Partagez | 
 

 Face à la réalité de l'univers [PV : Pan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Mirai Son Pan

avatar


Féminin Messages : 431
Age : 26
Zénies : 3290

Données du Personnage
Power Level: 20 444 994
Power Level en Kili: 400
Inventaire :

MessageSujet: Re: Face à la réalité de l'univers [PV : Pan]   Ven Nov 03, 2017 2:49 am


Mirai Son Pan


Tout allait bien finalement. J'avais eu peur que cela soit plus grave et tout aurait été de ma faute, inconsciente que j'étais. Elwen avait facilement put guérir la blessure de ma petite Pina qui avait finalement cesser de pleurer. La petite Zélodienne battit légèrement des oreilles en regardant faire Ryanne, elle trouvait ça curieux, mais amusant. C'est donc dans les bras de Ryanne qui je posa ma petite fille adoptive encore un peu larmoyante, en toute confiance.

« Bon, tout vas bien qui finis bien. Allez voir un peu plus loin les filles, le temps que je finisse tout ça. »

J'attendis qu'on me libère la cuisine pour me mettre a l'ouvrage. S'il y avait un domaine dans lequel j'étais efficace, le combat mis a part, c'était la cuisine. Je n'avais eu aucun mal à gérer ce qui me restait à faire, entre rouler les Maki et faire frire les petits Beignets de Gintho dont raffolait tant Pina.

Bientôt, le repas fut près. La quantité était bien plus qu'honorable, mais j'aurais aimée faire plus.

« Et voila ! Désolé Ryanne, le repas n'aura rien de très passionnant pour toi vue le caractère Terrien de tout ça, mais la sauce des Maki devrait te surprendre je pense ! J'aurais aussi aimer faire plus diversifié, mais je suis un peu prise de court, je ne pensais pas recevoir. »

Je me grattai niaisement la tignasse, toute sourire, mais surtout anxieuse. j'espérais que ça allait leurs plaire. Pina elle, adorait les Maki, mais elle mourrait surtout d'envie d'attaquer le dessert. c'était surtout Ryanne et Elwen a qui je voulais plaire. l'une pour ses beau yeux mauves, l'autre pour égailler un peu sa journée et lui changer les idées.

« Itadakimasu ! »

«  Itadakimaaaaaasu ! »

Evidemment je lui avais apprise les bonnes manières. ce n'était pas vraiment dans les coutumes Zélodiennes d'utiliser ces formules de politesses, mais pour moi c'était la base de tout, car le repas, c'est sacré ! Après coup elle avait attaquer comme une vrais petite Saiyan, je me disais de plus en plus qu'elle avait manquer sa vocation. Pour ma part je mangeai tranquillement, parfait contraste entre ce que j'étais avent et aujourd'hui, ou privée des grands repas habituels chez Beerus-sama, j'avais apprise a savourer chaque bouché et à manger tranquillement ... même si je crevais d'envie de revenir à mes bonnes vieilles habitudes ...

DU coin de l’œil, je surveillais les réactions de mes invitées, me cachant derrière un masque impassible de bonne humeur pour cacher mon stress ...




_________________

Revenir en haut Aller en bas
Elwen da'Kira

avatar


Féminin Messages : 75
Age : 26
Zénies : 2000

Données du Personnage
Power Level: 1 430 833
Power Level en Kili: 28,62
Inventaire :

MessageSujet: Re: Face à la réalité de l'univers [PV : Pan]   Ven Nov 03, 2017 10:41 pm

Elwen était sacrément perturbée. Alors qu'elle était persuadée que cette mauvaise journée touchait à sa fin, voilà que Pina était blessée. Et quand bien même ce n'était rien et qu'Elwen avait soigné les blessures,elle se sentait profondément perturbée... le calme de Zelod lui manquait terriblement...

C'est alors que Ryanne fit son apparition à son tour, tentant de réconforter un peu tout le monde, d'abord Pan puis Pina et finalement Elwen.


« Quelle guérisseuse de talent ! Ma fille emploie la même magie et, de ce que j'en ai vu, vos pouvoirs agissent avec une vitesse équivalente - c'est-à-dire proprement fascinante ! Si tu ne te sens pas encore à l'aise avec la technologie, niveau magie tu nous dépasses allègrement. Et sachant que l'un n'empêche pas l'autre, j'ai bon espoir que tu puisses continuer à t’améliorer dans ces deux domaines. Alors fais-nous plaisir et ne t'en veux pas.
- Vous dépassez ? Vous débordez d'une puissance magique tellement énorme que je pourrais vous sentir depuis l'autre bout du continent ! »

Maintenant que Ryanne était sur pied, Elwen percevait son aura magique très nettement,et elle flamboyait aussi bien que tout à l'heure, quand elle l'a détectée pour lui faire un calin... le bon vieux temps de l'insouciance, même si c'était il y a à peine quelques heures. Toujours est-il que...non, Elwen ne la dépassait clairement pas en l'état actuel des choses. Et puis elle a soigné rapidement uniquement parce que c'était une brulure de rien du tout... soigner une grave hémorragie prendrait bien plus de temps, par exemple.

« Bon, tout vas bien qui finis bien. Allez voir un peu plus loin les filles, le temps que je finisse tout ça. »

Elwen s'en alla donc dans un coin, s'installant quelque part au calme pour ruminer... c'était affreux, tout ce qui s'était passé aujourd'hui et l'incident de la casserole n'a fait que lui rappeler la gravité de la situation, quand bien même Pan l'avait un peu encouragé avec l'histoire des boules à vœux pouvant ramener Pesto.

Ce fut donc un brin maussade qu'elle finit à table. Pan et Pina clamèrent quelque chose qu'Elwen ne comprit pas, mais elle observa plutôt le contenu de son assiette..ce qu'elle aviat cuisiné plus tôt était assemblé d'une bien étrange façon. Elle commença donc par observer comment les autres mangeaient avant de les imiter... elles trempaient la nourriture dans le liquide coloré et le mangeaient tel quel. Alors elle essaya et...


« C'est très bon. »

Ca avait un goût curieux mais loin d'être mauvais, très très loin. C'était vraiment bon. Aussi la petite Zélodienne finit-elle par manger avec appétit.
Revenir en haut Aller en bas
Ryanne Hilaris

avatar


Masculin Messages : 329
Age : 26
Zénies : 3238 ! Et un cookie de Gray x')

Données du Personnage
Power Level: 8 621 299
Power Level en Kili: ??
Inventaire :

MessageSujet: Re: Face à la réalité de l'univers [PV : Pan]   Dim Nov 05, 2017 4:11 pm

Elwen n'avait pas eu l'air très convaincue par mes encouragements. Au lieu d'en être flattée, elle m'adressa une éloge concernant ma "puissance magique détectable depuis l'autre bout du continent".
Je me grattouillai pensivement le menton, très sceptique à ce sujet.
Si je pouvais camoufler mon Ki, il n'en allait pas de même pour mon aura magique. Cela ne fonctionnait pas de la même manière. En réalité, apposer un tel filtre susceptible de brouiller ce genre de perception exigeait des connaissances dont je ne disposais pas encore. Ainsi un mage ou une magicienne sensible à une énergie comparable à la mienne aurait parfaitement les moyens de me localiser, avec une facilité déconcertante qui plus est !
J'allais effectivement devoir remédier à ce petit souci un jour ou l'autre, en cas d'un futur conflit avec un confrère...
Les affrontement stériles ? Très peu pour moi, vraiment ! Si combattre me permettait de défendre autrui, pourquoi pas ? Si mener bataille avec un ennemi me permettait de le contenir en attendant que mes alliés puissent travailler de leur côté, pourquoi pas non plus ? Mais me battre juste pour le plaisir de porter des coups ou de balancer des sortilèges à tout va ?
Non. Cela relevait presque de le démence et d'un orgueil vraiment peu avisé.
Et pour vous en convaincre, il suffisait de me prendre comme mauvais exemple. On a vraiment vite fait de tomber dans le vice de la jubilation guerrière ! Comme ce fut le cas pour moi face à l'antiquité robotisée, dans la caverne du Docteur Géro.



- En termes de magie, la puissance ne fait pas tout Elwen. Je dirais même que les connaissances que l'on peut avoir sur le sujet sont bien plus importantes que tout le reste. Et les miennes ne sont pas aussi riches qu'on le pense. Il me reste bien des choses à étudier, lui expliquai-je. Il NOUS en reste toujours ! Une vie ne suffirait pas à en percer tous les secrets.


Deux secondes plus tard, je me retrouvai avec la petite Zélodienne entre les bras.
Elle semblait un peu réconfortée, mais la partie n'était pas gagnée pour autant. Avant même d'entendre Pan nous congédier (à raison), j'eus pour objectif de ranimer le sourire de Pina.
Je me réjouissais de cette perspective car elle m'accordait, d'une part, le temps indispensable à cette tache et permettait, d'autre part, à Pan de s'affairer tranquillement en cuisine. Ah ! Celle-ci tenait absolument à nous sustenter dans un paradis culinaire. Cela sautait aux yeux ! En outre, avec pareille touche finale, la tristesse de Pina fondrait comme neige au soleil.
Ne raffolait-elle pas de la cuisine de sa mère ? Évidemment que si !
Avec une joie prononcée, je préparai donc le terrain pour la Demi-Saiyajin en confiant de petites blagues terriennes à sa jeune Zélodienne. Et à ces boutades enfantines se succédaient des contes féeriques de mes contrées si éloignées. Bref, je fis de mon mieux pour distraire Pina tout du long comme je l'aurais fait avec ma propre petite sœur en la tenant sagement sur mes genoux !


Vint ensuite l'heure du repas, sonnée par la cuisinière en chef.
Les effluves alléchantes qui émanaient de son lieu de travail me donnèrent faim. Terriblement faim ! Si faim que mon estomac s'était mis à produire des grondements caverneux. Et, comble de l'ironie, ceux-là avaient émergé quand je contais une histoire avec des ogres. C'était un peu embarrassant, mais ma réaction eut le mérite de faire rire Pina.
En me dirigeant vers la table de repas, immédiatement devancée par la petite Empathe, je m'arrangeai pour étouffer les quelque résidus de mon hilarité passagère.
Alors que je m'installai à table, Pan prit les devants en me présentant des excuses tout à fait inutiles. Ce à quoi je répondis en toute franchise :



- Rien de passionnant ? Alors que tu as cuisiné tout ça avec amour ? Ha ! m'exclamai-je, incrédule. Cuisine terrienne ou non, entre tes mains, je suis bien sûre d'une chose : je vais goûter à un véritable feu d'artifices de saveurs !


Je m'en frottai les mains d'avance !
Les victuailles furent aussitôt servis et je me fis violence pour garder contenance, pour ne pas... baver sur la table - dans le pire des cas, je me serais arrangée pour le faire dans mon assiette et non pas sur la nappe. Un peu de tenue, que diable !
J'imitai le « cri de guerre » de la famille avec entrain :



- Iiiiiiiiiiiitadakimaaaaaaaaaasu !


Pina avait déjà donné la charge et se goinfrait avec un élan stupéfiant !
Au lieu de rester bouche-bée devant un tel appétit, je m’étais lancée à la conquête de mon assiette. Néanmoins, je me comportai avec un minimum de grâce, comme si je partageai la table avec Mère pendant qu'elle consommait son précieux thé. Elwen, quant à elle, mangeait avec une curiosité exacerbée et une hésitation un tantinet appréhensive. Elle coulait quelques regards discrets à son entourage pour ne pas commettre un autre bourde... Ciel ! Le coup du bouton tourné dans le mauvais sens l'avait sacrément refroidie.
Mais, finalement, l'essentiel était là ; Elwen dégustait les Makis avec force appétit !
Je souris en faisant de même, savourant ostensiblement la sauce faite maison de Pan sans la moindre exagération.
Je hochai la tête d'un air appréciateur et, au bout d'un moment, reproduis ce geste de reconnaissance avec des joues aussi gonflées que celles d'un cochon d'inde en train de se gaver d'endives.



- Shu-ccu-lent ! Délich'ieux ! fis-je en retenant in-extremis un morceau de nourriture entre mes lèvres. Woups ! Dé'cholée.


Je me repris plus poliment après m'être tapoté les lèvres avec la serviette. Je passais de la fille disciplinée à la goinfre de service en un éclair, bien malgré mes intentions initiales de respecte des règles de bienséance.
En levant un pouce à l'attention de Pan, je la gratifiai de mes compliments les plus sincères :



- Tu es l'Ange de la Cuisine, Pan ! Je ne suis pas déçue. Non, non ! lui assurai-je en secouant la tête. Je suis littéralement... en admiration devant ton talent de cuistot, conquise pour mille.


Un tel repas avait de quoi rendre le moral à n'importe quelle âme en peine. J'en oubliai même mes précédents déboires avec Ryanne Bis, plongée la tête la première dans un océan de bonheur gastronomique !
Je terminai mon assiette avec une voracité difficilement contenue et finis sacrément repue.
Le dessert allait achever de me combler.

_________________

----------- Level : 8 621 299 ; ?? kilis --------------
- Attaque = 1 700 000 / Défense = 1 000 000 / Vitesse = 2 500 000 / Magie = 2 300 000 / Résistance magique = 1 121 299 -
Revenir en haut Aller en bas
Mirai Son Pan

avatar


Féminin Messages : 431
Age : 26
Zénies : 3290

Données du Personnage
Power Level: 20 444 994
Power Level en Kili: 400
Inventaire :

MessageSujet: Re: Face à la réalité de l'univers [PV : Pan]   Ven Nov 10, 2017 4:49 pm


Mirai Son Pan


Le repas avait bien débuter. Pina, sans surprise mangeait avec appétits et cela faisait plaisir à voir. J'avais longtemps eu peur qu'elle ai perdue un peu gout a la vie avec tout ce qu'elle avait vécue, mais finalement elle savait encore apprécier les choses les plus simples. C'était dans ces moment là que je je me disais que m'occuper d'elle avait été une des meilleurs décisions que j'avais prise de ma vie.

Elwen de son côté avait beaucoup de points en commun avec Pina, la principal différence étant qu'elle était seule. C'était en partie aussi pour ça que je ne voulais pas qu'elle sombre dans la tristesse. Pour le moment ça avait l'aide d'aller. c'était amusant la façon dont elle cherchait à s'adapter a une culture qui n'était pas la sienne, elle en était presque attendrissante (Elle l'aurait été si chaque mouvement qu'elle faisait ne risquait pas de faire sauter la maison). Le repas avait l'aire de lui plaire et à mon avis c'était tout ce dont elle avait besoin. Ryanne me bombardait de compliment et cela me faisait chaud au cœur. Elle ne me tenait pas rigueur de la banalité du repas pour une terrienne et semblait apprécier la touche Zélodienne de la sauce.

Visiblement pour le moment c'était une réussite qui ne manqua pas de faire rosir mes joues de bonheur !

« Je suis heureuse que ça vous plaise ! »

Je ne trouvais rien à dire de plus. je fini donc juste mon assiette en attendant que les autres aient fini de manger avent de faire venir le dessert sur la table sous les yeux d'une Pina prête a bondir sur les pauvres petits beignets de Gintho innocents. Elwen allait peu être être surprise ici aussi, car le Gintho étant à l'origine un agrume, les Zélodiens le mangeaient habituellement cru. ils n'avaient pas l'habitude d'élaboré des plats compliquer comme sur Terre ou à de nombreux endroit la cuisine était tout un art. 

« Et voila ! ça peu te sembler bizarre Elwen mais sur terre cuisiner des fruits cuit ça se fait souvent ! Au pire si tu n'aime pas n’hésite pas à en prendre un cru dans la corbeille là bas. »

Je lui pointait la corbeille un peu plus loin sur le plan de travail en prenant un beignet taillé en forme de quarté, d'a peu près la taille d'un gros quarté d'orange entre mes doigts.

«  YATTAAAAAAAAAAAAA !!!! »

Pina venait de littéralement faire un plat sur la table en tendant les bras pour en saisir deux dans chaque main. heureusement que j'en avais prévue une certaine quantité et que c'était facile à faire. Elle me fixa ensuite sans bouger, devinant le regard appuyer sur elle lui rappelant les bonnes manière, puis s'assis sur sa chaise, les oreilles légèrement plus vers l'arrière que d'habitude, bien consciente de son écart. 

Elle allait comme moi, attendre que les autres se soient servis avent de commencer à manger.




