvisé.
«  Regardez comme elle est jolie, elle est vraiment succulente  … nous on est moche, très moche … on n’est pas bon à manger. On est très mauvais. »
 
Les membres de l’escouade se mirent à faire les pires grimaces de leur vie.
Bii réfléchissait. Il n’était pas plus surpris que ça. Il était d’usage que les locaux lui proposent des plats en échange de la promesse de les laisser tranquille jusqu’à la prochaine fois. Mais c’était bien la première fois qu’on lui demandait de transformer une personne. Dubitatif, il se dit qu’il n’avait jamais testé le camembert aux huitres et au chocolat. C’était sans doute amusant à essayer.  D’un geste il transforma Illiana en camembert aux huitres et au fromage et l’avala.

Profitant de la transformation, les mercenaires lancèrent des grenades, fumigènes et de gaz hilarant pour tenter de gagner quelque secondes et s’enfuir aussi vite qu’ils le purent.

Pour Bii ce fut l’expérience la plus étrange de sa courte existence. A peine avait il croqué le fromage que son corps se mit à devenir instable et finit par exploser. Lorsque la régénération fut terminée, il avait complètement changé d’apparence !Après un rapide regard sur sa forme , il se dit que finalement , il n’était pas trop mécontent. Par chance, il avait complètement oublié les ravisseurs.
   Voici la nouvelle apparence de Bii qu’on pouvait aussi appeler Biiliana


Le majin ressemblait désormais à ce qui serait sans doute un canon de beauté pour ceux de sa race.
Sortant du laboratoire il décida de s’entrainer un peu pour voir les différences. Comme on peut s’en douter, ce n’est pas l’absorbation d’une top modèle qui allait considérablement augmenter sa puissance. Au contraire il se sentait plus faible même s’il eut l’impression de gagner en rapidité. Mais ce n’était probablement qu’une impression du au fait qu’il ne maitrisait pas du tout son nouveau corps.
Au niveau psychologique par contre les changements furent considérables. La personnalité extrêmement bonne d’illiana influença le majin qui devient beaucoup plus gentil et ouvert qu’avant. Il devint plus sociable et  augmenta considérablement ses capacités en termes de langage. De temps à autre, il se surprit à s’intéresser à l’apparence et à la beauté alors que ces concepts lui était totalement étranger. En absorbant une zarbonniene, il était devenu moins sauvage mais plus « humain ».
Si, en principe, l’absorbation est un processus assez banal chez les majins, celle de Bii fut plus compliquée. Les docteurs es majin trouverait sans doute de nombreuses explications très pertinentes : première fois, jeune majin, personnalité de l’hôte, majin pas assez dominateur, erreur de manipulation etc. Quoi qu’il arrive tout ne s’était pas passé comme prévu. Le terme « absorption » n’était pas le plus adapté. Cohabitation aurait été plus appropriée. Mariage compliqué compte tenu des différences entre les deux partenaires.
Les zarboniens, venus déposé des offrandes comme par le passé avaient notés de grand changements. Le monstre n’était plus jaune mais bleu. Il ne ressemblait plus à un démon garçon mais à un démon jeune fille. Et surtout il commençait à devenir fou. Il se mettait souvent en colère inexplicablement. Fort heureusement ce n’était jamais contre les locaux mais contre lui-même. Comme si deux personnes cohabitaient dans la même enveloppe charnelle.
-          Si j’avais su, je n’aurais jamais essayé les huitres chocolat camembert
-          C’est ta gourmandise qui t’a perdu. Moi j’étais complètement contre comme tu peux l’imaginer. Mais tu ne m’as pas écoutée
-          Forcément tu n’a rien dit
-          Ligotée avec bâillon et un bandeau sur les yeux, ca ne simplifie pas la communication
-          En fait, on s’est fait tous les deux avoir
-          Pour une fois, je suis d’accord avec toi
-          On ne m’y reprendra plus
-          … moi non plus…..
 
Bien malin qui pourra dire comment se terminera ce « concubinage » forcé.


