Partagez | 
 

 Souvenirs, souvenirs ! ♫ [PV = Pan et Arcadia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Mirai Son Pan

avatar


Féminin Messages : 461
Age : 27
Zénies : 3290

Données du Personnage
Power Level: 20 444 994
Power Level en Kili: 400
Inventaire :

MessageSujet: Re: Souvenirs, souvenirs ! ♫ [PV = Pan et Arcadia]   Lun Aoû 20, 2018 7:56 pm


Mirai Son Pan





Je n'avais jamais trop aimé les débats. Les batailles de mots étaient pour moi d'un ennui profond et surtout une source de frustration intense, car je n'avais souvent pas les mots pour exprimer correctement mes convictions. Au final, je me disais qu'elles ne regardaient que moi et ceux qui suivaient les mêmes.

Le combat était pour moi la façon de communiquer la plus pure. Un dialogue muet entre deux personnes dont chaque coup est une phrase et qui discrimine toute forme de tromperie, un dialogue d'une honnêteté parfaite. Une façon de faire méconnue du plus grand nombre et considérer comme barbare par beaucoup. 

Non, je ne pouvais pas montrer à Arcadia qu'elle se trompait, elle ne pouvait le comprendre et ne voulait sans doute pas le faire. Elle était bien trop arrogante malgré elle pour le faire, l'arrogance d'une enfant qui pense avoir raison et qui prend ses ainés de haut. Et bien sûr, comme une enfant, elle avait frappée là ou ça faisait mal. 

« Tu viens tout juste de confirmé tout ce que je t'ai dit Arcadia ... Quand tu ne sais pas de quoi tu parle tu peu être amener à faire du mal à des gens. Soit heureuse que ce ne soit que moi qui le soit actuellement ... »

Je posai mes deux doigts sur mon front. Au final je n'avais plus rien à faire ici, j'avais rencontré le maître de Ryanne et je savais a présent qui il était, le reste et ce sanctuaire ne m'intéréssait pas. Je ne serrais pas non plus d'une quelconque utilité vu mes connaissances limitées en magie et je ne passais plus réellement un bon moment depuis que cette petite Shinjin avait mis le doigt sur quelque chose qu'elle n'aurait pas due.

« J'espère juste que le jours ou tu te rendra compte que tu est dans l'erreur, cela ne te coûtera pas trop chère ... Quand à vous Démon, je voulais juste vous rencontrer pour vous remercier ... Et avoir les moyens de vous garder à l’œil ... »

Sur ces mots, un Zip sonor m'effaça de l'endroit, vers ma planète pour laquelle j'avais fait serment et choix de tout sacrifier si nécessaire ...

Techniques Utilisés:
///



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Ryanne Hilaris

avatar


Masculin Messages : 357
Age : 26
Zénies : 3988 !

Données du Personnage
Power Level: 8 621 299
Power Level en Kili: ??
Inventaire :

MessageSujet: Re: Souvenirs, souvenirs ! ♫ [PV = Pan et Arcadia]   Mar Aoû 21, 2018 11:21 pm


- T'ouvrir les veines à ma place ? Hors de question ! M'insurgeai-je suite à la folle remarque de ma fille. Tu n'imagines pas la peine que cela aurait causé à ta bien-aimée mère...

« Moins grave » avait-elle dit ? Nan, mais franchement ! En plus, elle était sérieuse, mon Arcadia ! Il lui restait énormément de choses à apprendre sur les sentiments humains. A moi aussi, d'ailleurs : je n'en démordais pas avec mon dernier geste, qui m'avait valu une grande fatigue et l'inquiétude des deux-tiers de mon entourage.
Entre-temps, alors que je tentais de marchander avec Pan sur des choses qui ne regardent que nous (Grand sourire!), Arcadia avait tendu l'oreille au bout moment pour s'enquérir de son rôle dans tout ça.


- Nononononon ! Fis-je en secouant la main devant mon visage. Oublie ce que tu viens d'entendre, Arcadia ! Disons qu'il ne s'agit pas d'une coutume et que... Urgh ! Oublie simplement ce que je viens de dire, s'il te plaît !