_________________

Revenir en haut Aller en bas
Elwen da'Kira

avatar


Féminin Messages : 75
Age : 26
Zénies : 2000

Données du Personnage
Power Level: 1 430 833
Power Level en Kili: 28,62
Inventaire :

MessageSujet: Re: Face à la réalité de l'univers [PV : Pan]   Dim Nov 12, 2017 7:08 pm

Le repas était bon et insolite. Elwen a grandement varié son régime alimentaire en quittant Zelod, mais le long séjour sur la flotte de Gray, quoique instructive gastronomiquement parlant, ne comportait pas beaucoup de nourriture Terrienne, chose que Pesto avait également remarqué en lui confiant un jour que « les burgers et les frittes, ça lui manquait quand même vachement, parfois »... il faudra que la Zélodienne en mange un jour, tiens... de toute façon, elle était partie pour rester sur Terre jusqu'au retour de Pesto, elle pourra demander à Pan de lui faire goûter d'ici là ?

En tout cas, l'heure n'était pas à ces victuailles inconnues, mais aux makis... et c'était quand même sacrément bon ! Pesto n'avait guère que de la nourriture « prête à manger » ou juste à réchauffer/cuire pour faciliter son voyage, mais la cuisine maison de Pan était quand même au dessus... et cette manière de mélanger la cuisine Terrienne et Zélodienne... incroyable.

Et finalement, ce fut le dessert qui arriva. L'odorat de la Zélodienne reconnut une fragrance familière... du Gintho ! Mais pas à l'état naturel. Il était enrobée dans une pâte croustillante et parsemée d'étranges tout petits cristaux... comme les donuts que Pesto lui a déjà donné au petit déjeuner... donc ces particules devaient être du sucre...


« Et voila ! ça peu te sembler bizarre Elwen mais sur terre cuisiner des fruits cuit ça se fait souvent ! Au pire si tu n'aime pas n’hésite pas à en prendre un cru dans la corbeille là bas. »

Effectivement, sur une corbeille trônaient quelques Ginthos entre autre. Opter pour la facilité fut envisagé un instant, mais... jusque là, la cuisine Zélodo-Terrienne était une réussite, il fallait laisser sa chance au dessert et...

« YATTAAAAAAAAAAAAA !!!! »

VLAM ! La table trembla sous l'attaque plaquage d'une Pina qui s'était déjà emparé de quatre beignets. Quel enthousiasme, ça devait vraiment être bon. Pourtant, Pina changea soudainement de comportement sous un regard de Pan assez effrayant... Elwen ne comprenait pas trop mais s’empara d'un beignet à son tour... la nourriture était faite pour être mangée, et il y avait visiblement assez de beignets pour que chacun mange à sa faim.

Elwen croqua donc dans le beignet, ses crocs perforant sans mal la pâte croustillante. Le sucre crissait sous ses dents et la pointe des canines transperça finalement la chair du fruit altéré par la cuisson. Le jus s'écoula alors, se mélangeant avec le reste dans une osmose parfaite. Les poils, les oreilles et la queue d'Elwen se raidirent d'un même mouvement tant c'était bon et elle termina le pauvre beignet avec le même appétit que Pina avant d'en reprendre un autre. Ca se passait de commentaire, c'était terriblement bon ! Restait à voir laquelle des deux Zélodiennes allait en manger le plus.
Revenir en haut Aller en bas
Ryanne Hilaris

avatar


Masculin Messages : 329
Age : 26
Zénies : 3238 ! Et un cookie de Gray x')

Données du Personnage
Power Level: 8 621 299
Power Level en Kili: ??
Inventaire :

MessageSujet: Re: Face à la réalité de l'univers [PV : Pan]   Lun Nov 13, 2017 12:44 pm

Le dessert !
La Touche finale de tout repas digne de ce nom. La récompense, ou le trophée, proposé aux convives disposant encore d'assez de place dans leur panse rondouillarde... ou pas.
Je me préparais silencieusement à l'explosion de saveurs qui allait s'ensuivre car j'avais l'intime conviction que, si je ne le faisais pas, je risquais d'avoir un... orgasme culinaire.
Ah ha ha ! Blague à part, mettons de côté les joyeuses grossièretés pour nous pencher sur l’œuvre gastronomique de notre chère Pan.
Je me frottai les mains en considérant, les yeux pétillants, les mets qui retenaient l'attention de tout le monde. Pan expliqua sommairement la particularité apparente de ce plat à la plus âgée des deux Zélodiennes tout en lui proposant également une alternative gustative moins compliquée, rangée dans une corbeille disposée spécialement pour les réfractaires.



- Celle qui refuse d'y goûter aura à faire à moi ! fis-je en empruntant un ton de voix lugubre. Ah ha ha ! Je plaisante. Régalons-nous comme les goinfres que nous sommes ! les rassurai-je en adoptant ma célèbre mine guillerette.


Visiblement, ma vilaine blague n'eut aucun effet sur Pina. Celle-ci, bourrée d'entrain et manifestement plus vorace qu'Elwen et moi réunies, bondit littéralement sur la table pour se servir comme une petite fille sortie tout droit de quelques contrées sauvages !
Je m'imaginais qu'Arcadia aurait sans doute éprouvé une grande pitié pour les pauvres beignets, en les voyant ainsi pris d'assaut.



- Whouw ! m'écriai-je, ramenant immédiatement mes mains sous la table pour ne pas les retrouver écrasées contre la table par la petite Zélodienne.


Puis je jetai un coup d’œil à Elwen, muette, concentrée et plus sage que sa congénère. La Zélodienne coula un regard à Pan et je m'étais mise à partager naturellement sa curiosité. Pina s'était figée, soudain consciente qu'une ombre autoritaire veillait sur son savoir-vivre et ses bonnes manières. Les yeux de Pan ne lançaient pas d'éclairs mais ils n'étaient vraiment pas loin de le faire ! La petite Zélodienne ne demanda pas son reste et glissa hors de la table pour se rasseoir convenablement, ses oreilles animales plaquées contre son crâne en signe de soumission.
Aah ! Si seulement je pouvais m'y prendre avec autant d'efficacité vis-à-vis de ma petite sœur... Ce n'était définitivement pas aussi facile avec Aneth. L'idée de solliciter Pan à ce sujet me vint à l'esprit, mais je me sentais obligée de reporter ce projet - de longue haleine - à plus tard en voyant Elwen s'emparer d'un beignet. Oh ! Il y en avait bien assez pour tout le monde, certes.
Néanmoins, même quasi repue, le doux parfum qui se dégageait des Ginthos suffit à rallumer les braises de mon estomac. Il n'émit aucun son gênant et je le bénis en silence rien que pour cela ! Puis je me servis en adressant un petit sourire à Pan et son adorable fille.



- Alors... Voyons cela, soufflai-je en contemplant la nourriture piochée d'un œil critique, puis en la portant religieusement à ma bouche, comme si je m'apprêtai à goûter à un repas dont le coût dépassait largement les millions.


En premier lieu, je mordillai le coin le plus tentant du beignet pour en savourer la plus petite des miettes... puis j'oubliais finalement toute retenue pour m'abreuver de son jus divin ! Émettant malencontreusement quelques bruits de succion superflus, les yeux écarquillés à fixer le vide, je m'en délectai en toute impunité. Au bout d'une ou deux petites secondes, je fermais les yeux en mâchouillant le beignet avec un franc plaisir que même un aveugle aurait pu remarquer sans la moindre difficulté.
Orgasme culinaire. Sans grande surprise avec un plat de Pan entre les dents.
Je hochai la tête avec grande satisfaction, levant du même coup un pouce à l'attention de la redoutable cuisinière pour lui signifier la réussite totale de son repas à tomber par terre !
Je pris bien le temps de tout avaler avant de reprendre la parole :



- Honnêtement, Pan ? En ce moment-même, j'éprouve une grande peine à ton encontre. Je suis terriblement inquiète, lui dis-je en arquant les sourcils pour me donner un air désolé... avant de la gratifier d'un grand sourire de vainqueur ! Tout simplement parce que tu vas devoir me supporter quantité de fois et que, par-dessus tout, je risque de venir souvent t'embêter pour m'installer à ta table. Voilà ! C'était un aveu de faiblesse que j'assume entièrement~


En lui adressant un clin d’œil énergique, je me servis encore une fois, littéralement hypnotisée par les magnifiques créations de la Demi-Saiyajin. Pendant cette nouvelle délectation magique, le dos reposé contre le dossier de ma chaise et les yeux baissés sur mon assiette vide, je méditais sur un moyen sûr et efficace de remercier Pan... Quelque chose de grandiose... ou de discrètement intense ?
Je penchai la tête de côté dans un sens puis dans l'autre, méditative, sérieusement partagée dans mes pensées florissantes.

_________________

----------- Level : 8 621 299 ; ?? kilis --------------
- Attaque = 1 700 000 / Défense = 1 000 000 / Vitesse = 2 500 000 / Magie = 2 300 000 / Résistance magique = 1 121 299 -
Revenir en haut Aller en bas
Mirai Son Pan

avatar


Féminin Messages : 431
Age : 26
Zénies : 3290

Données du Personnage
Power Level: 20 444 994
Power Level en Kili: 400
Inventaire :

MessageSujet: Re: Face à la réalité de l'univers [PV : Pan]   Mar Nov 14, 2017 2:04 am


Mirai Son Pan


« Ne t'inquiète pas Ryanne, tu sais bien que tu est toujours la bienvenu. Toi aussi Elwen d'ailleurs ! J'aime cuisiner, je vous préparerais ce que vous voulez. »

Tout se passait admirablement bien ! Je n'aurais jamais imaginée que mon repas aurait put avoir un tel succès. Elwen semblait se régaler et Ryanne aussi, toutes deux avec enthousiasme. Pour le coup j'en aurais presque oublier de manger moi aussi a les regarder faire, mais ... moi aussi j'aimais ça les beignets de Gintho ! 

Je pris donc part aux hostilités, dégustant ma propre cuisine, fière de moi. Je réfléchissais aussi a la suite des événements. Trouver les Dragon Ball était une quête laborieuse qui demandait du temps et surtout les bons outils pour la mener a bien. Sans Dragon Radar, la quête à court terme relevait de l'impossible. A vrais dire plus j'y réfléchissais, plus il me semblait compliquer pour moi de trouver les boules de cristal dans un délais assez court pour que je n'abandonne pas Zélod trop longtemps et ma responsabilité que j'avais envers la planète. 

Je pouvais toujours aller en enfer pour tenter de Guider Pesto vers la sortie ? Ce serrait une idée. Je pourrais aussi en profiter pour apprendre à Elwen la technique qui lui permettrait de rejoindre Pesto dans l'autre monde et l'aider ... Cela pourrait être une bonne alternative aussi ! Et tant qu'a faire, pourquoi ne pas l'apprendre à Ryanne aussi ?

Le repas s'était fini en fin de compte. La corbeille était vide, témoignant de la sincérité des compliments qui m'avaient été fait. 

« Je suis vraiment heureuse que tout cela vous ai plus ! Je vais aller chercher des couverture pour Elwen. Tu verra le canapé est très confortable, vue ta taille, tu devrait être bien à l'aise dedans. »

Je me levai donc tranquillement en m'éloignant et m'arrêta juste avent de sortir de la pièce, me tournant vers Ryanne avec un grand sourire.

« Cela ne te pose pas de soucie de dormir avec moi Ryanne ? Il n'y as pas d'autre lit, le miens et le plus grand et puis on l'a déjà fait après tout. Ne t'inquiète pas, je ne ronfle pas ! »

Sans même attendre de réponse je sortis de la pièce, toute guillerette. Pina de son côté ne marquait aucun étonnement quand à la réflexion de sa mère adoptive, se léchouillant les doigts encore légèrement sucré des beignet dévoré plus tôt.

Elle bâtit joyeusement des oreilles et sortis de table à son tours en s'étirant. Elle glissa ensuite un regard vers l'humaine et lui offrit un large sourire qu'elle n'expliqua pas plus que ça. L’esprit de la petite Zélodienne était plus vif que l'on pourrait le croire au premier abord, mais qu'avait t'elle en tête ? Cela, même Pan ne saurait le découvrir d'elle même. 

Je fini finalement par revenir assez vite, une pile de couverture entre les mains, toutes bien trop grande pour le canapé, mais au moins Elwen pourrait s'amuser à s'emmitoufler dedans. Je posa et déplia les draps sur le canapé, posant sur le tout une épaisse couette duveteuse et un oreiller assez imposant ... Oui, j'aimais les gros oreiller. 

« Voila, avec ça tu devrait pouvoir dormir bien confortablement et bien au chaud. Même si le chauffage tourne ... Si tu as besoin de quoi que ce soit, n’hésite pas à me demander. »

«  On vas déjà se coucher ? »

« Pas forcément Pina, je précise juste. Par ailleurs demain matin je vais apprendre un petit quelque chose qui devrait être utile à Elwen et Ryanne. »

«  Moi aussi ?! Dit ! dit ! »

« Tu ne sais toujours pas parfaitement bien voler ma Pina, même si tu as vraiment bien progressé, tant que c'est n’est pas bien au point, tu ne pourra pas apprendre grand chose de plus. »

La petite Kitsune à neuf queue tira une moue frustrée avent de se cacher dans ses queues de vexation, ce qui me fit pousser un petit rire amuser. Ma main partis caresser doucement la surface duveteuse du petit cocon de fourrure formé par la mini Zélodienne tout en tournant le regard vers mes deux convives.

« Je suis désolée, je n'ai pas bien l'habitude de recevoir, je ne sais pas trop ce que je dois faire maintenant ... Je ne peu pas commencer à vous apprendre ce que j'avais prévue, ce serrait bien trop long. Ceci-dit, Elwen ? Tu sais utiliser ton Ki et percevoir celui des gens ? Pas par magie, mais vraiment par Ki. »



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Elwen da'Kira

avatar


Féminin Messages : 75
Age : 26
Zénies : 2000

Données du Personnage
Power Level: 1 430 833
Power Level en Kili: 28,62
Inventaire :

MessageSujet: Re: Face à la réalité de l'univers [PV : Pan]   Mar Nov 14, 2017 11:59 pm

Bon sang que c'était bon ! Cuisiner la nourriture Zélodienne comme le font les terriens, ce fut une idée de génie ! Elwen était aux anges et dévorait son beignet comme une Pina. D'ailleurs, tout le monde à table avait succombé au charme du dessert en fait... Pan était une sacrément bonne cuisinière.

Pan qui a d'ailleurs clairement dit qu'Elwen était la bienvenue chez elle quand elle le voulait. La Zelodienne sera ravie de passer à l'occasion lors de chaque arrêt sur terre pour contribuer au vidage de garde manger de la demi-saiyajin.


« Je n'y manquerais pas ! »

Le repas se poursuivit donc jusqu'à ce que chaque beignet de Gintho fusse englouti. Elwen était repue et contente.

« Je suis vraiment heureuse que tout cela vous ai plus ! Je vais aller chercher des couverture pour Elwen. Tu verra le canapé est très confortable, vue ta taille, tu devrait être bien à l'aise dedans. »

Dormir... bonne idée, tiens... Elwen a tenu grâce aux forces prêtées par Pan, mais son corps réclamait un vrai repos. Ryanne, elle, aura le privilège de partager la couche de Pan, semble-il.

Le nécessaire pour la nuit fut apporté sur le canapé et déplié dessus.


« Voila, avec ça tu devrait pouvoir dormir bien confortablement et bien au chaud. Même si le chauffage tourne ... Si tu as besoin de quoi que ce soit, n’hésite pas à me demander.
- D'accord.
- On vas déjà se coucher ?
- Pas forcément Pina, je précise juste. Par ailleurs demain matin je vais apprendre un petit quelque chose qui devrait être utile à Elwen et Ryanne. »

Apprendre quelque chose ? Qu'est-ce que Pan voudrait enseigner à Elwen ? La Zelodienne était assez étonnée de cette offre qu'elle n'avait clairement pas vu venir.

