Partagez | 
 

 Le réveil ... [pv Ryanne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mirai Son Pan

Mirai Son Pan


Féminin Messages : 503
Age : 27
Zénies : 3290

Données du Personnage
Power Level: 20 444 994
Power Level en Kili: 400
Inventaire :

MessageSujet: Le réveil ... [pv Ryanne]   Sam Jan 12, 2019 1:49 am


Mirai Son Pan




Je ne savais pas du tout comment appréhender la situation. Que devais-je faire ... Ceruly était sans aucun doute revenue me chercher pour me ramener dans mon univers où ils avaient sans doute besoin de moi. Cependant mes responsabilités envers Zélod III ne m'autorisaient pas ce genre de chose ... Que faire ?

« C'est qui la fille que tu as ramener maman ? »

«C'est ... Une très grande amie a moi qui viens de très loin. C'est un peu compliquer pour toi ma Pina, je t'expliquerais plus tard ...»

Pina m'avait suivie dans cette petite balade en lisière de forêt. J'avais eu besoin de m'aérer l'esprit et elle avait eu envie d'aller cueillir quelques plantes alors nous y étions aller ensembles. Le détail important qui me taraudait était que ma petite Zélodienne de fille ne savait strictement rien de mon origine extra-universelle ... Elle connaissait mon essence divine, mon titre de Kami (encore heureux), mais jamais je ne lui avais révélé qu'en réalité, je n'étais même pas encore née. Je ne savais pas bien pourquoi j'avais gardé cela pour moi .. Peu être par peur qu'elle ne me rejette de crainte ? Ou bien juste parce que je jugeai que cela serrait trop complexe à comprendre pour elle ? Ou peu être un peu des deux. Du coup, on pouvait facilement comprendre pourquoi il était délicat de parler de l'origine de mon amie ...

«Elle est très gentille ne t'en fait pas. Quand elle se réveillera je te la présenterais. »

__________________________________________

Ceruly était plus confuse que jamais. Pas moyen de savoir ce qui était vrais ou faux dans tout ce qu'elle avait vécu avent qu'elle ne perde connaissance. Ce qu'on lui avait révélé sur Pan ne faisait aucun sens pour elle, car elle était persuadée que son amie serrait revenue si elle avait été en aussi bonne condition que cela. Pourtant, d'un autre côté, Ceruly avait eu envie d'y croire et tendis qu'elle s'éveillait doucement, courbaturée et groggy, elle sentait une aire bien différente de ce qu'elle connaissait ...

Elle s'éveilla dans une pièce assez sombre et elle était dans un lit. Est ce qu'elle était toujours sur cette montagne ? Bien sûr que non, cette aire était bien trop pur pour venir de là ... Elle n'avait jamais senti une telle atmosphère à aucun endroit sur Terre non plus d'ailleurs ... Donc, elle n'était pas sur Terre ?

Tout en se redressant, elle secouait la tête en essayant de remettre de l'ordre dans son esprit, plus facile à dire qu'à faire. Ceci-dit, elle avait cru voir Pan ... Ou quelqu'un qui lui ressemblait beaucoup trop pour ne pas être elle, l'espace d'un instant avent de s'évanouir. Pan serrait donc venue la chercher ? Ce serrait elle qui lui aurait sauver la vie à ce moment là ?

Secouer, la Saiyan en rouge préféra attendre de retrouver tout ses moyens avent de tenter de la détecter ou d'utiliser son Ki. Elle entreprit donc d'explorer un peu les lieux. La structure dans laquelle elle se trouvait était tout ce qu'il y avait de plus Terrien ... Quelques bibelots et tissus étaient de facture étranges, mais globalement tout était Terrien. Faisant un rapide cheak up de son propre état, elle nota qu'elle n'avait plus la moindre blessure. Elle était encore un peu sale, mais globalement en bien meilleur état qu'a son arrivée dans cet univers. Sa tenue cependant n'avait pas eu cette chance. De son ensemble rouge, ne subsistait plus que le just-au corp noir, pas dans le meilleur état qui soit non plus et son éternel Ruban rouge n'était plus qu'un souvenir lui aussi ... Quelle tristesse.

Se claquant les joues, la Saiyan repris son exploration plus avent. Elle sortit de la chambre pour constater qu'elle se trouvait dans une maison assez humble, mais plutôt bien équiper. Ceci dit ce qui l'intéressait maintenant était d'en savoir plus sur ses occupants ... Pas de photo, pas de nom. Mais deux chambres dont une d'enfant particulièrement fleurie ... Le lit dans lequel elle avait été placée était deux places, elle se trouvait donc chez une famille ? Impossible qu'elle soit chez Pan. La demi-saiyan ne se serrait jamais mis en ménage dans un univers qui n'était pas le sien sachant qu'elle aurait due repartir tôt ou tard.

Dans tous les cas, elle avait assez récupéré de son état comateux. Il était tant de scanner les environs pour trouver du monde et commencer ses recherches. Posant deux doigts sur son front, elle se mit à chercher et ...

__________________________________________

J'aidais Pina à cueillir tranquillement ses quelques fleurs tandis que mes sens en alertes s'éveillèrent. Quelqu'un était chez moi, actif ... Ceruly s'était réveillé ? Je me tournais vers ma fille et l'interpellai d'un signe de la main.

«Pina ? Tu veux bien aller chercher Maeko s'il te plais ? Ceruly s'est réveiller et j'aimerais bien la lui présenter. Prend ton temps je dois lui parler un peu avent.»

Je fit agir mon Ki instantanément pour prévenir Ryanne, comme convenu, mais plus que pour le désire de présenter Ceruly à Maeko, j'avais envoyer Pina la chercher surtout pour l'éloigner de là ... Je prévoyais des paroles dur, rien de bon à entendre pour une petite fille et je l'espérais, rien de plus grave que ça.

La petite Zélodienne acquiesça tranquillement et pris son petit panier de fleurs avent de s'en aller en voletant doucement.

Quelques secondes plus tard, la Saiyajin apparut devant moi. Elle ouvrit les yeux et son regard croisa le mien, en silence. Elle me dévisagea, visiblement choquée, cherchant le moindre signe pour m'identifier clairement tandis que je restais debout, interdite. Un silence de plomb s'installa entre nous alors que je l'observais aussi, plus anxieuse que jamais, parce que je savais bien à quel point Ceruly était intelligente et en phase avec moi. Je savais bien que des maintenant, elle avait déjà compris l'ampleur de la trahison ...



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ryanne Hilaris

Ryanne Hilaris


Féminin Messages : 482
Age : 26
Zénies : 8238 Zénnies !

Données du Personnage
Power Level: 20 136 302
Power Level en Kili: ??
Inventaire :

MessageSujet: Re: Le réveil ... [pv Ryanne]   Dim Jan 13, 2019 2:03 am


La nuit au domaine du Maître s'était passée sans que Malvon, notre détestable Trompeur, refasse des siennes. Pendant que j'avais dormi comme une masse sans rêver de quoi que ce fût, mon mentor s'était sans doute acharné sur la conception de sceaux permettant de contenir le mal tapi dans le temple ainsi que dans la statue créée par ma magie. Je ne me faisais pas d'illusion au sujet de ma lame : il allait falloir un bon petit bout de temps au Maître pour qu'il la répare et scelle efficacement l'énergie néfaste de feu mon ancêtre qu'elle renfermait.
Une tâche que j'aurais été incapable de mener à bien, à bon entendeur !
Aussitôt levée - de bonne heure le matin - et propre de chez propre, je m'étais empressée de voir où en était le Maître. Depuis sa découverte, pour lui le Temple souterrain était comme une seconde maison. Le sous-sol dont il avait la charge.
C'est en ces lieux sombres que je pus le saluer avec autant d'entrain que de coutume :


- Bien le bonjouuuuuur ! Comment allez-vous de si bon matin, Maître ? Moi j'ai la pêche ! Je me sens... vivifiée~

Fidèle à sa petite manie de faire attendre les autres pour tout et pour rien, il ne me répondit pas tout de suite. Il fixait intensément la statue de Malvon, qu'il avait transportée jusqu'ici la veille, et n'avait pas l'air très attiré par la perspective d'en décrocher les yeux. Aussi, avant qu'il ne daigne réagir comme une personne civilisée, j'eus le temps de promener mon regard un peu partout dans la vaste pièce.
Par endroits, la pierre s'était obscurcie. On pouvait déceler les traces d'anciennes fissures, en grande partie colmatées par une magie dont je n'étais plus si ignorante que ça - l'Art Runique. En effet : je dénombrais quelques nouvelles Runes tracées à même les murs, un peu comme une multitude de pansements lumineux. Celles-là clignotaient parmi les motifs plus anciens déjà présents dans les ruines de ce temple ancestral bien avant notre venue. Force était de constater que l'invasion de la veille n'avait pas tellement transformé l'endroit. Je m'étais attendue à des casses bien plus importantes que ça, oui.
Cette surprise était de bon augure !
Le Maître me coula enfin un regard par-dessus son épaule. Il n'avait pas l'air si fatigué que ça,  de prime abord. Ses yeux étaient redevenus jaunes, synonymes d'une utilisation récente de ses pouvoirs mystiques. D'où la présence de ces nouvelles Runes un eu partout et de... tiens ? En face du Maître, l'expression de détresse qu'affichait la statue s'en était visiblement allée, remplacée par un visage plus apaisé, plus reposé. Je notais également la présence de tout une chaîne de symboles cabalistiques gravés dans la matériau magique qui composait mon œuvre.


- Le contraire m'aurait étonné, dit le Maître. Depuis ces quatre dernières années, le nombre de fois où tu t'es extirpée de ton lit en rampant se compte sur les doigts de la main.

Je pris cela pour un compliment car venant de lui, c'en était vraiment un !

- Hé hé, oui ! C'est que ça se voit tout de suite quand je vais mal. Heureusement que c'est rare ! Dans le cas contraire, en suivant vos enseignements draconiens j'aurais passé l'arme à gauche depuis longtemps.

- En effet, affirma-t-il avant de laisser un nouveau léger silence s'étendre au milieu de la discussion. Que ce que je me prépare à te dire ne te monte pas trop à la tête, Hilaris.

Je l'écoutai, droite comme un « i » et les mains jointes dans le dos.

- Oui ? Je suis tout ouïe !

- Sans doute que ton père aurait été fier de toi s'il t'avait vue combattre hier. Tu as su empêcher deux catastrophes de se produire. Peut-être même trois, à bien y réfléchir. C'est pour que tu parviennes à ce genre de résultats qu'il m'a confié ton enseignement.

Ce n'était pas dans son habitude de me révéler les choses ainsi. D'ordinaire, le Maître ne s'épanchait pas autant en félicitations et ne parlait pas non plus  beaucoup de Père - peut-être pour éviter que je l’ennuie en le questionnant vainement sur son histoire de dette ?
Je me sentais étrangement mal à l'aise en considérant tout cela...
Néanmoins, mon sourire revint très vite à la charge en substituant ces pensées à celles de mon brave paternel ! Un sourire mélancolique en me visualisant les images d'un passé chargé émotions à ses côtés.
J’exécutai une petite courbette à l'attention du Maître.


- Bien que j'eus fait de nombreux efforts pour en arriver là, c'est en grande partie grâce à vous que je suis devenue celle que je suis aujourd'hui. Tout mon savoir, c'est de vous que je le tiens ! Outre certaines techniques martiales enseignées par Père, certes... Enfin, fis-je en ramenant les bras devant moi tout en tapant dans mes mains. Quel est le programme du jour ? Comptez-vous m'enseigner l'utilisation de nouvelles Runes ? ou bien est-il temps pour nous de rompre le maléfice dont Arcadia est porteuse ?

