Partagez | 
 

 Deikon, au fil de l'épée (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Deikon

avatar


Masculin Messages : 21
Age : 23
Zénies : 5040

Données du Personnage
Power Level: 230 000
Power Level en Kili: 4
Inventaire :

MessageSujet: Deikon, au fil de l'épée (Terminé)   Dim Sep 09, 2018 2:54 pm

Deikon
Le miroir est l'âme de la femme comme le sabre est l'âme du guerrier.
Deikon || OC
"Mon nom est Deikon et je suis homme de dix-neuf ans. Mon principale défaut est ma curiosité et ma qualité majeure est ma persévérance."

   ► Prénom: Deikon
   ► Nom: x
   ► Taille: 186 cm
   ► Poids: 90 kg
   ► Planète d'origine: Vegeta
   ► Groupe : Saiyajin
   ► But :  Devenir plus puissant et réunir le plus de Saiyan possible sous une seule et même bannière.
  

Deikon est un Saiyajin pur, et cela se voit. Comme la plupart des membres de son espèce, il possède des cheveux noirs et des yeux de même couleur. Ses cheveux sont hérissés légèrement et dirigés vers le côté droit, coupe similaire à un autre Saiyajin bien connu par les terrien, le dénommé Son Goku. Cependant, à l’inverse de celui-ci, son visage n’est pas absent de marques. En effet, notre Saiyan possède deux cicatrices sur celui-ci. L’une au niveau de l’œil droit, en diagonale vers la droite. La seconde cicatrice, elle se situe au niveau de la joue gauche et représente une sorte de x aux proportions inégales.

Autre détail flagrant, autre que sa musculature pour le moins banale chez une race de combattant, sa queue de singe, d’une couleur brune foncée, se balançant dans son dos calmement. En effet, contrairement à la plupart de ses congénères, Deikon ne la noue pas à la taille comme une ceinture, et préfère au contraire la laissée à l’air libre, n’ayant aucunement honte de cet attribut animal.

Sa tenue elle, se compose en général d’une armure noire et rouge avec une écharpe couvrant son cou et tombant jusqu’en bas de son dos, par-dessus un haut sombre moulant. L’armure étant dépourvue d’épaulettes et de manches, celle-ci laisse donc ses bras « libres ». Le bas de la tenue elle se compose d’un pantalon large sombre, avec une toge rouge foncée, le tout cerclé par une ceinture métallique avec une pierre jaune en son centre.  A l’arrière de son bas, un long morceau de tissu sombre semblant rattaché à l’armure. Ses bottes elles sont assez simples, toutefois, un ruban rouge viens nouer le bas de son pantalon à ses bottes, afin de solidifié le tout et éviter des mouvements dérangeant du tissus.  Il possède également des gantelets assortis, remontant jusqu’en haut de ses avant-bras, avec une petite partie à l’arrière couvrant le coude, afin de ne pas gêner ses mouvements.

Contrairement aux autres Saiyans cependant, Deikon ne possède pas de détecteur, ayant compris que ce n'était pas si utile que ça suite à un voyage sur une planète reculée. Autre particularité de ce Saiyan hors norme, la présence d’une épée dans son dos, rangée dans un fourreau rouge qui est solidement attaché à son armure par une sangle en cuir verte foncée, contrastant avec le reste de l’armure.  
Description Physique


  

Un Saiyajin comme un autre aux premiers abords, en effet, Deikon est un amateur de combat, friand d’échanges de coups en tout genre. Cependant, contrairement aux autres membres de son espèce, Deikon n’aime pas avoir recourt à sa forme d’Oozaru. En effet, sous cette forme, impossible d’utiliser son épée, ce qui pour lui, est une grande source  d’ennuis. Non pas qu’il soit incapable de se battre sans, mais plutôt qu’il aime sa façon de combattre, et préfère donc par extension cette façon de combattre.  De toute manière, il n’est pas comme les autres Saiyan, enfin, il l’est dans les grandes lignes, mais certains points de sa personnalité le rendent différent.