« Je suis désolée, je n'ai pas bien l'habitude de recevoir, je ne sais pas trop ce que je dois faire maintenant ... Je ne peu pas commencer à vous apprendre ce que j'avais prévue, ce serrait bien trop long. Ceci-dit, Elwen ? Tu sais utiliser ton Ki et percevoir celui des gens ? Pas par magie, mais vraiment par Ki.
- Eh ben... Pesto de Mr Gray m'ont appris à me servir de mon ki, oui, mais pas à percevoir celui des gens. Je peux sentir quelqu'un tout proche, ses signes vitaux ou même son aura magique mais je sais pas percevoir le ki comme le fait Pesto. »

Pourquoi cette question ? La Zélodienne n'en savait rien... elle savait projeter son ki pour attaquer via son tir Zélodien, par exemple, ou encore de simples boules de ki, mais ressentir celui des gens, elle sait pas...
Revenir en haut Aller en bas
Ryanne Hilaris

avatar


Masculin Messages : 329
Age : 26
Zénies : 3238 ! Et un cookie de Gray x')

Données du Personnage
Power Level: 8 621 299
Power Level en Kili: ??
Inventaire :

MessageSujet: Re: Face à la réalité de l'univers [PV : Pan]   Jeu Nov 16, 2017 8:44 pm

Je terminai mes beignets avec un appétit identique à la première bouchée, et ce malgré le peu de place qu'il restait dans ma petite panse. Pan était ravie de la réussite de sa cuisine, approuvée par tous les convives ! En outre, elle n'oublia guère de nous signaler que nous étions toutes les bienvenues dans sa splendide demeure, autour de cette table de tous les délices.
Vraiment l'un des plus beaux jours de ma vie !~
J'esquissai un sourire de vainqueur en me tapotant le ventre.



- Goûter ta cuisine fut un honneur dont je ne manquerai pas de me priver la prochaine fois que je viendrai te taquiner, avouai-je aussitôt.


L'intéressée avait adopté une mine songeuse pendant sa dégustation. Je me demandais bien à quoi elle pensait... Au cas d'Elwen, peut-être ? Ou bien à une autre idée de repas ? Un plan de mise au point d'une éventuelle technique innovante ?
Mes interrogations s’éclipsèrent en écoutant la Demi-Saiyajin s'adresser à la Zélodienne. Pan prenait les devants vis-à-vis de la préparation des couchettes de ses invités. Je coulai un regard en coin à Elwen et gardai le silence. Au moment où j'entrepris de me lever, poussant calmement la chaise en retrait pour ne pas la renverser sur son dossier par maladresse, je sentis les yeux de Pan posés sur moi. En levant les miens, j'aperçus son sourire.
La proposition qui s'ensuivit égaya ma semaine. Que dis-je ?! mon mois !
Je lui rendis son sourire, aussi rayonnante qu'un astre.



- Je n'y vois absolument aucun inconvénient ! Et je ne m'inquiète pas le moins du monde en ce qui concerne ta discrétion, lui assurai-je avec un certain enthousiasme, sans me rendre compte qu'elle était déjà partie.


Je ne m’inquiétais pas non plus pour les jolies mains un tantinet baladeuses de Pan - les miennes risquaient fort de chercher des failles dans la garde de Pan, de toute manière~
Je réprimai un rire malin en oubliant pas de ranger soigneusement la chaise à sa position initiale. J'en profitai également pour faire de même avec les autres, perfectionniste sur bien des points comme je le suis les trois-quarts du temps. Ne me demandez pas comment j'occupe le dernier quart de mon quotidien, cela pourrait s'avérer dangereux pour tout le monde.
Malgré mon occupation passagère, le sourire joyeux de Pina ne m'échappa guère. Sans doute partageait-elle la gaieté de sa mère adoptive. Elle devait grandement apprécier la voir sourire ainsi. Un des grands avantages de disposer de pouvoirs empathiques !
J'assistai au service de notre adorable hôte. Celle-ci avait pris grand soin d'apporter une couverture pour Elwen et de la disposer sur son long lit douillet. Je croisai les bras en contemplant la scène, passant du visage affable de Pan à celui, plus enjoué et enfantin, de Pina. De leur conversation à priori frivole découla finalement une déclaration qui me fit trépigner d'impatience : l'apprentissage d'une nouvelle technique.
Je me fis violence pour ne pas m'incruster dans la discussion, quand bien même j'étais concernée. Entre-temps, Pina dissimula sa mine déconfite derrière une barricade de queues soyeuses. Du coup, je me fis deux fois plus violence pour ne pas glousser. Oh, non ! Je ne me moquais pas de la petite Zélodienne. Pas du tout ! Je trouvais simplement la relation entre l'orpheline et sa nouvelle maman aussi complète que constructive. Pan savait se débrouiller avec les enfants.
En revanche, en ce qui concernait le planning d'apprentissage de la mystérieuse technique, elle bloquait quelque peu. Il était tard et donc difficilement envisageable de débuter un entraînement digne de ce nom. En sus de ce détail, nous étions toutes assez repues pour tomber comme des masses.
Cela n’empêcha pas notre future enseignante de questionner Elwen sur un élément indispensable à nos prochains exercices, à savoir la maîtrise de son Ki et de la Perception. Elwen lui répondit par la négative, apparemment bien plus douée pour traquer les empreintes magiques. De mon côté, je m'interrogeai judicieusement sur le niveau de maîtrise de la Perception, histoire de prévenir un éventuel souci à venir. Cette capacité mentale, aussi fiable qu'un radar, variait en fonction du niveau de maîtrise de l'individu. Pour tenter de faire simple, plus le ou la concerné(e) prend l'habitude d'y recourir,plus il est à même d'étendre sa zone de Perception avec, en guise d'épicentre, le lieu dans lequel il se trouve.
Je me massai le menton en calant mon coude dans la paume de ma main opposée.
Cette question me taraudait l'esprit mais je ne pris pas tout de suite la peine de la poser à Pan. Au lieu de ça, je comptais me donner à fond le lendemain afin de ne pas décevoir les espérances professorales de la concernée !
Je serrai le point devant mon visage, motivée comme jamais.
Puis je songeai à cette prochaine nuit... au sein de la couche de ma Demi-Saiyajin.
Ah... Petit bémol en vue à l'importante guère négligeable !
Je m'approchai de Pan, levai ma main au niveau de son oreille pour éviter d'être gênée, et lui chuchotai à l'oreille :



- Excuse-moi de te déranger Pan mais... n'aurais-tu pas une chemise de nuit à me prêter pour cette nuit ? Tu comprendras que je n'ai aucune envie de froisser ta robe en m'assoupissant dedans. Je laissai deux secondes s'étendre avant de reprendre : Prends ton temps pour répondre, je ne suis pas pressée.


Pas pressée de gêner Pan. Par contre, pour ce qui était de m’incruster dans son lit... hé hé hé~
Je fis un pas de côté en contemplant vaguement le plafond, les lèvres closes et les mains jointes dans le dos, imaginant une auréole d'innocence au-dessus de ma tête.
Pan devait d'abord s'occuper du cas d'Elwen pour pouvoir imaginer de quoi remplir sa prochaine journée sans jamais y laisser aucun vide. Ainsi la Zélodienne n'aurait pas le temps de déprimer en repensant à sa défunte amie. La nuit allait être compliquée pour elle ; les cauchemars lui tomberaient dessus comme un essaim de moustiques !
Mieux valait donc que sa prochaine journée passée à nos côtés soit une réussite et une source de réconfort, à l'instar de la cuisine de la Demi-Saiyajin. En d'autres termes, il était absolument primordial de surprendre et de captiver la Zélodienne, tout simplement.

_________________

----------- Level : 8 621 299 ; ?? kilis --------------
- Attaque = 1 700 000 / Défense = 1 000 000 / Vitesse = 2 500 000 / Magie = 2 300 000 / Résistance magique = 1 121 299 -
Revenir en haut Aller en bas
Mirai Son Pan

avatar


Féminin Messages : 431
Age : 26
Zénies : 3290

Données du Personnage
Power Level: 20 444 994
Power Level en Kili: 400
Inventaire :

MessageSujet: Re: Face à la réalité de l'univers [PV : Pan]   Mar Nov 21, 2017 4:08 am


Mirai Son Pan


Je me demandais si le moment était mal choisis pour parler d'entrainement. je dirais que oui et non a la fois dans le sens ou l'heure de se coucher était bien arriver depuis longtemps, mais aussi que de concentrer son esprit sur autre chose que des pensées moroses était sans doute ce qu'il y avait de mieux a faire pour la petite Zélodienne bien malchanceuse.

Je passait tendrement la main dans les queues duveteuses de Pina en écoutant Elwen me décrire son entrainement avec Gray. La petite fille boudait certes, mais même si elle ne l'avouait pas, elle était aussi fatiguée que nous. Les enfants pouvaient être si énergiques parfois. cependant la petite Kitsune s'était déjà endormie

« Je vois, il vas donc te falloir pas mal de travail pour assimiler ce que je veux t'apprendre, mais ça te permettre d'avoir une longueur d’avance sur Pesto quand elle chercher à l'apprendre aussi. »

Se rendait t'elle compte que c'était déjà le cas, Sans doute pas. Cette jeune Zélodienne partageait un point commun avec moi et avec mon propre père. Celui de l'ignorance de notre potentiel par pur peur de notre pouvoir, des dégâts que nous pourrions causer. Tout comme mon père avent moi et sans doute en grande partie comme moi aujourd'hui, Elwen semblait avoir peur d'un pouvoir qui lui semblait bien trop grand et trop terrible à mettre en pratique. Néanmoins il était bien présent et bien qu'en partie impossible à sentir pour moi, après ce que j'avais vécue avec Maeko, je pouvais sans mal jauger son pouvoir a un niveau suffisamment grand pour inquiéter Frieza et tout cela visiblement en un rien d'entrainement et de pratique. Les Zélodiens étaient réellement des gens fascinants.

Finissant de faire le lit de la jeune fille, je lui fit un grand sourire et apposa ma main sur son épaule.

« Tu verra, on vas bien s'amuser demain; Et si tu progresse assez vite, peu être même qu'on pourra aller voir Pesto avent de la ramener à la vie. Dort bien petite Elwen, tout vas bien se passer, je te le promet. »

Je posait sur elle un regard à la fois doux et sincère alors que je prenait ma petite boule de poile qu'était ma petite fille dans mes bras dans l'objectif simple de l'emmener dans sa chambre. Ryanne m’interpella à ce moment là et je lui répondit sur le chemin dans un murmure.

« Je n'ai jamais porté de chemise de nuit ma Ryanne, désolée ... ça pose un problème ? Parce que sinon je peu me coucher habiller hein, je me changerais demain matin.  »

Aaaaah la niaiserie des Son, à la fois attachant et terriblement énervants pour certaines personnes. rare était les personnes a m'avoir vue sous mon vrais visage quotidien ... Ryanne devait réellement être la seule personne avec Pina à me connaitre réellement. 

Je posait la petite Zélodienne dans sa chambre. une pièce très fleurie, remplis de fleur au senteurs multiples et exotiques. pina adorait les plantes en tout genre, elle s'était fixée l'objectif de se fabriquer une serre pour répertorier toutes les espèces végétales de Zélod ... Dans un premier temps celons ses dires, les autres plantes de la galaxies suivraient.

Rabattant la couverture sur elle avent de déposer un doux baisé sur son front, je m’éloignais d'elle en laissant Ryanne lui dire bonne nuit a sa façon. Fermant la porte derrière elle je me dirigeai vers ma chambre en vérifiant que toutes les lumières avaient été bien éteintes. 

J'invitait donc Ryanne à fermer la porte derrière nous et retira soigneusement ma robe, comme d'habitude en fesant complètement fit de la présence de Ryanne qui ne me dérangeait absolument pas avent de m'affaler sur mon lit.

« Une journée banale dans ma vie ... je suis vannée !  »

je me retournait sur le dos pour faire face à Ryanne, toujours allonger sur mon lit et lui fit un grand sourire niais à souhait.

 « Met toi a l'aise, c'est un peu ta chambre aussi du coup j'imagine ... Par contre la prochaine fois tu m'invite chez toi ! Je suis très curieuse de rencontrer toute ta famille ! »

Je m'étira doucement en baillant et invita Ryanne a venir a mes côté en tapotant de la main pour passer la nuit a mes côtés ...



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Elwen da'Kira

avatar


Féminin Messages : 75
Age : 26
Zénies : 2000

Données du Personnage
Power Level: 1 430 833
Power Level en Kili: 28,62
Inventaire :

MessageSujet: Re: Face à la réalité de l'univers [PV : Pan]   Mer Nov 22, 2017 1:33 am

Avant qu'Elwen puisse enfin s'adonner au sommeil, Pan lui parla... d'entrainement ? Lui apprendre quelque chose, mais aussi cette histoire de Ki... certes, elle a appris à le manier, mais pas à le ressentir... mais pourquoi en parler ? Ce n'est pas comme si Elwen voulait de nouveau combattre. Cette journée lui a apporté son lot d'horreur pour tout le reste de sa pitoyable existence, elle n'avait pas vraiment envie de retourner au combat...

« Je vois, il vas donc te falloir pas mal de travail pour assimiler ce que je veux t'apprendre, mais ça te permettre d'avoir une longueur d’avance sur Pesto quand elle chercher à l'apprendre aussi. »

Mais... pourquoi ? Que voudrait-elle lui apprendre ? Cette Pan était très forte, mais n'avait-elle ps remarqué qu'Elwen était mage avant tout ? Le combat n'était pas sa tasse de thé, quand bien même elle s'est élevé à un niveau bien au delà de la norme de la petite caste que formaient les combattants Zelodiens. On a éduqué cette Zélodienne pour être mage, apprendre les sorts qui devaient aider son peuple, pas à taper, quand bien même elle a fini par apprendre, bon gré mal gré... toutefois, la Kitsune ne se sentait pas l'envie de répliquer... mieux valait attendre de voir ce que la Saiyajin avait à lui offrir avant de juger... de toute façon, elle en avait marre de lutter aujourd'hui, que ça soit physiquement ou verbalement.

« Tu verra, on vas bien s'amuser demain; Et si tu progresse assez vite, peu être même qu'on pourra aller voir Pesto avent de la ramener à la vie. Dort bien petite Elwen, tout vas bien se passer, je te le promet. »

Retrouver Pesto au plus vite en échange de son assiduité à l'entrainement ? C'était un peu du chantage, mais... s'il fallait par là pour accélérer les retrouvailles avec sa pauvre amie, elle le fera.

Pan s'en alla alors avec une Pina épuisée, laissant Elwen s'installer sur le canapé après avoir déposé les habits qu'on lui a prêté sur le fauteuil voisin.

Epuisée qu'elle était, le sommeil la rattrapa rapidement.


***

« Pesto... Pesto... ah, Pesto Bread, 18 ans, Terrienne... liste des méfaits... agression sur une personne innocente...circonstance atténuante : était possédée... bien, pas de véritable méfait, paradis!
- Par ici, s'il vous plait. »

Alors que le gigantesque démon rouge tamponna la feuille qui devait représenter le CV de la terrienne, un démon bleu en tenue d'employé de bureau emmena le petit nuage jusqu'à un gigantesque jardin.

« Bienvenue au paradis. N'hésitez pas à visiter, dans un premier temps, pour prendre vos marques... et si vous avez besoin de quoi que ce soit, faites nous signes! »

... et la voilà seule... Pesto a passé des heures dans cette interminable file d'attente, totalement paniquée. Bien qu'elle n'aie plus de corps, elle avait quand même eu pendant sacrément longtemps la sensation qu'on lui a broyé le cerveau dans un compacteur... elle était morte ? Tout ça n'était pas un rêve ? Elle se souvenait, cette haine intense qui a grandi en elle, cette colère indescriptible qui l'a gagné et poussé à attaquer Elwen et les autres, jusqu'à la traquer alors que ses tendons ont été sectionné par le type au masque... qu'elle a cherché à attaquer dans le dos ensuite... et après... après...elle savait plus... elle était morte à ce moment là ?

« Elwen... »

Errant sans réel but, la morte se demandait comment allait son amie... était-elle morte, elle aussi ? Dans tous les cas, elle devait être terriblement apeurée... et elle était coincée ici, dans l'au-delà, sans réel moyen de la localiser. Si seulement elle pouvait la retrouver...

Et lui dire quoi ? Elle l'a attaqué, Elwen devait tellement lui en vouloir, sa simple vue allait l'effrayer comme jamais...

