Partagez
 

 La vie en Rose [RP Solo Elwen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elwen da'Kira

Elwen da'Kira


Féminin Messages : 266
Age : 28
Zénies : 16 300 (salaire de général : 1000 par mois)

Données du Personnage
Power Level: 12 991 649
Power Level en Kili: 259,83
Inventaire :

La vie en Rose [RP Solo Elwen] Empty
MessageSujet: La vie en Rose [RP Solo Elwen]   La vie en Rose [RP Solo Elwen] Icon_minitimeSam Déc 29, 2018 1:26 am

Note : Ce rp a pour objectif non caché de décrocher les awards "écrivain" et "auteur". Toutefois, comme forumactif aime pas les posts trop longs, je le scinderais en deux. Merci de votre compréhension et pavay César o/

La galaxie paraissait bien paisible en ce moment, malgré les troubles qui parcouraient les différentes planètes. Entre le conflit des Times Breakers, l'invasion des démons, le problème « Frieza » Et autres troubles de moindre envergure... malgré tous ces problèmes, la vie continuait.

Et c'est dans cette immense quiétude galactique qu'un vaisseau voyageait. A son bord, un duo des plus insolites.


« LACHE CETTE EPEE AVANT DE CASSER QUELQUE CHOSE !
- NAN ! ELLE EST AMWAAAA ! »

La kitsune voletait à travers la salle principale en brandissant fièrement une lame irradiant de magie pure. Se prenant pour une fière guerrière des films médiévaux, la petite renarde au pelage de neige arborait également son autre acquisition du moment : une paire de lunettes de soleil. A dire vrai, Pesto avait la même, mais la gardait plutôt dans sa poche.

La Terrienne en question regardait avec sévérité son amie, bras croisés.


« Je sais que c'est à toi ! Mais tu fais n'importe quoi avec, range ça de suite, allez !
- NAN ! »

Agacée, la guerrière bondit alors sur la mage... et finit figée en l'air par la télékinésie de la Zélodienne qui se posa alors sur son dos pour faire un gros câlin à son arme.

Mais où diable Elwen a-elle trouvé une épée,vous demandez-vous ? Eh bien... à une loterie, en fait. Au cours de leur voyage, elles ont atterri sur une planète, pile à côté d'une foire proposant de gagner des lots. Elles ont ainsi acquis cette arme... ainsi que deux paires de lunettes de soleil. L'origine douteuse de cette lame pousse Pesto à penser qu'il s'agit d'une arnaque, mais la Kitsune affirme qu'il y a bien une magie qui opère dans l'épée... toujours en tenant compte du fait que l'arme provenait d'une foire, il n'était pas dit qu'elle jouisse d'une longue et heureuse existence, cela dit, surtout en prenant en considération le fait qu'Elwen jouait avec.

L'intelligence Artificielle du vaisseau se mit soudainement à sonner avant d'annoncer de sa belle voix robotique :


Votre attention, passagers : nous arrivons en orbite d'une planète. Un scan a confirmé la présence d'une atmosphère, d'oxygène, de denrées adaptées à l'organisme Terrien et Zélodien ainsi que de formes de civilisations évoluées.

« Ooooh ! On atterris, dis ?
- ...
- ... dis ? »

Pas de réponse de Pesto. Elwen, toujours perchée sur le dos de la Terrienne figée en l'air par télékinésie, se retourna pour la regarder dans les yeux, puis réagit.

« Ah oui, c'est vrai ! »

Elle leva alors le sort, libérant ainsi Pesto... qui s'écrasa au sol, Elwen toujours sur elle.

« ... Aie...
- Dis dis dis dis dis, on atterris ?
- Ouais, on va y faire un tour... va t'attacher.
- OUIIIIIIIIIII ! »

La magotte bondit sur son siège et s'attacha. La guerrière, pour sa part, se posa devant le tableau de bord, ceinture bouclée également, et amorça le processus d’atterrissage.

A travers le hublot, les détails de la planète se discernaient enfin. C'était un curieux endroit : si les traces de technologie spatiales étaient visibles, notamment les pistes pour les vaisseaux ainsi que des hangars, une grande trace de culture plus médiévales était également visible avec des bâtisses de bois et de pierre. Comme si les autochtones avaient été envahi par les colons extraterrestres mais, réfractaires au changement, ont choisi de garder leurs coutumes arriérées...

Un peu ce qui pourrait arriver à Zélod si les peuples d'autres planètes finissaient par s'y installer...

Une fois le vaisseau posé à terre et garé dans un hangar, le duo descendit pour explorer. La kitsune, déjà plus qu'attachée à son nouveau trésor, gardait sa lame sur le dos, dans son fourreau... ce qui était un poil ridicule à dire vrai car la kitsune était plutôt petite, donc la pointe de l'arme traînait presque au sol.


« Tu pourrais la laisser au vaisseau. Tu t'en serviras pas de toute façon.
- Nan ! »

La Terrienne soupira... bah, qu'elle fasse ce qu'elle veut, après tout.

Et l'exploration commença. Premier constat : la race locale était singulière : les personnes étaient totalement gris de peau avec de grands yeux noirs. Pas un cheveu sur le caillou. On aurait dit des bonhommes d'argile à qui on aurait peint les yeux en noir. Bien évidemment, pas question de faire remarquer qu'il était difficile de différencier une personne d'une autre...

La première étape fut d'explorer un village non loin et de voir ce qui se faisait en matière de nourriture. Étonnamment, il y avait en fait de tout, notamment par l'import/export de nourriture entre les planètes, y compris des denrées d'origine Terrienne. Le soucis étant que – import oblige – c'était assez cher. Pesto préférait encore faire une escale chez elle pour se réapprovisionner en nouilles instantanées et en eau que de payer trois fois plus cher la même chose, surtout qu'elle pouvait bénéficier du Shunkan Ido d'Elwen si nécessaire... enfin, ce n'étaient pas vraiment les nouilles qui manquaient à bord du vaisseau, de toute façons. Au niveau des denrées issues de la culture locale, il y avait des légumes de différentes formes, de la viande d'animaux aux teintes fluorescentes – mais le fumet restait assez alléchant et témoignait d'un état comestible – et des fruits multicolores. Étrangement, pour ce qui était des fruits, ils étaient exclusivement acides à différents degrés. Rien que des agrumes, même si certaines avaient une peau fine et comestible, un peu comme des pommes. La plupart servaient dans des desserts de type pâtisserie.

Quelques emplettes plus tard, il leur prit l'envie de visiter et même de pique niquer. En effet, un grand arbre trônait au sommet d'une colline et invitait rien que par sa présence à se prélasser à son pied. C'était un grand arbre robuste et au feuillage rose. Elles s'y rendirent donc par la voie des airs.


« Ça a l'air joli, ici, regarde, il y a même un tapis de feuilles ! »

En effet, un petit monticule de feuilles se trouvait au sol, en un tas compact. Peut-être l'arbre a-il commencé à perdre son feuillage et quelqu'un les a-il rassemblé en vue de les ramasser plus tard.

Mais c'est alors qu'elles approchaient du sol qu'elles trouvèrent ce tas de feuilles de plus en plus étrange...

Et c'est une fois qu'elles avaient ateri qu'elles réalisèrent : ce n'était pas un tas de feuille.


« Une femme... nue ?
- ELLE EST MOURANTE ! Elle a presque plus d'énergie vitale ! »

Sans attendre, Elwen se jeta sur elle et lança son sort de soin. En la bougeant un peu, on pouvait effectivement voir d'importantes blessures partout sur son ventre. La jeune femme avait la peau rosée comme les feuilles de l'arbre au pied duquel elle gisait. Une longue chevelure blanc neige maculée de son sang et deux étranges boucles d'oreilles se finissant par des boules ambrées.

Après plusieurs longues minutes de traitement, Elwen soupira.


« J'ai soigné ses blessures, mais il lui faut du repos... on devrait l'emmener au vaisseau.
- Bon... en avant... »

Pesto prit la femme nue dans ses bras et s'envola direction le vaisseau, suivi par Elwen qui observait la dame rose avec inquiétude.