Il aime les jeux de stratégie, tel que les échecs, ou ce genre de chose. C’est un peu comme si il voyait en cela une autre facette des combats, une façon de se battre sans avoir besoin de recourir à ses poings. Plus ennuyante, certes, mais par moment, bien plus divertissante.  Après tout, il faut de tout pour faire un monde. En parlant de monde, il n’est pas du genre à regretter la disparition du sien, la destruction de Vegeta ne l’affectant pas vraiment, pour plusieurs raisons. L’une des plus flagrantes étant qu’il n’y était pas souvent, et la seconde, qu’il n’avait aucun proche à y pleurer.  Pas d’amis, d’amante ou de famille, rien de tout cela.  Il avait renoncé à cela en intégrant les forces d’invasion de l’empire du froid.

Il n’est pas foncièrement mauvais, mais comme tout Saiyan, l’appel du combat proposé par les démons du froid avait eût raison sur le reste.  Payé pour conquérir des mondes et combattre sans arrêt… Le rêve ultime pour un peuple de guerrier comme le sien.  Toutefois, cela avait fini par avoir ses limites. Deikon veut du sang neuf, et plus de puissance, ce qui le pousse bien souvent à faire des choix que certains membres de son espèce considèrerais comme étrange.
En tant que Saiyan, il aime manger, combattre, et s’entrainer. Cependant, en tant que lui-même, il aime l’épée, et, ironiquement, la paix.  Pourquoi une personne aimant se battre à ce point aime t’il la paix plutôt que la guerre ? La raison est simple, la guerre apporte les combats, certes, mais se sont des combats inutiles, parfois ennuyant, alors qu’en temps de paix, il est libre de choisir qui combattre et quand le faire.
Description Mentale


  

Tout commence une nuit d’hiver sur la planète Vegeta. Les pleure d’un nouveau-né, le bruit du vent glacial s’engouffrant dans les interstices des maisons…  Une histoire pour le peu commune dans ce monde. L’enfant est né d’un père et d’une mère faisant parti de deux castes différentes de la société Saiyan. L’un étant un guerrier d’élite, l’autre étant une simple seconde classe.  L’absence du père lors de l’accouchement prouvait d’ailleurs bien son rang, occupé à conquérir une planète, il n’était en effet pas présent aux côtés d’Elery, la mère de Deikon.  C’est donc seule qu’elle accoucha, et s’occupa de l’enfant jusqu’au retour du mari, en supposant qu’il revienne un jour. Elle ne le pleurait pas, elle savait que cela faisait partie du métier, et elle était fière d’être la femme d’un guerrier d’élite.  Dès sa plus tendre enfance, dès qu’il eût appris à marcher et se tenir debout, l’enfant dût entrainer, dans un premier temps par sa mère, puis par son père. Les sessions étaient dures et acharnées, mais c’était ainsi que le voulait la société, et il ne s’en plaignait pas, au contraire, il sentait son sang bouillir d’impatience à l’arrivé de ces session d’entrainement tant attendu avec ses parents.  Il ne fallut pas longtemps pour que le jeune Deikon démontre de bonnes compétences de combat. Cette capacité lui valut alors de suivre son père lors d’une conquête…

Une planète majoritairement mauve, enfin, vu depuis les capsules en tout cas. De ce que lui avait expliqué son père, il s’agissait d’un peuple primitif, avec toutefois quelques bons guerriers, ce qui vaudrait un certain divertissement pour les deux Saiyajins. Leurs capsules fusèrent dans l’espace, ne laissant derrière elles qu’une trainée blanche, avant d’ensuite entrer dans l’atmosphère de ce monde qui ne serait bientôt plus qu’un tas de cendres fumantes.  Ils se crachèrent au centre d’une ville, un hameau perdu au milieu de nulle part. Les portes s’ouvrirent lentement, sous le regard étonné des habitants qui ne semblaient pas être très accoutumés à la technologie. Les deux Saiyan mirent alors un pied dehors, puis un autre, tandis que Deikon mis en route son détecteur rougeâtre. Il lût les niveaux de puissance, un à un, puis regarda ensuite son père.