- Pas encore. Il me reste quelques ingrédients à rassembler en vue du rituel dont ta fille fera l'objet. Quant aux Runes, tu vas devoir prendre ton mal en patience. Celles dont tu viens tout juste d'apprendre l'existence ne te sont pas pour autant acquises. Tu manques encore de pratique et seul le plus rigoureux des entraînements te permettra de les manipuler avec autant d'aisance que de contrôle.

Je hochai la tête.

- Je comprends. Il est vrai que le Feu Primordial ne m'est pas simple d'utilisation. Contrairement à vous, je ne peux pas l'éteindre d'un simple claquement de doigts après l'avoir conjuré. C'est un problème que j'ai su contourner en inversant ladite Rune mais...

Quand soudain, un déclic !
J'eus l'impression qu'un courant m'avait traversé le corps.
A cet instant, ma Perception avait agi comme un capteur. C'était le Ki de Pan qui m'était parvenu depuis une planète bien éloignée de la nôtre. Depuis Zélodd III, pour être exacte !
Je tournai la tête en direction de la source.
Sans surprise, ma génialissime guerrière au cœur pur avait tenu sa promesse : elle venait ainsi de me signaler le réveil de Ceruly.
L'entraînement allait devoir attendre un peu.
Du coin de l'oeil, je vis que le Maître avait reporté son attention sur la statue de Malvon. Le fait d'avoir coupé ma phrase en plein milieu ne l'avait pas dérangé le moins du monde.


- Je ferai ce qui doit être fait, Maître. Mais avant cela, j'ai une petite affaire à régler dans d'autres contrées. Mes connaissances avant la connaissance !

Car c'est à travers elles que les Envoûteuses tracent leur voie, selon les dires de mon présent interlocuteur ! Malvon, mon ancêtre, ne devait pas avoir beaucoup pensé aux siens pour être tombé aussi bas...
En appliquant deux doigts sur mon front, je me téléportai auprès de mon à la fois douce et terrible Pan.


J'atterris immédiatement sur le sol zélodien. Sous mes bottes l'herbe était verdoyante. Au-dessus de ma tête, le ciel était d'un rose délicieux. Et derrière moi se tenait Pan, qui me fixait avec des yeux que je ne lui reconnaissais pas.
J'avais levé la main par réflexe, histoire de lui faire un petit coucou, avant de devoir la baisser en sentant un autre regard dans mon dos. L'atmosphère n'était guère aussi plaisante que lors de ma dernière visite sur ces terres. Il y avait comme de la tension dans l'air...
Je me reculai un chouïa pour avoir Pan et Ceruly dans mon champ de vision, de sorte à ce que nous formions toutes les trois un triangle.
Le silence qui régnait dans cette forêt était si inconfortable que je dus en résoudre à briser la glace :


- Hello, toutes les deux ! Vous m'avez l'air en forme malgré vos mines respectives. Il s'en est passé des choses hier, n'est-ce pas ?... Hé hé... hé... Aheum...

Ouaip... C'était pas gagné !
Un peu perturbée, je me grattai la joue d'un index hésitant avant de reprendre plus en douceur :


- Au moins tout le monde à l'air d'aller bien, c'est déjà ça. Suffisamment bien pour que l'on puisse mettre les choses à plat, je présume. Maintenant, la question est de savoir : qui allons-nous écouter en premier, mesdemoiselles ?

Je les observai tour à tour, ce sans leur donner l'impression de les bousculer.
J'allais sans nul doute assister à une petite dispute entre amies du futur.

_________________
- Thème de Ryanne -


----------- Level : 20 136 302 ; ?? kilis --------------
- Attaque = 4 500 000 / Défense = 2 000 000 / Vitesse = 5 000 000 / Magie = 6 300 000 / Résistance magique = 2 336 302 -


Dernière édition par Ryanne Hilaris le Dim Jan 13, 2019 9:43 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mirai Son Pan

Mirai Son Pan


Féminin Messages : 503
Age : 27
Zénies : 3290

Données du Personnage
Power Level: 20 444 994
Power Level en Kili: 400
Inventaire :

MessageSujet: Re: Le réveil ... [pv Ryanne]   Dim Jan 13, 2019 5:12 am


Mirai Son Pan




Ryanne n'avait pas mis longtemps a rappliquer, elle était cependant bien mal atterrie. Pile entre nous deux, et même si elle s'était empressée de s'écarter, Ceruly, quant à elle, la fixait d'un œil critique. Elle écoutait les paroles de la Terrienne sans rien dire et d'aucun qui la connaissait un peu savait que la Saiyan était en train de lire en elle.

«C'est ... C'est a peine croyable. A aucun moment je n'aurais crue cela possible de toi. Tu sais combien je hais la violence,mais pourtant si quelqu'un m'avait dit qu'un jours tu en arriverait là je lui aurais volontiers démolis le visage pour que plus jamais de tels absurdités ne puissent sortir de sa bouche ...»

Elle avait déjà tout compris, dans les grandes lignes et je n'en étais pas étonnée. J'étais prête à entendre ses reproches, car je comprenais tout à fait sa réaction. Elle aussi avait changer à première vue. La jeune fille qui se tenait devant moi était l'exacte opposer de la douce Ceruly que j'avais connue toute mon enfance jusqu'à mon adolescence. Pourtant, je ne portais pas de jugements sur son comportement. J'avais put me poser et gagner en maturité, elle, elle avait sans doute vécu tout les jours dans le feu des combats et subie bien trop de haine.

«C'est donc avec cette fille que tu fait ta vie tranquille et bien ranger ? C'est comment de vivre en paix sur une belle planète accueillante grâce au sang de tes parents qui se sont fait massacrer pour permettre à ta capsule temporel de pouvoir quitter notre temps ?»

Ses propos étaient dur et tranchants comme l'acier, précis comme une flèche et frappaient avec une justesse terrifiante. Pourtant, je ne lisais aucune haine dans les yeux de Ceruly, elle semblait plus terriblement déçue et perdue.

«Est ce que tu sais, Son Pan, Combien de braves gens sont morts depuis le temps que tu est partis ? Tu sais combien de personnes ont donner plus que leurs vie, leurs existence même, pour que lorsque tu revienne il reste quelque chose à sauver ?

Au final tu ne reviens pas et quand enfin je trouve le moyens de venir te chercher et que je risque tout pour y parvenir, je te trouve là, bien installée pendant que chez nous on patauges dans le sang de nos amis et de nos familles ?!
»

Là, de la colère était clairement visible. Elle se contenait encore très bien, mais clairement, je n'avais pas de réponse satisfaisante à lui donner. Elle avait très bien résumé la situation et je n'avais aucun argument recevable à lui donner, si ce n'était la Terrible vérité.

«Tu as raison Ceruly. J'ai lamentablement échouer et je vous ai tous trahis en vous abandonnant lorsque j'ai découvert que l'histoire ne pouvait être modifier. j'ai crû que vous étiez déjà tous perdues depuis longtemps, c'est pourquoi j'ai abandonner et que j'ai trouvée refuge ici ..»

Ceruly connaissait déjà la réponse. Pourtant entendre ma voix pour la première fois depuis si longtemps coupler a l'affirmation de la trahison lui mis un sérieux coup derrière la tête. Pire, encore, Pan avait échoué, l'histoire ne pouvait être changée ... Tout le monde était mort en vain, toute cette guerre n'avait été qu'un odieux massacre unilatéral sans le moindre sens. Pan elle-même avait abandonner ... Si même la demi-saiyan avait laisser tomber, qu'est ce que la sang pur pouvait bien faire de son côté ? ...
...

Il y avait peut-être quelque chose, effectivement ...

Ceruly se nimba d'une lueur doré typique alors que son Ki se mit à siffler et que ses yeux virèrent au vert. Nul doute sur ses intentions, elle allait se battre, contre moi. Cependant je savais que Ceruly ne se battait jamais pour rien ... Si elle le faisait, il y avait forcément une raison importante pour elle et je me devais d'y répondre ... Je tournai les yeux vers Ryanne et lui offrit un doux sourire. La pauvre était venue ici pour rencontrer mon amie et elle n'aurait doit qu'a un spectacle de pur violence qui allait lui sembler absolument gratuit, cependant peu être aurait t'elle quelque chose a apprendre de cela. D'un autre côté, je la connaissais assez pour savoir qu'elle essayerais sans doute d’empêcher l'affrontement .. C'est pourquoi au moindre signe de contestation de la part de l'humaine, mon aura se mis a briller a son tours alors que je tendis la main vers elle, la sommant de ne pas bouger.

«Ne commet pas la folie de te placer entre deux Super Saiyan qui se préparent à se battre Ryanne. D'autant que ce combat là serra très différent de tout ceux que tu as put voir ... j'aimerais que tu essaye de l'appréhender si tu le veux bien.»

Les deux aura des Super Saiyan explosèrent en une détonation commune lorsque nos cheveux se mirent a briller comme des soleils et Ceruly comme moi, sans un mot, nous saluèrent en un mouvement parfaitement coordonné très martial d'un poing contre la paume.

«Tu n'a jamais vue deux Super Saiyan s'affronter alors je vais te prévenir de suite. Ce combat vas te sembler d'une extrême violence, mais quoi qu'il arrive et peu importe la gravité de nos blessure, tu ne doit en aucun cas intervenir. Ce serrait la pire insulte que tu pourrait nous faire. »



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ryanne Hilaris

Ryanne Hilaris


Féminin Messages : 482
Age : 26
Zénies : 8238 Zénnies !

Données du Personnage
Power Level: 20 136 302
Power Level en Kili: ??
Inventaire :

MessageSujet: Re: Le réveil ... [pv Ryanne]   Dim Jan 13, 2019 11:56 pm

Ce fut Ceruly qui fut la première à prendre la parole. Je n'avais pas vraiment besoin de la regarder pour me rendre compte qu'elle m'observait aussi : son regard pesait sur moi, comme si une partie de la tension dans l'air m'était tombée sur les épaules. Malgré cela, je préférais quand même garder un œil sur elle. Pas par peur qu'elle me saute dessus pour m'étriper, non ; seulement pour que nous gardions un simple contact visuel.
En tout cas, ce qui sortit de sa bouche ne fut pas des plus réconfortant. Elle qui disait prôner la non-violence soutenait qu'elle aurait pu, naguère, démolir le visage de quiconque aurait eu l'audace de prédire une condition de vie aussi douillette pour son amie.
Je trouvais cela un poil paradoxal par rapport à son caractère - celui que m'avait décrit Pan.
Ça promettait de belles choses pour la suite, tout ça...
Je gardai le silence, désireuse de connaître la suite de cette affaire.
Et je découvris qu'elle était plutôt salée ! Ceruly ne mâchait pas ses mots, même si son regard ne trahissait pas de grand ressentiment à l'égard de son interlocutrice privilégiée.
Là encore, je ne dis rien. Ceruly n'en avait pas terminé avec son argumentation...
J'assistai à une gradation dans ses paroles. La colère et l'indignation s'y glissèrent aussitôt, accusant presque Pan de félonie à l'égard de tous les siens, et peut-être même de son univers tout entier. C'étaient des paroles fortes, accusatrices et très douloureuses à attendre. Oh ! Nul doute à avoir concernant Ceruly, car elle aussi souffrait en les crachant ainsi au visage de son amie.
Quelque chose me disait que ça n'allait pas bien finir, tout ça... Encore moins bien que je le croyais.
La petite dispute gagnait en volume, à l'instar des paroles de notre Saiyajin vêtue de rouge.
Je scrutais les deux visages, l'un résigné et l'autre contracté par la violence de ces mots.