Arrivées à bord, elles déposèrent la femme sur le lit de la terrienne. Cette dernière fouilla alors dans ses affaires en quête d'habits. Elle en tira – en premier lieu – une chemise de nuit qu'elle fit enfiler à la rose. A côté de ça, elle mit sur le dossier d'une chaise pantalon et t-shirt typiquement terriens.

S'ensuivit alors une longue veillée. Elwen restait au chevet de la rose, visiblement inquiète. Elle avait posé sa lame contre le mur et guettait les signes vitaux de sa patiente. La kitsune sentait l'énergie de la dame revenir petit à petit à un seuil plus raisonnable, signe flagrant qu'elle était hors de danger. C'est finalement en début de soirée qu'elle entrouvrit enfin les yeux et se redressa. Elle avait les yeux saphirs tirant sur le violet clair.

Dans un premier lieu, l'inconnue observa la pièce, puis son regard se posa enfin sur Elwen.


« Ah. Vous êtes réveillée.
- Qui...
- Pestoooo ! La madame elle est debout ! »

Pesto arriva alors dans la chambre et observa la patiente.

« Bien... comment vous vous sentez ?
- J'ai un peu mal à la tête et je me sens un peu fatiguée...
- Vous seriez en mesure de nous expliquer ce qui s'est passé ?
- Ce qui s'est passé ?
- On vous a trouvée toute nue et blessée au pied d'un arbre.
- Je... »

Il y eut un moment de silence avant qu'elle ne réponde alors.

« Je ne sais pas... je me rappelle de rien...
- Comment vous vous appelez ? »

Nouveau moment de silence...

« Je... je ne sais pas non plus. »

Le visage d'Elwen afficha une certaine inquiétude, tout comme Pesto.

« Elle est amnésique.
- Manquait plus que ça.
- Qu'est-ce qu'on fait, Pesto ? On peut pas la laisser comme ça !
- Dans un premier temps, on va la laisser se reposer et chercher quelqu'un qui la connaîtrait. Cela dit, si elle est blessée, c'est que quelqu'un l'a agressé, donc on va devoir être prudentes.
- D'accord. »

Pesto déposa alors une assiette de pâtes « penne » à la bolognaise encore fumante sur la table de nuit.

« Tenez, vous devez avoir faim.
- Merci... qu'est ce que c'est ?
- Des pâtes. C'est un aliment qu'on produit sur Terre.
- « sur Terre » ?
- C'est le nom de ma planète.
- Oh... »

Elle commença alors à manger, d'abord une bouchée hésitante, mais les prochains coups de fourchette furent bien plus francs. Décidément, la cuisine terrienne avait toujours son petit succès quand des aliens gouttaient pour la première fois.

« C'est très bon.
- Merci.
- Et si on l'appelait Pâtes ?
- Tu veux vraiment lui donner le nom de ce qu'elle mange ?
- T'as bien le nom d'une sauce verte que tu m'as fait manger une fois avec des pâtes. »

Pesto regarda alors Elwen d'un air blasé. Il fallait hélas bien reconnaître qu'elle avait raison et la combattante ne trouva rien à redire à sa logique, même si le petit sourire moqueur de la kitsune l'énervait encore plus.

« Pâtes, ça sonne pas très bien comme nom... Penne, à la limite, pourquoi pas.
- Va pour Penne !
- Heu... d'accord... »

Le nom était désormais trouvé et Penne finit tranquillement son assiette avant de se rallonger pour dormir encore un peu. Elwen et Pesto quittèrent la chambre.

« Dis, Pesto ?
- Hmm ?
- Elle ressemble pas aux gens d'ici. Tu crois qu'elle vient d'une autre planète ?
- Sans doute...
- Alors... si personne la connaît ici ? Si ses proches sont sur sa planète d'origine, on fait quoi ? »

Voilà une bien triste remarque que s'était effectivement fait la terrienne...

« Te prends pas la tête avec ça pour le moment. On verra le moment venu. »

La Kitsune hocha alors la tête et s'en alla sur son fauteuil. Mieux valait laisser son intimité à Penne pour ce soir, elles allaient donc dormir sur les sièges de la salle principale.

Bien plus tard, en pleine nuit, Pesto somnolait dans le divan quand soudainement...


« Pesto ? Pesto, debout !
- Mgnnnnkwa ?
- Ya plein de gens autour du vaisseau.
- Hein ? »

La terrienne se tira alors de son sommeil en sursautant. Une fois assez réveillée et ses sens en éveil, elle ressentit effectivement de nombreux ki autour du vaisseau.

Inquiète, Pesto se releva alors et activa les caméras extérieures. C'étaient tous des autochtones, ces êtres chauves à peau grise. Un d'entre eux tentait de forcer l'accès au vaisseau. La Terrienne soupira... elle portait un simple t-shirt et une culotte, mais elle n'avait clairement pas le temps de se changer pour prendre une tenue plus adaptée à l'accueil de visiteurs. Au moins, l'accoutrement ne l'empêchera pas de bouger comme elle le souhaite. La combattante en nuisette ouvrit donc le sas principal et alluma les lumières du vaisseau avant de se diriger vers l'entrée.


« Vous avez trois secondes pour me dire pourquoi vous tentez d'entrer par effraction dans mon vaisseau avant que je ne devienne violente. »

En guise de réponse, l'homme qui a tenté de forcer l'entrée projeta une boule de ki vers la Terrienne qui la dévia sans difficulté aucune.

« Une... »

Elle adopta une posture de combat. Elwen n'eut pas besoin que son amie lui donne une quelconque consigne pour savoir ce qu'il valait mieux qu'elle fasse dans cette situation : elle se posta devant la porte de la chambre, adjacente au sas d'entrée. Pour sa part, la kitsune était en sous-vêtements et elle regrettait déjà de ne pas avoir pris la peine d'enfiler sa tenue de mage : si les choses dégénérait, la tenue Zélodienne aurait rendu sa magie plus effective, ce qui n'aurait pas été un mal dans la situation actuelle.

Deux aliens se jetèrent sur Pesto qui les repoussa d'un bras chacun.


« Deux... »

Cette fois, les intrus -une quinzaine en tout – tirèrent à feu nourri vers Pesto. Les impacts créèrent de nombreuses explosions qui générèrent à leur tour de la fumée. Le feu nourri dura plusieurs secondes. Quand ils cessèrent et que la fumée se dissipa. Pesto était indemne et, si les aliens ne pouvaient le voir, la Terrienne avait bien compris que son amie avait déployé un mur magique bien assez résistant pour encaisser autant d'impacts. La guerrière adressa un signe de tête à la mage, inspira un coup alors que la protection se dissipait et...

« ... trois... »



Elle brandit alors ses deux mains vers les envahisseurs et deux vagues déferlantes en sortirent, frappant de plein fouet les malheureux en leur point d'impact et créant une onde de choc qui projeta les autres hors du hangar, pourchassés par une terrienne enragée qui se lança immédiatement au combat. Derrière elle, le sas du vaisseau se refermait sur une Elwen qui jeta un dernier regard inquiet à son amie. L'ennemi était nombreux, mais ils n'étaient pas très puissants individuellement, à en juger leurs faibles capacités offensives démontrées au cours de la sommation. Si elle veillait à ne pas se faire encercler et à toujours avoir une échappatoire, la victoire lui était acquise. Elle fonça à toute vitesse sur la cible la plus proche et lui planta le poing dans le plexus tandis que les autres, se remettant encore du souffle qui les a projeté dehors, répliquèrent en tirant des boules de ki. Pesto les évitait sans aucun soucis avant de lancer sa dernière victime sur une autre. Durant ce laps de temps, elle réalisait que ces hommes comptaient bien trop sur les projectiles, ce qui risquait de causer un peu trop de dégâts matériels. Elle prit donc de la hauteur, suivie – comme elle l'espérait – des assaillants... Pas tous, toutefois, certains prirent le parti de foncer vers le vaisseau. Bah, s'ils parvenaient à entrer, elle était à peu près certaine qu'Elwen saura les accueillir comme il fallait. Elle avait beau ne pas être autant rompue au combat que la terrienne, cette dernière savait la kitsune capable de gérer ce menu fretin.

Une fois montée à une hauteur jugée suffisante par la guerrière, elle fit demi tour et fonça sur la troupe. Les balles de ki fusaient autour d'elle et celles qui parvenaient à la toucher ne lui faisaient rien. Dans son piqué, elle en percuta plusieurs qu'elle envoya valser sans mal.