Ma-laiiiiiiiseuh !
Diantre ! C'était presque plus épuisant que de s'ouvrir les veines pour arroser un sceau destiné à verrouiller le mal grouillant dans un temple...
La suite de la conversation n'en demeurait pas plus plaisante pour autant. L'aversion naturelle qu'éprouvait Arcadia pour les semblables du Maître brouillait sa bonhomie habituelle ! Elle était sur le qui-vive et n'était visiblement pas prête d'accorder sa confiance à quelque démon que ce fût.
D'aucuns pourraient appeler ça du bon sens. Pas moi.
Bien que je ne connaissais rien de son passé en cet instant précis, mon mentor méritait qu'on le respecte. Je ne demandais pas de la dévotion ou qu'on lui dédie un culte, loin de là. Mais qu'on évite de l'appeler « Démon » à tout bout de champs était un minimum, non ?
Les joues gonflées, je me tournai vers la concernée, un poing sur la hanche et l'autre main animée par un geste de pur mécontentement ! Je jetai aussi un bref coup d’œil en direction du Maître, qui semblait totalement hermétique à l'attitude distante de la quasi-totalité de son auditoire.

- Bon, ça suffit maintenant ! Vous allez tous me faire le plaisir de vous apprécier un minimum et de vous écouter tout autant ! Ce n'est pas parce qu'un tel fait partie d'une race notoirement belliciste qu'il faut en faire une généralité. Aussi, Arcadia, tu seras bien gentille de le nommer par son titre - c'est à dire Maître - en ajoutant si besoin son prénom - Arenthor – derrière, au lieu de le considérer en permanence comme un fléau en devenir. Sans preuve concrète de ce que tu crains, je t'interdis de parler au Maître avec autant de familiarité !

Humpf ! Il fallait au moins ça pour l'éloigner de ses sombres pensées.
Nouveau coup d’œil en direction du Maître, qui n'avait pas du tout l'air de se soucier de tout ce que je venais d'imposer à ma fille. Sans doute allait-il se contenter de répondre uniquement aux questions qui l'intéresseraient. Le reste ? Poubelle.

De son côté, Pan ne brillait aucunement de joie. C'était même tout le contraire !
Argh ! Arcadia, dans sa grande candeur, avait même fini par vexer Pan. Ma fille parlait beaucoup et s'exprimait bien... mais pas toujours sans anticiper les dommages collatéraux que ses paroles peuvent provoquer !
Si Pan partageait au moins une chose avec Arcadia, c'était bien la méfiance qu'elle éprouvait à l'encontre du Maître...
Ciel ! Quelle ambiance horripilante !


- Pan, je pense qu-... Trop tard, soupirai-je en la voyant disparaître sous les effets du Shunkan Ido.

Décidément... Il n'y en avait pas une pour rattraper l'autre !
Je secouai la tête en gratifiant Arcadia d'un regard réprobateur.


- Ce n'est pas parce qu'on énonce les choses avec un sourire que ces dernières sont plus faciles à avaler, Arcadia. Tu manques clairement de tact, et tu viens en conséquence de vexer Pan... Si ça peut te rassurer, tu n'es pas la seule à avoir commis des erreurs. Le Maître ne dit pas de bêtises : Tu as raison sur certains points, mais pour d'autres c'est tout le contraire.

Venait-on vraiment de remporter une bataille au cours de laquelle s'était joué la paix sur Terre ?
On se le demande. Très franchement !
Le Maître réagit enfin à la dernière tirade d'Arcadia. Il lui lança un regard dénué d'émotion par-dessus son épaule avant de tenter de mettre les choses au clair :


- Tu m'assures que vous êtes venues ici pour « résoudre un problème » ? Étrange. Vous ne m'avez pas donné cette impression. Saviez-vous seulement ce qui se tramait dans mon domaine avant d'y pénétrer ? Il ne nous laissa pas le temps de répondre : Non, bien entendu.