- Je te trouve bien rude avec elle, Ceruly. Peut-être vaudrait-il mieux que vous-

Mais je n'eus pas le temps de terminer ma phrase. Pan venait de mettre un coup de tampon sur les accusations de son amie. Elle se voyait coupable de tout, ne réfutait rien, et l'avait fait comprendre à haute et intelligible voix.
Mon regard bascula sur elle.
Après sa réponse, je ne voyais pas du tout quoi ajouter de plus.
Comment défendre quelqu'un qui se reproche autant de choses en si peu de temps et qui n'oppose absolument aucune résistance à tout ça ?
Je soupirai dans mon coin avant de remarquer quelque chose d'étrange du côté de Ceruly.
La manifestation éclatante de son aura me fit tiquer malgré l'absence notable de férocité chez sa propriétaire. Cette réaction me paraissait étrange, peut-être même hors contexte.
...Elle n'allait quand même pas se battre ? ...Si ? Naaaaaaaaaan, quand même pas !
Je croisai le regard de Pan et son sourire, au lieu de me rassurer, me fit froid dans le dos.
...On dirait bien que si, elles allaient oser.
Je roulai des yeux au ciel.


- Ne me dites pas que c'est tout ce que vous avez trouvé à vous dire ? Vous allez vraiment en venir aux mains alors que vous venez à peine de vous retrouver ? Mais... pourquoi ? Décidément, là, il y a quelque chose qui m'échappe !

J'avais esquissé un pas en avant quand ce fut au tour de Pan de faire jaillir son aura !
Le vent s'était mis à souffler dans deux directions opposées, si bien qu'un vide s'était créé entre les deux puissances en action. Les brins d'herbe s'étaient mis à voler aux pieds des combattantes, comme arrachés du sol par deux petites tornades.
Je vis que Pan avait levé une main à mon attention.
Elle me demanda de ne pas chercher à m'immiscer entre-elles. Ce combat-là, selon ses dires, différait de tous les autres. Elle voulait que je me fasse une raison, et je devais bien admettre qu'elle m'échappait complètement !


- ...Si tel est ton désir, je vais essayer. Mais quelque chose me dit que ça ne va pas être une mince affaire, lui répondis-je, les lèvres pincées.

Quel enseignement allais-je bien pouvoir en tirer ?
L'expérience douloureuse est un bon maître mais quand même !
A contrecœur, je fis plusieurs pas en retrait pour laisser le champ libre aux deux torrents de puissance. Quelques secondes après que j'eus pris cette décision, Ceruly et Pan se transformèrent à l'unisson, puis se saluèrent dans la foulée. Je remarquai un sacré contraste entre la brusque émergence du Ki et le salut respectueux que les filles venaient de s'échanger.
Suite à ces actions, Pan jugea bon de me mettre en garde quant à la violence de ce duel imminent. Je ne devais les arrêter sous aucun prétexte et cette idée, loin de me réconforter, soulevait bien des craintes en moi. « Peu importe la gravité de nos blessures », avait-elle précisé.
Comment ne pourrais-je pas être inquiète après avoir entendu ça ?


- Tu plaisantes ? Je devrais rester là, plantée comme un piquet, à vous regarder vous échanger des coups jusqu'au sang ? Désolée de te le dire mais je trouve ça complètement fou !

Je me tus un instant pour réfléchir à la logique de leur affrontement...
Mon regard bascula sur Ceruly.
Que cherchait-elle à travers ce combat ?
La réponse m'était encore inconnue mais une chose était sûre : le plaisir n'y était pour rien dans son choix.
Je poussai un autre soupir, dans le genre résigné cette fois-ci.


- ...Qui suis-je, après tout, pour vous empêcher d’agir selon vos coutumes ? Si cela peut vous permettre de mieux vous comprendre, alors faites ! Jouez des poings, martelez vous la chair, éclaboussez-vous de votre propre sang. Oui, faites ça pendant que j'essaye de comprendre comment vous avez pu en arriver-là. Pendant que j'essaye de l' « appréhender ».

Je croisais les bras sur ma poitrine, sceptique et un tantinet bougonne à l'idée de voir deux amies issues du même univers se taper dessus en dégageant autant de puissance.
Mes doutes ne s'étaient pas avérés tout à fait exacts : la petite dispute allait se transformer en un raz de marée de coups !

_________________
- Thème de Ryanne -


----------- Level : 20 136 302 ; ?? kilis --------------
- Attaque = 4 500 000 / Défense = 2 000 000 / Vitesse = 5 000 000 / Magie = 6 300 000 / Résistance magique = 2 336 302 -
Revenir en haut Aller en bas
Mirai Son Pan

Mirai Son Pan


Féminin Messages : 503
Age : 27
Zénies : 3290

Données du Personnage
Power Level: 20 444 994
Power Level en Kili: 400
Inventaire :

MessageSujet: Re: Le réveil ... [pv Ryanne]   Lun Jan 14, 2019 4:15 am


Mirai Son Pan




Que Ryanne comprenne les tenants et les aboutissants de cet affrontement m'aurait étonner. De mon côté je connaissais assez Ryanne pour savoir que son pacifisme exacerbé la prédisposait a détester ce genre de pratique. C'était d'ailleurs pour cela que j'avais prise les devants pour l'empècher de faire quelque chose de fâcheux.

Ceruly, elle, snobait en beauté la magotte et se préparait au combat. Sa posture ressemblait énormément à la mienne. Elle avait dû s'en inspirer ou s'entraîner avec à peu près les mêmes personnes que moi. Son Ki irradiait de puissance et les deux aura doré s'étaient étendues jusqu'à se toucher, émettant quelques arcs électriques pourpres en se poussant l'une l'autre. Je m'étais mise à son niveau, car contrairement à ce que l'humaine semblait penser, nous étions loin d'un banal combat. Le but n'était pas de gagner, mais d'ouvrir la forme de dialogue la plus pur et claire qui puisse exister.

Je l'avais comprise aussi, pour Ceruly, ce défi qu'elle m'avait lancer était la façon la plus sur, pour ne pas dire la seule façon qu'elle pouvait avoir de comprendre ma situation et de savoir réellement de quoi il était question. C'était une façon de faire particulièrement sur lorsque deux personnes se connaissaient aussi bien et était aussi fortement accordés que moi et Ceruly.

Le premier impacte retentis en une demi-seconde dans un impact qui fit raisonner dans l'air une puissante onde de choc. Le sol d'ou nous étions parties s'était fissurer sous la pression et il s'était affaisser sous nos pieds à l'instant ou nos poings venaient d'entrer en collision. Ceruly leva le genou pour le placer dans mon abdomen, chose qui fut stoppée par mon propre genou qui se leva pour percuter le sien dans un nouveau coup de tonnerre. Je pris l'initiative du mouvement suivant en ouvrant la main qui m'avait servie a l'impacte initial, toujours en contacte avec le poing de Ceruly, pour saisir son poignet. Me penchant légèrement vers l'arrière, je tirai la jeune Saiyan vers moi et commençai a tourner sur moi même, jusqu'à avoir prise assez de vitesse pour la lancer en l'air. Je suivis immédiatement en venant percuter son visage d'un coup de coude appuyé dont l'impact fut assez violent pour dissiper les nuages présents pourtant bien plus haut.

Une gerbe de sang s'échappa de la bouche de la jeune Saiyan lorsqu'elle laissa échapper un cri de douleur, mais elle était encore loin d'avoir laissée tomber l'affaire. Fatalement, je pris un peu de hauteur par rapport a elle, passant au-dessus d'elle à cause de mon élan. Ceci lui permit d'enrouler sa queue autour de ma cheville et de me ramener vers le bas, doit vers son poing qui percuta mon menton en un uppercut tout aussi violent que le coup que je lui avais placé plus tôt. Je sentis passer cette attaque-là et cela me permis de juger les progrès qu'elle avait put faire pendant tout ce temps. Lorsque j'étais partie, son Power level pouvait encore être lue sur les Scooter de dernière génération et voilà maintenant que je faisais face à une redoutable Super Saiyan aussi résistante de puissante.

Elle n'avait négligé aucune part de son potentiel, ses aptitudes n'étaient pas spécialisés comme moi dont les combats s'étaient résumer à d'intenses duels à mort avec des créatures toutes aussi dangereuses les unes que les autres, parfois même plus fortes que moi. Ceruly elle, avait dû mener des combats acharné contre des ennemis toujours plus nombreux. Notre seule différence se trouvait là. Bien que nous nous battions de la même façon, j'étais rapide et puissante, elle, elle était parfaitement adaptée a n'importe quelle situation. Seulement ... Sa faiblesse était là, dans sa polyvalence.

Ce coup m'avait fait mal et le temps que je réagisse elle m'avait envoyer m'écraser au sol. Mon corps percuta le sol de la paierie dans un fracas couvrant à peine ma plainte douloureuse. Le nuage de poussière soulevé ne m'empêcha pas de voir la Saiyan descendre à pleine vitesse sur moi le pied en avent et croisant les bras devant ma poitrine, j'accueillis l'impact en serrant les dents. Lorsque son pied porta le sol s'affaissai plus encore et j'eu toutes les peines du monde à soutenir le poids de l'assaut.

Cependant, j'y étais préparée et la riposte fût cinglante. J'usa du fait que mes mains étaient près de mon visage et que Ceruly n'y vois pas grande chose pour utiliser le Shunkan Ido et effectuer un mouvement qui m'aurait été impossible sans. À savoir apparaître face à elle, debout et une main fermer sur sa gorge. Je fis exploser mon aura et m'extirpai du puis qu'elle avait creuser en m'y enterrant dans une gerbe de débris et la lâcha pour, tout en tournant pour gagner en inertie, envoyer mon talon percuter son flanc, l'envoyant bouler sur le côté et percuter le plancher des vaches à son tour.

Je me posai au sol, toujours silencieuse, mais haletante. Elle détonna dans ma direction et engagea le combat de nouveau. Les enchaînements étaient rapides, puissants, violents. Nous nous rendions coup pour coup et chaque impact faisait vibrer brutalement l'air ambiant et envoyait des ondes de choc repousser tout ce qui se trouvait autour. Finalement cet échange au sol se fini lorsque le poing de Ceruly croisa le mien et trouve la même cible, à savoir le visage respectif des deux combattantes que nous étions.

Après deux petites secondes de flottement, nous regagnions nos places respectives d'un déplacement rapide et nous jaugèrent de nouveau. Le combat était d'un niveau absolument égal, j'avais peine à croire que Ceruly puisse me mettre autant à mal malgré tout le temps que j'avais passé à côtoyer des maîtres toujours plus grands et à apprendre toujours plus de choses. Il avait suffi à la Saiyajin de quelques coups pour comprendre mon style, s'adapter et tenir un jeu égale parfait.

Outre les qualités marials qu'il laissait transparaître, ce combat commença a prendre tout son sens. Je lisais dans les yeux, autant que dans les coups de Ceruly toute cette peine et cette détresse qu'elle avait ressenti lorsqu'elle avait compris ma trahison. De son côté à elle, elle semblait commencer à percevoir dans mon attitude ce qui avait changer chez moi. La Saiyan était troublée d'affronter une Pan a la fois si semblable et si différente de celle qu'elle avait connue.