Étrange... ils étaient faibles, c'était un fait, mais... ils ne se donnaient pas beaucoup de mal pour lutter, comme s'ils ménageaient leurs forces... et si... ?

Pesto se dirigea vers le vaisseau. Comme elle s'y attendait, ceux encore dehors lui barraient le passage et, cette fois, avaient des attaques plus coordonnées.

Un traquenard... le but n'était pas vraiment de la vaincre mais de l'attirer dehors, c'était désormais un fait et elle est tombé dans le panneau à pieds joints. Pesto brandit sa main vers cet attroupement de larbins et serra son poignet de l'autre. Son ki se condensait dans la paume, créant une sphère.


« FICHEZ LE CAMP ! »

L'Obus fut projeté et explosa à l'impact, soufflant tous les agresseurs. La guerrière profita de l'ouverture pour retourner dans le hangar.

La porte du vaisseau a été arrachée et les autres autochtones étaient plus ou moins dispersés, complètement sonnés. A en juger les entailles sur le corps et les tenues, Elwen les a accueilli par un de ses petits sortilèges. Cela étant, dans l'ouverture, il restait encore une silhouette drapée d'un manteau noir qui faisait face à Elwen. La kitsune était visiblement blessée, une entaille au torse suintait du sang de façon assez inquiétante. L'inconnu brandit son poing et frappa en direction de la mage. L'attaque s'arrêta à mi-chemin, mais un bruit de verre brisé indiquait clairement qu'une barrière venait de voler en éclats.


« Pitoyable... c'est tout ce dont est capable une Zélodienne ? »

La kitsune se drapa alors de son aura verte et projeta des lames de vent sur la cible qui recula un peu, bras devant le visage.

« Voilà, c'est ce que j'attendais. Défends toi, petite renarde. »

Pesto profita de la diversion pour se glisser derrière l'autre et tenter de le saisir, mais la cible disparut soudainement et la terrienne se prit de nombreuses lames de vent qui l'envoyèrent valdinguer.

« Arg...
- Pesto ! »

Choquée par le tir ami qu'elle venait de produire, la kitsune se rua sur sa coupine. Par chance, aucun organe vital n'a été touché. Ce moment d'égarement fut toutefois celui de trop car elle se fit frapper de plein fouet par la silhouette en noir et ainsi projeter contre le mur du hangar.

« Hmpf... »

Elwen se releva, endolorie. L'ennemi était de nouveau entré dans le vaisseau et arracha la porte de la chambre... puis projeté à l'extérieur par une détonnation.

« Nya ? »

Penne sortait de la chambre. A sa main, l'épée d'Elwen, auréolée d'une aura rosâtre.

« Allez vous en...
- ...
- ALLEZ VOUS EN ! »

Elle pointa la lame vers l'ennemi. L'aura rose enveloppant la lame s'étira alors comme une extension et percuta la cible qui fut projetée hors du hangar. Elwen se jeta sur Pesto et lui appliqua sa magie de soin alors que Penne sortait dehors.

« ... plus personne... »

La blessure refermée, Pesto se releva alors.

« Qu'est-ce qui s'est passé ? Elwen, t'es blessée ! »

Elle tâta alors l'entaille au torse puis s'appliqua un sort de soin. Son aura verte disparut ensuite puisque le combat semblait terminé.

« C'est rien. Le monsieur a utilisé un couteau, mais je crois qu'il n'était pas empoisonné... »

Un couteau?

« Il n'avait pas de couteau quand je suis arrivé...
- Il l'a fait disparaître avec de la magie après ça. »

Étrange.. Étrange et inquiétant... Penne revint vers les deux autres, épée en main. Elle la tendit à la kitsune.

« Désolée. Je t'ai pris ton épée. »

Elwen regarda la lame, puis Penne.

« Tu sais t'en servir ?
- heu...
- C'EST TROP COOL ! T'as vu, Pesto ? T'as vu comment Penne elle sait se servir de l'épée magique ?
- C'est vrai que ça m'a surpris.
- Je ne sais pas comment j'ai fait ça, c'est venu instinctivement. »

La femme en rose semblait sincèrement surprise.

« C'est toujours une information bonne à prendre. On ignore toujours tout de qui tu es et tout ce qu'on sait de toi, c'est que tu sais te battre à l'épée.
- Tu sais quoi ? Je te prête mon épée ! Comme ça, s'il y a encore des méchants qui viennent, tu pourras te défendre avec ! »

Surtout que la porte du vaisseau et celle de la chambre étaient arrachées... La terrienne soupira.

« Va falloir faire réparer ça... Je vais chercher les employés du hangar pour voir s'il y a un mécano ici... restez la. »

Sur ce, Pesto se dirigea vers le poste d'accueil du hangar en réfléchissant à ce qui venait de se passer. Une agression bien organisée. Une quinzaine d'autochtone, un homme en noir qui connaissait le peuple Zélodien qui utilise un couteau qu'il fait disparaître après avoir donné un seul coup, Penne qui manie l'épée et le groupe qui disparaît juste après, sans rien dérober ni rien... Et pourtant... Penne était moins puissante qu'Elwen ou Pesto à en juger la puissance qu'elle a dégagé. Ce n'était donc pas une grosse menace, surtout pour l'homme en noir qui semblait au moins aussi puissante que la Terrienne... qu'est-ce que ça voulait dire ? Que diable s'était-il passé ? Et pourquoi sont-ils parti si rapidement sans rien obtenir ?

Le service était encore ouvert et les gardes qui avaient entendu le vacarme s'apprêtaient à arriver – bien trop tard, évidemment – et demandèrent ce qui s'était passé. Pesto leur fit un rapport détaillé en faisant bien comprendre qu'elle était plus que déçue de la protection réservée à la clientèle. Avec le gros scandale qu'elle ne manqua pas de provoquer, elle obtint gain de cause : on ne lui ferait pas payer le séjour et les réparations pour son vaisseau seraient aux frais de l'agence. Réparations qui ne pourraient être effectuées avant le lendemain, toutefois. Aussi le vaisseau fut-il déplacé dans un autre hangar et des systèmes de sécurité un peu plus performants déployés afin d'éviter une autre intrusion.

Le lendemain, Pesto resta à bord avec Penne pour surveiller le vaisseau le temps des réparations. Pendant ce temps, Elwen partit faire un tour enquêter sur qui pourrait connaître Penne. Elle fit toutefois chou blanc.

Elle revint donc en début de soirée, penaude, un sac de fruits en mains. Le vaisseau avait été réparé entre temps.


« J'ai été voir un peu partout, dans diverses communautés, ya personne qui disait connaître Penne.
- Hmmm... »

Affalée devant la télévision, la Terrienne prit un moment pour réfléchir. Penne, pour sa part, était simplement assise sur le fauteuil, son regard inquiet oscillant entre La mage et la guerrière.

« Qu'est-ce qu'on fait, Pesto ? On va quand même pas interroger chaque habitant de la planète...
- On en aura pas besoin.
- Nya ?
- Je viens de pensr à quelque chose... quelque chose d'assez évident, en fait. On est quasi certaines que Penne n'est pas d'ici, à priori. Le plus simple serait plutôt de faire le tour des différents hangars. Si elle est venue en vaisseau, un employé saura l'identifier et nous mener à son appareil. A partir de là, il suffira de le fouiller pour savoir d'où elle vient, ce qu'elle fait ici et où l'emmener ensuite pour qu'elle puisse retrouver les siens.
- Oooh ! Pas bête !
- On verra ça demain, il se fait tard. »

Pesto se mit alors aux fourneaux, usant des fruits d'Elwen et d'autres – d'origine terrienne – pour faire un dessert accompagnant un steak et des petits pois en conserve. Le repas terminé, chacune vaquait à ses occupations quand Elwen ressentit une puissante pulsation magique qui lui hérissa tous les poils. Elle venait d'assez loin, mais était assez puissante pour la percevoir jusqu'ici.