-          -  Père, ils sont bien plus faible que les données, ils ne dépassent pas pour la plupart les cinq unités.

L’enfant tendit alors une main vers la foule, y chargeant une boule de feu rouge. La lumière inonda peu à peu la zone de sa couleur carmine, de même que la sphère grossissait à vue d’œil. Comme par pur instinct de survie, la foule pris peur et s’enfouis dans toutes les directions, avant que le jeune guerrier n’envoya la sphère aux milieux du tas, celle-ci explosa et tua dans son passage une bonne partie de ces faibles individus.  Puis son détecteur se mis à bipper, furieusement. Il haussa alors un sourcil et regarda dans la direction que la petite flèche pointait.

-          Père, il y a une autre source d’énergie qui vient vers nous, plus forte cette fois.

L’adulte sourit, un sourire malsain, écartant son fils du bras en marchant un peu vers la source d’énergie. Il dit alors d’une voie ferme, ne laissant pas de place à la négociation, ou au refus, qu’il prenait la suite.  Bien sûr, le fils voulu protester, mais en voyant le regard de son père, il se ravisa.  Puis une seconde source d’énergie fit son apparition. Deikon affiche alors un sourire, son père soupira et pris de nouveau la parole.

-         -  Très bien, tu prends la plus faible des deux.

Il allait dire que c’était injuste, mais pas le temps. Deux hommes arrivèrent alors devant eux, depuis les cieux. Ainsi il était assez fort pour voler… Cette conquête qui s’annonçait jusque-là ennuyeuse allait se voir devenir bien plus amusante d’un coup.  Il saisit le visage de l’homme de droite, un homme munie d’une épée et d’une étrange tenue verte, avant de décoller ave lui et s’en aller plus loin, le jetant dans une roche en arrivant, le singe atterrit lentement, regardant la direction où il avait projette son adversaire.  D’un coup, les roches éclatèrent, et l’homme se rua sur lui en hurlant. Reculant pour esquiver le coup d’épée qu’il allait lui porté, le jeune Saiyan se décala par la suite sur la droite, laissant un peu passer sa cible à côté avant de lui écraser le poing droit dans le ventre avec force, suivit qu’un autre coup au visage qui l’envoya plus loin.
L’homme se releva ensuite en fixant l’enfant avec un air énervé sur le visage. Il faut dire qu’il se faisait malmener par quelqu’un qui pourrait être son fils, n’importe qui à sa place serait énervé. Deikon ouvrit grand les yeux quand son détecteur s’affola suite au hurlement de rage de l’homme, qui pris une charge bien plus rapide vers lui cette fois-ci, ne laissant à l’enfant guerrier que quelques secondes pour réagir, mais pas assez. La lame vint lacérer sa chaire, créer une plaie sanguinolente au niveau de l’œil droit, sa vision était maintenant troublée.  Puis un autre coup de lame sur sa joue gauche, et un troisième, formant une croix. L’homme envoya ensuite Deikon contre une roche d’un violent coup de pied au visage, ce qui énerva le jeune qui se dégagea des morceaux de roche en mitraillant l’ennemi de boules de ki.

Il hurla, envoyant plusieurs boules de feu à la chaîne, que son adversaire semblait parvenir à dévié avec son épée, voir même à trancher, puis, d’un coup, Deikon se retrouva face à lui, chargeant une boule en posant sa main contre son ventre, celle-ci explosa, les deux valsèrent chacun d’un côté, roulant au sol sur quelques mètres, avec l’épée tombant lourdement au sol. Il se releva et se dirigea vers la lame, qu’il saisit calmement, marchant ensuite vers l’homme qui essayer de se redresser tant bien que mal suite à cet impact… Pour ne voir que sa propre lame lui tranché la tête.  Deikon était vainqueur, et il regarda l’arme avec intérêt. C’était primitif, mais efficace, et cette sensation de lourdeur dans la main… Il aimait cela. C’est donc suite à cela qu’il retira le fourreau du cadavre devant lui et parti avec, trainant derrière lui le mort en tenant l’épée rangée dans l’autre main, afin de rejoindre son père.