Mon Kame Kumite était impeccable, les mouvements fluides et souples. J'étais presque au sommet de mon art et pourtant, elle ne lisait dans mon cœur aucune fierté, aucune complaisance. Pire encore ! Elle ne ressentait aucune satisfaction dans mes échanges, pas plus qu'une envie de mettre fin à l'affrontement ... Elle ne ressentait en moi qu'une profonde concentration, un focus sur l'action si intense qu'elle douta un instant qu'il s'agisse bien de moi, qu'elle avait connue si fière de ses pouvoirs et arrogante à point d'en prendre un duel à mort pour un jeu.

Elle m'imita, essuyant son sang qui coulait de sa bouche d'un revers de la main alors que nos regards émeraude étaient croisé, intensément ... Ceruly commença à le ressentir, à comprendre qui j'étais vraiment et cela lui donnait une idée de ce qu'était réellement ma "Trahison" ...

Seulement, elle avait besoin de plus d'information. Ainsi le dialogue repris, dans un grondement de tonnerre, la violence et le sang.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ryanne Hilaris

Ryanne Hilaris


Féminin Messages : 482
Age : 26
Zénies : 8238 Zénnies !

Données du Personnage
Power Level: 20 136 302
Power Level en Kili: ??
Inventaire :

MessageSujet: Re: Le réveil ... [pv Ryanne]   Lun Jan 14, 2019 6:41 pm

De toute évidence, me placer à bonne distance du lieu de ce duel n'avait pas été une mauvaise idée. Le premier impact entre les deux combattantes fit vibrer l'air ! Les arbres alentours durent lutter pour ne pas se faire déraciner lorsque de puissantes bourrasques se mirent à leur souffler dans les branches.
De mon côté, les pieds bien ancrés au sol, je me protégeais le visage d'une main pour ne pas me retrouver avec de la poussière plein les yeux. Pan m'avait demandé d'appréhender ce combat alors j'allais avoir besoin de mes deux yeux pour en déceler toutes les subtilités. C'était du moins ce que je croyais au tout début, car les yeux seuls n'allaient pas m'aider à tout comprendre...
J'ai l'impression de me tenir en pleine tempête !
Mais sans pluie. Pan et Ceruly étaient visibles. Leurs frappes - basses cette fois-ci - s'entrechoquèrent pour la seconde fois, produisant de nouvelles prémices apocalyptiques.
Je dus me reculer encore, le vent s'étant propagé plus loin que prévu. L'air n'opposait plus grande résistance vu que la majorité des molécules avaient été éparpillées suite au tout premier choc !
Je manquai de trébucher en observant la suite du combat, pile au moment où Pan s'était saisi du poignet de son adversaire. Sous mes pieds, le sol avait connu de bien meilleurs jours ! La terre s'était fendue et laissait voir une plaie brunâtre qui continuait de s'étendre.


- Le coin va vraiment le sentir passer si ça continue comme ça.

Si ce n'était pas davantage. Mais étant donné la vocation de Pan sur cette planète, il y avait fort à parier qu'elle n'allait pas ravager les lieux de façon irréversible. Une balafre par-ci et une balafre par-là, tout au plus.
Je pris mes précautions en décollant doucement du sol.
La terre avait cessé de se rebeller ; les protagonistes s'en étaient allées vers les cieux, parmi les nuages - qui n'allaient pas tarder à déguster aussi. De là où je me tenais, j'entendis un coup résonner dans l'atmosphère.
M'est avis qu'il était bien placé et tout aussi douloureux !
Je grimaçai pendant que je m'approchais prudemment de leur position. Le combat continuait à faire rage là-haut, si bien que je n'eus pas le temps de m'élever davantage. L'une des guerrières chuta en direction du sol et se fracassa lourdement dans la prairie, soulevant des mottes de terre et de l'herbe sur le lieu du crash.
On aurait presque dit une pluie de confettis !

- Le moins qu'on puisse dire, c'est que ça n'y va pas de main morte.

Je dus baisser vivement les yeux pour suivre la foudroyante trajectoire de Ceruly. Une onde de choc accueillit son atterrissage en fanfares ! Encore une fois, le sol venait de morfler, comme si une gigantesque perceuse y avait creusé un trou gros comme un éléphant.
Me trouvant toujours en hauteur à quelques mètres du sol, je secouai la main devant mon visage pour chasser la poussière soulevée par le crash.


- Yggdrasia pleurerait un tel gâchis.

Aucun arbre était tombé mais je savais qu'il n'en fallait pas beaucoup pour contrarier ma plante favorite. Arracher les mauvaises herbes lui faisait déjà bien assez mal au cœur comme ça alors vous l'imaginez un peu devant pareil spectacle ?
Le coup suivant retentit. Celui-là, je pus à peine le voir mais ce fut Ceruly qui en fit les frais.
Elle revint toutefois à la charge et échangea de terribles coups avec Pan ! Les impacts me vrillaient les tympans mais je parvenais très bien à le supporter : j'avais connu semblable et même pire avec le Feu Primordial, ou tout simplement lorsque je voyais (très rarement) la nécessiter d'invoquer le Purgatio et que je me trouvais aux premières loges.
Bref ! Cette nouvelle phase du duel se clôtura par deux coups de poing croisés en plein visage.
Les guerrière s'étaient figées dans la même posture avant de revenir à leur emplacement initial.
Je me massai la pointe du menton en les examinant toutes les deux d'un œil critique.


- Hmmm... D'accord, d'accord. Je commence tout juste à comprendre le sens de tout ceci...

De mon point de vue, c'était certes brutal mais guère dénué de logique. Dans ces échanges de coups - et même bien avant - il y avait de la discipline et de la maîtrise. Le paysage accusait le choc, c'est vrai, mais je m'étais également rendu compte qu'aucun Kikoha n'avait été tiré.
Il y avait donc un langage derrière tous ces assauts successifs. Chaque coup avait une signification particulière, un sens ! Les ripostes faisaient offices de réponses.
Le corps à corps était indispensable pour ce faire. Les filles s'exprimaient au travers des percussions qu'elles s'échangeaient. Elles s'évaluaient mutuellement, et le fait qu'elles s'observaient continuellement renforçait l'idée que je m'en étais faite.


- Père verrait sans doute les choses ainsi.

Ce n'était très probablement pas le cas de Mère, elle qui répugnait la violence sous toutes ses formes ! Il lui en avait fallu du temps pour me laisser profiter des entraînements de Père, et plus encore pour me donner l'autorisation de pénétrer dans le carré où avait lieu les combats entre futurs soldats. Mais elle avait fini par céder, car elle savait au fond d'elle ce que j'allais devenir, le rôle que j'allais devoir endosser...
Les images d'un autre épisode de ma vie me vinrent à l'esprit : celles du test « final » que m'avait fait passer le Maître en l'affrontant en combat singulier. Ce dernier était toutefois d'un genre différent de celui qui engageait Ceruly et Pan. L'évaluation, ou le dialogue, n'était pas tout à fait identique au leur. J'y décelai quelques nuances à ne pas négliger. Des nuances encore un peu floues, mais que je commençais à appréhender...
Et je fus presque contente de voir les guerrières reprendre leur joute. Le dialogue entre ces deux âmes ne pouvait pas se clore ainsi. Il y avait encore beaucoup à discuter, à échanger !
J'inspirai un grand coup, reprenant le fil de mon analyse afin d'en apprendre un peu plus sur la pionnière du futur.

_________________
- Thème de Ryanne -


----------- Level : 20 136 302 ; ?? kilis --------------
- Attaque = 4 500 000 / Défense = 2 000 000 / Vitesse = 5 000 000 / Magie = 6 300 000 / Résistance magique = 2 336 302 -
Revenir en haut Aller en bas
Mirai Son Pan

Mirai Son Pan


Féminin Messages : 503
Age : 27
Zénies : 3290

Données du Personnage
Power Level: 20 444 994
Power Level en Kili: 400
Inventaire :

MessageSujet: Re: Le réveil ... [pv Ryanne]   Mar Jan 15, 2019 4:39 am


Mirai Son Pan




Les impacts s'étaient remis à raisonner depuis de longues minutes déjà et un nouveau phénomène commençait doucement à se mettre en place. Plus aucune de nous deux n'arrivait à toucher son opposante. Un œil non-initié pourrait y voir une simple adaptation des deux combattantes, mais quelqu'un qui nous connaissaient réellement savait ce qui était en train de se passer.

À l'instar de la première fois ou Ceruly et moi avions entrechoquer nos poings pour la première fois, le jours même de notre première rencontre, la complicité était en train de se remettre en place. Au fur et à mesure que le combat durait, Ceruly arrivait à comprendre mieux mes motivations, mes expériences et mes sentiments. Avec cela, la confiance qui nous unissait et qui avait faillis être brisée se ravivait peu à peu.

Sans cesser nos échanges de coup, nous nous reposions au sol et toujours illuminer de nos auras respectives, le combat était en train de prendre un tout autre visage. Malgré l'état déplorable de nos tenues et le sang qui nous maculait suite a nos échanges précédents, les coups étaient a présent tellement bien accordées que même les impactes commencèrent a raisonner de façon plus harmonieuse.

La discutions martial continua à évoluer jusqu'à ce que le combat finisse par ressambler plus a une corégraphie qu'a un réele affrontement. Nos membres s'entrechoquaient a présent toujours de la même façon, jambe contre jambe, poing contre poing. Chaque coup était contré par l'exacte même mouvement opposer avec une force parfaitement équivalente, annulant toute onde de choc sur l'environnement.

Pour la première fois, depuis qu'elle était arrivée, Ceruly se mit à sourire. Répondant a son expression enjouer, mes lèvres se fendirent de la même expression alors que sans arrêter une seule seconde de nous échanger coup pour coup dans une synchronisation parfaite, quelques larmes de joie coulèrent des yeux de la Saiyajin. Bien qu'emportées par le souffle pulsant de son aura de Super Saiyan, elles ne m'avaient pas échapper et je sentis une pointe d'émotion percer mon cœur alors que je le savais, j'avais retrouvé mon amie.

Je restais inexcusable, les fautes qu'elle m'avaient reprocher étaient bien réelles et j'avais manqué à mon devoir, c'était une évidence, je n'avais aucune excuse. Ceruly ne pourrait peu être jamais me le pardonner, mais elle était là, toujours debout et toujours elle-même.

Bientôt, le dernier acte du duel allait s'enclencher. l'échange fut rompu et après avoir bondis vers l'arrière, l'une comme l'autre nous étions élancer en l'air pour en finir. Une fois arriver en altitude, nos deux aura de Super Saiyan entrèrent de nouveau en collision, dégageant de multiples jets d'énergie doré comme des flammes partant dans tous les sens alors que nous nous poussions l'une l'autre.

La pression se fit ressentir jusqu'au sol alors qu'uni dans un hurlement d'effort et de rages nous amplifions nos pouvoirs jusqu'à donner notre maximum. Forcément, je m'étais apposé une barrière, un handicape pour ne pas réduire a néant l'intérêt de ce duel, mais même avec cela, je donnais tout ce que j'avais avec le pouvoir que je m'étais fixé. À savoir exactement ce que la Saiyan rouge pouvait donner. Et cela était déjà particulièrement impressionnant. Des arcs d'énergie rougeâtres commencèrent à saturer l'aire autour de nous alors qu'aucune de nous deux ne voulut laisser tomber, mais dans un duel de pouvoir pur, a niveau égale, je connaissais déjà l'issue.

Les deux aura doré s'opacifièrent sous l'effort et finirent par se faire détonner mutuellement. Nos deux corps, nimbés de fumé vinrent s'écraser au sol non loin l'une de l'autre et le calme retombai lorsque l’écho de l'explosion eu fini de se reverber.