Et l'esprit se mit à sangloter, se roulant en boule... ce qui ne ressemblait donc à rien. Elle était vraiment pitoyable... c'était en enfer qu'elle aurait dû aller.
Revenir en haut Aller en bas
Ryanne Hilaris

avatar


Masculin Messages : 329
Age : 26
Zénies : 3238 ! Et un cookie de Gray x')

Données du Personnage
Power Level: 8 621 299
Power Level en Kili: ??
Inventaire :

MessageSujet: Re: Face à la réalité de l'univers [PV : Pan]   Jeu Nov 23, 2017 11:23 pm

Pas de chemise de nuit en réserve ?
Je haussai les sourcils, un peu perplexe.
Pas de chemise de nuit du tout.
Le message mit un temps fou à pénétrer dans mon cerveau et à en exciter les rouages.
Pas-De-Chemise-De-Nuit !
Je secouai vivement la tête comme pour essayer de me débarrasser de la gêne qui colorait mes joues d'une teinte vermillon.
Pan n'avait JAMAIS porté de chemise de nuit de toute sa vie !
J'ouvris la bouche, pour ensuite la refermer comme un automate sujet à une sorte de panne lui intimant le mutisme. Des images saugrenues, tirées de mon imagination souvent trop débordantes pour mon propre bien, défilèrent devant mes yeux !
Cette fois-ci, je dus secouer une main devant mon visage pour m'en départir promptement.
Vue sous un angle extérieur, je n'avais absolument pas conscience - ou je ne me souciais guère - de passer pour une aliénée. Toutefois, je me repris tant bien que mal en talonnant Pan, direction la chambre de Pina.
Je lui parlais à voix basse, bien entendu.



- Euhm... oublions cette histoire de vêtements de nuit, tout compte fait, fis-je, plus ou moins à sa hauteur sans cesser de la suivre. Nous sommes chez toi et il serait.... incorrect de ma part de t'imposer pareil changement dans tes petites habitudes.


Bien ! C'était donc décidé : j'allais dormir nue.
Entièrement nue. Avec Pan. Elle aussi nue. Dans son lit. Pour une nuit.
Dans pareille situation, recourir à l'usage bénéfique et tranquillisant du Cœur de pierre m'était indispensable ! Très loin de moi l'idée de gâcher une occasion comme celle-ci en me liquéfiant sous le coup d'un éclat de timidité. Je ne pris pas la peine de me poser des questions sur mon usage insolite des enseignements du Maître. Au lieu de cela, je m'intéressai à l'instant présent. Notamment à la chambre de Pina, dans laquelle nous avions pénétré toutes les trois.
Un espace de tranquillité infinie où s'épanouissaient quantité de fleurs dont je ne connaissais absolument rien, pas même les noms ! Celles-ci exhalaient de délicieux parfums exotiques qui me transportaient bien loin de la planète Terre.
Pendant que mon regard ahuri se promenait un peu partout dans la pièce pour se perdre en contemplation sur les innombrables végétaux disparates, Pan souhaita bonne nuit à sa fille adoptive en lui déposant un baiser sur le front. Quand ce fut mon tour de le lui souhaiter, je me gardai bien de lui ébouriffer gentiment les cheveux comme j'avais tendance à le faire avec mon jeune frère. Les mises en garde de Pan au sujet de l'intimité capillaire du peuple Zélodien sont restés éternellement gravés dans ma mémoire.
Donc, à défaut de pouvoir me lancer dans de telles familiarités, je pressai mes lèvres contre mes doigts puis fit mine de l'envoyer à la petite Zélodienne, non sans lui adresser un clin d’œil « Ryannesque ».



- Fais de merveilleux rêves, Pina. Et que tes gardiens floraux veillent sur toi tout au long de la nuit.


Nous quittâmes la pièce en laissant la brave fille tomber entre les bras de Morphée.
Pan s'occupa de fermer la porte après mon passage, puis je la suivis en direction de son lit douillet. Je ne m'y pris pas à deux reprises pour me plonger, comme convenu, dans le Cœur de pierre. Néanmoins, ce ne fut pas comme d'habitude. Il ne s'agissait pas de devenir totalement impassible. Ici, la forme de concentration employée dérivait quelque peu de son utilisation originelle. Je me fis maîtresse de mes émotions avant de rentrer dans la chambre, enfermant, brillamment épaulée par le Compartimentage de l'esprit, la timidité et la gêne dans un espace confiné de mon cerveau.
Une telle pratique ne laissait rien paraître d'inquiétant sur mon visage ; je demeurais souriante comme de coutume sans que mon aura ou que ma magie ne fluctuent !
Je me retournai pour fermer la porte et, au moment où je pris grand soin à ne pas la claquer trop fort, j'entendis le délicat froissement du tissu dans mon dos.
Pan fit fi de ses vêtements avec une tranquillité et un manque de pudeur proprement ahurissants !
Au cours de notre première rencontre dans la forêt, elle s'était comportée de la même manière en changeant de tenue pour passer à son Dogi d'entraînement. Seulement, ici un détail changeait radicalement la donne : Pan ne comptait pas se mettre quoi que ce soit sur le dos.
Je l'observai avec calme et patience, sans la moindre lueur lubrique dans le regard. Ciel ! Loué soit le Cœur de pierre !



- Et quelle journée ! Ton quotidien ne manque décidément pas de rebondissements, répliquai-je sobrement.
J'échangeai un regard avec la Demi-saiyajin étalée sur le dos à même les draps, sa poitrine à l'air, son visage éclairé par un sourire dénué de malice ou de quoi que ce fut de changeant par rapport à son attitude naturelle. Elle demeurait entièrement la même et, à son instar, je suivis le pas.
Son invitation à me mettre à l'aise m'arracha un petit gloussement au lieu de me faire rougir furieusement. En outre, Pan voulait à tout prix rencontrer mes proches. Je n'y voyais aucun inconvénient.



- D'accord ! Marché conclu, lui répondis-je. Mais mon lit n'est pas aussi grand que le tien. Là-bas, il va falloir que nous nous serrions. J'ose espérer que cela ne te dérange pas ?


Je ris avant de me débarrasser de ma robe sans hâte aucune. Je la fis glisser le long de ma silhouette, puis la ramassai dans un calme presque cérémonieux pour la plier comme le ferait Mère, parfaitement attentionnée et soignée, pour enfin la déposer sur le meuble le plus proche de la même manière qu'on s'y prendrait pour placer une offrande sur un autel.
Je ne portai plus aucune couche de tissu sur moi, pas même un sous-vêtement mauve - j'avais tout mis au sale, après tout.



- Tout comme tu l'es vis-à-vis d'eux, les miens seront assurément ravis d'apprendre à te connaître.


Aussitôt cette précision énoncée, je m'installai aux côtés de Pan, amputée du moindre sentiment de pudeur en sa présence. Nous nous tenions sur un pied d'égalité de ce côté-là.
Une fois positionnée comme je l'entendais, appuyée sur un coude et étendue sur le flanc face à Pan, je plongeai mes yeux mauves dans les siens - plus sombres mais tout aussi envoûtants.



- Dis-moi, Pan..., commençai-je avec un brin d’hésitation. Comment comptes-tu passer la nuit ? Je ne lui laissai pas le temps de me répondre : A compter les moutons ou bien..., je m'interrompis pour approcher mon visage du sien et déposer un baiser sur ses lèvres, serais-tu plus encline à ce que, toutes les deux, nous nous découvrions davantage ?


Et à continuer là ou nous nous étions arrêtées avant que Pina ne se brûle la main, j'entendais~
Mon sourire ne trahissait nullement mes pensées.

_________________

----------- Level : 8 621 299 ; ?? kilis --------------
- Attaque = 1 700 000 / Défense = 1 000 000 / Vitesse = 2 500 000 / Magie = 2 300 000 / Résistance magique = 1 121 299 -
Revenir en haut Aller en bas
Mirai Son Pan

avatar


Féminin Messages : 431
Age : 26
Zénies : 3290

Données du Personnage
Power Level: 20 444 994
Power Level en Kili: 400
Inventaire :

MessageSujet: Re: Face à la réalité de l'univers [PV : Pan]   Lun Nov 27, 2017 1:28 am


Mirai Son Pan


La Terrienne se mis à l'aise a son tours, l'ambiance était spécial, curieuse. cela n'avait rien a voir avec la nuit passer ensembles au coin du feu ... c'était plus ... Zut, je n'arrivais pas a mettre les mots sur la situation. Néanmoins je restais naturelle, bien que totalement charmée par ma compagne, car a présent je pouvais bien parler de compagne. Deux amies, même très proches ne se retrouvaient pas dans ce genre de situation.J'étais peu être niaise, mais pas assez pour ignorer la base de la base.

 « S'ils sont tous aussi énergiques que toi je ne vais pas m'ennuyer ! »

J'avais réellement hâte de rencontrer la famille de Ryanne, curieuse de savoir de quel genre de personnes elle était issue. Elle avait beau m'en avoir brièvement parler, rien ne valait une vrais rencontrer pour échanger. La magotte m'interpella ensuite, plongeant ses iris sombres dans les miennes en un regard énigmatique que je soutins avec un grand sérieux ...

« hum ? ... »

je me posa sur le flanc moi aussi et resta silencieuse à écouter sa question pour le moins singulière ... Que faire d'autre la nuit à part dormir , ou éventuellement un barbecue pour les occasions ? je restais songeuse quelques seconde et répondit le plus niaisement du monde, mais avec un sourire aussi pur que franc et sincère.

 « Et bien, je n'ai jamais compté les moutons, c'est une très mauvaise technique si tu veux mon avis pour s'endormir. Quand j'ai du mal a dormir en général je fais de l’exercice, rien de tel que l’épuisement pour fermer les yeux ! »

Je marquai une courte pause et repris mon sourire en sortant de mon songe, replongeant mes yeux dans ceux de la terrienne, puis observa son corps d'un regard ne contenant aucune arrière pensée.

« Bien entendu, je serrais heureuse d'en apprendre plus sur toi et je te montrerais aussi tout ce que tu veux de ma personne ma Ryanne ! »

A cet instant précis, je n'avais eu absolument aucune idée de ce que je venais de dire ... mais alors AUCUNE ! Aussi bien aucune idée de l'echo que mes propos faisaient a ceux de Ryanne qu'aucune idée de ce qui allait suivre ... Pourtant ma théorie sur l'épuisement comme meilleurs médecine pour le sommeil n'avait jamais été aussi juste ...

____________________________________

Le lendemain matin je m'étais réveillée sans réellement être sur d'ou je me trouvais et si j'étais vraiment réveiller, si tout cela n'avait pas été qu'un rêve depuis le début. Mais j'étais bien là, chez moi, dans une maison qui m'appartenait, nue dans un lit avec une femme que j'aimais et qui me le rendait bien. Tout était si ... parfait. je n'avais plus l'habitude de ce genre de chose, mais l'avais-je déjà eu avent a un quelconque instant ? Je cherchais l'embrouille, pour moi il avait forcément quelque chose qui allait mal tourné dans cette histoire. 

Seulement la réalité était limpide. Tout était bien réelle et il ne tenait qu'a moi qu'a faire en sort as ce que les problèmes restent loin de nous, ou bien de nous armé suffisamment bien pour les surmonté ensembles. Oui, ensembles, car il n'était plus question que je continue seule. j'avais longtemps chercher quelque chose a qui me rattacher pour donner un sens à tout ça, quelque chose d'autre que "Pan ! vas sauver le monde !" et cette raison se trouvait là, juste devant moi, Assoupie et adorable.

Je passais doucement une main sur sa joue, l'effleurant juste pour ne pas la réveiller et déposa un doux baisé sur ses lèvres, tout aussi discrètement. Il était encore tôt, pas question de sortir tout le beau monde de leurs torpeur, car tant que j'étais seule debout, je pouvais tranquillement préparer de quoi manger au réveil. 

Ouvrant l'armoire pour m'habiller, je fut tentée cinq secondes de prendre mon dogi bleu et rouge habituel ... mais mon regard se posa sur la tenue Orange de ma famille. Un petit sourire se dessina au coin de mes lèvres lorsque je passa la main sur le Katakana "SON" brodé dans le dos du dogi et je pris finalement la décision de me saisir de la tenue. 

La suite se passa dans la sale de bain ou après une rapide toilette je fut prise de l'envie sortie de nul part de me couper les cheveux. je ma saisis donc d'une paire de ciseaux et tailla ma chevelure indisciplinée et ayant pas mal pousser depuis quelque temps en une couple plus ordonnée. un savant mélange entre la coiffure de ma mère et celle que je portais quand j'étais petite. 


Je fut prise d'un élan de nostalgie devant mon propre visage et pour la première fois de ma vie ... je me trouvais jolie et féminine. Pendant un instant je me demanda sérieusement si je ne devenais pas un peu superficielle, mais la réponse me vain rapidement, je voulais juste plaire à la belle Hillaris endormir dans ma chambre.

Une fois prête, la cuisine m'attendait ... Des croissants et des pains au chocolat maison ? Oui, pourquoi pas ...



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Elwen da'Kira

avatar


Féminin Messages : 75
Age : 26
Zénies : 2000

Données du Personnage
Power Level: 1 430 833
Power Level en Kili: 28,62
Inventaire :

MessageSujet: Re: Face à la réalité de l'univers [PV : Pan]   Lun Nov 27, 2017 3:53 pm

L'ombre grandissait, encore, et encore, matérialisation intangible d'une aura magique tellement intense que nul ne semblait lui arriver à la cheville. Au cœur de ce miasme noir dansait une femme à la peau bleutée et aux cheveux blancs, un sourire aussi angoissant que serein fendait son visage.

L'ombre palpitait, se déformant jusqu'à créer de longs tentacules qui s'échappaient dans des directions différentes, sur une bien trop longue distance pour qu'on se fasse une réelle idée de leur destination. Finalement, les tentacules se rétractent, ramenant avec eux diverses personnes. Elwen frémit en reconnaissant pêle-mêle Pan, Ryanne, Pesto, Gray, l'homme au masque et d'autres personnes qu'elle ne reconnaissait pas.

Les ténèbres s'infusaient alors dans le corps des captifs qui se mirent à déployer une aura sombre. De leurs yeux rouges emplis de haine, ils toisaient la Zélodienne qui se sentait paralysé par la peur.


« Détruisez-moi cette petite gêneuse... »

Sous l'effet de la panique, Elwen décolla et tenta de s'échapper à toute vitesse, l'aura émeraude entourant son corps. Elle s'enfuyait, voyant des projectiles de ki voler autour d'elle alors que ses poursuivants la traquaient. Elle espérait aller assez vite, mais Pesto lui fit soudainement face et décocha un coup de poing surpuissant qui la projeta au sol. Encore groggy, la petite Zélodienne tenta de se relever, mais se fit soudainement enserrer par l'aura de ténèbres qui la ligota solidement, sa bouche se faisant également bailloner par un tentacule.

Un sourire mauvais fendit le visage de Pesto qui agrippa sa main droite avec sa main gauche, paume tendue vers la condamnée. L'énergie s'accumulait sous la forme d'une sphère que la Zélodienne savait explosive. Le projectile gonflait, gonflait, gonflait encore... puis fut projeté à toute allure dans sa direction. Elwen se débattait, paniquée, cherchant à se libérer...

Et chuta...

PAF !

La Zélodienne se réveilla en sursaut, sonnée par le choc de sa chute de quelques centimètres. Dans son sommeil agité, elle était tombée du canapé. La couverture s'était enroulée autour d'elle jusqu'à lui prendre la tête. Re prenant peu à peu le sens des réalités, elle se calma...

Un cauchemar... c'était juste un cauchemar...

Une fois appaisée, elle tâcha de se défaire de la couverture. Quand elle parvint à dégager sa bouche et son nez, elle capta une fragrance sucrée et chaude...on cuisinait...

Finissant de se libérer de son cocon de couverture, elle se releva, sentant les courbatures, due à l'intensité de la journée passée, assaillir son pauvre petit corps, et elle se dirigea vers la cuisine en se frottant les yeux. C'était Pan qui cuisinait.


« B'jour... »

En général, Elwen dormait avec une chemise de nuit, au moins, et surtout ses sous-vêtements...le soucis étant qu'elle était venue avec pour seuls habits son manteau de mage et sa tenue qui était partie au lavage, on lui avait prêté une robe Zélodienne, mais, endormie qu'elle était, elle avait oublié ce détail...c'est donc avec ses simples sous-vêtements qu'elle se présentait à une Pan en cuisine.
Revenir en haut Aller en bas
Ryanne Hilaris

avatar


Masculin Messages : 329
Age : 26
Zénies : 3238 ! Et un cookie de Gray x')

Données du Personnage
Power Level: 8 621 299
Power Level en Kili: ??
Inventaire :

MessageSujet: Re: Face à la réalité de l'univers [PV : Pan]   Lun Nov 27, 2017 10:15 pm





- Vraiment ? lui soufflai-je au visage en me rapprochant d'elle presque imperceptiblement. Je pense que tu ne crois pas si bien dire, Pan. Cette nuit risque d'être...