-          Bien, je suis fier de toi fils. Tu peux garder cette « arme » en guise de trophée si tu veux.

Souriant, l’enfant mis l’épée dans son dos, puis repris la conquête de la planète avec son père. Il n’y avait plus de résistance suite à cela, ce qui fit que le reste s’acheva bien vite. Une fois de retour sur la planète Vegeta, il fût accueilli comme un véritable héro par sa mère, qui était très fière de ses capacités. Un véritable festin eût donc lieu le soir même, Deikon racontant en détail le combat à ses parents, heureux d’avoir vaincu son premier véritable adversaire de valeur. Il n’en était certes pas ressorti indemne, mais comme lui avait dit son père, les cicatrices sont les histoires gravées d’un guerrier sur son corps.

Les années passèrent ensuite, puis vint la première conquête en solitaire du jeune Saiyan. Il avait pour objectif un monde reculé, sans véritable intérêt, mais bon, ce n’était pas le plus important dans tout cela. Il y aurait très probablement des adversaires de valeur à cet endroit, et c’était le plus important.  Un monde nommé Raika, enfin, si il avait bien retenu le nom. Il faut dire que c’était quelque chose de compliqué dans ce genre. Enfin, ce n’était pas important de toute façon.  Sa capsule se cracha dans un endroit reculé, mais quel fût sa surprise quand il remarqué qu’il était d’ores et déjà entouré de personnes. Des êtes assez grands et plutôt minces, possèdent un long cou et une peau blanche. Des yeux rond et rouge. Il haussa un sourcil en les regardants.



-         -  Vous êtes faibles, écartez-vous.

L’un d’entre eux s’avança alors, se plaçant à seulement quelques pas du jeune homme. C’est ainsi qu’il remarqua un détail étrange. Pas de bouche. Mais il entendit quand même une voie. Dans sa tête ? Il ne comprenait pas vraiment, mais sa curiosité était piquée à vif. La voie était sereine, trop sereine pour quelqu’un qui venait de se faire traiter de faible. Même assez.. Amusée ?

-          Ne te fit pas à ton appareil jeune homme… Nous autres Raikits pouvons dissimuler notre force, et voir la vôtre sans même cet appareil. Vous êtes fort, mais pas assez.

Deikon se pinça la lèvre du bas entre ses dents, serrant le poing droit en grognant un peu. Il venait de se faire traiter de faible là ? Il n’avait pas rêvé ? Soudain, comme pour appuyer ses dires, le vieille homme, ou du moins ce qu’il assumait en être un, se concentra, son détecteur s’affolant ensuite. Les chiffres grimpaient en flèches… Cent… Deux cent.. Cinq cent… Mille… Dix milles… Après quoi il finit par exploser, sous le regard choqué du Saiyajin. Il y avait donc des gens comme ça sur des planètes aussi reculée ? Impossible. Il devait être encore dans sa capsule, en cryogénie, et rêver.  Non, la douleur qu’il ressentait suite à l’explosion de son dispositif était bel et bien réelle.  Le viel homme repris par la suite la parole, avant de faire demi-tour.

-        -  Je vois bien au fond de toi que tu n’es pas quelqu’un de mauvais… Suit moi, je peux t’apprendre à bien utilisé ton épée.

Ne bougeant d’abord pas, il se décida à suivre tout de même, afin d’en apprendre plus. Au pire, il pourrait les exterminé après… Enfin, il était curieux… Sa soif de connaissance et de pouvoir lui disait de suivre cette personne. Il ne pouvait simplement pas se défilé. Pendant plusieurs jours, il fût entrainé… Mais pas le genre d’entrainement dont il avait l’habitude. Plus un entrainement mental à vrai dire. Mais ce n’était pas la seule chose.. Plus le temps passa, plus il sembla s’attacher à ses êtres.  Même s’il refusait de l’admettre, il avait e moins en moins envie de les combattre.  Tant et si bien qu’au bout d’un temps, l’idée ne traversa même plus son esprit. Une fois cette technique maîtrisé, il se dit qu’il allait repartir sur Vegeta, laissant leur planète en paix, en prétextant que les coordonnées étaient mauvaises. Il n’aurait qu’à bidouillé un peu l’ordinateur de bord de sa capsule.  Il entra alors les coordonnés de Vegeta et se figea, la voie du vieil homme résonna dans sa tête, lui demandant ce qu’il se passait.