Ceruly ... Fut celle des deux qui se releva. Dans un duel d'endurance à niveau égale je n'étais pas capable de rivaliser avec Ceruly. Le contexte m'avait forcé à jouer son jeu et j'en avais fait les frais. Je me trouvais a présent, peinant à reprendre mon souffle et en haillon, fumante au beau milieu d'un cratère creusé par l'impact de mon corps sur le sol. ceruly, elle s'était relevée et était venue se placer au-dessus de moi, se tenant le flanc et dans un état à peine meilleur, mais elle souriait. Finalement, elle avait compris.

«Comme nous avons ... été stupides .. Ce n'est pas toi qui nous as abandonner. c'est nous ... qui t'avons causer tout ce tors ...»

Elle marqua une courte pause et son visage enjoué se changea en un aire triste et désolé.

«Tu.. tu n'avait rien demander ... et tu avait été envoyer seule ...Seule dans cet inconnu alors que tu était si jeune ... J'aurais .. J'aurais tellement voulu partir avec toi Pan .. Partager un peu ton fardeau et surtout .. Surtout j'aurais tellement voulu que tu n'ai jamais à te sentir aussi seule ...»

Des larmes de douleur coulaient a présent sur ses joues. Elle avait ressentie toute l'horreur de la solitude que j'avais pu ressentir toutes ces années alors que je n'avais pas encore atterrie sur Zélod, avent de rencontrer Ryanne. Elle avait ressenti l'enfer que j'avais vécu, le semblable à une arme et utilisée comme tell par des divinités qui n'avait pas compris elle-même le mal qu'elles m'avaient fait. Elle avait ressenti aussi tout le mal-être de ne pas avoir de chez sois, d'être perdue dans un temps qui n'était pas le sien et pire que tout. L'horreur de s'être à la base vue refuser le droit de se battre, de défendre ses proches et de mourir pour eux s'il l'avait fallu.

«.. O..Oh Pan !»

La jeune Saiyajin fondit en larmes et s'affaissa sur le sol, à genoux. De mon côté, j'avais aussi ressenti à quel point elle avait été perdue sans moi. L'horreur qu'elle avait vécue de devoir se battre tout les jours alors que cela la répugnait tant. Je me redressai et rampai vers elle avent de la prendre dans mes bras. Elle se blottit contre moi, criant et pleurant toutes les larmes de son corps en s'accrochant désespérément aux lambeaux de mes vêtements comme si d'un instant à l'autre j'allais m'envoler et la laisser là, toute seule de nouveau.

Je m'agrippai à elle à mon tour, pour la rassurer, lui montrer que je n'allais pas la lâcher et mon regard se dirigea vers Ryanne. Maeko n'allait pas tarder à arriver pour nous soigner. Cependant, nous allions avoir besoin de nous changer les idées.

«Je .. je suis désolée que tu ai due voir ..ça .. Ryanne. Mais je tenais a ce que .. tu comprenne un peu tout ça. »



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ryanne Hilaris

Ryanne Hilaris


Féminin Messages : 482
Age : 26
Zénies : 8238 Zénnies !

Données du Personnage
Power Level: 20 136 302
Power Level en Kili: ??
Inventaire :

MessageSujet: Re: Le réveil ... [pv Ryanne]   Mar Jan 15, 2019 7:51 pm

Le combat avait pris un autre tournant ! Les mouvements de chacune étaient toujours aussi vifs, mais à la différence du tout début de ce duel ils ne faisaient pas mouche. L'air vibrait, brutalisé et secoué par l'agitation continue des molécules, mais le sol et tout autre élément du décor avaient vraisemblablement fini de subir.
Ce constat m'était surprenant !
Mentalement, lorsque je les regardais se battre, l'image d'un lien qui se reconstituait petit à petit, au rythme des coups échangés, m'apparaissait. Ce même lien se solidifiait, se densifiait, car il s'était apparemment effiloché depuis la séparation des deux êtres auxquels il était raccordé.
J'en avais presque oublié l'état déplorable dans lequel se trouvaient les deux guerrières tant ça suait d'émotion !
Je joignis les mains devant moi, perdue en contemplation devant la force particulière qui se dégageait sur cette prairie. Tout cette action en devenait hypnotique !
En fin de compte, il n'y a rien de mauvais dans ces échanges. J'y décelais au contraire une pureté qui ne fait que croître. Une sorte de... compréhension mutuelle ?
Soudain, les esquives avaient fini par laisser place à des contres précis, parfaitement jaugés ! Les impacts ne produisaient plus ce vacarme assourdissant, et on pouvait presque décrire un rythme à partir de tout ceci.
Je me rendis tout simplement compte, en écoutant et en voyant ça, que dès le départ j'avais diabolisé cette rencontre. Cela me fit de la peine, mais cette même peine s'en retrouvait aussitôt pansée par le sens profond de cette discussion insolite.
Si moi, là où je me tenais - si éloignée du combat ! - j'arrivais à ressentir tout ça... qu'en était-il de ses deux participantes ? Je ne pouvais pas me l'imaginer, ce même en essayant de me mettre à leur place. En revanche, je m'étais avisée de l'expression de chacune et cela me fit vraiment chaud au cœur de les voir sourire ainsi.
On dirait bien qu'elles ont fini par se retrouver. Par se reconnaître. Par se... comprendre.
Pour ce faire, elles s'étaient sondées. Non pas avec des mots et des expressions. Juste avec des coups portés de toute leurs âmes ! Elle y avaient mis du cœur. Beaucoup de cœur.
En fin de compte, plus que leurs corps c'étaient leurs esprits qui se rencontraient.
Jamais je n'aurais cru dire ça au départ mais... c'est beau !
Je n'eus pas le temps d'essuyer cette petite larme qui venait de perler du coin de mon œil. Tout était allé si vite : Ceruly et Pan s'étaient projetées dans les airs pour mener leur toute dernière joute !
Alors que je ne les quittai pas des yeux, je le voyais tout aussi bien qu'elles, enveloppées dans leurs étincelantes auras, ce lien robuste qu'elle était sur le point de rendre aussi dur et inflexible que de l'acier. Dans le ciel, des éclairs déchiraient l'espace puis disparaissaient, aussitôt remplacés par d'autres parfois plus intenses, parfois moins. C'était certes joli à regarder, un peu terrifiant aussi pour d'autres, mais ce n'était pas ce qui me préoccupait...
Ce qui m'intéressait, c'était de voir jusqu'à quel point le lien allait se forger. La conjugaison de leur Ki et leurs émotions le façonnaient comme autant de coups de marteau sur un ouvrage de maître ! Et sous ce dernier, l'enclume supportait tant bien que mal les chocs répétés.
Elle chauffait au rouge... jusqu'à finir par se rompre !
Ceruly et Pan furent séparées par l'explosion puis retombèrent au sol, toutes les deux fumantes et enfoncées dans un cratère... qui l'était tout autant.
Comprenant qu'elles n'étaient plus en état de combattre après un crash aussi violent, je m'empressai de les rejoindre. J'arrivais auprès d'elles au moment où Ceruly se confessa. Apparemment, leur petit duel avait porté ses fruits.
Entre les combattantes, le lien qui s'était forgé ne trahissait plus aucun défaut. Plus aucune faille.
Je baissai les yeux sur les deux guerrières. Pan s'était approchée de Ceruly pour la réconforter, et c'était là une image très forte en émotion. J'en profitai d'ailleurs pour faire disparaître l'humidité pressante dans le coin de mes yeux - ni vu ni connu ! Quand bien même cela ne me dérangerait pas si jamais l'une d'entre-elles, voire même les deux, avaient pu voir mes larmes couler. Il n'y avait aucun honte à cela après tout, car celles qui coulaient des yeux de Ceruly, additionnées à ses cris, étaient proprement déchirantes.
Pan me présenta ses excuses pour m'avoir offert un tel spectacle. Je lui souris avec tendresse.


- Non, tu n'as aucune raison de t'excuser, lui répondis-je tout en secouant la tête. C'est même le contraire. Les excuses, JE me dois de te les présenter. Ce combat n'était pas aussi vide de sens que je le pensais... alors daigne bien les accepter, s'il-te-plait : pardon d'avoir douter de tes décisions.

Je me fendis d'une petite courbette. Ce n'était pas de la comédie : j'avais prévu d'y mettre les formes en cas de fourvoiement de ma part. Elle méritait au moins ça, elle qui s'était autant démenée pour qu'une compréhension mutuelle s'établisse rapidement avec son amie du futur.
Au final, ce combat ne comportait aucune perdante, uniquement des gagnantes et des esprits libérés de leurs effroyables doutes.


- Et considère que tu as bien fait. J'ai appris beaucoup de choses en très peu de temps grâce à vous deux. C'est là ma récompense pour vous avoir sagement observées. Je ne le regrette pas. Vraiment pas.

Vu comment ça avait débuté, qui aurait pu croire un seul instant que cette rencontre se serait aussi bien terminée ? Pas moi !
En revanche, ce n'était pas le cas de Pan ; pour le coup, elle avait été bien plus clairvoyante que moi. Cela me servirait de leçon à l'avenir : goûte avant de juger à l'étiquette !
Je soupirai, puis m'accroupis pour me retrouver à hauteur des guerrières.
J'enlaçai Pan après m'être glissée dans son dos. Ses vêtements étaient en lambeaux mais elle aura tôt fait de les remettre en place d'un simple claquement de doigts. Sans doute qu'elle fera de même avec ceux de son amie.

_________________
- Thème de Ryanne -


----------- Level : 20 136 302 ; ?? kilis --------------
- Attaque = 4 500 000 / Défense = 2 000 000 / Vitesse = 5 000 000 / Magie = 6 300 000 / Résistance magique = 2 336 302 -
Revenir en haut Aller en bas
Mirai Son Pan

Mirai Son Pan


Féminin Messages : 503
Age : 27
Zénies : 3290

Données du Personnage
Power Level: 20 444 994
Power Level en Kili: 400
Inventaire :

MessageSujet: Re: Le réveil ... [pv Ryanne]   Mer Jan 16, 2019 5:22 am


Mirai Son Pan



Quelle épreuve ! Fort heureusement, tout cela finissait bien. Enfin, pour l'instant, car cette histoire ne serrait pas réellement finie avent que le combat pour notre univers ne soit terminé. Pour l'heure, je me réjouissais d'avoir retrouvé mon amie si chère a mon cœur. Même si pour le moment elle sanglotait toujours dans mes bras, quel choc cela devait être pour elle aussi. Ryanne semblait elle aussi très heureuse de ce qu'elle avait vue. J'avais eu des doutes quant à l'intérêt qu'elle avait put avoir à regarder un combat, mais apparemment, je m'étais trompée.

«Le combat est le langage le plus pur et universel qui soit. Deux véritables combattants qui s'affrontes se battent forcément avec leurs cœur et le cœur est toujours totalement honnête. Il ne peu pas y avoir de place au mensonge ou à l’interprétation dans un combat.»

J'étais heureuse que Ryanne l'ait compris au moins un peu. Je lui offris donc un grand sourire et le conserva lorsqu'elle vint contre moi. C'est le moment qu'avait choisi Pina pour débouler avec une Maeko complètement a la ramasse qui était venue a l'origine pour qu'on lui présente quelqu'un ... Pas pour rafistoler des gens ...

«Euh ... Pan ? Tout vas bien ? »

«ça va Maeko, j'ai juste discuter un peu avec Ceruly. C'est une amie qui viens de très loin tu sais ?»

«Les Saiyan, je vous jure ... ne bougez pas.»

Les mains de la Zélodienne s'illuminèrent d'une douce magie curative d'un blanc éclatant tandis que nos blessures se refermaient a vue d'œil. Alors que Pina vint grimper sur le dos de Ryanne pour lui offrir un câlin de bonjour, Maeko se tourna la tête vers la magotte en agitant les oreilles de curiosité.