Je fis rouler doucement le bout de mon index sur son flanc exposé avec une lenteur et un soin délibérés.


- Langoureuse, terminai-je avec tout sauf l'envie de m'arrêter en si bon chemin.


Pan allait y devoir y réfléchir à deux fois la prochaine fois qu'elle daignerait m'inviter à passer une nuit complète chez elle, dans sa chambre, au sein de son grand lit, sans que je porte une tenue adaptée aux circonstances. Un délicat carcan de tissu, en l’occurrence ! Seulement... avez-vous la moindre idée de ce qui se passe quand on conçoit une cage sans y avoir fixé les barreaux ?
Dans le cas présent, je laisse votre imagination travailler, car je peux aisément vous dire qu'à la fin des festivités, l'épuisement escompté par Pan fut des plus véridiques~
La chaleur grimpe, les portes réservées à vous autres, spectateurs, se ferment sous votre nez, vous bousculant vers la sortie... et vous interdisant formellement d'assister aux torrides aventures nocturnes~




Pendant ma nuit de sommeil - courte ou longue ? Allez savoir ! - passée sur le matelas de Pan, je fis un rêve merveilleux. Un rêve dans lequel, justement, la citée se trouvait complètement nue à mes côtés et... Ah, une minute ! Non, en fait, il ne s'agissait nullement d'un rêve. Je n'avais absolument rien oublié des événements de la veille, qu'il s'agisse de ma possession ou de mes poings brandis à l'encontre de Pan, mais ceux-là furent purgés par la toute récente nuit passée avec la concernée.
Ouh ! J'espérais surtout ne pas avoir trop parlé après m'être assoupie, voire même ronflé ?
Quand j'ouvris fébrilement les yeux en m'étirant de tout mon long, j'avisai du même coup, à tâtons, la non-présence de Pan. Au départ, j'en fus quelque peu intriguée. Bon dieu ! Combien de temps avais-je bien pu dormir ?
En me redressant lentement sur les coudes, mes yeux mauves basculèrent sur mon reflet visible dans le miroir de l'armoire de Pan. Force était de constater qu'elle avait omis de fermer les deux portes battantes après être partie se vêtir. Cette négligence de sa part me fit sourire. Ma coupe de cheveux dans le miroir ? Un peu moins, je dois bien l'admettre.
Quel fol entraînement avions-nous passé là !
Je secouai la tête avant de me glisser une main dans les cheveux, histoire de rendre mon portrait négligé un peu moins chaotique. Des mèches mauves cascadaient sur mon visage par-ci par-là, d'autres tendaient vers le plafond ou en direction des murs, un peu comme des antennes...
Je me sentis de nouveau attirée par l'appel de la douceur des draps et m'écrasai gaiement sur le dos, les yeux rivés au plafond, un indéfectible sourire suspendu à mes lèvres.



- Mémorable, lâchai-je en un soupir satisfait... avant de me glisser vivement hors du lit pour retomber, pleine de vie, sur mes pieds nus. Et c'est une nouvelle journée autrement plus mémorable qui commence ! C'est parti.


Obéissant aux mécanisme du quotidien, j'aérai le lit en plus de la pièce - qui exhalait une délicieuse partie du parfum de Pan (et du mien aussi, forcément) - et eut la sagesse de fermer les portes du placard juste avant de récupérer la magnifique robe empruntée auprès de ma redoutable hôte. Je fis bien attention à ne pas trop serrer le vêtement contre moi sous le coup de l'enthousiasme, afin de ne pas le froisser. Puis, avisant la salle de bain libre de toute présence, je m'y glissai et fis couler l'eau en chantonnant un petit air guilleret - rien de paillard, rassurez-vous !
Les ablutions effectuées, la splendide tenue de Pan enfilée, ma coupe ayant récupéré de son lustre d'antan, la journée s'annonçait déjà magique !
Je n'interrompis mon chant pour rien au monde, guidée à travers les couloirs par une odeur des plus alléchantes. L'odeur de la cuisine de Pan ! Oh, ciel ! Elle comptait encore nous gratifier de son art culinaire à tomber par terre !
Je sentis mon cœur tambouriner dans ma poitrine, mon ventre émettre ses plaintes matinales devant l'imminence d'un somptueux petit-déjeuner.
Quand j’eus posé un pied dans la cuisine, j'aperçus tout de suite Elwen... en petite tenue, la tête dans le coaltar. Tiens ? Je n'étais apparemment pas la seule à m'être réveillée avec les cheveux en pagaille. Bon, au moins, la Zélodienne s'était levée avec un minium de pudeur ! Ce qui n'était pas vraiment mon cas, faute de chemise de nuit.
Non pas que je le regrette~
Il manquait la petite Pina à l'appel, mais je choisis tout de même de saluer la compagnie d'un grand geste enthousiaste, non sans baisser un peu la voix afin de ne pas déranger le sommeil de la mignonne retardataire.



- Bonjour à vous deux ! fis-je en toute jovialité, rayonnante comme une étoile. C'est que ça sent merveilleusement bon ici, dis-je en reniflant exagérément l'air avant de darder la Demi-Saiyajin d'un air amusé. Que nous mijotes-tu de beau, ma douce beauté à la chevelure soignée ?


Je ne lui laissai guère le temps de répondre dans la foulée car, au moment où elle ouvrit la bouche pour ce faire, je lui décochai un vif baiser sur les lèvres. On pouvait difficilement souhaiter une meilleure bonne journée qu'en s'y prenant avec autant d'éloquence. Je ponctuai cette salutation distinguée par un clin d’œil plein de vie à l'encontre de l'intéressée.


- J’adore ta nouvelle coupe. Décidément ! tu rayonnes comme jamais, mon adorée, continuai-je sur ma lancée, avant de m'occuper du cas de la semi-nudiste en me tournant dans sa direction, toujours aux côtés de la cuisinière habillée en orange et bleu : Comment vas-tu, Elwen ? A en voir ta mine, la nuit n'a pas l'air de s'être passé aussi bien que ça, dirait-on. Mais c'est bien dans ces moments-là que la cuisine miraculeuse de Pan fait des merveilles ! Ah ha ha !


J'adressai un grand sourire à ce noble petit comité, les poings sur les hanches, fière de mon entourage.
Fière de beaucoup de choses !

_________________

----------- Level : 8 621 299 ; ?? kilis --------------
- Attaque = 1 700 000 / Défense = 1 000 000 / Vitesse = 2 500 000 / Magie = 2 300 000 / Résistance magique = 1 121 299 -
Revenir en haut Aller en bas
Mirai Son Pan

avatar


Féminin Messages : 431
Age : 26
Zénies : 3290

Données du Personnage
Power Level: 20 444 994
Power Level en Kili: 400
Inventaire :

MessageSujet: Re: Face à la réalité de l'univers [PV : Pan]   Jeu Nov 30, 2017 1:02 am


Mirai Son Pan


La matiné commençai tranquillement. J'avais eu le temps de mettre une première fournée de Pain au chocolat au four avent que la jeune Elwen ne se présente dans la cuisine dans une tenue des plus simple. Son visage embrumé et son aire pas très en joie trahissait une nuit mouvementé, mais je m'y étais attendue et n'avait pas ménagée mes efforts pour adoucir un peu la situation de la petite Zélodienne.

« Hello Elwen ! Le canapé t'a été confortable ? Tu as faim ?  »

J'attendais, appuyée à demi-assise sur le plan de travail en attendant que mes viennoiseries cuisent. Ryanne ne tardât pas à pointer le bout de son nez à son tours, bien plus en forme visiblement. Tellement en forme apparemment qu'elle me coupa la parole avent même que je ne puisse lui répondre. Mal élevée ! Douce Mal élevée ...♥️ Je lui rendis son baisé avec entrain et lui répondit le plus simplement du monde

« Merci ! Ma coupe de cheveux rassemblait un peu a ça quand j'étais petite !» s'aplatis la franges sur le front« La frange était cependant bien plus droite et j'avais pas ces mèches partout ! Mais que veux tu, j'ai beau essayer, la chevelure d'une Saiyajin est aussi rebelle que son tempérament ! »

Bien que Demi-saiyan en réalité, il y avait quand même quelques limites quand à ce qu'on pouvaient faire de notre coupe de cheveux, mais la coiffure n'était pas impossible, contrairement à ce que pouvaient faire nos homologues au sang pur.

Je marquai une courte pause en reportant mon regard sur Elwen. 

« Je ne sais pas si ma cuisine est miraculeuse, mais je fais de mon mieux. Tu as déjà manger du chocolat Elwen ? »

Je sortis les petits Pain encore chaud et les posa sur la table.

« Attention, ça sort du four. Attendez deux minutes avent d'en prendre un si vous ne voulez pas réveiller Pina avec la même mésaventure qu'elle as subie hier soir. »

j'avais lâcher ça avec un grand sourire a l'attention de la jeune fille pour bien lui signifier qu'il n'y avait aucun soucie quand a sa bourde, néanmoins je comptais mettre a profit le temps passer a attendre que les pain au chocolat refroidissent. 

« En attendant je vais t'expliquer un peu la base de ce qu'il faut faire pour sentir les Ki, l'entrainement serra tranquille, pas épuisant du tout. Cela demande juste de la concentration. »

Je pris une chaise et m'assis tranquillement autours de la table, prenant une bonne
inspiration. 

« Déjà si cela peu te rassurer, ne pas savoir sentir les Ki a la base n'est pas une tare ou une honte. Même les guerrier Saiyajin ne savent pas le faire d'eux même sans que l'on leurs enseigne ou qu'on leurs en fasse démonstration. je pense que tout comme toi ils font usage de leurs Ki de façon brute, primaire sans se focaliser dessus réellement ou y apporté une quelconque maîtrise. Tout ce qu'ils veulent savoir c'est que ça explose bien et puis c'est tout; pourtant avec un ki bien contrôler, on peu en faire des belles choses.  »

Comme pour illustrer mes dires je me mis à émettre une fine aura blanche. Les volute des émanations d'énergie se rependirent autours de nous comme une fine fumée caressant doucement la peau de la Zélodienne et de la magotte. Pourtant, malgré le calme apparent, Ryanne elle, pouvait sentir que cette énergie était loin d'être anodine et que le pouvoir que cette simple émanation d'énergie était bien au delà de son propre niveau.

Je présentait ensuite mes mains devant la petite Zélodienne et entre elles, se matérialisa une petite boule de lumière brillante d'une lueur doré parcourue de doux et tranquilles arc d'énergie, un peu comme une boule à plasma que l'on mettrait sur sa commode. 

« Tu vois Elwen, tout cela semble si calme et tranquille ... pourtant il y as suffisamment d'énergie dans cette pièce et entre mes mains pour faire sauter sans le moindre mal la Terre ou Zélod.
Pour être capable de ressentir les Ki des autres, tu doit d'abord être capable de cerner tes propres limites avec précision et manipuler ton énergie avec un contrôle suffisant pour manifester ton propre ki de cette façon. Pas question de crée une décharge d'énergie ou quoi que ce soit, c'est cela que tu doit crée. »

Je relevai légèrement les mains contenant la petite sphère d'énergie pour appuyer mes instructions puis fis disparaître la manifestation de mon énergie. je me tourna ensuite vers Ryanne et me gratta l'arrière de la tête.

« Désolée, toi tu sais déjà faire ça je suppose non ? Rien de très passionnant du coup ! »



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Elwen da'Kira

avatar


Féminin Messages : 75
Age : 26
Zénies : 2000

Données du Personnage
Power Level: 1 430 833
Power Level en Kili: 28,62
Inventaire :

MessageSujet: Re: Face à la réalité de l'univers [PV : Pan]   Jeu Nov 30, 2017 2:48 pm

Ca non, Elwen était tout sauf parfaitement reposée... oh certes, la nuit avait fait son travail et finalement, elle avait récupéré de la veille, malgré un corps courbaturé et un cauchemar qui avait agité sa nuit, mais son esprit était loin de carburer à son plein potentiel... en plus, elle n'était pas totalement vêtue et sa chevelure -tout comme le pelage de sa queue – partait dans tous les sens, à l'instar du désordre capillaire des Saiyajins...

« Hello Elwen ! Le canapé t'a été confortable ? Tu as faim ?
- Oui... »

Bien évidemment, le « oui » était pour les deux questions. Après tout, le canapé n'était pas en tort dans son trouble nocturne. Dans les couloirs, Ryanne approchait, comme le laissait augurer son chant et elle était de fort bonne humeur, elle.

« - Bonjour à vous deux ! C'est que ça sent merveilleusement bon ici,Que nous mijotes-tu de beau, ma douce beauté à la chevelure soignée ? »

S'ensuivit un baiser... visiblement, ces deux là étaient plus proche que ne le pensait la Zélodienne avant ça.

« - J’adore ta nouvelle coupe. Décidément ! tu rayonnes comme jamais, mon adorée. Comment vas-tu, Elwen ? A en voir ta mine, la nuit n'a pas l'air de s'être passé aussi bien que ça, dirait-on. Mais c'est bien dans ces moments-là que la cuisine miraculeuse de Pan fait des merveilles ! Ah ha ha !
- J'ai pas bien dormi, mais c'est pas la faute du canapé.
- Je ne sais pas si ma cuisine est miraculeuse, mais je fais de mon mieux. Tu as déjà manger du chocolat Elwen ?
- J'ai déjà mangé des cokies au chocolat. »

Pesto et sa... sélection des œuvres culinaires terriennes était certes discutable, mais il fallait reconnaître que chaque met qu'elle a fait découvrir à Elwen était divinement bon.

Et ce furent d'étranges pains dégageant une odeur sucrée et chocolatée qui sortirent du four, réveillant l'appétit de la Zélodienne qui hésitait grandement à commencer son petit déjeuner avant que la demi-Saiyajin ne mette le hola.


« Attention, ça sort du four. Attendez deux minutes avent d'en prendre un si vous ne voulez pas réveiller Pina avec la même mésaventure qu'elle as subie hier soir. »

Cet incident n'était visiblement pas prêt d'être oublié...

« En attendant je vais t'expliquer un peu la base de ce qu'il faut faire pour sentir les Ki, l'entrainement serra tranquille, pas épuisant du tout. Cela demande juste de la concentration. »

La Zélodienne releva les yeux vers Pan qui s'installait à la table... l'entrainement ? Avant même d'avoir mangé ou s'être parfaitement réveillé ?

« Déjà si cela peu te rassurer, ne pas savoir sentir les Ki a la base n'est pas une tare ou une honte. Même les guerrier Saiyajin ne savent pas le faire d'eux même sans que l'on leurs enseigne ou qu'on leurs en fasse démonstration. je pense que tout comme toi ils font usage de leurs Ki de façon brute, primaire sans se focaliser dessus réellement ou y apporté une quelconque maîtrise. Tout ce qu'ils veulent savoir c'est que ça explose bien et puis c'est tout; pourtant avec un ki bien contrôler, on peu en faire des belles choses. »

Une fine aura blanche émanait alors de la guerrière, envahissant la cuisine sans danger aucun, paresseusement. Suite à cela, Pan matérialisa une petite boule de lumière dorée, crépitant paresseusement.

« Tu vois Elwen, tout cela semble si calme et tranquille ... pourtant il y as suffisamment d'énergie dans cette pièce et entre mes mains pour faire sauter sans le moindre mal la Terre ou Zélod. Pour être capable de ressentir les Ki des autres, tu doit d'abord être capable de cerner tes propres limites avec précision et manipuler ton énergie avec un contrôle suffisant pour manifester ton propre ki de cette façon. Pas question de crée une décharge d'énergie ou quoi que ce soit, c'est cela que tu doit crée. »

L'idée qu'il y aie dans la pièce assez d'énergie pour détruire la planète était terriblement effrayant... mais ladite énergie se dissipa finalement.

Elwen inspira un grand coup et joignit ses mains comme l'avait fait Pan.

Libérer calmement son énergie, pas pour détruire...juste la laisser se manifester paisiblement...

