Partagez | 
 

 Velkias Nightwallker, le singe qui se prenait pour un loup. (M) (Fini)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Deikon

avatar


Masculin Messages : 21
Age : 23
Zénies : 5040

Données du Personnage
Power Level: 230 000
Power Level en Kili: 4
Inventaire :

MessageSujet: Velkias Nightwallker, le singe qui se prenait pour un loup. (M) (Fini)   Sam Oct 28, 2017 6:55 pm

Velkias Nightwallker
Je suis l'oiseau d'Hermes, mangeant ses ailes pour se dompter.
Riku || Kingdom Heart
"Mon nom est Velkias Nightwallker et je suis un garçon de 17 ans. Mon principale défaut est de ne faire confiance à personne et ma qualité majeure est mon autonomie."

   ► Prénom: Velkias
   ► Nom: Nightwallker
   ► Taille: 176 cm
   ► Poids: 55 kg
   ► Planète d'origine: Terre
   ► Groupe : Demi-Saiyan
   ► But :  Survivre
  
Je suis décrit comme quelqu’un de maigre, ce qui n’est pas vraiment faux quand on y regarde de plus près, pas au poing de n’avoir que la peau sur les os mais.. Pas loin. Il faut dire que je ne pèse que cinquante-cinq kilogrammes pour une taille d’environ un mètre soixante-seize. Mais bon, je n’y peux rien, a part mes muscles, je n’ai pas vraiment de quoi m’engraisser. Et encore, j’ai à peine de quoi garder  une masse musculaire tolérable.
 
Je suis assez différent des autres de mon âge, pour bien des raisons. La plus visible étant tout simplement ma peau bronzée, mes cheveux cendrés et mes iris rouges comme un rubis.  Vien ensuite la partie non visible car dissimulé, une queue de singe de la même couleur que mes cheveux. J’ignore ce que c’est, ni pourquoi  je l’ai. La seule chose dont je suis sûr, c’est que c’est naturel.  Comment je suis sûr ? Et bien, elle était coupée il y a encore une dizaine d’année de ça, elle à repousser avec le temps, et je ne pense pas qu’un implant repousse comme ça.
 
Bref, pour en revenir à mon apparence, il n’y a pas grand-chose d’autre à dire, si ce n’est la présence de multiple cicatrices plus ou moins conséquentes sur mon corps, preuve d’un passé pour le moins douloureux. Mais c’est sans importance car la plupart, pour ne pas dire toutes, ne sont pas visibles car dissimulé par mon manteau qui recouvre tout mon corps. D’autant plus que je suis assez discret.
Description Physique


  
Discret, renfermer sur moi-même et peu confiant... Voilà qui je suis, un solitaire, vivant loin de toute civilisation humaine, survivant comme il le peut. Voilà ce que je suis, un singe qui se prend pour un loup sans meute. Je n'ai pas vraiment de loisir, trop préoccupé par ma survie.. Recherche de nourriture, vole, défense de mon territoire.. 


Pour être tout à fait franc, je crois que j'en suis venu à détester le contact humain, pour ne pas dire qu'il ne répugne au plus haut point. Mais il y a certaine chose que j'aime quand même.. En fait, pour une raison qui m’est obscure, je ressens toujours l'envie de combattre, je passe mon temps à m’entraîner comme je peux. C'est une nécessitée pour moi, peu importe le pourquoi du comment, j'en ai besoin. Un peu comme une drogue en fait. Bien des gens, enfin des rares qui m'ont vu, pensent que je suis muet, en réalité, je ne parle simplement pas, ou très peu.


Vous vous en serez douter, je suis quelqu'un de très autonome, il faut dire que pour survivre dans la nature, ça aide pas mal non ? En temps normal, survivre à mon âge dehors serait impossible mais...Au fil de mes années de vie "familiale" j'ai appris à voler pour pouvoir me nourrir à ma faim, ce qui au final m'auras bien servit. Mais plus le temps passe, plus je me dis que je devrais peut-être essayer de trouver des gens comme moi et devenir plus fort..
Description Mentale