«Tu doit être Ryanne Hilaris ? Enchantée ! je suis Maeko Alix ! .... La VRAIS Maeko ! Voleuse de prénom !»

Comme pour me punir, la Zélodienne appuya sur mon épaule qui était encore douloureuse, ce qui m'arracha un léger cri de douleur et l'hilarité de ma petite fille traîtresse qui s'amusait beaucoup de me voir douiller. Elle salua à son tour Ceruly et se remettait doucement de ses émotions a mesure que ses blessures à elle aussi étaient soigner.

«Par contre pour les tenues je ne peu rien faire, vas falloir vous débrouiller.»

«Je m'occuperais de ça une fois qu'on se serra un peu décrasser ... J'ai pas trop envie d'enfiler des habits propres sur un corps couvert de sang ! ça vous dit d'aller faire un tours au lac ? »

Ceruly acquiesça simplement, étant dans le même état que moi, elle ne pouvait pas décliner l'offre. Pina quand à elle, avait mieux a faire, comme installer ses nouvelles fleurs chez elle.

«Je passe mon tours. je viens de finir de développer quelque chose d'absolument génial ! Il faudra que je te le montre Pan, tu vas être fière de moi je pense ! C'est une technique qui vas tout changer par rapport à la puissance de la magie qu'on peu utiliser !»

Visiblement Maeko ne chômait pas de son côté et même si je ne le lui avais pas dit, j'étais déjà très fière d'elle. J'attendis donc la réponse de Ryanne quant à l'invitation qui au final allait se résumer a un petit moment de détente au Lac et pourquoi pas un dîner tous ensembles chez moi après ?



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ryanne Hilaris

Ryanne Hilaris


Féminin Messages : 482
Age : 26
Zénies : 8238 Zénnies !

Données du Personnage
Power Level: 20 136 302
Power Level en Kili: ??
Inventaire :

MessageSujet: Re: Le réveil ... [pv Ryanne]   Mer Jan 16, 2019 10:01 pm


...Alors c'était donc ça ! Belle leçon que celle que venait de me donner mon adorée, car ni le Maître ni Père ne m'avaient enseigné cette vision du combat. L'une traitait plus de l'auto-défense et de la stratégie pure plutôt qu'autre chose, tandis que l'autre versait davantage dans la psychologie et la supériorité technique. Faire du combat un « langage universel » me paraissait beaucoup plus philosophique.
Auprès de Pan, il y avait vraiment matière à penser.
Décidément, j'avais tiré le gros lot depuis notre première rencontre en forêt !

- J'adhère à cette vision de la chose ! m'exclamai-je avec un grand sourire. Où dois-je signer ?~

Pas sur sa main, en tout cas~
Sur ses lèvres ? Peut-être ! Mais ma position ne m'y autorisait guère. Et puis je me sentais bien, ainsi perchée sur son dos !
Quand soudain je dus cesser de songer à tout cela : une puissante source de magie s'était approchée de nous. Je compris en me retournant qu'elle appartenait à celle d'une autre Zélodienne. Pina se trouvait à ses côtés et lui servait vraisemblablement de guide.
Quand l'inconnue et Pan engagèrent la conversation, j'entendis un nom qui m'était familier.
Maeko ? … Maeko, Maeko... Hmm...
Je regardais la concernée en arquant un sourcil, mais juste avant que ça fasse « tilt » une Pina sauvage me grimpa dessus ! Cette petit bouille adorable ne pouvait décemment que recevoir des caresses. Le cœur gonflé d'affection, je lui en offris sans regarder à la dépense.


- Hello, Pina ! Je remarque avec grand plaisir que tu te portes comme un charme~

En tout cas, elle avait l'air bien moins intimidée que lors de notre première rencontre chez sa magnifique tutrice.
Je dus toutefois me résoudre à mettre un terme à ces câlineries ; Maeko s'était présentée à moi non sans bien insister sur son identité - celle que Pan avait naguère empruntée. L'accusée poussa un petit couinement de douleur tandis que sa fille adoptive s'amusait à ses dépends.
Je gloussai discrètement pour ne pas me faire repérer, puis répondis avec le même entrain que mon interlocutrice :


- Oui, vous avez vu juste ! Je partage votre enchantement, Maeko. Laissez-moi vous dire que ce prénom vous va à ravir, d'ailleurs ! Je penserai à vous demander un droit de location le jour où j'aurais envie de me faire passer pour vous... Ah-ha ! Je plaisante~

Je me retins tant bien que mal de presser le bouton « douleur » sur lequel avait appuyé Maeko pour déclencher le petit cri de mon adorable usurpatrice. Une fois n'est pas coutume, donc il ne fallait pas abuser des vilaines choses !
Maeko, aidée de ses fabuleux pouvoirs magiques, reconstitua les chairs meurtries des combattantes avec une efficacité et une rapidité dont je ne disposais pas. En la matière, son talent surclassait le mien. Elle ne pâtissait pas de la souffrance d'autrui, à contrario de moi lorsque j'exerçais l'Absolut Qui Dedit. L'avantage de ne pas recourir à un sort appartenant au registre des sorciers, j'imagine...
Je n'eus pas à y songer bien longtemps car après que Maeko ait fait part de son incompétence en matière de reconstruction vestimentaire, Pan nous proposa à toutes d'aller prendre un peu de bon temps dans le lac du coin. C'était une bonne idée pour se débarrasser du sang qui maculait les descendantes du peuple guerrier.
Pour ma part, il n'était tout simplement pas question de refuser une telle offre ! Après les évènements de la veille - et même si j'avais passé une excellente nuit - je me sentais toujours attirée par l'attrayante perspective d'un bain dans un bassin naturel.


- J'en suis ! déclarai-je en levant la main très haut. Je dois avoir de la poussière plein les cheveux avec tout ce que vous avez soulevé pendant que vous vous sondiez à coups de poings et de pieds.

Je tirai la langue à ma préférée avant de lui décocher un clin d’œil taquin.
Elle était de bonne humeur alors autant en profiter jusqu'au bout ! Et puis cette proximité allait me permettre de faire plus amples connaissances avec notre redoutable Saiyajin vêtue de rouge, vu qu'elle fut la seule parmi les trois autres à avoir accepté la proposition de Pan.
Pina avait d'autres projets tandis que Maeko focalisait toute son attention du moment sur ce qu'elle estimait être une réussite dont elle pouvait être fière. Frappée de curiosité, je me demandai bien de quoi il pouvait s'agir... à l'entendre s'épancher dessus, ça avait l'air drôlement pratique !
Je choisis toutefois de me réserver la surprise pour plus tard ; c'était un coup à perdre cette envie d'aller se prélasser dans l'eau, vous comprenez ?
Je saluai tout de même les deux Zélodiennes avec un grand geste de la main.


- Alors ce sera pour une prochaine fois ! J'espère que vous me montrerez vos compétences en matière de magie un de ces jours, Maeko. Ça titille ma curiosité alors je tiens tout naturellement à la satisfaire~

Après quoi je me tournai vers Pan et Ceruly pour leur adresser un grand, très grand sourire !
Nous avions toutes les trois fort à faire~


- Après l'effort, le réconfort ! Quelle idée géniale~ Indique-nous la voie, Pan ! Je te suivrai comme ton ombre car je brûle de cette indicible envie de découvrir les eaux zélodiennes~

Tout respire la magie sur Zélod III alors je n'allais sûrement pas être déçue !
La magicienne que je suis devait connaître cette nouvelle expérience. Ce serait un contexte propice à la discussion, mais pas seulement.
...J'eus tout de même une petite pensée pour le Maître qui, pendant ce temps-là, devait donner de sa magie et de sa sueur à la tâche qu'il s'était lui-même assignée. S'occuper à la fois de ma Caladbolg et de la statue dans lesquelles étaient scellée une partie de la volonté nocive de mon ancêtre ne serait pas chose aisée !
Mais bon... Le Maître travaille la disciple profite de ses petites congés, apparemment.
Ça nous change un peu de la veille !

_________________
- Thème de Ryanne -


----------- Level : 20 136 302 ; ?? kilis --------------
- Attaque = 4 500 000 / Défense = 2 000 000 / Vitesse = 5 000 000 / Magie = 6 300 000 / Résistance magique = 2 336 302 -


Dernière édition par Ryanne Hilaris le Jeu Jan 17, 2019 10:27 am, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mirai Son Pan

Mirai Son Pan


Féminin Messages : 503
Age : 27
Zénies : 3290

Données du Personnage
Power Level: 20 444 994
Power Level en Kili: 400
Inventaire :

MessageSujet: Re: Le réveil ... [pv Ryanne]   Jeu Jan 17, 2019 3:42 am


Mirai Son Pan



Finalement le bain allait se passer en petit comité. Ce n'était pas bien grave, tant que je pouvais passer un peu de temps avec Ceruly depuis tout ce temps que je ne l'avais pas vue. Ryanne avait répondu présent elle aussi, mais je n'avais jamais douté de sa volonté de me suivre. Après tout, elle était venue ici pour apprendre à connaître Ceruly, maintenant que les choses étaient bien a plat, le moment était le bon. Maeko s'en allai après avoir dit au revoir a tout le monde et Pina rentra simplement à la maison faire sa vie, comme d'habitude.

Ceruly quant à elle, maintenant qu'elle avait reprise ses esprits regardait autour d'elle l'aire interrogateur. Elle avait tellement été submergée d'émotions diverses depuis son arrivée qu'elle n'avait pas pris le temps de réellement comprendre ou elle avait mise les pieds. C'est donc sur le chemin, que nous primes a pied, du lac qu'elle me posa la question.

«Dit Pan ? Cette petite fille ? C'était ta fille pas vraie ? Elle a l'aire d'être très jeune ... Elle est de toi ? »

«Non, je l'ai trouvée dans les bois pas loin d'ici après que des aliens mal intentionnés aient assassiner sa famille. je l'ai adoptée et elle vie avec moi depuis. je m'en occupe comme ma propre fille et elle m’appelle maman, alors je suppose que ça fait de moi sa mère ... Et puis je me suis beaucoup attachée à elle.»

J'adressai un grand sourire à Ceruly, reprenant quelques explications pour lui éviter d'avoir a me poser toutes les questions et qu'elle sache un minimum ce qui s'était passé depuis.  

«Je me suis installée ici, sur Zélod III, il y as un peu plus d'un ans. Cette planète est peu peuplé en comparaison de la Terre, mais les Zélodiens sont un peuple adorable et il m'ont accueillis de bon cœur, sans chercher à savoir quoi que ce soit sur moi. Leur candeur est peu-être un peu trop grande, mais ils ont vraiment un bon fond.»

«Je vois, je comprend pourquoi tu t'est installer ici. cette planète as l'aire si paisible ...»

Ceruly se demanda ce qu'avait bien put devenir Zélod III dans son univers ... Sans doute les Zélodiens avaient t'ils subit un sort cruel, ou avaient disparues. En voyant le contraste entre chez elle et ici, la Saiyan compris encore un peu mieux ce qui avait put pousser Pan à croire leurs univers perdus. Elle ne montrait trop rien pour le moment, mais elle s'émerveillait devant la paix et la nature douce et chaleureuse de l'endroit.

Elle tourna ensuite son attention vers Ryanne

«Et donc toi tu est ... La compagne de Pan ? Et dire que j'ai faillis t'oblitérer ... Mais dit moi ? Qu'est ce que tu faisait avec ce Démon ? c'est une créature extrêmement dangereuse ! Il as bien faillis m'éliminer avent même que je ne puisse arriver ici !»