Clairvoyant, le Maître ! Et, effectivement, nous n'étions pas venues ici pour affronter l'entité mystique appelée « Malvon ». A l'origine, il était question de présenter le Maître à mes deux accompagnatrices, ni plus ni moins.
Arcadia s'emmêlait les pinceaux de façon magistrale !
Ma-laiiiiiiseuh...
Je roulai des yeux, puis écoutai passivement la suite. Une suite des plus surprenantes, car avant que le Maître ne fasse la leçon à sa locutrice, une citation de Pan se répercuta en échos à travers tout le temple.


- Quand tu ne sais pas de quoi tu parles, tu peux être amenée à faire du mal aux autres, répéta le Maître. C'est on ne peut plus vrai. Qu'en penses-tu, Jeune Hilaris ? Là encore, il ne lui lança pas le temps de répondre : Reformulons cette question, si tu le veux bien, continua-t-il tout en se redressant face à la Shinjin. Qu'en pensent les âmes, qui ont rejoint les cieux par ta main, le jour où ton Némésis a pris le contrôle sur toi ? Ta prétendue pureté fait de toi une cible facile pour les miens. Alors maintenant, avant de me parler d'expiation, pense à balayer devant ta porte : les cendres de tes victimes s'y sont déposés.

Je pâlis. Il avait tout vu depuis sa montagne ! Il avait tout vu et... n'avait rien fait pour empêcher ça ?
...Non. Ce n'était pas aussi simple ; quitter cette montagne maudite pour s'opposer à un diable de manipulateur ne lui avait sans doute pas été envisageable, sans quoi le mal tapi dans ses ténèbres en aurait profité pour émerger.
Cette hypothèse se tenait mais...


- Vous comptez vous tirer dans les pattes encore longtemps ? leur demandai-je, en les regardant tour à tour. J'avais espéré mieux venant de vous deux. Quelle déception !

Le Maître avait détourné son attention des dalles de pierre et s'était redressé, pour finalement s'approcher d'Arcadia. Il ne la regardait pas droit dans les yeux ; son regard sombre fixait un point précis sur son front. Le symbole qui le ornait, peut-être ?
Quoi qu'il en fût, le Maître venait d'éluder mon commentaire à la manière d'une Pan vexée par la candeur d'une certaine Shinjin.


- Un travail de maître, spécifique à une catégorie restreinte de créature, reprit-il sans se soucier du regard de son auditoire. De la magie noire qu'il n'est pas impossible de contrecarrer. Mais pour cela, les connaissances idoines sont indispensables. Quelque chose me dit, jeune Hilaris, que tu ne les détiens pas et que, malgré tout, tu t'imagines capable de t'opposer à ton fléau... A tort, fit-il tout en lui présentant son dos, son intérêt de nouveau dirigé sur les lieux plutôt que sur son entourage. La prochaine fois qu'il posera les griffes sur toi sera la dernière. Peu importe ta puissance, tu deviendras sa marionnette et, à ce moment-là, la lumière que tu prônes sera si étincelante qu'elle consumera tes prochaines victimes jusqu'aux os ! Et tu n'auras pas ton mot à dire, puisque les esclaves assujettis ne sont guère plus expressifs que des figures de proue.

J'en restai les bras ballants. Je n'avais encore jamais entendu le Maître exposer pareille prophétie !
Il avait donné de la voix et, maintenant, s'en était retourné auprès des antiquités du temple dans lequel irradiait la magie du sceau comme si de rien n'était...