  
Toute mon histoire commence une froide nuit d’hiver dans une ville terrienne du continent Est, une femme du nom de Mary, aux cheveux blanc comme neiges et aux yeux aussi rouge que des rubis, se vois enfermer dans une cave par un homme aux cheveux et aux yeux d’ébène, un homme à la carrure musclée et surtout, portant une queue de singe. On ne vous dira pas ce qu’il s’est passé cette fameuse nuit, mais la femme en ressortie avec sa peau bronzée couverte d’hématomes et autres joyeusetés du genre. Elle rentra chez elle, d’un pas lent et titubant, essayant de maintenir comme elle le pouvait ses vêtements en lambeau sur son corps frêle. Elle s’effondras au final sur son porche, son corps se faisant traîner à l’intérieur par son mari.. Malheureusement, cet homme était encore plus monstrueux que son agresseur, mais elle n’avait pas le choix. Sans argents ni famille, elle était dépendante de ce monstre.
 

Neuf mois après, naquis un enfant. Un enfant ressemblant fortement à sa mère, à la seule différence que ses cheveux étaient couleur de cendre.. Et qu’il possédait une queue de singe, comme l’agresseur de sa mère neuf mois plus tôt. Pris d’une rage incontrôlable à la vue du membre animal, il saisi un couteau dans la cuisine et le trancha, sous le regard horrifié et épuisé de sa compagne. Elle n’avait pas désiré cet enfant.. Elle haïssait l’homme qui le lui avait donner.. Mais… Il n’en restait pas moins son fils, la chaire de sa chaire. Peut-être n’était-ce que l’instinct maternel ? Ou bien un amour incompréhensible pour un enfant non voulu. Mais peu importait en cet instant. Elle s’empara de l’enfant et le soigna comme elle pût, jurant qu’elle le protégerait comme elle pouvait de ce monstre.

 

Elle décida de lui donner le nom de Velkias.. C’était le nom d’un guerrier solitaire dans un compte qu’elle aimait jadis, avant que ses parents ne l’abandonnent dans un incident de voiture. Elle fit alors de son mieux pour chérir cet enfant et le protéger. Le nourrissant de son sein Mais… Malgré tout ses efforts… Elle ne pût le protéger indéfiniment. La mari sombra dans l’alcool et les jeux, et il n’était pas rare qu’il finisse par frapper la pauvre Mary, Velkias, pris d’un amour fou pour sa mère, voulait la défendre, mais il ne faisait pas le poids face à cet homme de trente-cinq ans. Résultat, il se faisait simplement frapper aussi. Il arrivait même qu’il se fasse briser un os ou deux, ou bien qu’il se fasse entailler par son « père ». Il avait toujours refusé de voir cet homme comme son père, voir même, comme un homme. Pour lui, il n’était pas différent des monstres des histoires qu’on lui lisait. Un jour, le coup de trop parti. Elle était en train de le rhabillé après l’avoir lavé, et lui, il avait encore bût. Il entra en fracassant la porte et saisi l’enfant par la gorge, hurlant comme un détraqué.




-       -   Espèce de petite merde, tu va voir je vais t’apprendre à voler du pain pendant que je me tue au travail pour vous loger toi et ta catin de mère !




L’enfant se débattit, commençant à avoir du mal à respirer. Mary, sous le choc, se ressaisit et se rua sur son compagnon, le mordant au bras. C’est alors qu’un hurlement de douleur et de rage jaillit de la bouche de l’homme qui lâcha sa bouteille de bière, se fracassant contre le sol de la salle de bain. D’un revers de la main, il gifla sèchement  la femme et se rua sur elle, empoignant sa gorge de ses deux mains, il l’étrangla, sous le regard terrifier de Velkias. Il regarda la bouteille au sol et la saisit, pendant que l’homme se relever, la mère de Velkias gisant au sol, inerte.

 

-       -   Aaaaaah !!!




Un hurlement de rage, presque animal, que poussa l’enfant en se ruant sur son père, il lui planta la bouteille dans le mollet droit, ce qui le fit chuter au sol. Se retourna pour faire face à l’enfant en hurlant, son cri se stoppa dans sa gorge, quand la bouteille s’y enfonça. Velkias pleurait, assis sur le torse de son père, en frappant à plusieurs reprises la gorge de son père avec la bouteille brisée. Un liquide chaud et rougeâtre se rependit alors sur le sol carrelé de la salle de bain, une odeur de fer emplissant les narines de l’enfant, il sorti alors de son état de rage, lâchant la bouteille brisée et teintée du même liquide qui tachait ses habits, son visage et les murs de la petite pièce. Il descendit du torse de son père et se dirigea vers sa mère, mais c’était trop tard, la vie l’avait déjà quitté. Il posa sa tête sur la poitrine de la femme, serrant ses habits en pleurant, hurlant le nom de sa mère pendant plusieurs interminables minutes.