« C'était quoi, ça ?
- Hmm ?
- J'ai ressenti un truc puissant... un truc magique...
- Un truc... magique ?
- Ouais...
- Et alors ?
- Ca... avait pas l'air d'être une magie basique...
- Tant que ça ne nous attaque pas, on s'en fiche... ou alors tu veux aller faire un câlin à la mage qui a fait ça parce que c'est une coupine ? »

Elwen gonfla alors les joues, boudeuse. Cette pique n'était évidemment pas sans rappeler comment la kitsune lui avait faussé compagnie pour aller rencontrer Ryanne quand elle a senti sa signature magique.

« Allez, fais pas la gueule. Vu ce qui s'est passé hier soir, mieux vaut être prudentes... »

Pour toute réponse, la Zélodienne soupira et se remit à sa place.

Il ne se passa rien de notable cette nuit là. Le lendemain, le trio fit donc le tour de tous les ports de la planète, Penne étant également capable de voler. Le tour ne prit guère qu'une demi-journées vu qu'il y avait peu de hangars, mais aucun ne reconnut la femme en rose. Désabusé, le trio était en route pour retourner au vaisseau.


« C'est bizarre...
- Peut-être qu'elle s'est téléporté ?
- Possible, mais ça ne nous dit absolument pas quoi faire pour Penne. »

Un silence inquiet régna alors jusqu'à l'arrivée au hangar où Elwen attendait, assise sur le toit.

« Que... quand-est-ce que tu as pris autant d'avance ? Tu t'es téléporté ?
- Nya ? »

Le « Nya ? » venait toutefois de derrière Pesto. Celle-ci se retourna alors vers Elwen derrière elle, puis celle assise sur le toit du hangar... puis de nouveau celle derrière elle... puis celle de devant...

« D... deux Elwen ?
- Qu'est-ce que c'est que... »

Elwen se plaça alors devant les deux autres, faisant face à son double qui avait matérialisé un Sătellĕs noir et projeté sur le duo. La kitsune y opposa son propre Sătellĕs et regarde sa doublure de façon énervée.

« Eh ! Fais pas de mal à mes coupines !
- Tes coupines sont nulles ! Et toi aussi t'es nulle ! »

La magicienne se rua alors sur l'autre, matérialisant son armure de combat magique, composée de gantelets et de grèves pointues. La copie l'intercepta alors avec un sort similaire, sauf que l'armure était complète, de son côté.

« T'es qui, espèce de vilaine ? Pourquoi tu nous attaque ?
- Pourquoi je te le dirais ? A quoi ça t'avanceras vu que tu vas bientôt mourir ? »

Une aura de magie visqueuse se déploya alors autour de l'autre Elwen, totalement noire. Elle donna un violent coup qui repoussa la Zélodienne. Cette dernière se redressa alors tant bien que mal avant de déployer son aura verte, repartant au combat.

« On devrait l'aider.
- Ouais.
- Oh que non ! »

La silhouette encapuchonnée qui les avait attaqué la dernière fois s'interposa soudainement, surgissant de nulle part.

« Vous n'irez pas plus loin.
- Encore toi ? C'est toi qui a fait ça ?
- « ça », c'est ce qu'Elwen ne sera jamais et la raison pour laquelle elle est inutile.
- Qu'est-ce que vous avez fait ? Pourquoi il y a deux Elwen ?
- Je n'ai fait que concevoir une meilleure version de votre amie à partir du sang que j'ai prélevé. »

Pesto serra les dents. Voilà quoi expliquait le couteau. Toutefois...

« Pourquoi ? Pourquoi avoir fait ça ?
- Parce que les Zélodiens sont les meilleurs pratiquants de la magie qui soit, mais ils restent parqués sur leur petite planète et se limitent à un mode de vie simple et ennuyeux. Ils pourraient faire tellement de choses de leur potentiel, mais se limitent à un usage basique et pacifique. J'aurais bien voulu me rendre sur leur petite planète pour y chercher ce que je souhaite, mais y poser le pied sans être préparé risquerait de me mettre face à leur stupide gardienne. Je ne m'attendais pas à voir une représentante de la race quitter son sanctuaire, mais c'est une belle opportunité d'obtenir ce que je veux. Avec l'homoncule d'Elwen, je vais pouvoir mettre la main sur le pouvoir Zélodien et m'en servir selon mes envies. Mais pour être certaine que rien ne me dérange, je vais vous ôter la vie ici et maintenant. »

Pesto se rua alors sur l'ennemi et tenta de le frapper. L'intéressé évita toutefois aisément le coup et tenta de frapper la Terrienne en retour qui évita l'attaque de peu. Une puissante aura magique noire comme les ténèbres irradia soudainement de l'adversaire. Une telle puissance... Pesto fut horrifiée devant tant d'énergie. C'était un adversaire bien plus puissant que prévu, assez pour pouvoir vaincre le trio sans le moindre effort si un combat se déclenchait maintenant alors qu'elles n'étaient pas préparées. La Terrienne serra les poings. Elle ne pourra pas compter sur l'aide de Pan, de Ryanne, de Gray ou de qui que ce soit d'assez fort pour les tirer du pétrin, cette fois-ci. Nul ne pourra les sauver...

« C'est quoi cette puissance ? T'avais pas autant d'énergie que ça, la dernière fois.
- Il n'était pas dans mon intérêt que tu devines mon véritable potentiel. »

D'une impulsion de ki, il envoya alors valdinguer Pesto au loin, faisant alors face à Penne. La Shinjin était tout aussi tétanisée que son amie humaine face à ce colosse d'énergie. C'était un ennemi, un ennemi des plus dangereux. Une épée seule suffira-elle à la protéger du malin ? Rien ne semblait moins sur en cet instant.

« Quand à toi... tu m'as assez posé de problèmes comme ça. Il est temps que j'en finisse une fois pour toute avec ton existence.
- On... on se connaît ?
- Oh, le sort a fonctionné, excellent.[/color] »

Un rire rauque s'échappa alors de la gorge de l'homme qui retira sa capuche... Et dévoila le visage d'une femme à la peau grisâtre, aux longs cheveux noirs, le visage encerclé par deux grandes cornes. Elle parla alors d'une voix bien plus féminine.

« Je n'ai plus besoin de me cacher alors, puisque tu ne me reconnaîtras pas. »

Penne dégaina l'épée et se mit en garde, peu confiante dans l'idée d'affronter un tel adversaire, mais elle voulait ses réponses. Il était désormais clair que la cause de tous ses problèmes actuels se dressait face à elle, drapée d'un manteau noir et nimbée d'une puissante aura meurtrière.

« Réponds moi ! Qu'est-ce que tu m'as fait ? Pourquoi je ne me souviens de rien ?
- Silence ! Les Shinjins de ton genre insupportent ! Puisque tu ne te souviens de rien, une fois que je t'enverrais dans l'au-delà, tu ne sauras pas revenir ! »


Dernière édition par Elwen da'Kira le Sam Déc 29, 2018 11:56 am, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Elwen da'Kira

Elwen da'Kira


Féminin Messages : 266
Age : 28
Zénies : 16 300 (salaire de général : 1000 par mois)

Données du Personnage
Power Level: 12 991 649
Power Level en Kili: 259,83
Inventaire :

La vie en Rose [RP Solo Elwen] Empty
MessageSujet: Re: La vie en Rose [RP Solo Elwen]   La vie en Rose [RP Solo Elwen] Icon_minitimeSam Déc 29, 2018 1:27 am

Elle braqua alors la main sur Penne, concentrant toute son énergie en un court instant. A la suite de quoi un puissant rayon fusa sur sa cible. La « shinjin » n'eut pas le temps de se préparer et ferma les yeux, se préparant à la suite. Elle s'attendait à une intense douleur suivie d'une mort certaine... Ou bien peut-être n'aura-elle pas le temps de souffrir ? Ce serait alors une exécution miséricordieuse. C'est dommage, elle n'a comme souvenir que deux journées de vie. Deux journées intenses. C'était peu, bien trop peu, même en prenant en compte le fait que Pesto et Elwen ont égayé ces quelques brefs instants. Quelles adorables jeunes femmes, puissent-elles survivre à cette terrible épreuve et poursuivre leurs aventures sous de meilleurs auspices.

.... mais, après quelques secondes, rien ne vint, sinon quelque chose qui la toucha et un changement brutal d'ambiance. Le danger pesant s'était volatilisé ainsi que les bruits de combat pour laisser place à une ambiance sonore plus mécanique. Des bips, des bruits de pas, des sas qui s'ouvrent et se ferment... où avait-elle atterri ?