Une sphère grosse comme une boule de bowling se matérialisa alors, tremblante, comme sur le point d'exploser. Consciente du danger, la Zélodienne la laissa se dissiper plutôt que tenter de la maintenir et la dompter, coupant toute alimentation en ki pour l'empêcher de subsister au risque de détruire du mobilier. Ca allait être un exercice difficile... déjà qu'elle n'avait aucune bride sur son pouvoir quand elle déchaînait une tempête magique, alors libérer paisiblement du ki...

Néanmoins, c'était la clef pour revoir Pesto, alors elle recommença, inspirant un grand coup, laissant son énergie se déployer, en diminuant toutefois la quantité qu'elle dégageait... La sphère qui en résulta avait cette fois-ci la taille d'une balle de tennis, mais restait trop brut dans sa composition, ça restait plus un projectile dangereux que la petite boule de plasma paisible de Pan... insatisfaite, Elwen la laissa se dissiper comme la précédente et recommença.
Revenir en haut Aller en bas
Ryanne Hilaris

avatar


Masculin Messages : 329
Age : 26
Zénies : 3238 ! Et un cookie de Gray x')

Données du Personnage
Power Level: 8 621 299
Power Level en Kili: ??
Inventaire :

MessageSujet: Re: Face à la réalité de l'univers [PV : Pan]   Dim Déc 03, 2017 2:21 pm


J'émis un petit gloussement en écoutant Pan s'étendre sur sa coupe de cheveux actuelle. Elle nous gratifia d'explications sur celle qui appartenait à sa jeunesse, en guise de comparaison à celle qu'elle nous présentait en cette chouette matinée. A l'entendre, elle ne pouvait pas reproduire exactement sa frange d'antan. Dans mon cas, cela ne me dérangeait pas le moins du monde ! Au contraire, je trouvais les efforts qu'elle avait produits tout à fait adorables~ Ceux-là n'étaient pas dus aux hasards, plutôt aux circonstances. En outre, pareille vitalité démontrait forcément la bonne humeur de Pan. Elle ne surjouait pas et donc, tout naturellement, sa bonne humeur déteignait sur moi. Ou alors s'agissait-il plutôt de l'inverse ? Ou plutôt d'un échange réciproque ?
Peu importait ; le résultat était le même et me convenait tout à fait !



- Cela ajoute à ton charme, lui répondis-je en un souffle chaud, passant à proximité de son oreille avant de me perdre en contemplation sur sa préparation. Ooooh ! Nous allons nous ré-ga-ler !


Des pains au chocolat. Des Pains-Au-Cho-Co-Lat !
Je m'écartai du four pour laisser à Pan le loisir de les y sortir sans danger. Même si à mains nues comme avec des gants, elle ne risquait pas vraiment de se brûler. Aussi quand mon incroyable Demi-Saiyajin posa les victuailles sur la table, je ne me fis pas prier pour m'y installer à la place qui m'était désignée.
Quand elle nous mit en garde sur la chaleur dégagée par la nourriture délicieusement chocolatée et nous rappela le triste exemple de Pina, je ne pus m'empêcher de reprendre :



- Tiens ! en parlant d'elle, nous devrions songer à aller la réveiller. Ou à lui garder quelques pains au chocolat de côté. Ce serait dommage qu'elle ne puisse pas en profiter.


Simple mesure préventive. Même si, là encore, j'imaginais très bien que Pan se soit déjà chargée de préparer le nécessaire pour la petite goinfre de Zélodienne.
D'ailleurs, visiblement habituée à faire flèche de tout bois, Pan avait déjà concocté un sujet d'entraînement pour Elwen. Et à fortiori, un exercice basé sur la concentration. L'idéal pour une personne dont les pouvoirs tendent naturellement vers la pratique de la magie !
Nous eûmes donc droit à une petite leçon sur la maîtrise du Ki et, par delà un contre-exemple sur les guerriers saiyajins focalisés davantage sur la puissance brute, quelque conseils avisés sur le moyen d'acquérir la fort utile compétence de Sensibilisation ou Perception du Ki.
De mon côté', j'avais obtenu cette compétence psychique en m'entraînant avec Khail au cœur d'une forêt quelconque, au cours de l'une de mes nombreuses errances. Toutefois, quand Pan s'exprimait sur des sujets techniques, il était toujours bon de rester attentive. On apprenait toujours quelque chose d'utile et, dans le pire des cas, cela servait de révision pour aussi pallier à quelque éventuels oublis. Bref, comme dirait mon jeune frangin : « C'est tout bénéf' ! »
En sus de ses belles paroles, Pan répandit avec sagesse et contrôle son aura dans un périmètre prédéfini. Je sentis la chaleur de son énergie me chatouiller les pores de la peau et, en outre, je pus en évaluer la troublante intensité. Ha ! Son niveau dépassait allègrement le mien, et ce même au repos ! ...J'en souriais de fierté.
Sous les yeux d'une Elwen captivée, la fabuleuse Demi-Saiyajin conjura une sphère de Ki parfaite entre ses mains tendues. Le visage éclairé par son énergie parfaite, je la contemplai sans piper mots.
Pendant cet instant magique, nous eûmes droit à de nouvelles explications sur le long chemin à arpenter pour acquérir la possibilité de détecter la présence d'autrui par le biais de son émanation de Ki. Ainsi fallait-il d'abord apprendre à se connaître avant de chercher à sonder les autres. Exactement comme je l'avais fait avec Khail en me lançant à la recherche de mon centre de Ki - ou cœur de Ki si vous préférez. Ensuite, il était question de détailler celui de notre partenaire lors de l'exercice.
Effectivement, cela demandait juste de la concentration. Du moins, de la concentration ET de la lecture.
Alors que je regardais la sphère lumineuse de Pan se dissiper au-dessus de la paume de ses mains, sa douce propriétaire aguerrie me déclara que je n'avais certainement rien à apprendre au cours de cet exercice. Oh ! Elle n'avait pas complètement raison. Il existait sans nul doute bien des variantes de cette mise en pratique pour s'améliorer en continu comme il est toujours envisageable d'améliorer, en peinture, ce qu'on considère comme la finalité d'une œuvre d'art !
Je haussai les épaules avec un petit sourire de mon cru.



- Oh ! ne te méprends pas là-dessus. Il existe toujours un moyen de s'occuper et de s'améliorer. Notamment avec quelques petits défis que je pourrais me lancer, là, juste sous vos magnifiques prunelles.


Néanmoins, après ce petit moment tranquillisant où un soupçon de suspens courait dans l'air, je déportai mon attention sur Elwen qui, promptement, s'était lancée dans la matérialisation de son Ki.
Son premier essai fut vraisemblablement un échec. Au moins, la pièce survécut à la manifestation de son énergie interne ! Elwen était sur la bonne voie. Elle avait seulement besoin de temps et de pratique. Je l'admirai s'échiner à façonner une sphère de Ki impeccable avant de me lancer dans des défis disons... Ryannesques ?
Je dévisageai Pan et lui décochai un clin d’œil pour attirer son attention.



- Pan, commençai-je avec amusement. Voilà ce que j'entendais par « petits défis ».


J'écartai ma chaise de la table pour éviter de commettre une bourde assurément aussi regrettable que dommageable. Je conjurai ensuite, dans le creux de ma main droite, paume grande ouverte, une sphère de Ki mauve aussi lisse que du marbre ciré et pas plus large qu'un ballon de foot. Avec douceur, je la fis léviter à cinq centimètres au-dessus de son socle de chair, puis lui intimai avec un minimum de concentration d'alterner entre grossissement et rétrécissement. J'imprimai ce cycle de changement constant dans son flux énergétique, à l'instar d'une ligne de codage implantée dans un programme. Je n'eus donc guère besoin de me focaliser dessus plus longtemps car la sphère sous-alimenterait d'elle-même pendant quelques minutes. Sans pour autant représenter un danger pour la pièce et ses occupants, la sphère de Ki violette semblait pulser sur place comme le ferait un cœur battant. Je retirai ma main et elle continua sons œuvre, parfaitement immobile et paisible, en suspension dans les airs.
Par mesure de sécurité, je consacrai tout de même une partie de mon cerveau sur cet objet de Ki à l'aide du Compartimentage de l'Esprit. Ce pouvoir hérité du Maître était diablement utile dans bon nombre de circonstances ! Y compris les plus triviales.
Cette fois-ci, je reproduis le même schéma avec une sphère de magie pure - en usant pour le coup la main gauche afin de la faire apparaître. Visuellement, elle ressemblait à ma sphère de Ki déjà incantée. Mais ce n'était pas le cas. Pour bien montrer la différence entre les deux, je lui octroyai une petite dissemblance : à l'intérieur de la sphère dansaient de petites étincelles de couleur lilas.
Je devais bien admettre que la structure fut un peu plus compliqué à maintenir dans la durée.
Cependant, alors que je conservai la sphère de magie en main, je récupérai celle qui pulsait dans l'autre pour, au final, la déposer délicatement dans les mains de Pan.



- Traite-la comme s'il s'agissait de mon cœur~, lui souris-je. Ta sphère pulse tout autant que lui. J'ai aligné son rythme sur les battements du mien, après tout.


Tout en lui adressant ces quelques mots, je fis tourner la sphère d'énergie magique au bout de mon index tendu vers le plafond comme le ferait un joueur de basket-ball.

_________________

----------- Level : 8 621 299 ; ?? kilis --------------
- Attaque = 1 700 000 / Défense = 1 000 000 / Vitesse = 2 500 000 / Magie = 2 300 000 / Résistance magique = 1 121 299 -
Revenir en haut Aller en bas
Mirai Son Pan

avatar


Féminin Messages : 431
Age : 26
Zénies : 3290

Données du Personnage
Power Level: 20 444 994
Power Level en Kili: 400
Inventaire :

MessageSujet: Re: Face à la réalité de l'univers [PV : Pan]   Mer Déc 06, 2017 5:45 am


Mirai Son Pan


Ryanne s’inquiétait pour l'estomac de Pina ? C'est qu'elle sous estimait l'instinct vorace de la petite Zélodienne. Après tout elle avait été élevée par une Demi-Saiyan et elle faisait honneur au quart de sang Alien de sa maman. Elle ne tarderait pas a se réveiller et a débouler dans la pièce comme une flèche sous les effluves de chocolat chaud qui s'étaient rependues dans la maison.

L'adorable petite Elwen quand a elle s'adonnait a des tentatives infructueuses pour imiter mes actions. C'était un exercice très simple, elle y arriverait très vite. Il allait aussi être assez simple de lui faire assimiler la reconnaissance des Ki. Non, le vrais défis allait d'être apprendre le Shunkan Ido, car l'exercice était déjà d'une relative complexité pour quelqu'un qui maîtrisait bien la discipline.

De son côté, ma très chère Hilaris s'employait à crée des sphères d'énergie aussi bien magique que de Ki pour une raison qui m’échappait ... Peu être qu'elle s'ennuyait ? Peu être pas ? 

Elle fini par me confier la sphère de Ki qui pulsait a un rythme régulier, comme un cœur battant. Quoi de plus normal, elle l'avait calquer sur le sien. 

J'étudiais donc la boule d'énergie avec soins, cherchant quoi en faire ... Elle faisait des truc étranges des fois ma Ryanne ... Bien ... Si l'ont parlaient de boule d'énergie et de challenge, j'allais en montrer un peu plus ! 

Gardant la boule d'énergie de Ryanne de ma main gauche, je levai la droite vers le plafond. Un grand sourire illumina mon visage lorsque je croisa le regard de Ryanne sans un mots. Des petites lucioles d'un Ki bien singulier descendirent l'escalier, issu des plantes de la chambre de Pina ainsi que d'autres tirée de celles de la pièce même. D'autres encore vinrent par l’entrebâillement des fenêtres et toutes vinrent sur moi, m'entourant d'un doux halo de lumière blanche.

Rapidement je serrai le poing, toute la lumière et les particules d'énergie ambiante y convergèrent. Je tendis finalement la main vers Ryanne et Elwen et l'ouvris pour y dévoiler une minuscule sphère parfaite d'énergie d'un bleu azuré dégageant une lumière absolument pur au point d'en scintiller d'une myriade d'étincelles.

« Voila ma Ryanne. Ceci est un défis, c'est la quintessence de la manipulation du Ki, bien plus loin que l'utilisation de tes propres réserves. Ceci est ce que l'on appel communément une Genkidama, c'est l'énergie naturel qui peu être offerte par tout ce qui vis et qui accepte de la prêté. C'est l'énergie la plus pur qui soit, la plus puissante, mais aussi la plus difficile à maîtriser. Exigeant a la fois une parfaite maîtrise, une adresse sans faille et plus que tout, un Cœur absolument pur de tout vice maléfique. Cette énergie peu avoir nombre d'applications différentes, de recharger les batteries a quelqu'un d'épuiser à augmenter sa propre force momentanément à un point incroyable ... Mais elle peu aussi devenir la plus dévastatrice des bombes.»

Je ne laissa pas Ryanne y toucher. Elwen pourrait le faire, il n'y avait aucun risque qu'un Genkidama lui fasse du mal, surtout aussi petit et aussi peu concentrer en Genki. Cependant pour Ryanne c'était une toute autre Histoire. Le Ki démoniaque présent dans son corps ne m'avait pas échapper et si je n'avais aucun doute sur le bon cœur de ma partenaire, le Genkidama lui risquait de ne faire aucune distinction. Bien sur une quantité aussi infime de Genki ne risquait pas de mettre sa vie en danger, cependant la douleur pour elle risquait d'être fort désagréable ! autant l'éviter.

Je laissa donc la petite boule de Genki s'évaporer en une myriade d'étincelles scintillantes sous le nez de mes deux camarades et posa un doigt sur un pain au chocolat histoire d'en mesurer la température. 

« Vous n'êtes pas encore du tout prêtes a apprendre cela ...»

Je pris donc une des viennoiseries de cette main libre et vain la présenté sous le nez de Elwen pour qu'elle morde dedans.

« ... Avancez pas à pas et un jours peu être vous pourrez apprendre ça ! Bien ! Après le petit déjeuné on s'y met sérieusement ! Je veux qu'avent ce soir au moins une de vous deux soit capable de nous téléportées toutes les trois devant Pesto ! Vas falloir charbonner !»

Je fis a mon tours tourner le Kikoha de Ryanne sur mon index en gardant mon grand sourire niais sur le visage.



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Elwen da'Kira

avatar


Féminin Messages : 75
Age : 26
Zénies : 2000

Données du Personnage
Power Level: 1 430 833
Power Level en Kili: 28,62
Inventaire :

MessageSujet: Re: Face à la réalité de l'univers [PV : Pan]   Mer Déc 06, 2017 10:10 pm

Elwen était totalement focalisée sur son exercice… Dompter le ki, faire une sphère d’énergie non létale, juste un œuvre d’art, diffuser son énergie d’une autre manière que pour attaquer… c’était si compliqué… Et pendant qu’elle tentait de faire ça, Ryanne s’était amusée à façonner une boule de ki et une autre de magie comme si de rien n’était… frimeuse…

Et soudainement, des petites boules de lumières surgirent de partout, s’agglutinant au dessus de la paume levée de Pan, formant une sphère bleue. Captivée, Elwen la regarda faire alors qu’une troisième sphère plus létale qu’autre chose se dissipait.


« Voila ma Ryanne. Ceci est un défis, c'est la quintessence de la manipulation du Ki, bien plus loin que l'utilisation de tes propres réserves. Ceci est ce que l'on appel communément une Genkidama, c'est l'énergie naturel qui peu être offerte par tout ce qui vis et qui accepte de la prêté. C'est l'énergie la plus pur qui soit, la plus puissante, mais aussi la plus difficile à maîtriser. Exigeant a la fois une parfaite maîtrise, une adresse sans faille et plus que tout, un Cœur absolument pur de tout vice maléfique. Cette énergie peu avoir nombre d'applications différentes, de recharger les batteries a quelqu'un d'épuiser à augmenter sa propre force momentanément à un point incroyable ... Mais elle peu aussi devenir la plus dévastatrice des bombes.»

Intriguée, la Zélodienne toucha la sphère. Son doigt passait au travers, ressentant des petits picotements… encore une attaque des plus étranges.

Et finalement, la sphère s’évapora.


« Vous n'êtes pas encore du tout prêtes a apprendre cela ...»