_________________
- Thème de Ryanne -


----------- Level : 8 621 299 ; ?? kilis --------------
- Attaque = 1 700 000 / Défense = 1 000 000 / Vitesse = 2 500 000 / Magie = 2 300 000 / Résistance magique = 1 121 299 -
Revenir en haut Aller en bas
Arcadia

avatar


Féminin Messages : 95
Age : 3
Zénies : 1400

Données du Personnage
Power Level: 3 024 961
Power Level en Kili:
Inventaire :

MessageSujet: Re: Souvenirs, souvenirs ! ♫ [PV = Pan et Arcadia]   Mer Aoû 29, 2018 4:28 pm

Pour la shinjin, évidemment, la violence était un échec, elles étaient toutes les deux bien différentes et éloignées dans leurs méthodes pour s’exprimer. C’était sans doute la première tension de sa vie que vivait la shinjin et elle ne la comprenait pas. Elle sentait bien que Pan était plutôt une bonne personne, mais ce qu’elle disait ne correspondait pas. Elle n’aimait pas utiliser de sa force ou de ses pouvoirs pour imposer ses convictions. C’était sans doute pour cela que qu’elle ne développait pas tellement sa force physique préférant sa puissance magique. Arcadia ne se rendait pas tellement compte du mal qu’elle pouvait infliger à Pan en parlant de cette manière, mais plusieurs détails l’interpelaient. Elle pencha la tête sur le côté ne comprenant pas vraiment lorsque Pan lui fit la réflexion que parfois, il valait mieux ne rien dire lorsque l’on ne savait pas. Elle était un petit peu déçue en se rendant compte qu’elle n’allait pas pouvoir connaitre davantage la petite amie de sa mère, c’était bien dommage. Pan disparut grâce à une technique de déplacement instantanée, et il était fort à parier qu’elle allait se rendre sur la planète qu’elle désirait protéger, mais ce n’était pas elle qui irait la voir ainsi.

« Mes chances de survie si je m’ouvre les veines sont plus élevées que les tiennes, alors c’est assez logique non ? Je ne comprends pas … »

Dit alors Arcadia en se tournant dans la direction de sa mère adoptive. Elle ne voyait que des calculs sans sentiment, elle avait sans doute raison, mais comment cela pourrait être possible humainement pour Ryanne de voir pareil spectacle ? Même si elle mourrait à cause du saignement, elle pourrait toujours revenir quelques temps plus tard, et elle était de toute manière assurée d’avoir un corps au paradis, ce qui était un avantage non négligeable. La blanchette était très sérieuse lorsqu’elle avait dit ces quelques mots, et elle ne comprenait toujours pas la réaction de sa mère adoptive.

« Hmmm très bien … mais je trouve cela très étrange tout de même. »

Répondit alors plus que perplexe la shinjin en entendant que Ryanne préférait qu’elle oublie tout cela rapidement. Cela cachait forcément quelque chose, et un jour, elle apprendrait bien ce que c’était. Elle était totalement incapable de pouvoir faire confiance à un démon, comme si des millénaires de guerres et de tensions avaient raison de toute forme de réflexion. Elle trouvait qu’elle faisait déjà un grand effort pour ne pas l’étriper ou se préparer au combat, car son instinct le lui hurlait.

« Je fais déjà un grand effort pour toi maman, mais de là à apprécier ce dé…. Cette personne, cela ne me semble pas du tout possible pour le moment. Les personnes de son genre positives semblent être davantage une exception qu’une généralité ou un courant différent. Je veux bien l’appeler maitre s’il m’appelle par mon titre également de par ma naissance, même s’ils ne sont pas encore vraiment au courant … »

Arcadia ne pouvait pas accepter de l’appeler ainsi, maître, un démon, non, c’était bien trop difficile. Il y avait bien trop d’animosité, de pensés, et ce n’était pas comme si elle avait un couperet au-dessus de sa tête qui risquait de le lui faire perdre justement. Elle était généralement assez obéissante, mais là, ce n’était pas pensable. Arrivait-elle déjà à l’adolescente ou à la période du non ? Aller savoir…

La shinjin qu’elle était disait toujours la vérité et ce peu importe les conséquences. Avait-elle dit quelque chose de faux ? Sans doute pas une seconde, ou en tout cas, elle n’en avait pas conscience. Elle ne désirait que faire réaliser à Pan une étrange manière de penser à son gout. Chaque personne en vie avait à ses yeux exactement la même valeur, sauf quelques exceptions bénéfiques ou négatives.