« Reste là, je reviens de suite.
- Hein ?
- Elwen ? Mais...
- Pas le temps ! »

Penne rouvrit les yeux, faisant face à un Rayden – quoi qu'elle ignorait le nom de la race - dans un vaisseau qui lui était inconnu. Toujours était-il qu'elle était prise de court.

« Heuu... enchantée, moi c'est Penne, et vous ?
- Heu... »

De son côté, après s'être remise de l'attaque de la démone, Pesto avait vu Elwen disparaître avec Penne. Pas besoin de trop réfléchir pour comprendre que son amie venait de sauver la Shinjin. Où l'avait-elle emmené ? Il y avait de nombreuses réponses possible : ça pouvait être près de Pan, de Ryanne, de Gray... mais bon, pas le temps de creuser la question plus que ça, car la kitsune réapparut près d'elle.

« J'ai mis Penne en lieu sur ! Il faut qu'on s'en aille, vite !
- Oh allons, coupine ! Reste jouer ! De toute façon, si vous vous échappez, je vous retrouverais... Moi aussi je connais le Shunkan Ido, tu sais ? Et je connais vos auras maintenant. Donc si vous partez, je vous suivrais, même si je dois aller sur Zélod pour ça !
- Merde... il faut qu'on se débarrasse d'elle.
- ... Pesto... va récupérer le vaisseau.
- Et toi ? Tu ne pourras pas les battre toutes les deux.
- Ca ira, t'en fais pas. »

Pesto se dirigea alors vers le hangar, dans le dos d'Elwen qui faisait face aux deux personnes. Évidemment, elle aurait bien voulu inverser les rôles, bien plus confiante dans ses capacités au combat que dans celles de la Zélodienne. Le soucis étant que la kitsune ne saurait pas ramener le vaisseau à l'état de capsule. La technologie et elle ne font pas bon ménage. C'est à peine si elle savait – enfin – utiliser la douche et les toilettes sans en inverser les usages.

Elwen se retrouvait donc face à son double maléfique et à la démone. Bien évidemment qu'elle avait peur et doutait pouvoir gérer les deux ennemis à la fois, surtout si la plus puissante participait au combat. Elle envisageait déjà diverses possibilités, à commencer par se téléporter avec l'autre jusqu'à Zélod pour laisser Pan s'en occuper – au risque de voir Pesto mourir si elle ne se dépêchait pas de revenir. Mais, fort heureusement, elle n'aura pas à en arriver là car son pendant maléfique vint rapidement éluder la question de façon aussi inattendue que bienvenue :


« Dis, Yuzua, je peux m'occuper d'elle ? J'ai envie de m'amuser et de lui faire comprendre que je suis meilleure qu'elle !
- Tu es bien joueuse, dis voir... très bien... mais fait vite. On n'a pas toute la journée.
- Ouiiiiiiiiiiii ! »

La méchante Elwen se jeta donc sur la gentille. Cette dernière encaissa l'attaque sans broncher en déployant son sort d'armure, puis ses gantelets magiques pour frapper en retour. Sa copie évita alors l'attaque en faisant une petite cabriole provocatrice, le tout ponctué d'un rire similaire au sien, quoique plus sinistre. Brrr... elle lui ressemblait vraiment, mais le côté mignon en moins, au profit d'un comportement plus méchant et sombre... on aurait dit une petite kitsune possédée par le diable... ce qu'elle était peut-être ?

S'en suivit un échange de coups où aucune ne laissait l'autre prendre l'avantage. L’œil néophyte serait impressionné, un expert en arts martiaux ne verrait que deux Zélodiennes qui jouent à la bagarre tant les deux manquaient de maîtrise dans la fluidité de leurs mouvements. Ni Elwen, ni sa copie n'avaient été formés au combat comme l'avait été Pesto – et jamais elles ne seraient aussi douées qu'elle pour ce qui était de frapper comme il fallait, bien entendu – car ce n'était pas ainsi qu'elles seraient le plus efficace. La magie était leur véritable force, en bien comme en mal selon l'Elwen dont on parle...

Finalement, la kitsune à l'aura émeraude interrompit l'échange d'un bond en arrière, braquant ses mains sur son adversaire pour décocher un tir Zélodien en entravant autant que faire se peut son double maléfique par télékinésie. L'attaque porta, mais la méchante ne fut guère affectée par le tir, finissant par se libérer de la télékinésie pour s'épousseter.


« Oh allez, tu sais bien qu'on est pas douées pour ce genre de combat ! Réglons ça une fois pour toute par la magie, comme de vraies Zélodiennes ! »

Le ciel s'obscurcit alors et des éclairs fusaient depuis les cieux, ciblant très visiblement Elwen. La kitsune tentait d'éviter les éclairs magiques comme elle pouvait, ce qui était relativement compliqué. Elle ne pouvait guère que bouger indéfiniment, projetant par moment des salves de lames de vent. Sa doublure avait visiblement un éventail de sorts bien différent du sien. Là où Elwen avait appris des sorts qui serviraient plus à se protéger et repousser l'ennemi, l'autre avait un panel de sortilèges plus offensif, conçus pour détruire et décimer plutôt que régler ça de façon moins barbare. Elle avait sacrifié la subtilité au profit de l'efficacité...

« T'es nulle ! Tu m'ennuies ! Allez, sois un peu sérieuse ! »

Voilà Elwen en bien mauvaise posture. Même si elle pensait à l'origine pouvoir gérer son double maléfique sans problème, voir tenir les deux méchantes le temps que Pesto récupère la capsule, force était de constater que la situation n'était pas à son avantage. Fort heureusement, Pesto finit par sortir du hangar, la capsule rangée dans sa boite. Elle observa la scène avant de finalement s'élever vers les cieux.

« C'est bon, j'ai le vaisseau !
- Pas trop tôt ! Viens, vite ! J'ai un plan. »

La Terrienne rejoignit alors Elwen. Cette dernière la regarda dans les yeux un moment, avant de hocher la tête. Tout un plan avait été communiqué par télépathie. La kitsune avait détaillé par la pensée tout son plan. Elle n'était pas certaine que tout se déroule comme prévu, mais elle faisait confiance à Pesto pour faire sa part du travail. Si tout se déroulait comme elles l'espéraient, elles auraient réglé leur plus gros problème et pourraient partir sans mal.

La magicienne se jeta alors sur sa méchante copie et commença à la frapper au corps à corps. Une fois encore, c'était un échange équitable où aucune ne laissait l'avantage à l'autre. Les deux kitsunes étaient vraiment à forces égales. Toutefois, contrairement au précédent pugilat auquel elles s'étaient adonnées, la gentille magicienne se montrait bien plus féroce et agressive, ne laissant pas la moindre opportunité à son double maléfique de reculer.


« Nyahahaha ! Tu te décides enfin à jouer sérieusement, hein ?
- J'aime pas ce jeu !
- Moi, c'est mon jeu préféré ! »

La méchante Elwen, plutôt que mettre de la distance, se colla soudainement à l'originale et mit un coup de genou dans l'estomac de la kitsune qui encaissa tant bien que mal. Elle s'estimait heureuse d'avoir déployé une armure magique sur son corps pour amortir ce genre de coups, mais elle devait reconnaître que l'autre avait un sort bien plus abouti que le sien. Là où elle s'était focalisée sur deux aspects différents donc deux sorts différents, la méchante a fait le choix de combiner les deux en une seul incantation. C'était une bonne idée car elle dépensait moins d'énergie magique dans la procédure, mais il y avait une faille de taille... et elle le lui fit comprendre en frappant à son tour dans le ventre avec son gantelet, de toutes ses forces, avant de le projeter avec le rocket punch. L'armure magique vola alors en éclat tandis que la méchante Elwen fut envoyée valdinguer jusqu'au mur du hangar.

« Nyahahahaha ! La bonté et l'amour triomphent toujours!
- C'est nul comme réplique.
- Nya ? »

Surgissant du trou, la méchante Elwen vint la frapper de plein fouet, brisant l'amure magique de son pendant pur au passage. Elwen voltigea un peu en l'air suite au choc avant de se redresser et repartir au combat.