Les relations « humaines » sont une alchimie étrange et souvent imprévisible .Certains amoureux fous qui ne vivent que l’un pour l’autre peuvent se détester après le mariage. Au contraire, des individus aux rapports conflictuels et orageux peuvent, avec le temps, finir par s’apprécier et créer une relation durable et solide.
 
Peu de temps après l’absorption, une simple question d’Illiana sema le trouble dans l’esprit du jeune Majin . Elle lui demanda s’il était possible de « désabsorber » si, pour une raison ou pour une autre le résultat n’était pas à la hauteur des attentes. Bii ne savait pas, mais il y avait sans doute la réponse dans les ordinateurs du laboratoire. Une recherche fut donc effectuée. Le dossier «  arme ultime » compilait toutes les données sur les Majins. On y trouvait l’histoire d’un célèbre Majin appelé «  Buu », les caractéristiques de la race, corps élastique, la possibilité de se régénérer et la possibilité d’absorptions. L’auteur avait également indiqué le mode de production ainsi que les difficultés et les risques d’une telle entreprise. Le document restait assez succin et incomplet sans parler des doutes sur la véracité des informations de provenance douteuse et de sources indirectes. Mais surtout on ne trouvait aucun passage sur la scission. Les majins étaient considérés comme des armes de destruction de mondes qui tuaient ou avalaient la population de planètes  entières. La possibilité d’annuler une « fusion » ratée n’était pas envisagée.

 
Après quelques heures, bii se risqua à poser la question qui le tracassait, tout autant que son hôte.
 

« Et donc, toi qui est intelligente, c’est quoi la réponses , on peut se séparer ou pas ?


« Aucune idée, rien n’est marqué. Mais même si c’est possible, il va falloir le trouver par nous même, ce qui signifie qu’on va devoir rester ensemble encore un bon bout de temps »
 
Faute de divorce, le couple décida de cohabiter le mieux possible. Pour éviter les chamailleries, une « répartition des taches fut organisée. Les relations humaines et le travail intellectuel pour iliana, le combat, l’entrainement et tout ce qui sortait de l’ordinaire d’un individu ordinaire à Bii.
 

Les semaines suivantes furent consacrée à la vie quotidienne pour que chacun s’habitue à sa nouvelle vie. Le temps passait et l’alchimie faisait effet, lentement, jour après jour. Après quelques mois, progressivement chacun se mit à considérer que la « fusion » n’était pas forcément une si mauvaise chose. Bii héritait de l’intelligence, de la sociabilité et des connaissances du monde de sa partenaire. Quand à Iliana, finit par arriver à la conclusion, après maintes réflexions  que sa nouvelle destinée était plus intéressante que l’ancienne. Non seulement elle évitait de devenir un pot de fleur, une belle plante que l’on exhibe dans tous les salons et les réunions pour ensuite abandonnée quand elle se fane avec les ans. En outre, elle possédait une puissance qu’elle n’avait même pas imaginée, même dans les histoires de princesse qu’on lui racontait quand elle n’était qu’une petite fille. A défaut d’être la plus jolie pour quelques années elle devenait la plus puissante pour l’éternité. Tout compte fait, ce n’était pas une si mauvaise affaire.
 
Par la suite, chacun s’entraina à développer le trait de personnalité qui lui manquait. Bii dut ainsi parler et demander à une petite fille ou se trouvait son école et s’il voulait bien qu’il la raccompagne sans la menacer ni lui faire peur. Au niveau de difficulté suivant, il devait la faire rire et lui faire dire spontanément «  Tu es gentil; ». A l’inverse, Iliana du faire peur à un chien puis un gang de mafieux par sa simple aura maléfique.
 

Plus le temps passait et plus chacun faisait des progrès. Finalement il finirent de plus en plus à ne faire plus qu’un.   
 
 



Dernière édition par Majin Bii le Ven Sep 15, 2017 11:06 pm, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
 

Et majin Bii devint … majin Biiliana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» MajinGael
» Et la Sylvan devint Muryan... [2.0]
» Scaria l'humaine qui devint une Elfe Eruvar par amour de sa nouvelle maman.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Ball Reborn  :: Univers :: Espace :: Autres Planètes-