Une question judicieuse, moi non plus je ne connaissait pas réellement la nature de son lien avec Ryanne. Je savais qu'il était celui qui lui avait enseigner, mais d'ou elle le connaissait ? Cela restait un mystère ...

«Les gens peuvent être assez différents d'un univers à l'autre. celons leurs vécu, l'environnement dans lequel ils vivent, leurs fréquentations. Tout cela forment le tout qui façonne la personnalité et donc la voix qu'une personne vas prendre. Sans doute le maître de Ryanne as eu un parcoure bien différent ici que chez nous. Mais je serrais curieuse de savoir ce qu'il nous répondrait si nous lui demandions s'il est sur de ne jamais faire le mal de toute son existence ...»

S'il avait réellement la sagesse qu'il semblait avoir, sans doute nous répondrait t'il de ne jamais lui faire confiance totalement. Un démon, restait un démon. Une entité crée dans le Makaï pour faire le mal. On pouvait lutter un temps contre ses pulsions et sa personnalité réelle, mais tenir éternellement ?
J'avais de sérieux doutes.

Il fallut peu de temps en plus pour que nous arrivions au lac. L'endroit ressemblait vraiment au lac du mont Paozu sur Terre. Pars ailleurs les regards étonner de Ceruly montraient qu'elle avait elle aussi fait le parallèle. Cependant, l'eau était assez différente. Reflétant un ciel rosé, elle en prenait la couleur et la petite cascade sur le côté berçait l'endroit dans un doux roulis continue.

«C'est pour sa ressemblance avec le Mont Paozu que j'ai choisis cet endroit pour y installer ma maison. On se croiraient chez mes grands parents ! Et puis, je ne me vois pas habiter ailleurs.»

Après avoir plongé une main dans l'eau pour en prendre la température, je retirai sans trop de cérémonie les ruines de mes vêtements pour les poser sur une roche à côté. Ils allaient finir à la poubelle de toute façon, mais finalement pour moi les vêtements n'étaient pas un souci.

La situation manquait gravement de pudeur, mais Ryanne était ma compagne et Ceruly ... Bein, elle était Saiyan. La pudeur n'était pas le trait le plus flagrant de sa race, aussi a part une légère rougeur aux pommettes, aucune réaction indignée ou autre étonnement ne vint la troubler plus que ça.

«On peu dire que tu as pas mal changer ! j'ai faillis ne pas te reconnaître quand je t'ai vue tout à l'heure ! A vrais dire, là, sans vêtements, je me serrais faite avoir ! Il faut dire que le Gi Orange des Son aide pas mal, mais n’empêche qu'elle est loin la petite Son Pan perdue au paradis !»

J'effectuais quelques étirements pendant que Ceruly se déshabillait à son tour, je restais pensive quant à mon apparence actuelle. Je restais songeuse lorsque Ceruly eu fini de se mettre à nue à son tour et me plaça à côté d'elle tandis qu'elle se demandait ce que j'avais derrière la tête.

«Regarde nous, on as beau avoir grandies loin l'une de l'autre on se ressemble encore comme deux gouttes d'eau ! Si j'avais encore ma frange de l’époque je suis sur que même Ryanne ne saurait pas me retrouver entre nous deux !»

Placée à côté de mon amie, je tentai d'aplatir mes cheveux du plat de la main alors qu'elle riait tranquillement en agitant une des longues mèches qui constituaient habituellement la queue-de-cheval, mais qui détacher comme maintenant, laissait ses long cheveux noir de Jais descendre jusqu'au creux de son dos.

«Il faudrait quand même que tu les laisses pousser encore un bon moment pour qu'ils arrivent à mon niveau !»

Ceruly se sentait bien. Ce moment de complicité avec moi, elle l'avait attendue si longtemps. Espérée sans jamais réellement y croire, mais aujourd'hui elle y était. À mes côtés elle était comme dans un rêve, un rêve qu'elle ne voulait quitter pour rien au monde.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ryanne Hilaris

Ryanne Hilaris


Féminin Messages : 482
Age : 26
Zénies : 8238 Zénnies !

Données du Personnage
Power Level: 20 136 302
Power Level en Kili: ??
Inventaire :

MessageSujet: Re: Le réveil ... [pv Ryanne]   Jeu Jan 17, 2019 11:53 am

Pendant que Ceruly et Pan s'adonnaient à quelques explications, je les écoutai sans avoir la bassesse de les interrompre. Dans le lot, il y avait bien des informations dont je n'avais pas entièrement connaissance ; je savais Pina orpheline mais pas que des aliens s'en étaient pris à sa famille, seulement que sa maison avait été attaquée.
Je me demandais ce qui était advenu des assaillants ? Pan les avait-elle pris sur le fait et occis ? Ou avaient-ils disparus dans la nature sans laisser la moindre trace ?
Je me débarrassais de ces pensées obscures pour me tourner vers des plus saines, l'ambiance aidant beaucoup pour y parvenir sans trop de difficulté. Et sachant que nous marchions dans un paysage tout à fait chouette, c'était d'autant plus simple !
Entre-temps, la conversation s'était étendue à tout le peuple Zélodien. Pan en faisait des éloges non sans donner les raisons qui l'ont poussée à s'installer ici. Après avoir croisé le chemin d'Elwen, de Maeko et de Pina, je ne pouvais en aucun cas démentir les paroles de ma compagne. Cette planète et ses habitants étaient bel et bien ce qu'il y avait de plus agréable à vivre !
Ceruly s'était momentanément murée dans un silence qui, pour le coup, n'avait rien de dérangeant. Je l'observai du coin de l’œil avant qu'elle ne lève les yeux sur moi pour me questionner à mon tour.
Entre deux de ses phrases, je confirmai le juste statut qu'elle m'avait donné :


- C'est ça ! J'ai bien failli devenir « feu sa compagne », Ah ha ha ! Mais ce n'était qu'une méprise ; je ne t'en tiens pas rigueur.

Méprise encore un peu d'actualité, à en croire les craintes qu'elle conservait au sujet du Maître. Par ailleurs, il y avait quelque chose d'étrange dans ce qu'elle venait de me révéler...
"Il a bien failli l'éliminer avant même qu'elle n'arrive ici ?"
...Qu'est-ce que ça voulait dire au juste ?
Je penchai la tête de côté, l'air interrogative.


- Je... crois que tu te trompes de Maître. Celui dont tu parles m'est vraisemblablement inconnu car à contrario de ma connaissance il n'a pas pour habitude de se jeter les griffes sorties sur ses invités, ce même s'il n'est pas désireux d'en recevoir.

Puis Pan nous fit part de sa théorie. Théorie fort intéressante, car elle soutenait qu'il existait une autre version de mon mentor du monde duquel mes deux interlocutrices provenaient !
Donc, si l'on se référait à ce schéma, il y avait fort à parier que la version alternative de mon Maître se comportait comme ses congénères bellicistes.
En voilà une pensée effrayante !
Je me souvins alors de ce que m'avait dit Malvon au sujet des pulsions destructrices qu'éprouvent les Démons. En se laissant complètement gagner par ces dernières, le sujet se débarrasse de ses barrières pour profiter de toute l'étendue de son infernale puissance.
Je déglutis discrètement en m'efforçant de visualiser ce que serait devenu le Maître après avoir plongé son cœur dans cet océan de ténèbres...


Nous finassâmes par rejoindre le fameux lac où il était question qu'on se baigne. Pour avoir déjà profiter du bassin à côté de la maison des grands-parents de Pan, cet endroit m'était effectivement un peu familier. En silence, je pus superposer mentalement ce lieu avec celui que j'avais visité sur Terre. Les couleurs de l'eau et du ciel différaient, mais ces détails-là ne faisaient que rendre le paysage plus magnifique encore !

- J'aurais adoré avoir un lac comme ça à côté de chez moi, déclarai-je fascinée. Mais je ne regrette rien ; je suis née dans une maison entourée de verdure, pas loin d'une somptueuse forêt.

Tout comme le firent mes compagnonnes, je me délestai de ma Tenue en Tisse-Rune. Cette fois-ci, je n'avais pas eu le réflexe de la faire disparaître en désactivant l'assemblement de Runes qui la maintenait en place ; j'allais me retrouver nue alors il n'était pas question de trop me faire remarquer par une pratique purement magique, aussi brève fusse-t-elle.
Tout comme Ceruly, je ne pus m'empêcher de légèrement rougir - heureusement que cette couleur s'est éclipsée aussi rapidement qu'elle est arrivée !
Les deux filles de sang Saiyan s'étonnaient de leur ressemblance quasi-mystique. Alors quand j'entendis « Regarde-nous », je ne pus que me résoudre à les contempler alors qu'elle se tenait côte à côté, sans gêne aucune.
Pan marqua le coup en supposant que j'aurais très bien pu me tromper en essayant de les différencier si jamais elles s'étaient coiffées de la même manière.
J'eus un petit sourire rusé.


- De prime abord, c'est bien possible, oui, répondis-je après un soupçon de réflexion. Mais au bout de quelques petites seconde d'analyse, je serais sans nul doute parvenue à dénouer le vrai du faux.

Puis sans dire un mot de plus, les poings calés contre les hanches, je pivotai en direction du bassin à l'eau légèrement colorée. Je coulai un petit coup d’œil par-dessus mon épaule, histoire de prendre en compte la distance entre moi et mes collègues de baignade.
C'était bien trop tentant pour que je m'interdise de le faire : je ne me glissai pas sagement dans l'eau, je sautai dedans comme la plus immature des enfants !
Un grand « Splatch ! » plus tard, je me retrouvais entièrement dans l'eau avant d'émerger et de ne laisser dépasser que mes épaules et ma tête de la surface.
Je m'essuyai les yeux puis invitai d'un geste ma charmante compagnie à me rejoindre.


- Allez, allez ! Vous sentez le cuivre et la poussière, il est plus que temps d'y remédier. Ce sera bien plus agréable pour continuer la causette~

C'était un moment de paix dont il fallait profiter au maximum, puisque la venue inopinée de notre amie Ceruly n'allait probablement pas être sans conséquence dans un avenir proche. J'écartais donc ces pensées de mon esprit pour prêter davantage d'attention à l'instant présent.
On avait pas souvent l'occasion de barboter dans l'eau entre amies, par les temps qui courent.

_________________
- Thème de Ryanne -


----------- Level : 20 136 302 ; ?? kilis --------------
- Attaque = 4 500 000 / Défense = 2 000 000 / Vitesse = 5 000 000 / Magie = 6 300 000 / Résistance magique = 2 336 302 -
Revenir en haut Aller en bas
Mirai Son Pan

Mirai Son Pan


Féminin Messages : 503
Age : 27
Zénies : 3290

Données du Personnage
Power Level: 20 444 994
Power Level en Kili: 400
Inventaire :

MessageSujet: Re: Le réveil ... [pv Ryanne]   Ven Jan 18, 2019 1:16 am


Mirai Son Pan



Ryanne avait tout niée en bloc ! Mon œil ! Elle se serrait trompée comme tout le monde ! Et ce n'était pas l'argument de Ceruly sur la taille des cheveux qui allait y changer quoi que ce soit. La jeune Saiyan part ailleurs, bien triste de l'était de ses habits, mais bien consciente de leurs morts définitives, les avaient balancer nonchalamment sur le côté sans le moindre soin .. Pas grave, elle s'en procurerait d'autres après s'était t'elle dit.

Pour ma part, je m'étais avancer jusqu'au ce que la magicienne ne saute à l'eau et que je me retrouve trempée par le splach ...