Pan tendit un pain au chocolat à Elwen qui mordit dedans, arrachant une bouchée tandis qu’elle reprit son entraînement.

« ... Avancez pas à pas et un jours peu être vous pourrez apprendre ça ! Bien ! Après le petit déjeuné on s'y met sérieusement ! Je veux qu'avent ce soir au moins une de vous deux soit capable de nous téléportées toutes les trois devant Pesto ! Vas falloir charbonner !»

Eh ben… ça sera probablement Ryanne car Elwen était encore loin d’arriver à un résultat satisfaisant pour de simple bases… elle qui pensait en avoir fini avec les fondamentaux de la maîtrise du ki sous la tutelle de Pesto et Gray…

Soufflant, elle regardait sa sphère de ki… encore létale, ronde et lisse, sans autre vocation que la destruction, un simple projectile… même en souhaitant faire quelque chose de simple comme une forme anguleuse, même grossière, ça ne voulait pas passer. Et pourtant, si elle n’y arrivait pas, elle ne pourra pas rejoindre Pesto… quelle frustration…

A nouveau, elle se détendit, patientant tranquillement pour laisser les sentiments négatifs s’échapper paisiblement. Elle le savait, si elle se laissait emporter, elle n’arrivera à rien sinon détruire du mobilier par inadvertance… à nouveau, elle inspira un grand coup. Elle allait changer d’approche, opter pour une option plus proche du procédé magique.

Tout d’abord, se focaliser sur ce que l’on voulait.
Puis puiser dans les ressources : guider son énergie, la convertir pour obtenir la matière nécessaire à la création. Dans le cas de la magie, il fallait parfois plier les éléments extérieurs à sa volonté comme le vent, la chaleur, la météo, la roche...ici, l’énergie d’Elwen suffira donc, en résultait donc une première petite étincelle entre ses mains.
Alimenter doucement l’étincelle, ne pas la laisser trop grossir, doucement. Il fallait ressentir les petites parcelles de ki qui s’agglutinaient… elles se dirigeaient naturellement vers le noyau…

Attire les ailleurs, force les, oblige les à laisser le noyau tranquille...leur but n’est pas d’étouffer le noyau mais de former autre chose.

L’étincelle se courbe alors, prenant une forme allongée.

Bien, on a une base, mais ça reste brut et inerte, en attente de destruction… nourris la encore, donne lui plus de forme…

Petit à petit, la barre grossissait, puis se tordait à nouveau, jusqu’à former un anneau de moebius sous la forme d’un huit. Le kil défilait le long du ruban et Elwen était visiblement concentrée pour garder cette forme artistique… c’était une base, mais c’était tellement dur...
Revenir en haut Aller en bas
Ryanne Hilaris

avatar


Masculin Messages : 329
Age : 26
Zénies : 3238 ! Et un cookie de Gray x')

Données du Personnage
Power Level: 8 621 299
Power Level en Kili: ??
Inventaire :

MessageSujet: Re: Face à la réalité de l'univers [PV : Pan]   Jeu Déc 07, 2017 9:19 pm

Je m'abstins de jongler avec ma sphère de magie pure après avoir confié celle composée de Ki à Pan. Cette dernière l'étudiait sous toutes ses coutures et, en l'absence de critiques, je sentis mon cœur se gonfler de fierté. Car oui : ce n'était pas pour rien que j'avais choisi de lui donner en main propre ma boule d'énergie façonnée à partir de mon Ki et non pas de ma magie !
En toute honnêteté, j'ignorais mon niveau de maîtrise dans les deux domaines cités un peu plus haut. Seul un regard extérieur pouvait m'aiguiller sur le sujet, à défaut de pouvoir effectuer une comparaison avec un rival malheureusement inexistant.
J'interrompis la rotation de ma sphère de magie en sentant des bribes d'énergie alentour converger dans notre direction. En jetant un coup d’œil vers Pan, je compris aussitôt qu'avec son bras levé elle recourrait à une curieuse manœuvre d'attraction !
Ce fantastique pouvoir me laissa coi.
En tournant la tête de tous les côtés, je suivis du regard les innombrables lucioles de Ki se faufiler par toutes les issues de la pièce. Elles s'agglutinèrent à même la Demi-Saiyajin et conçurent une nouvelle sorte d'aura bleutée autour de sa personne. Puis la fantastique énergie, obéissant aux ordres silencieux de Pan, rejoignit sa main droite pour finalement former une boule d'un bleu étincelant garnie de petites étincelles dansantes.
Quelle technique prodigieuse !
Je détachai mes yeux mauves de l’œuvre miniaturisé pour interroger Pan du regard.
En un instant, sans même avoir eu besoin de lui poser la moindre question, la douce enseignante de la manipulation du Ki répondit à mes attentes. Je découvris un niveau de maîtrise bien supérieur au mien, formalisé par une compétence inédite à mes yeux.
Pan appelait ça le « Genkidama ».
Selon elle, cette magnifique technique représentait le sommet à attendre concernant l'usage du Ki. Elle ne se reposait pas uniquement sur les réserves de son incantateur mais bien sur celles de la nature, ou de toute forme de vie alentour ayant accepté de vous en léguer une bonne partie de la leur. Je compris, en l'écoutant, qu'il m'était guère possible de la prendre en main. En effet, ce dangereux conglomérat d'énergie pure n'acceptait que les cœurs dénués de vices, en échange de quoi elle permettait de réaliser bien des prouesses pour l'heureux élu.
Autant vous dire qu'après la nuit que je venais de passer avec Pan, j'avais parfaitement conscience de l'impureté de mon Cœur. Oh ! Il n'était pas vil en soit. Mais force était de constater qu'il n'était pas pur non plus.
En outre, à fixer durablement ce petit astre de vie, une petite partie de moi, prônant la prudence et l'instinct de survie, me soufflait de ne pas trop m'en approcher au risque de découvrir dans la douleur la signification parfaite de « la plus dévastatrice des bombes » comme l'avait si bien mentionnée Pan.
Je me gardai de prononcer tout commentaire en voyant ladite sphère se décomposer dans les airs.
Mon cœur s’allégea aussitôt, promptement délesté de sa petite petite tension pesante.
Je répondis à Pan par l'affirmative :



- Je confirme. Cette technique m'a l'air ma foi bien pratique mais mon niveau actuel ne me permet pas encore d'en assimiler tous les secrets.


Comme de coutume, je restai optimiste.
Quelle angoissante petite lumière ! Elwen n'avait pas hésité un instant à la toucher avant qu'elle ne se dissipe. Dans mon cas, ce fut tout simplement le blocage. Quand bien même l'aurais-je voulu, mon être entier aurait de toute façon refuser de s'en approcher, si mystérieusement entêté...
Je fis à mon tour s'éclipser la sphère de magie pure suspendue au-dessus de ma main pour me concentrer sur les pains aux chocolats préparés par Pan.
Alors que la citée invitait Elwen à croquer dans une de ses jolies créations sucrées, j'en pris une pour la porter à ma bouche gourmande.
Notre professeure nous fit part de son projet du jour nous concernant.
A la finalité de ce programme ambitieux, il était question de nous téléporter auprès de Pesto, la défunte copine de la Zélodienne en petite tenue.
Je haussai les sourcils d’incrédulité et de surprise à l'attention de Pan, qui s'était décidée à jouer avec ma sphère de Ki battante.



- S'agit-il de ce même pouvoir qui nous a permis de nous rendre dans ton ancien chez toi, la dernière fois ? Comme c'est intéressant ! fis-je avec un grand sourire.


Je coulai un regard sur Elwen. Ce serait assurément très pratique pour elle de pouvoir retrouver son amie dans... l'au-delà ? ...Une minute ! Une chose pareille était vraiment possible ?! Je clignai des yeux, mais pas en considérant l'enthousiasme que la Zélodienne mettait dans son entraînement du jour.
Songeuse, je continuai de déguster la délicieuse viennoiserie de Pan.
Si ce pouvoir permettait réellement de traverser les cieux sans danger, j'allais peut-être pouvoir revoir mon père parmi les défunts ? Cette pensée me rendit nostalgique.
Inconsciemment, mon sourire retranscrivit cette émotion sur mon visage.



- Nous charbonnerons, confirmai-je avant de me décaler pour me retrouver plus proche d'Elwen. Nous charbonnerons toutes les deux et nous parviendrons à maîtriser cette fabuleuse technique à l'indéniable praticité !


A peine j'eus prononcé ces mots que je découvris la sculpture de Ki façonnée par la Zélodienne. Force était de constater qu'elle se débrouillait de mieux en mieux sous les bons conseils de Pan !
Je m'en réjouissais sans jamais dissimuler ma joie.
Prise d'une petite crise d'euphorie, les yeux fixés sur l'espèce de huit gorgé d'énergie interne, je passai mon bas derrière le cou d'Elwen pour la féliciter avec un élan d'affection :


- Tu t'améliores à vue d’œil, Elwen ! La journée s'annonce très instructive.


Je fis à peine attention à la stabilité de sa structure énergétique précoce. Si jamais elle venait à exploser.. Outch !
Je relâchai Elwen après lui avoir tapoté amicalement l'épaule en guise d'encouragements.



- Concentre-toi en laissant tes émotions de côté. Imagine ta future création en trois dimensions. Façonne le tout avec minutie. Gère son flux de manière uniforme comme s'il s'agissait de son ossature, lui conseillai-je en analysant sa dernière œuvre. Avec un peu de pratique, tu parviendras même à faire en sorte que ta sculpture de Ki s'auto-alimente pendant un temps limité. Un peu comme le flux sanguin présent chez les êtres-vivants. Cela peut te paraître compliqué mais ça finit généralement par rentrer tout seul.


Et imager le processus de création facilite souvent les choses.
Simple question d'habitude~
Je me tus pour l'observer avec plus d'attention tout en dévorant un autre chef' d’œuvre culinaire de Pan.
Pina manquait quelque chose de très fameux !



_________________

----------- Level : 8 621 299 ; ?? kilis --------------
- Attaque = 1 700 000 / Défense = 1 000 000 / Vitesse = 2 500 000 / Magie = 2 300 000 / Résistance magique = 1 121 299 -
Revenir en haut Aller en bas
Elwen da'Kira

avatar


Féminin Messages : 75
Age : 26
Zénies : 2000

Données du Personnage
Power Level: 1 430 833
Power Level en Kili: 28,62
Inventaire :

MessageSujet: Re: Face à la réalité de l'univers [PV : Pan]   Dim Déc 10, 2017 7:18 pm

Contenir sa sculpture de ki dans sa forme donnée sans que tout n'explose était un exercice mental très complexe aux yeux de la Zélodienne. Pan et Ryanne faisaient ça avec tellement de facilité, mais elle... c'était bien plus dur. L'art du ki et du combat n'était pas sa spécialité, loin s'en faut. Jamais elle n'égalera les deux autres personnes présentes dans cette demeure et même Pesto restera plus forte qu'elle... certes, Elwen s'était éveillé à un niveau supérieur, mais elle savait ô combien son amie mettra plus de coeur à l'ouvrage pour regagner sa place de meilleure guerrière du duo.

Alors qu'elle se concentrait sur son œuvre, Ryanne passa son bras autour du cou de la Zélodienne. Sous la surprise, elle perdit sa concentration et se sentit dangereusement tanguer. La forme de ki se distordait alors, tremblant dangereusement comme une flamèche se balançait au gré du vent, luttant pour subsister, pour rester stable.


« Tu t'améliores à vue d’œil, Elwen ! La journée s'annonce très instructive.
- Ouah ! »

La sculpture s'échappa de ses mains et s'effondra au sol. Elwen paniqua, blanche comme un lingue, elle observait son énergie se tordre, se condenser, palpiter, gonfler, dégonfler. L'instabilité de la structure était évidente. Finalement, la lueur de la structure s'intensifia et finit par... s'évaporer... ouf... Elwen s'en serait voulu que ça explose et détruise la maison, mais concentrée qu'elle était pour maintenir son oeuvre en place et la parfaire, elle ne s'attendait pas à une attaque surprise de Ryanne... Enfin, la petite ne lui en tenait pas rigueur. Sa coupine était gentille, elle ne l'a pas fait exprès. Quoiqu'il en soit, voilà la concentration de la Zélodienne perdue. Tout était à recommencer, c'était assez frustrant mais bon...tant que la maison tenait debout, ça ira. Il lui fallait se calmer et reprendre son exercice avec plus d'assiduité. Si elle a réussi une première fois, elle pourra bien recommencer.

« Concentre-toi en laissant tes émotions de côté. Imagine ta future création en trois dimensions. Façonne le tout avec minutie. Gère son flux de manière uniforme comme s'il s'agissait de son ossature. Avec un peu de pratique, tu parviendras même à faire en sorte que ta sculpture de Ki s'auto-alimente pendant un temps limité. Un peu comme le flux sanguin présent chez les êtres-vivants. Cela peut te paraître compliqué mais ça finit généralement par rentrer tout seul.
- Heu... d'accord... »

De nouveau, elle se focalisa et passa une partie de la matinée à dévorer ce qu'on lui mettait dans la bouche (à savoir des pains au chocolat) alors qu'elle travaillait sa maîtrise du ki. Pina se présenta au bout d'un moment et la mage redoubla d'efforts pour faire son entrainement sans se laisser perturber par son environnement. Quoi que fassent les trois autres, elle restait concentrée sur ses leçons pour maîtriser le ki comme elle domptait la magie. La mage variait les formes et les structures. Une silhouette humanoïde, un cube, une fleure, une sphère à pic qui tournoyait dans sa main, un arbre sans feuilles... elle variait autant que possible, puisque c'était là le but de l'exercice. Mais plus c'était complexe, plus c'était dur.

Au final, passées de longues heures de pratiques et de concentration intense, au point que les veines ressortaient de son front, elle atteint une maîtrise correcte de son ki qu'elle parvenait à modeler et maintenir tout en pouvant interragir avec son environnement. L'heure vint alors de passer à la suite : la perception du ki.

Là encore, Elwen eut des difficultés à saisir le truc : de base, elle percevait les formes de vie « naturellement », c'est à dire que tout ce qui respirait et se mouvait autour d'elle se faisait détecter par un instint primitif : elle percevait leur souffle, le battement de leur coeur, le bruit de leurs pas... c'était instinctif et naturel, sans doute à cause de sa part animal... enfin, il y avait ça, mais aussi sa perception des auras magique qu'elle a développé lors de son apprentissage des arts mystiques... il fallait donc qu'elle se coupe de ces informations qui l'assaillaient naturellement et apprenne à détecter le ki. Ce fut extrêmement compliqué pour elle et le résultat, passé certaines heures de pratique, était encourageant. Certes, elle ne percevait le ki que dans une zone plutôt courte : une vingtaine de mètres sans se concentrer, bien plus loin (5 kilomètres selon estimation) en forçant, mais les bases étaient là et il ne tiendra qu'à elle d'étendre son champ de perception qui pourrait aller plus loin encore que la détection des formes de vie et d'auras magiques, si tant est qu'elle s'entraine sérieusement. Ainsi donc, elles passèrent enfin à l'apprentissage de la technique : le Shunkan no Ido.

Ce fut de loin le plus compliqué : se focaliser sur une source de ki en particulier alors qu'elle en percevait plusieurs, l'identifier, et en plus se téléporter près de cette source de ki... un calvaire.

Il fallut encore plusieurs heures à une Elwen qui a déjà pourtant tellement appris avant d'arriver à des premiers résultats tout simples : rejoindre une personne qu'elle avait en vue, puis la « balise » s'éloignait, d'abord à l'étage, puis à une pièce de plus en plus éloigné... puis on décida finalement de tester en la faisant se téléporter aussi loin qu'elle pouvait percevoir du ki, donc dehors. Elle s'était accordé un peu de repos avant de s'y attaquer : bien qu'elle n'aie fourni aucun réel effort physique, son esprit avait besoin de repos tant il a été sollicité pour les deux premières leçons.

Elwen percevait le ki de la cible, en l’occurrence Pan, sans trop de difficulté... il fallait dire qu'une telle quantité d'énergie, c'était difficile de ne pas la détecter, même pour un néophyte, et elle reprit la mécanique assimilée. Elle se focalisait, se concentrait de tout son être, jusqu'au moindre petit atome, sur la procédure à réaliser pour se téléporter. C'était de loin le plus dur à réaliser...

Zip !