 

Il finit par se relever, séchant ses larmes, et pris la fuite, loin, très loin de cet enfer. N’emmenant avec lui qu’un manteau noir à capuche, parsemé de petits motifs rouges, qui appartenait à sa mère et de quoi manger. Il se rua alors vers les montagnes lointaines, dans une grotte que sa mère lui avait jadis montrer, un havre de paix où elle aimait s’isolait quand elle était plus jeune.. Le temps passa, les années défilèrent.. Velkias avait grandit, il n’était plus un enfant, et plus tout à fait humain non plus. Il avait l’apparence d’un humain, mais c’était tout. Il ne parlait pas, si bien que l’on pourrait le croire muet, et avait plus le comportement d’un animal sauvage que d’un jeune adolescent. Parfois, quand la nourriture venait à lui manquer, il descendait en ville et voler de quoi se nourrir, une chance pour lui, il avait dût apprendre à voler pour se nourrir quand il était encore chez ses parents. Après tout, il y était sans cesse maltraiter et très peu nourris, malgré sa mère qui lui offrait en cachette plus de nourriture. Elle ne pouvait cependant  pas toujours, et il n’eut d’autre choix que d’apprendre à se servir lui-même discrètement.

 
Hormis cela, il s’entrainait souvent, essayant de garder une masse musculaire correcte afin de pouvoir se défendre en cas d’agression. Il avait compris cela quand un groupe de voleur avait essayé de lui prendre son butin. La force est la seule véritable amie qu’il avait. Maintenant, du haut de ses dix-sept ans, il survivait sans trop de soucis dans la nature, et sa queue avait repoussée. Elle était de la même couleur que ses cheveux, et la dissimulait sous son manteau en l’enroulant autour de sa taille. Parfois, il lui arrivait de repenser aux rares moments joyeux qu’il avait eût avec sa mère.. Ces moments où ils riaient ensemble, ces moments où elle lui lisait des histoires, s’endormant avec lui parfois. Il se souvenait de ce sentiment de sécurité qu’il avait quand cela arrivait, ce sentiment de bonheur.. Cette douce chaleur qu’il pouvait ressentir. Elle lui manquait. Elle était la seule personne à ne pas le voir comme un déchet, et elle était partie à jamais. Il était maintenant seul contre tous, un loup solitaire qui luttait pour sa survie.


Et oui, cette histoire, c'est la mienne.
Histoire du Personnage


  
HRP
Dans la réalité je suis...
► Pseudo(s) fréquent(s): Velkias
   ► Tu as quel âge? 22 ans
   ► Tu nous a trouvé où ? Google xD
   ► Comment tu trouve le forum? Sympa
   ► T'as un autre compte? Lequel? Non
   ► T'as pas un truc à nous dire hein? Not really
   ► Code du règlement: *Donne une banane au staff*

  
Code de Frosty Blue de Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Mirai Son Pan

avatar


Féminin Messages : 461
Age : 27
Zénies : 3290

Données du Personnage
Power Level: 20 444 994
Power Level en Kili: 400
Inventaire :

MessageSujet: Re: Velkias Nightwallker, le singe qui se prenait pour un loup. (M) (Fini)   Lun Oct 30, 2017 6:58 pm

Après moult délibérations, la décision a été prise de te validé a 180 000 PL

Tu vas pouvoir faire ta Ft et Rp avec tout le monde o/

_________________

Revenir en haut Aller en bas
 

Velkias Nightwallker, le singe qui se prenait pour un loup. (M) (Fini)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pitits cadeaux, pour Petit Loup et Nuage Silver[end]
» Eye of the Tiger... [ PV Aerandir ]
» En route pour la gloire (sujet fini)
» Dragnir EcailleNoire, un démon qui se prenait pour un Dragon.
» Soeur pour toujours (Petite Lune) ::FINI:: suite dans la mer originelle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Ball Reborn  :: Avant RP :: Naissance des Guerriers :: Validées-