« Qu’il y a-t-il ? Qu’est-ce que j’ai dit ? Je trouve tout de même étonnant de pouvoir favoriser une population plutôt qu’une autre. Il y a toujours une autre solution, c’est au-dessus de mes forces de sacrifier des vies autre que la mienne. »

C’était une véritable aversion, impensable de la part de sa nature et de sa pureté. Etait-elle psychologique car elle était marquée dans sa chaire par une marque démoniaque ? Peut-être bien.

« Je ne vais pas mentir ou cacher la vérité par rapport à ce que je sais ou pense. La vérité est toujours plus bénéfique que le mensonge, car il se révèle toujours un jour et cela peut faire bien plus de mal qu’une petite souffrance passagère. J’en suis vraiment navrée si Pan a mal pris ce que j’ai dit, mais je le pense. »

Le mensonge était totalement incapable de sortir de ses lèvres même si une vie en dépendait.

« A la base, nous étions venus vous rencontrer …. Monsieur, mais en sentant le souci, nous sommes venus en ce temple pour régler le problème. Sans doute que si vous auriez partagé vos informations, nous n’aurions pas été si proche d’un grand malheur. »

Reprocha alors immédiatement Arcadia sans hésitation. Sa voix était calme, mais incisive, ou en tout cas, d’avantage qu’avec d’autre. Elle était toujours aussi méfiante envers les démons.

« Je n‘ai aucune intention belliqueuse ou mauvaise, vous ne me connaissez guère je remarque, mais … »

Arcadia avait rapidement réagit, car elle était face à un démon, mais sans doute n’avait-il pas totalement tord dans la manière qu’il avait de penser. Ce n’était qu’une perche tendue, un piège que la jeune fille s’était empressée de prendre. Elle n’avait que deux années de vie après tout. Elle fronça en tout cas les sourcils en prenant un visage très sérieux, alors que le maître de Ryanne évoqua un sujet très sensible et pas encore cicatrisé. Elle se retenait de faire sortir son aura blanche avec virulence.

« Vous êtes cruel … c’est là que je ne peux occulter votre nature démoniaque, car je préférais largement disparaitre complètement pour faire revenir à la vie une seule que j’ai malheureusement prise, mais ce n’était pas moi ! C’est l’office de ce démon ! Jamais je ne prendrais de vie ! J’ai hésité à en finir avec moi-même, car si je représente un danger, il vaut mieux m’anéantir, mais je pense que malgré tout, je peux encore davantage apporter de bien que de mal. Mon âme est pure et étincelante ! Vous êtes bien mal placée pour parler de cela ! Si je fais une proie facile pour ce démon, c’est surtout à cause de la marque sur mon front et vous le savez fort bien visiblement ! »

Arcadia était en colère en répondant au maître de Ryanne, mais pas entièrement face à lui, mais surtout à elle-même. Elle avait été incapable de s’arrêter à temps, et que se passerait-il la prochaine fois ? Elle n’allait pas l’attaquer, comme l’aurait sans doute Pan, mais cette réflexion au sujet de son propre avenir sous les coups de Ferliost était encore fraiche. Elle le laissa faire, c’était sans doute une possible avancée dans sa quête pour un meilleur avenir. Après tout, c’était un démon, c’était de la magie démoniaque, il devait bien avoir une solution.

« Ce qui est rassurant, c’est surtout que n’importe quel démon ne peut pas prendre le contrôle sur moi, sinon cela serait terrible. Je n’utilise pas la magie démoniaque, et j’en suis fier, mais je sais que je ne peux pas faire grand-chose contre cela. Je n’étais que spectatrice la dernière fois et incapable de faire quoi que ce soit. Un être fort est heureusement arrivé à temps pour faire fuir le démon, mais la prochaine fois, il aura peut-être le temps de s’enfuir avec moi. Je sais parfaitement ce qu’il risque de se passer, je sais que mes pouvoirs à la place d’être le jour peuvent devenir la nuit profonde. Je cherche quelque chose pour changer mon destin … »
Revenir en haut Aller en bas
Ryanne Hilaris

avatar


Masculin Messages : 357
Age : 26
Zénies : 3988 !