L'ambiance extérieur, fraiche et vivante, la frappa de plein fouet alors qu'elle venait de quitter une maison chaude et paisible. En plus, le ki de Pan était tout proche, signe qu'elle avait réussi. Toute contente, Elwen ouvrit les yeux, impatiente de se vanter de sa réussite et en prime admirer le paysage terrien.

Tiens, c'est marrant... cet arbre, elle l'avait déjà vu sur Zelod : on se servait de son écorce pour faire un thé amer mais revigorant.

Et celui la, c'est un arbre à paraya, un fruit légèrement sucré, on en récoltait le jus pour faire des boissons...

Puis elle réalisa finalement : Pan ne vivait pas sur terre, mais sur Zelod.

La Kitsune blêmit alors, se sentant terriblement mal : elle s'était jurée de ne jamais retourner sur sa planète, elle s'était exilée d'elle-même après la catastrophe qu'elle a déclenché et... et...


« P... pourquoi on est là ? Pourquoi tu m'as emmené la ? Pan, qu'est-ce qu'on fait là ? Il faut qu'on parte, vite ! Il faut qu'on retourne sur Terre ! »

Elle ne voulait pas rester là, elle ne voulait pas rester sur cette planète. C'était déjà un blasphème qu'elle soit ici... Elwen tremblait, pâle comme un linge. Dans sa tête, les souvenirs de son clan se bousculaient, tel des débris pris dans une tempête hurlante de culpabilité et de tristesse. C'était sa faute si ses proches sont morts... quelques gouttes d'une boisson inconnue, une ivresse profonde, au point que les circonstances exactes ont été englouties à jamais dans un black-out. La culpabilité la rongeait, la consumait. Dans sa panique, elle avait l'impression d'entendre les cris de désespoir de ses proches... son père, sa mère, sa tutrice en matière de magie. Les fermiers, les villageois, les chasseurs, les guerriers... tous étaient en train de hurler dans sa tête.

« Je ne devrais pas être là... je devrais pas... j'ai pas le droit... »

Que devrait-elle faire ? Elle n'avait plus de vaisseau pour partir et sa maîtrise du Shunkan no Ido... quasi-inexistante ? Bref, elle était coincé sur Zelod, dépendant du bon vouloir de Pan...

Non... pas question... Elle n'en pouvait plus d'être ici, c'était déjà trop pour elle. la kitsune bondit sur la demi-saiyajin, en larmes, son visage trahissant une forte panique.


« Fais moi partir ! Ramène-moi sur Terre, pitié ! Je dois pas être là ! J'ai pas droit d'être là ! Ce que j'ai fait est affreux ! S'ils l'ont appris... si on me trouve ici... oh pitié Pan, ramène moi sur Terre, vite ! Pitié ! »
Revenir en haut Aller en bas
Ryanne Hilaris

avatar


Masculin Messages : 329
Age : 26
Zénies : 3238 ! Et un cookie de Gray x')

Données du Personnage
Power Level: 8 621 299
Power Level en Kili: ??
Inventaire :

MessageSujet: Re: Face à la réalité de l'univers [PV : Pan]   Lun Déc 11, 2017 9:59 pm


Une fois le petit-déjeuner consommé dans sa délicieuse totalité, il était plus que temps de mettre au point la fameuse technique de Pan : le déplacement instantané ! Je bondis hors de ma chaise, saluai Elwen et Pan d'un geste respectueux agrémenté de belles paroles, puis sortis à l'air libre pour me trouver un endroit que j'espérais adapté à mon planning de la journée.


- Voyons voir ce que nous réserve cette petite planèèèèète~


Avant toute description du paysage zélodien, il faut à tout prix que je vous parle de son air si pur ! Un constat proprement magique ! Infiniment plus sain que celui de la Terre, l'atmosphère de Zélod vous donne vraiment l'impression de vous purifier les poumons en avalant une simple goulée d'air !
 Je ne pus retenir mon enthousiasme dès la première inspiration à l'extérieur.
Sous mes yeux s'étendait une ravissante petite clairière. Mon emplacement actuel m'offrait une belle vue en contrebas. On pouvait entendre les eaux paisibles d'un petit lac situé à proximité de la maison de Pan. Le vent sifflait sa douce mélopée au travers des feuillages de spécimens sylvestres inconnus au bataillon. L'herbe drue dansait au gré des petits caprices de l'élément concerné. Dans le lointain, aucune habitation n'était visible. L'horizon était d'une bien étrange couleur - proche du rose.
 Aaaaah ! Curieusement, je me sentais déjà chez moi~
 Les poings sur les hanches, je gardai le silence en promenant mon regard sur le lointain, une main en visière calée contre mon front.




- La vue est vraiment fantastique par ici, mais elle le sera d'autant plus là-haut !



Je me détachai paisiblement du sol pour rejoindre le sommet arrondi de la maison de Pan. Une fois parvenue, je m'y installai en tailleur, faisant bien attention à ne pas abîmer la robe de ma spectaculaire Demi-Saiyajin. L'entraînement que je comptais suivre se reposait avant tout sur le domaine psychique. En toute logique, je ne risquais donc pas de la mettre dans le même état que ma toge sombre.
 Je tapai dans mes mains et me raclai la gorge, un poing posé tout contre mes lèvres. Je l'y décollai pour reprendre tout doucement.



- Bien ! C'est parti. Avant toute chose : concentration, fis-je en conservant les yeux clos.


J'entrai immédiatement en phase de méditation, l'esprit aussi léger qu'une plume, débarrassé du peu de parasites issu des alentours. J'inspirai profondément avant d'adopter un rythme respiratoire prédéfini. Afin de ma faciliter la tâche, je visualisai comme point de départ mon propre Noyau de Ki - Cette sphère mauve aux petits satellites cramoisis qui n'avaient de cesse d'en faire le tour sans jamais s'entrechoquer les uns contre les autres.
 Une fois capté, je fis tout mon possible pour répandre mon Ki dans tout mon corps sans pour autant daigner le laisser s'échapper par les pores de ma peau. Je le préservais du contact avec l'extérieur avant le moment propice.
 Étant manifestement sur la bonne voie, j'usai du Compartimentage de l'Esprit pour conserver cette lecture spirituelle en arrière-plan. Ensuite vint le moment de sentir la présence d'autrui par le biais de la Perception du Ki. Je me penchai donc sur le cas d'Elwen, dont l'aura remuait sans cesse puisque cette dernière s'exerçait sans relâche de son côté ! La localiser et la capter ne fut donc pas bien compliqué. Je choisis par contre de ne pas m'attarder sur l'aspect de son Centre de Ki. Apprendre la technique de Pan en une seule journée risquait d'être un petit peu compliqué. Cependant, il n'était pas question de la décevoir, et encore moins de me relâcher ! Ainsi, à l'aide de l'entraînement du Maître combiné à mes facultés de concentration poussées, j'évoluai sereinement dans une obscurité apaisante, faisant fi des caresses du vent et du ruissellement de l'eau. Toujours assise en tailleur, je me détendis en expirant doucement l'air pur zélodien. Je crus bien y sentir un soupçon de magie mais, là encore, j'en fis abstraction.
 Mon esprit parut quitter son enveloppe pour voguer par-delà les cieux, puis planer en toute quiétude autour de la falaise où la maison de Pan se situait. J'avais l'impression de m'observer depuis une lointaine plate-forme invisible, perdue dans le ciel rosé. Effectuant un bref essai, j'étendis cette impression pour capter la vie bien au-delà de l'horizon visible à l’œil nu.
 Il y avait de la vie partout ! Si bien que je faillis perdre l'empreinte de Ki d'Elwen.
 Je me rendis compte un peu tard de ma manœuvre. J'usai inconsciemment de la magie pour me repérer. Ma Perception ne se limitait pas à celle du Ki. Cela ne concordait pas avec mes projets, alors je choisis de m’intéresser davantage au Ki au détriment de la magie. Je fronçai les sourcils un instant pour me remettre sur la bonne voie. Ce fut légèrement handicapant pour moi au tout début puis, au bout de quelques longues minutes, ma vision interne parut s’éclaircir. Elwen, plus proche que les autres énergies alentour, brillait comme un petit soleil. J'aurais tout aussi bien pu la situer sur un planisphère par rapport aux autres lointaines présences !
 Je souris.
 Il restait la tâche la plus compliqué à réaliser : la téléportation.
 Pour ce faire, il fallait pousser la concentration à son paroxysme ! Ce que je fis, en évitant sagement de trop forcer. Au bout d'un moment, je ne fis presque qu'un avec l'aura fluctuante d'Elwen. Je la sentis palpiter comme un cœur et je dus réprimer la folle tentation de lever la main pour la toucher - cela n'aurait servi à rien et m'aurait très probablement déconcentré.
 Non. Au lieu d'agir aussi sottement, je posai mon index et mon majeur joints contre mon front en respirant avec sérénité. C'était, si ma mémoire ne me fait pas défaut, la pose adoptée par Pan pour recourir à l'usage de cette prodigieuse technique.
 Je fis fluctuer mon Ki à travers mon corps puis au sein de mon esprit, avant de le projeter instantanément en direction du Centre de Ki d'Elwen !
 ...Il me revint comme un yo-yo.
 Ma première tentative fut un échec.



- On recommence, soufflai-je patiemment.


J'ouvris les yeux pour fixer un point imaginaire droit devant moi.
Je ne songeai plus qu'à une seule chose : apparaître là où se trouvait Elwen. Là où son Ki émanait. Je visualisai donc sa lumière, comme un navigateur suit la lueur d'un phare pour s'orienter. J'expulsai ensuite mon esprit en direction de ladite lumière... qui s'était mise à vaciller pour d'obscures raisons ?
 Le temps d'un battement de cil, j'atterris à destination !
 Je clignai des yeux, figée sur place, mes deux doigts encore collés contre mon front. Je n'eus guère le temps de me réjouir de la réussite de l'exercice.
Contre toute attente, un spectacle incongru s'offrit à moi. Elwen, toujours en petite tenue,  évacuait des torrents de larmes en suppliant Pan de la ramener sur Terre.
 Je me sentis un peu gênée. Et de trop, accessoirement.
 Je réprimai aussitôt cette pensée stupide pour me focaliser sur le cas alarmant de la Zélodienne visiblement en pleine crise d'hystérie... ou d'angoisse ?



- Elwen ? Qu'as-tu bien pu faire chez les tiens pour te mettre dans un état pareil ?


J'échangeai un regard interrogateur avec Pan avant de poser de nouveau les yeux sur Elwen.


- Et si tu nous expliquais précisément de quoi il en retourne ? Fuir tes problèmes ne te permettra jamais de les résoudre, Elwen.


Je lui adressai un petit sourire qui se voulait rassurant, presque maternel au vue des circonstances.

_________________

----------- Level : 8 621 299 ; ?? kilis --------------
- Attaque = 1 700 000 / Défense = 1 000 000 / Vitesse = 2 500 000 / Magie = 2 300 000 / Résistance magique = 1 121 299 -
Revenir en haut Aller en bas
Mirai Son Pan

avatar


Féminin Messages : 431
Age : 26
Zénies : 3290

Données du Personnage
Power Level: 20 444 994
Power Level en Kili: 400
Inventaire :

MessageSujet: Re: Face à la réalité de l'univers [PV : Pan]   Mer Déc 13, 2017 4:05 pm


Mirai Son Pan


La journée était passée à une vitesse ! Le temps passait toujours plus vite quand on le passait en bonne compagnie que lorsqu'on s'ennuyait toute seule. Pina s'était réveiller un peu en retard, mais l'odeur de viennoiserie avait eu rapidement raison de son sommeil. 

La petite Zélodienne avait ensuite vue les filles s’entraîner et avait voulu faire pareil. Malheureusement j'étais a court d'excuse pour l'en empêcher. la vérité était que je ne voulais pas qu'elle acquière une force suffisante pour aller se battre, mais j'étais forcée de constater qu'elle commençai a me ressembler. Il allait falloir songer a lui offrir les moyens de se battre, car l'affrontement était pour elle à présent inévitable.

Je lui avais donc enseigner ce que j'avais enseigner à Elwen et ma petite Pina avait rapidement assimiler les bases pour les mètres en pratique avec talent maintenant que je ne ralentissais plus artificiellement son apprentissage. Il avait cependant fallut toute la journée a la petite Kitsune pour assimiler tout ça et le principal obstacle avait été son endurance et son ki bien peu développé. De longues pose et phase de repos prolonger ne l'avait pas aider, mais je devais faire attention à elle, elle n'était pas une Saiyan pour pousser son corps impunément à ses limites.

Les autres avançaient bien elles aussi. Elwen avait mise bien peu de temps a apprendre à faire appel à son Ki. Cependant elles piétinaient un peu plus pour le Shunkan ido, rien de plus normal. Je fut cependant étonner de voir Elwen apparaître près de moi avent Ryanne ! ça alors ? c'était la moins avancer qui avait piger le truc le plus vite. comme quoi ...

Ceci-dit je ne m'étais pas attendue a la suite non plus. Pendant un instant la jeune fille avait semblé un peu perdue, songeuse. puis son expression s'était peu a peu mue en panique et en confusion. Ses propos étaient étranges, je ne savais pas bien qui en penser cependant j'étais sur qu'elle avait peur de quelque chose sur Zélod. Ryanne apparu rapidement, visiblement elle avait aussi comprise le truc. ceci-dit elle semblait aussi avancer que moi sur la compréhension du cas Elwen. 

« Oui, explique nous tranquillement, quelqu'un t'en veux sur Zélod ? On t'a chasser de la planète ? »

Tout cela était bien flou, mais je pris la jeune fille dans mes bras pour la rassurer le temps qu'elle nous réponde.



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Elwen da'Kira

avatar


Féminin Messages : 75
Age : 26
Zénies : 2000

Données du Personnage
Power Level: 1 430 833
Power Level en Kili: 28,62
Inventaire :

MessageSujet: Re: Face à la réalité de l'univers [PV : Pan]   Ven Déc 15, 2017 12:18 am

La situation était définitivement désastreuse pour Elwen… se trouver sur Zelod… certes, c’était un drame mille fois moins grand que celui de la mort de Pesto, mais ça restait un drame malgré tout à ses yeux de pêcheuse. Elle venait de rompre son serment, de faire quelque chose d’abominable… fouler le sol de Zelod alors qu’elle s’était jurée de ne plus jamais y aller… quelle horreur… il fallait qu’elle s’en aille et vite…

Alors qu’elle suppliait Pan, Ryanne fit son apparition et put observer la crise de panique de la kitsune.


« Elwen ? Qu'as-tu bien pu faire chez les tiens pour te mettre dans un état pareil ? »

Elwen ne répondit pas de suite, tremblante… elle ne savait pas si elle devrait en parler ou non… ce n’était pas rien quand même, elle a massacré sa tribu… Pan et Ryanne pourraient la renier et l’abandonner, la tuer ou autre...

« Et si tu nous expliquais précisément de quoi il en retourne ? Fuir tes problèmes ne te permettra jamais de les résoudre, Elwen.
- Oui, explique nous tranquillement, quelqu'un t'en veux sur Zélod ? On t'a chasser de la planète ?  »

Elle sentait sa gorge se serrer, ne sachant si elle devrait le dire ou non… Pan la prit dans ses bras et, finalement, elle inspira un coup avant de déclarer.

« J’ai… décimé ma tribu… J’ai bu une bouteille que Pesto avait avec elle quand elle est venue sur Zelod et… je contrôlais plus rien, j’étais tellement ivre que je n’avais plus de bride sur mes pouvoirs… ils sont tous morts parce que j’ai bu… j’ai pas droit d’être ici, je devrais être condamnée à mort ! Si les autorités Zelodiennes le savaient et me cherchent, ils risquent de m’exécuter ! Il faut que je parte et vite ! Et puis je me suis juré de ne pas revenir, pour plus causer de désastre comme ça ! »

Pourquoi diable les pires horeurs s’enchainaient-elles comme ça ? C’était affreux...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Face à la réalité de l'univers [PV : Pan]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Face à la réalité de l'univers [PV : Pan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» On se sent si petit, noyé dans l'Univers.
» Face à une réalité [Pv : Anarqueuse ♥♥]
» Torg: le jeu de rôle de la guerre des réalités
» A quand le reveil citoyen face a l'insecurite ?
» G20, des mesures adoptées pour faire face à la crise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Ball Reborn  :: Univers :: Terre :: Forêt-