Pendant ce temps, Pesto concentrait son énergie, laissant son ki se fluidifier. Elle n'avait que peu de temps pour se préparer afin de mettre le plan d'Elwen à exécution. Mais la démone lui fit alors face.


« Puisque vous êtes désormais deux, je vais venir rééquilibrer les équipes et te faire face.
- Tu parles d'un rééquilibrage...
- Oh allons, ne me prends pas pour une idiote. Vous ne vous seriez pas lancé dans un combat si vous ne vous étiez pas préparés afin de vous assurer la victoire. Vous avez un plan, n'est-ce pas ? »

Pesto répondit alors avec un petit sourire confiant.

« C'est vrai. Donc j'imagine que tu as déjà réfléchi à ce que nous pourrions préparer et tu vas prendre les mesures nécessaires pour contrer chacune de nos vaines tentatives..
- Pas besoin. Vos deux puissances réunies ne peuvent rien contre la mienne.
- Oh, tu crois ça ? »

Pesto brandit alors la main vers Yuzua et projeta une vague déferlante sur elle. L'ennemie ne broncha pas et se permit même de sourire. S'en suivit alors une salve de kikohas qui eurent encore moins d'effets que le projectile précédent, si ce n'était qu'ils arrachaient un rire amusé au monstre de puissance qui faisait face à la Terrienne.

« Allons allons, c'est ridicule. Tu gaspilles ton énergie.
- Tu crois ça ? C'est sur que ça ne te fais rien, vu l'écart de puissance qui nous sépare, mais tu penses vraiment que je balancerais autant d'énergie au combat si je n'avais pas un plan en cours d'exécution ? »

Était-ce un bluff ou non ? Le temps semblait se figer un instant pour Yuzua qui prit en sérieuse considération la provocation de la Terrienne... finissant par se dire qu'elle avait raison – et oubliant toute prudence dans le but de tenter d'éradiquer le problème de suite -  la sorcière brandit sa main vers Pesto, préparant visiblement une attaque à en juger le miasme noirâtre qui se condensait. Quand l'impulsion fut donnée, la Terrienne sourit.

« MAINTENANT ! »

Elwen attrapa alors le poing de sa doublure et posa deux doigts sur son front. Elle n'avait que très peu de temps pour agir, mais l'énergie de Pesto irradiait de partout et la guidait efficacement dans le procédé. Elle se téléporta ainsi à côté de son amie avant de s'envoler avec elle en laissant la méchante kitsune sur place. La doublure fut troublée, incapable de comprendre ce qui se passait... avant qu'une grande vague de magie noire ne la happe. Cette énergie était bien trop dense, bien trop puissante pour qu'elle n'y résiste, surtout que son armure magique a été brisé par Elwen et qu'elle n'a pas pris le temps de s'en créer une nouvelle. L'énergie la submergeait et la rongeait de l'intérieur, c'était un affreux supplice qui la consumait alors, sous le regard médusé de Yuzua, consciente qu'elle s'était fait avoir en beauté par une misérable Terrienne et sa renarde de compagnie. Elle avait joué du même stratagème il y avait peu, face à ces mêmes ennemis, et son excès de confiance lui a valu un magnifique retour de flammes.

« NYAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAARG !
- NON ! »

Elwen jeta un dernier regard à la vilaine, tirant un grand coup la langue en guise de provocation – à défaut de faire plus vulgaire, mais elle ne connaissait pas plus moqueur que la langue tirée -  avant de disparaître avec Pesto via le bon vieux Shunkan Ido pour rejoindre Penne.

« Oh bon sang ! »

La démone s'envola jusqu'au point d'impact, retrouvant l'homoncule gravement blessé, elle respirait à peine.

« Gravement endommagée... mais restaurable. Très malin, petite... dans son état, elle ne pourra plus utiliser ses pleins pouvoirs avant très très longtemps. »

Maligne, ou bien espérait-elle que cette attaque suffise à la tuer ? Dans tous les cas, qu'Elwen le sache ou non, elle a remporté une victoire plus grande que ce qu'elle pourrait penser. La structure d'un homoncule est un concept délicat. La stabilité des cellules est quelque chose de fondamental. Si trop endommagé, certaines parties de l'anatomie doivent être restructurée, mais sans échantillon de l'ADN originel, des facultés de l'être original sont perdues. En l’occurrence, le Shunkan Ido ne faisait plus parti du répertoire de son double démoniaque et Yuzua n'avait plus une goutte de sang de la Zélodienne pour rétablir ses pouvoirs.

« Hmpf... J'ai tout intérêt à vite te remettre sur pied. C'est désormais une course contre la montre. Si la Shinjin retrouve ses facultés, nous sommes perdues... »



« Vous pouvez m'expliquer ce qui vient de se passer ? Où sommes nous ? Qui sont tous ces gens ? »

A peine de retour, Elwen et Pesto embarquèrent Penne en direction de leur chambre. Elles étaient sur le vaisseau de la Fédération Galactique, dirigée par Gray Ashura.

« Ce qui s'est passé... c'est que je nous ai mis en lieu sur. A nous trois, nous n'aurions jamais pu battre cette femme, elle dégage bien trop de puissance. Donc, quand elle t'a attaqué, je t'ai téléporté ici puis je suis allé chercher Pesto. On s'est rapidement débarrassé de la méchante Elwen et on est revenue.
- Nous sommes en sécurité, ici ?
- En théorie, oui.
- Comment ça, « en théorie » ? »

Jusqu'à présent, Penne avait toujours montré une personnalité assez calme et réservée, mais... la voilà dans tous ses états. Elwen, à l'inverse, était passé de la « dynamique et gaffeuse » petite kitsune à une personne bien plus calme et sérieuse.

« Si la méchante moi est bien morte, alors la démone ne pourra pas nous retrouver, d'une part. De deux, si méchante Elwen savait tout sur moi, elle aurait averti la démone qui aurait déjà pris ses disposition quand à la flotte de Mr Gray, donc aucun lien n'a été établi entre moi et la fédération Galactique. Enfin, je pense que – de toute façon – Mr Gray a une armée bien assez importante pour gérer la méchante si elle venait nous attaquer. Cela dit, on ignore qui d'autre est au service de ce monstre. Donc je pense qu'on peut prendre le temps de se reposer ici avant de décider de quoi faire quand à ton problème de mémoire. »

Elwen invita Penne à s'asseoir sur le lit pendant que Pesto préparait trois tasses de chocolat chaud qu'elle apporta par la suite. La Zélodienne ne se fit pas prier pour la déguster, fan de chocolat qu'elle était. Penne ne but pas de suite, plongeant plutôt son regard dans les méandres brunes de la boisson.

« Ce n'est pas empoisonné et ça te fera du bien après ce qui s'est passé...
- Cette femme... elle m'a appelé « Shinjin »... et c'est elle qui m'a rendu amnésique. »

Le duo échangea alors un regard inquiet avant d'observer à nouveau leur nouvelle amie.

« Si c'est de sa faute, alors c'est à elle qu'il faut rendre des comptes. Malheureusement, pour le moment, nous ne sommes pas de taille.
- Si c'est à cause de la magie, peut-être qu'Elwen peut y remédier, non ?
- Désolée mais... dans l'immédiat, ça serait impossible. »

La kitsune afficha une moue désolée.

« Plusieurs problématiques se posent : déjà, je ne sais rien du sort qu'elle t'a lancé. Tant que je ne saurais pas quelle magie t'affecte, peu importe le reste, je ne pourrais pas y remédier. Ensuite, je ne connais aucun sort influençant sur la mémoire donc je ne pourrais pas agir ainsi. Enfin, si c'est un sort qui t'a été jeté et qu'il opère encore sur ton âme, alors je ne pourrais pas le lever à moins d'être assez puissante. Et vu l'aura magique qui enveloppe cette femme, je suis encore très, très, très loin de pouvoir le faire.
- Je vois... »

Il pesa alors un silence alourdi par la détresse qui émanait de la Shinjin. Elwen se leva pour poser une main sur son épaule. Un petit sourire réconfortant illuminait son visage d'ange.