Données du Personnage
Power Level: 8 621 299
Power Level en Kili: ??
Inventaire :

MessageSujet: Re: Souvenirs, souvenirs ! ♫ [PV = Pan et Arcadia]   Ven Sep 07, 2018 10:55 pm


Si le Maître donnait l'impression trompeuse de ne plus écouter son interlocutrice, il n'en était rien. Après tout, il disposait de bien des facultés, dont le Compartimentage de l'esprit qu'il m'avait enseigné. En ce sens, écouter une personne et s'affairer sur une tâche dénuée de rapport avec cette dernière ne lui était guère impossible. Il n'observait plus Arcadia ; ses yeux étaient de nouveau rivés sur les dalles de pierre.

- Un bel exposé du problème, se contenta-t-il de répondre, manifestement point enclin à s'éterniser sur l'idée que la Shinjin se faisait de lui. Qu'il est dommage que ta compréhension du sujet te rende si peu coopérative...

Cela n’annonçait rien de bon. J'avais beau avoir passé trois années de ma vie à suivre ses enseignements que les réactions du Maître me paraissaient beaucoup trop souvent inattendues.

- En ce bas monde, il n'existe rien de pire que la prétendue pureté absolue. Sache, jeune Hilaris, que l’incorruptible n'existe pas. Les moyens pour assujettir une créature, qui souvent relèvent de la magie, et en faire son familier sont légion. Le sceau imprimé sur ton front en est un parfait exemple.

Et alors, quoi ?!
Le silence qui entrecoupait ses courtes réponses me laissaient insatisfaite, et c'était sans doute aussi le cas pour Arcadia, qui se trouvait bien malgré elle dans une impasse. Je gardai tout de même le silence, car le regard intermittent du Maître pesait sur mes maigres épaules en comparaison des siennes.


- A l'heure qu'il est, tu n'es plus qu'une fleur qu'on a plongé dans le sang, poursuivit-il de sa voix caverneuse. Et la main qui la cueillera ne se privera pas d'en faire mauvais usage, encore une fois... jusqu’à ce que survienne sa totale fanaison.

Cette fois-ci, il avait coulé un bref regard à ma chère Arcadia par-dessus son épaule.
J'en profitai pour ajouter mon grain de sel et décanter la situation qui me paraissait, au risque de me tromper, très étriquée
.

- Du coup... Que comptez-vous faire pour l'aider à y échapper ? m'interrogeai-je, vraiment inquiète par la perspective de me retrouver avec une très méchante fille tueuse d'innocents.

- Rien, répondit-il sans m'adresser ne serait-ce qu'un regard.

La stupéfaction se lisait aisément sur mon visage pâle.
Je devais avoir mal entendu...


- Paaardon ?

- Tu m'as très bien entendu, reprit-il, inflexible. Je ne peux rien y faire.

- Mais il existe forcément un moyen de contrecarrer ce mauvais sort! m'insurgeai-je, les poings serrés. De l'exorcisme, ou quelque chose qui s'en rapproche ? Un sceau par-dessus un autre, ou que sais-je encore ?

- Je ne peux rien faire sans que la jeune Hilaris ne me prête son concours, finit-il par préciser, à mon grand soulagement. Son avenir ne dépend que de sa décision. Je ne puis apporter mon aide à quelqu'un d'aussi bornée, et dont l'aversion pour mes semblables risque de nuire au rituel. Tant qu'elle n'aura pas renoncer à ses certitudes, rien n'y fera. Et si je verse dans la sorcellerie, cela ne fait pas de moi un rédempteur pour autant. Il est des miracles qui ne peuvent voir le jour quand l'on ne daigne donner un peu de soi.