-          Ma planète.. Les coordonnés, ne sont plus… enfin, elles sont là, mais… C’est comme s’il n’y avait plus rien.

Il ne voyait qu’une seule solution à cela… Frieza. Cette enflure de démon du froid avait rayé la planète Vegeta de la carte. C’était bien connu qu’il ne portait pas les Saiyan dans son cœur, et que cela arriverait tôt ou tard…Mais maintenant ? Il secoua la tête, calmement. Il était certe triste, pour ses parents qu’il ne reverrait sûrement plus, mais d’un autre côté… Vegeta n’était pas plus un foyer pour lui que sa capsule. Depuis sa première conquête, il y était de moins en moins souvent.  Il n’avait donc plus qu’une chose à faire… Devenir plus fort. Il salua alors le vieillard et s’en alla, afin de collecter diverses informations sur des rescapés de l’attaque, et au bout de quelques mois de recherches…  Une piste le guida vers la Terre, foyer du Saiyan qui répond au nom de Son Goku, es rumeurs voulant que cet homme avait le potentiel de rivaliser avec Vegeta. Il avait hâte de faire la rencontre de ce « Son Goku ». Peut-être pourrait-il en apprendre plus à ses côtés, et qui sait, un jour retrouver d’autres Saiyans. Il n’en savait rien, son histoire venait de se finir, son histoire de Saiyajin, il était désormais temps qu’il écrive sa propre histoire, celle de Deikon, le Saiyajin épéiste. Ce ne serait pas sans encombre, mais i était bien déterminé à faire en sorte que son récit ne se termine pas sur une mauvaise note.
Histoire du Personnage


  
HRP
Dans la réalité je suis...
► Pseudo(s) fréquent(s): Velkias
   ► Tu as quel âge? 23 ans
   ► Tu nous a trouvé où ? Reroll
   ► Comment tu trouve le forum? Toujours aussi sympa
   ► T'as un autre compte? Lequel? Je n'ai pas "d'autres" comptes, vu que c'est un reroll, mais l'ancien compte est Velkias.
   ► T'as pas un truc à nous dire hein? Nop
   ► Code du règlement: *Donne à manger au staff*

  
Code de Frosty Blue de Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Ferliost

avatar


Masculin Messages : 290
Age : 22
Zénies : 14512

Données du Personnage
Power Level: 10 455 881
Power Level en Kili: 209
Inventaire :

MessageSujet: Re: Deikon, au fil de l'épée (Terminé)   Mar Sep 11, 2018 10:28 am

Des description bien poussées, une histoire simple, mais bien rédigées (et plutôt original vu le nombre de simili goku qu'il y a pu y avoir, alors qu'ici ça ressemble plus à une histoire de "vrai" Saiyan xp)

Pour moi cela mérite un 230 000 Pl de départ, dommage par ailleurs qu'il y ait quelques fautes ,semblant plus d'étourderie ou d'inadvertance qu'autre chose.

_________________
Attaque : 2 700 000 - Défense : 850 000 - Vitesse : 3 500 000 - Magie : 306 281 - Résistance Magique : 3 000 000
Revenir en haut Aller en bas
 

Deikon, au fil de l'épée (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [SORTIE] L'Abîme invitation chez Kanaxai [Terminé]
» La justice de Raphael [Terminé]
» [TERMINÉ] Gurdal Gloignus, Nain de la Moria...
» Alkar Sen'tetsu( Terminé)
» Sur les traces d'une BSH {PV Yuki} (FINI)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Ball Reborn  :: Avant RP :: Naissance des Guerriers :: Validées-