« T'en fais pas. J'ai dit que je n'étais pas assez puissante pour te rendre la mémoire, ça ne veut pas dire qu'on ne fera rien pour t'aider. Il y a encore de l'espoir.
- Tu as une idée ?
- Non, mais j'ai plusieurs pistes qui pourraient nous être utiles. »

Pesto observait la scène en souriant. Elwen savait parfaitement comment remonter le moral. Et comme il s'agissait de trucs magique, c'était plus le rayon de la Zélodienne que la guerrière, même si elle devinait déjà quelles étaient les pistes en question.

« Tout d'abord, il y a la grande bibliothèque de Zélod. On trouvera peut-être une solution là bas... mais au vu du nombre de livres, on ferait mieux d'y aller en dernier, sinon on en aura pas fini. Ensuite... J'ai une coupine Terrienne. Ryanne, qu'elle s'appelle. C'est une mage très douée, elle saura peut-être quoi faire pour toi. Et enfin, si rien ne marche... on pourrait utiliser les Dragon Balls. Le problème, c'est qu'on s'en est servi il y a pas longtemps pour Mr Gray, donc il faut attendre... combien de temps, déjà, Pesto ?
- Un an, je crois.
- Ah oui ! Un an ! Donc pour le moment, on peut pas vraiment...
- On pourra toujours demander conseil à Pan, aussi. Elle sait pas mal de choses, peut-être qu'elle pourra aussi nous dire ce que sont les Shinjins. Si on arrive à localiser la planète d'origine de ton peuple, on pourra sans doute trouver quelqu'un qui saura t'aider. »

La Shinjin se fendit enfin d'un petit sourire. Elwen lui tapota alors la tête comme Pesto avait l'habitude de lui faire, par moments, puis elle se lança dans une pâle imitation d'une certaine mage mauve en bombant le torse, poings sur les hanches.

« Ne te laisses pas sombrer dans la détresse, ma chère amie. Pesto et moi serons toujours là pour veiller à ce que la mémoire te revienne, et nos compagnons sauront nous guider durant les heures les plus sombres. Il n'est nulle vile créature assez féroce qui ne puisse nous arrêter. Ta mémoire te sera rendue et la sorcière démoniaque châtiée.
- Laisse les envolées lyriques à ta coupine, s'il te plaît.
- Mééheuuuuuu ! J'étais si mauvaise que ça ?
- Une catastrophe.
- Moi j'ai bien aimé. »

Penne sourit de nouveau et but enfin une gorgée de chocolat.

« C'est bon. Ca vient de la Terre, ça aussi ?
- Oui. C'est du chocolat chaud en poudre avec du lait. Ca fait du bien quand on a pas le moral.
- Même quand on a le moral. »

La mauvaise ambiance chassée à grand renfort de chocolat et d'Elweneries, la joie revint un peu dans le cœur des trois comparses.

Plus tard dans la soirée, alors qu'Elwen commençait à se laisser happer par le sommeil, Pesto quitta la chambre, dans son dogi. Penne, qui occupait l'autre lit – à défaut d'en avoir un troisième dans l'immédiat, la Terrienne aurait pris le divan – la vit sortir et finit par la suivre.


« Où vas-tu comme ça ?
- A la salle d’entraînement, j'ai besoin de me défouler un peu.
- Il y a une salle d'entraînement ? »

Pesto sourit et la mena à la fameuse salle tout équipée du vaisseau de Gray. Quoique, pour le moment, ce n'était guère qu'une grande salle vide si ce n'était quelques ordinateurs.

« Je pensais faire un peu d'exercice toute seule, mais... si tu veux te joindre à moi... »

Penne hésita un moment avant de finalement répondre.

« Je ne suis pas sure de savoir me battre... pas sans une épée en tout cas.
- Si c'est que ça... »

Pesto appuya sur un bouton et une trappe s'ouvrit, laissant sortir une lame d’entraînement. Penne s'en saisit alors, toujours un peu hésitante.

« Ne t'en fais pas, je suis bien plus à l'aise à mains nues. Et il y a peu de chance que tu me blesses sérieusement avec ça. L'arme a été pensée pour éviter les blessures sérieuses.
- Bon... »

Les deux combattantes se mirent en garde. Pesto jaugea d'un œil critique la posture de la Shinjin. Il y avait une attitude martiale instinctive dans la pose. Penne ne savait sans doute pas où elle a appris à se battre à l'épée, c'était donc la mémoire des muscles qui jouait, l'instinct du guerrier. Ses souvenirs n'avaient clairement pas disparus, ils devaient être enfouis, bloqués par magie, mais elle pouvait instinctivement puiser dans certaines ressources. C'était bien pour ça qu'elle l'avait retenue dans cette salle d’entraînement. Si le but originel était bien de se défouler avant d'aller dormir, elle a vite trouvé prétexte à garder la Shinjin ici pour la tester.

Pesto bondit finalement au combat, prenant de vitesse Penne. Elle ne se donnait pas à fond, gardant son aura à peu près au niveau de l'épéiste. Le but n'était bien évidemment pas de la malmener sans rien en tirer, ça serait stupide et contre-productif. Toutefois, la Terrienne n'allait pas être tendre pour autant, commençant déjà à la rouer de coup. La Shinjin encaissait bien mal les attaques, cherchant trop à bouger, mais parvenait parfois à en parer avec la lame qui supportait bien les chocs. Et pour cause, Pesto le sentit bien vite : l'outil était parcouru par le ki de la Shinjin. A-elle fait ça naturellement ou bien était-elle pleinement consciente de ce qu'elle faisait ? Peu importait, au final. Toujours était-il que Penne n'arrivait pas à se défendre efficacement... Probablement parce qu'elle avait les mains prises par la lame. C'était là le problème des épéistes : ils ne pouvaient pas parer ce qui était trop près deux.

Voilà pour les capacités défensive de Penne... il allait falloir travailler ça. La pugiliste laissa volontairement des failles dans son assaut par la suite, et – comme elle l'escomptait – l'épéiste ne se fit pas prier pour profiter de la brèche et enchaîna alors des assauts.

Dans un premier temps, Pesto se contenta de parer et d'éviter la plupart des coups. Pour ce qui était de frapper, il n'y avait rien à redire : elle ne laissait aucune faille et frappait où il fallait. La Terrienne ne tenait bon que par ses réflexes et son instinct qui s'aiguisait au fur et à mesure. Conformément aux enseignements de Pan, elle laissait son ki fluctuait et influer. C'était encore un exercice qu'elle ne maîtrisait pas totalement – en particulier quand venait l'heure de frapper - mais ça venait, petit à petit.

Finalement, désireuse de s'échapper de l'assaut de Penne, l'humaine fit un pas en arrière. Et c'est là qu'elle réalisa son erreur. Le ki qui fluctuait dans le bâton s'étira alors et la frappa de plein fouet, la faisant tituber tant elle ne s'y attendait pas.

Ingénieux, vraiment. Penne n'était pas à prendre à la légère.


« Pas mal... » concéda la Terrienne en se remettant du choc. Ensuite de quoi elle  braqua ses mains vers son adversaire, commençant à la bombarder de kikohas.

La rose déviait les tirs avec son arme, faisant également quelques pas pour tenter de rester hors de la trajectoire des projectiles. Pesto ne la laissait évidemment pas souffler et redirigeait la plupart des attaques, augmentant petit à petit la cadence pour voir jusqu'où pouvait aller la Shinjin. Plus ça allait, plus l'autre perdait du terrain, mais il semblerait qu'elle commence à retrouver de vieux instincts guerriers car sa défense s'améliorait petit à petit.

Finalement, Pesto conclut en fonçant de nouveau sur elle pour la frapper. La Shinjin para alors avec la lame qui se brisa sur le coup.

Ce n'était guère qu'une perte matérielle, ça arrivait souvent ici. Gray ne s'en formalisera pas.

La Terrienne allait pour demander un temps mort, le temps de chercher une nouvelle arme et de souffler un peu, mais sa partenaire de sparing brandit soudainement sa main, doigts tendus vers elle et une lame de ki en jaillit alors, lui éraflant la joue.


« Hé ! Doucement !
- Ah ! Je suis désolée. »

Pesto se tenait la joue là où le ki l'a éraflé. Elle saignait un peu... rien de grave, cela dit, ça l'a à peine égratigné. Penne regardait sa main parcourue de ki autour de la quelle une lame rose s'était matérialisé.