Je serrai les dents intérieurement.
Le Maître n'était pas vexé de ses derniers échanges avec Arcadia. Son visage ne trahissait rien de tel. Il demeurait figé, comme incapable d'esquisser le moindre rictus - la plupart du temps, quand il s'en dessine un, c'est très discret! Cela donnait une image inquiétante de sa personne. Personnellement, j'essayais de lire entre les fines lignes de ses traits burinés. Il fallait toujours s'armer de patience et de psychologie pour espérer y parvenir...
En attendant, je fis bifurquer mon attention sur ma pauvre Arcadia.
Mes questions au sujet de cet endroit, de mon héritage et de mon rôle dans tout ça allaient devoir attendre encore un peu de temps. Le destin de ma fille adoptive passait avant tout le reste ! Ce fruit, qui avait été semé par un démon que j'avais chassé, n'allait pas se gâter de ci-tôt ! Comme une digne mère, il en allait de mon devoir de la voir s'épanouir et vivre pleinement sa longue vie le temps que la mienne perde de son éclat.
Je m'approchai de la Shinjin et lui posai simultanément les mains sur les épaules.


- Tu sais, Arcadia, commença-je, conciliante et apaisante. Il est vrai que les démon sont, depuis des temps immémoriaux, d'horribles monstres notoires qui se nourrissent des mauvaises actions des humains et du mal qu'ils commettent. Cela dit, je persiste à croire que tout chose à ses exceptions. Elles n'en sont qu'un poignée et brillent pas leur rareté, mais cela n'en fait pas des mythes pour autant. Si j'ai survécu à l'entraînement du Maître pendant trois années consécutives, ce n'est pas uniquement grâce à mes capacités. Je persiste à croire que j'ai eu un très bon mentor. Et c'est d'ailleurs ton regretté grand-père qui me l'a recommandé...

Aaah ! Cette pensée nostalgique au cours de laquelle le regard se perd dans le vide...
Arcadia ne l'avait pas connu, mon brave paternel. Elle n'était pas non plus au courant qu'il m'avait imposé de suivre sa sombre connaissance de longue date. Les secrets, mon général de père savait très bien les conserver.
J'ancrai profondément mon regard dans celui de ma locutrice afin de lui faire comprendre que les non-dits n'étaient pas au rendez-vous.


- Le monstre qui a fait éclore à dessein le fruit dont tu es issu et que j'ai poussé à la fuite n'est pas comme mon Maître. Ce dernier n'est pas aussi perfide, et encore moins calculateur ! Je ne lui voue pas une dévotion aveugle, simplement je lui donne le respect qu'il mérite. Vois-tu ? fis-je en levant les bras au-dessus de mes flancs. Sans son soutien, sans ses connaissances ésotériques et ses tests spartiates, jamais je n'aurais pu te trouver, Arcadia ! Si tu te trouves ici, parmi nous, consciente de tes actes, c'est autant grâce lui que grâce à moi. Maintenant, conclus-je en pressant la pointe de mon index entre ses clavicules, c'est à toi seule de décider : collaborer ou rebrousser chemin. Mettre de côté ton aversion pour les démons et avancer sur le droit chemin ou nourrir cette rancœur pour reculer dans une lumière factice. Fais le bon choix, Arcadia. Celui qui te semble le plus juste n'est pas toujours le meilleur.

Puis je fis volte-face sans demander mon reste.
La suite ne dépendait plus que d'elle, et non pas de moi.

_________________
- Thème de Ryanne -


----------- Level : 8 621 299 ; ?? kilis --------------
- Attaque = 1 700 000 / Défense = 1 000 000 / Vitesse = 2 500 000 / Magie = 2 300 000 / Résistance magique = 1 121 299 -
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Souvenirs, souvenirs ! ♫ [PV = Pan et Arcadia]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Souvenirs, souvenirs ! ♫ [PV = Pan et Arcadia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Souvenirs, souvenirs
» Souvenirs, souvenirs ... Patte d'Acacia et [Libre]
» Souvenirs souvenirs ....
» [TERMINE] Quand plus aucun souvenirs vous reviens... [Pv Sacha Farmer]
» Les souvenirs...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Ball Reborn  :: Univers :: Terre :: Montagnes Rocheuses-