« Je suis désolée, je ne savais pas ce que je faisais.
- Pas grave, ça m'a juste surpris. Je ne pensais pas que tu serais capable de faire ça.
- Moi non plus. »

La lame se dissipa alors. Pesto observa la shinjin encore un moment, pensive.

« Tu es vraiment pleine de surprise. Ta posture est bonne, tu es redoutable à l'attaque comme en défense, mais tu as du mal à te protéger quand quelqu'un est à portée de poings.
- Tu me testais ?
- Un peu, oui. Vu que tu es bien partie pour rester un moment avec Elwen et moi, je voulais voir ce que tu valais comme combattante. On risque d'avoir à se battre assez souvent. Et même encore tu ne nous suivrait pas, tu auras sans doute à te défendre. Et je m'en voudrais de te laisser seule face en danger sans te savoir capable de protéger ta vie.
- Et donc, verdict ?
- ... va falloir que tu bosses tes esquives. Je t'ai donné plus de coups de poings en 5 secondes que Pan ne m'en a mis quand elle m'a entraîné.
- Et c'est qui, Pan ?
- Un véritable monstre. Une guerrière impitoyable, capable de briser le moindre de tes os rien qu'avec le petit doigt, une créature si puissante que l'univers ne saurait rester indemne si elle déployait tout son potentiel de combat... et accessoirement la kami de Zélod et mon entraîneuse de ces derniers temps. »

Penne regarda Pesto, interloquée. Elle avait visiblement décroché après le mot « Kami ». Ca lui disait quelque chose, mais elle n'arrivait vraiment pas à mettre le doigt dessus.

« ... ça va ?
- Hmm ? Oui oui, ça va. »

Pas la peine de se prendre la tête. Semble-il que la Shinjin aura bientôt l'occasion de rencontrer cette « Kami » si les deux autres comptaient lui rendre visite dans le cadre de leur enquête sur les souvenirs de Penne.

« Elle est forte à quel point ?
- Bonne question. Quand elle est à plein régime, je n'arrive pas à sentir son aura. C'est comme si sa nature même changeait. Mais je dirais qu'elle doit être 6 à 7 fois plus forte que la démone qu'on a rencontré tout à l'heure. »

Pesto appuya sur un autre bouton de l'ordinateur et deux gourdes d'eau furent distribués. Penne prit la sienne et commença à se désaltérer, tout comme la guerrière.

« Et donc elle t’entraîne... tu travailles quoi, avec elle ?
- Pour le moment, à intérioriser mon ki et le faire circuler efficacement en moi.
- Et... c'est efficace ?
- Un peu. Ca me permet de bouger plus facilement et instinctivement. C'est assez pratique, au combat. »

Il y eut un petit moment de silence, le temps que les deux ingurgitent encore un peu d'eau, puis Pesto reposa sa gourde, suivie par Penne.

« Bon... on va travailler ta défense. Tiens toi prête. »

L'épéiste récupéra une nouvelle lame, puis l'entraînement repris. De nouveau, la pugiliste se jeta sur elle et commença un enchaînement. Elle y allait doucement pour commencer, des salves de coups simples et prévisibles, même si rapide. Penne plaçait sa lame efficacement et bougeait pour éviter les coups trop vifs pour positionner efficacement son arme. Même si elle manquait d'efficacité, sa défense était solide dans l'immédiat.

Puis la difficulté montait et la Shinjin trahissait déjà une perte de maîtrise des manœuvres. Plus d'une fois elle ne parvenait pas à parer efficacement ou se positionnait là où elle s'exposait le plus aux coups.


« Concentre- toi ! Tu es supposé éviter mes coups, pas les prendre en pleine poire ! »

Loin de diminuer le rythme, Pesto punissait chaque erreur de la Shinjin par un coup bien placé qui faisait certes mal, mais lui montrait clairement pourquoi elle avait mal agi. Ce n'était que par la pratique que la Shinjin comprendra.

« Tu réfléchis trop. Ne pense pas, agis ! Réagis ! Les mouvements doivent être instinctifs, comme quand tu as paré mes kikohas, comme quand tu m'as attaqué ! »

C'était assez limpide pour Pesto : quand Penne était trop proche d'une personne, elle était tellement préoccupée par le danger proche d'elle qu'elle réfléchissais trop à la meilleure chose à faire. C'était une erreur qu'elle devait corriger.

Les coups pleuvaient et il fallut bien quelques bleus avant que les premiers signes d'assimilations de Penne ne se montrent enfin. Pur hasard ? Vacillation due à la fatigue ? Ou peut-être était-ce vraiment enfin des gestes défensifs instinctifs... Pesto ne pouvait vraiment le dire, mais en tout cas, ses coups touchaient de moins en moins. Finalement, après une longue séance, elle déclara la fin de l'entraînement. Penne était couverte de bleus et les deux combattantes avaient pas mal transpirés.


« Ca ira pour le moment. On remettra ça une autre fois.
- Tu frappes fort... j'ai mal partout.
- Et encore, je suis loin d'y avoir mis toute ma force.
- Qu'est-ce que ça doit être quand tu frappes de toute tes forces.
- Beaucoup plus douloureux... »

La Shinjin se fendit d'un sourire et reprit sa gourde pour en vider le reste du contenu.

« Alors... quel est le programme pour demain ?
- Pour le moment, je pensais rester encore un petit peu ici. On a besoin de repos et d'informer nos alliés de ce qui s'est produit. C'est très grave, cette histoire de démone, de mémoire volée et de clonage. Si d'autres démons qu'elle sont capable de tels exploits, on risque d'avoir de graves soucis à l'avenir.
- Ca ne posera pas de problèmes que je sois sur ce navire aussi longtemps ?
- J'assume la responsabilité de ta présence sur le vaisseau. Et puis, il est sécurisé. Si tu tentes quoi que ce soit de louche, les Raydens te tomberont dessus... mais je préférerais que tu t'abstiennes de faire quoi que ce soit de répréhensible. Il en va de ma crédibilité.
- Bien entendu... au fait, comment ça se fait que tu sois alliée avec une telle force armée ?
- C'est une longue histoire... je les ai un peu rencontré par hasard, mais... Elwen veut les aider : ils tentent de rétablir une forme de paix alors que la galaxie est menacée par divers conflits, démons inclus.
- Je vois... et tu fais pareil avec Elwen ?
- A dire vrai, non.
- Oh ? Pourtant elle a l'air de faire les mêmes mouvements que toi quand elle se bat.
- Parce que je lui ai appris à se battre comme moi. Cela étant, ça ne lui sert pas vraiment : Elwen n'est pas une guerrière, c'est une mage. Elle a même décidé de privilégier les sorts aux poings. Je l’entraîne quand elle le veut bien, mais je ne la pousse jamais vraiment à bout.
- Pourtant, tu m'as poussé à bout moi.
- Tu n'es pas une mage. Tu es une guerrière, tu en as clairement les aptitudes et la mentalité. J'ai peu de chances de te voir soudainement pleurer pour un coup un peu trop fort.
- Ah... c'est vrai que vu sous cet angle... »

Pesto termina également le contenu de sa goutte et s'étira.

« Allez, il commence à se faire tard. On devrait prendre une douche puis nous reposer.
- Tu as raison. »

Le reste du séjour se déroula finalement sans incident notable. Une fois le rapport fait quand à l'affaire de la démone, le trio prit un peu de repos, quoique Pesto insista pour continuer de taper sur Penne jusqu'à ce qu'elle se défende convenablement contre un ennemi proche. La Shinjin fit d'ailleurs montre d'autres talents au combat, indiquant clairement qu'elle fut jadis rompu aux arts de l'épée, quoiqu'elle avait probablement perdu de son tranchant à cause de cette affaire d'amnésie, mais elle n'en restait pas moins redoutable. Mais finalement, le départ eut lieux et les trois jeunes  femmes repartirent dans l'espace, en quête de réponses sur le passé de la Shinjin.
Revenir en haut Aller en bas
 

La vie en Rose [RP Solo Elwen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La fête de la rose à Chaalis
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» présentation Bob Solo [Validée]
» Miss Alyssia Rose [MORT]
» Quelques Fûts de bière naine - La Rose des Vents Montpellier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Ball Reborn  :: Univers :: Espace :: Autres Planètes-