«Ce que tu est pressée ! Une chance que la température soit relativement chaude sur Zélod, tu m’aurait faite choper la mort sinon !»

Et bien oui, en réalité, bien que Ryanne ne soit pas au courant, Zélod III était une planète quand même un poil plus chaude que la Terre. Ici, nous étions relativement au nord, une zone très tempérée, mais il fallait savoir que la quasi-totalité de la face Terrestre sud de Zélod était en réalité constitué d'une gigantesque jungle discontinue. Si plus au nord elle était tout à fait vivable, la zone la plus au sud de la jungle de Zélod était tout bonnement étouffante et bien peu y vivaient.

«Ahah ! La Grande Son Pan terrassée par un coup de froid. Tu t'écoute un peu ? T'est devenue une vrais chochotte depuis que t'est partie !»

«pffeuh ! Il n'y as que moi qui arrive à apprécier ma vrais valeur ...»

Ce à quoi Ceruly répondit en se contentant de venir se placer derrière moi et me tirer les joues.

«Mais nooon, je te taquine. T'est devenu bougonne hum ? Ryanne ne s'occupe pas bien de toi c'est ça ?»

Je m'apprêtais à lui répondre, lorsque je sentis quelque chose de duveteux se presser contre mon dos.

«Aller, dans ce cas ... vas te plaindre a elle ! »

J'eu à peine le temps de me retourner qu'elle m'avait déjà poussé dans le lac a l'aide de sa queue. Je partis vers l'avent, hébétée et me tapa un magnifique plat juste devant Ryanne alors que Ceruly riait, extrêmement fière d'elle. Une myriade de bulles remontèrent à la surface alors que j'étais en train de boire la tasse ... Quelle bonne blague.

La Saiyan quand à elle, vint se poser tranquillement sur le rebord du bassin et entrepris de nettoyer sa queue pleine de poussière.

«J'ai pas besoin d'être une Super Saiyan pour moi gagner !»



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ryanne Hilaris

Ryanne Hilaris


Féminin Messages : 482
Age : 26
Zénies : 8238 Zénnies !

Données du Personnage
Power Level: 20 136 302
Power Level en Kili: ??
Inventaire :

MessageSujet: Re: Le réveil ... [pv Ryanne]   Ven Jan 18, 2019 11:20 am

Ah ha ha ha ! Et de une ! Pan, qui avait commis "l'erreur" de me talonner, s'était faite éclabousser par ma bombe. Elle émettait quelques petites plaintes maaaaais avait parfaitement conscience d'exagérer la chose, ce qui la rendait naturellement plus mignonne qu'elle ne l'était déjà.

- Je ne t'aurais pas choisie si tu étais aussi fragile, lui répondis-je avec un petit sourire narquois... qui mua en un rictus assez large pour dévoiler toutes mes dents. Ah ha ha ! Je plaisante, bien sûr ! Et puis ces quelques jours de maladie m'auraient permis de prendre soin de toi. Donc je regrette presque que ça ne t'aie pas affectée plus que ça~

Une blague par-dessus la blague. Un jeu qui, si jamais je l'avais vraiment voulu, aurait pu ne jamais prendre fin ! Je me retins d'arroser Pan car je remarquai que Ceruly s'était approchée d'elle pour enfoncer joyeusement le clou.
La taquine tirait affectueusement les joues de la bougonne, et il m'était devenu difficile d'imaginer qu'un combat avait eu lieu entre ces deux-là quelques minutes auparavant.
Je ris de bon cœur. Il y en avait une qui n'allait pas tarder à me rejoindre. Depuis ma position, ça sautait aux yeux !
Quand Ceruly me mentionna dans sa plaisanterie, j'apposai une main contre mon cœur et, en caricaturant un serment, je dis le plus solennellement possible :


- Je fais de mon mieux, cap'taine Ceruly. Mais la distance qui nous sépare se mesure à des années-lumières !

Je n'eus pas le temps de le jurer sur mon honneur pour parfaire le rôle que je venais de m'attribuer ; sans utiliser ses mains, Ceruly avait poussé son amie dans le bassin. Pan fit un plat et j'esquissai une grimace - plus comique qu'autre chose - en entendant le bruit claquant de sa chute à la surface de l'eau.
Puis je me mis à rire aux éclats avant de repêcher ma précieuse guerrière qui s'était si facilement fait avoir. Ah ha ha ! J'allais assurément bien m'entendre avec la demoiselle à la queue de singe maintenant qu'elle avait pleinement retrouvé son humour.
Pan venait de faire les frais de notre baptême du rire.
Après l'avoir si gentiment aidé à se hisser vers la surface, je lui chuchotai discrètement à l'oreille :


- Il faut toujours garder un œil sur ses arrières, ma douce~

Après quoi je levai les yeux sur Ceruly en me fendant d'un petit sourire vicieux :

- Et sans jamais négliger ce qui se passe devant.

Les mains posées sur les épaules de Pan, je ne fis donc aucun geste susceptible de me trahir aux yeux de la Saiyajin de sang pur. Alors qu'elle ne fut pas sa surprise quand je fis usage de la Télékinésie Zélodienne pour la tirer dans l'eau pendant qu'elle prenait soin de sa queue de singe ?
Une fois qu'on en a compris la méthode d'utilisation, il n'est vraiment pas difficile d'y recourir pour des actions aussi simples et banales sur Zélod III, une planète gorgée de magie !
Je ris de nouveau après qu'elle nous eut enfin rejointes.
Je relâchai Pan pour lui accorder un peu plus d'espace.


- Et moi je n'ai pas besoin d'être une Zélodienne pour tirer profit de leurs connaissances en matière de télékinésie~
Comme était la tasse ?


Attention : question rhétorique~
Je m'approchais de la rive pour me mettre à l'aise. Les enfantillages n'allaient pas s'éterniser puisqu'il était aussi question de prendre un peu de repos.
Conformément à la raison de ma venue sur le territoire Zélodien, je me chargeai de reprendre la discussion :


- Bien ! Maintenant que nous sommes tous les trois dans l'eau, détendues et trempées jusqu'aux os, nous allons pouvoir bavarder en toute sérénité.

Mon attention bascula immédiatement sur Ceruly.

- J'ai une idée... et si tu me parlais un peu de la naissance de ton amitié avec Pan ? Comment avez-vous pu nouer des liens si forts entre vous ? De là où je me tenais pendant votre dernier combat, J'ai pu en avoir un bel aperçu. Plus qu'effrayée par la violence des coups échangés, ce sont les sentiments que vous dégagiez qui m'ont fascinée !
Ah ! et pendant que je te tiens, j'aimerais que tu me dises aussi...


Et là, mon regard se posa brièvement sur Pan ; elle put y lire un soupçon de malice.

- Comment se comportait-elle dans ses plus jeunes années ? Est-ce qu'elle faisait du boudin lorsqu'on l'arrosait ?~

Je bousculai gentiment la ciblée d'un petit coup de coude.
Hmm... Non. Je n'avais pas renoncé aux taquineries pour autant ! Mais il fallait bien que je les embête un peu, ces braves filles. La vie n'avait pas été rose dans leur univers apocalyptique. La seule chose à laquelle je devais faire attention était de ne pas prononcer le mot "démon" à outrance au risque de me retrouver cernée entre deux puissants fanaux de feu sacré.

_________________
- Thème de Ryanne -


----------- Level : 20 136 302 ; ?? kilis --------------
- Attaque = 4 500 000 / Défense = 2 000 000 / Vitesse = 5 000 000 / Magie = 6 300 000 / Résistance magique = 2 336 302 -
Revenir en haut Aller en bas
Mirai Son Pan

Mirai Son Pan


Féminin Messages : 503
Age : 27
Zénies : 3290

Données du Personnage
Power Level: 20 444 994
Power Level en Kili: 400
Inventaire :

MessageSujet: Re: Le réveil ... [pv Ryanne]   Ven Jan 18, 2019 5:51 pm


Mirai Son Pan



Ceruly avait payé son forfait, mais elle l'avait bien pris, c'était de bonne guerre. Quant à moi, je toussotait l'eau qui s'était infiltrée dans mes poumons a cause de mon amie et cela n'avait rien d'agréable malgré l'assistance de Ryanne qui m'avait venger.

«C'est une vrais question ça ?»

Comment était ma tasse ? Sérieusement ? Elle s'attendait à quoi ? Que je lui réponde que j'adorais la sensation de l'eau qui caressait mes alvéoles pulmonaires ? Ce qu'elle pouvait être nunuche ma Ryanne parfois .. Mais bon, je ne lui en tenais pas rigueur. Ceruly fut la cible d'une question a laquelle je n'allais pas m'opposer et elle y répondit très simplement de mémoire, songeuse.

«Hum ... J'ai rencontré Pan au paradis. Moi j'étais déjà morte depuis très longtemps, mais elle, elle venait d'être tuée sur Terre. On se ressemblaient bien plus encore qu'aujourd'hui à l'époque, alors du coup, on a sympathisé, on s'est battues un peu et je lui ai proposé mon aide.»

«On allaient même tellement bien ensembles qu'un vieux Métamol nous as appris a Fusionner ! Tu te souviens ? Tout le monde s'est moquer de nous quand on testaient la danse ...»

«Jusqu’à ce qu'on le fasse pour de vrais. Là ça ne riait plus du tout !»

Ceruly avait repris la toilette de sa queue après avoir repassé ses longs cheveux noirs derrière elle et reprirent son récit.

«Bref, après on s’est vue attribuée une journée vivable dans le monde des vivants et on s'en est servies pour tenter de récupérer les Dragon Ball Namek. Arrivées là bas on as affrontée Frieza, un espèce de mec lézard lait avec une boule de billard a la place de la tête et il as faillis nous tuer. Comme on étaient déjà mortes toutes les deux, on risquaient vraiment gros, forcément se battre ensembles dans de telles conditions ça forge des liens.»

J'acquiesçai tranquillement. Ce souvenir était pour moi aussi chère que désagréable. Ma première Transformation en Super Saiyan avait découlé de ce moment critique. Je n'ouvris pas la bouche, laissant à ma camarade le soin de continuer sans l'interrompre.

«Je ne pense pas qu'elle se serrait contentée de bouder non ! Pan était une vrais petite Saiyan en herbe. Très fière, terriblement forte, insouciante et un peu niaise, mais ça c'était l’influence de son grand père, Son Goku, je suis sur que tu l’idolâtre toujours hein Pan ? »

Je me contentai d'afficher un petit sourire en coin sans rien dire de plus. je n'avais pas besoin de cela pour que l'on comprenne que mon grand père avait été ma source d'inspiration toute ma vie et que même aujourd'hui il m'arrivait encore de me demander ce qu'il ferait a ma place pour faire mes choix.

«Par contre je ne sais pas si c'est encore le cas, mais elle as toujours eu des crises de rages assez légendaires. La plus grand erreur que pouvait faire un de ses ennemis était de la mettre réellement en colère, elle tiens ça de son père apparemment. le métissage du sang Saiyan as tendance à en renforcer le pouvoir, surtout lorsque les émotions fortes débrident le potentiel. Je n'ai jamais eu ce genre de pic de puissance de ma vie moi ... Sauf quand je me suis transformée en Super Saiyan pour la première fois. »

«Mais toi tu n'a pas besoin de ça. tu est plus douée et maline que je ne le serais jamais. Tu sais que Ceruly est capable de se servir d'une technique rien qu'en la voyant une fois Ryanne ? »

La jeune Saiyan ne trouva rien d'autre à faire que de se gratter l'arrière de la tignasse, quelque peu gêner. Pour elle, cela avait toujours été très naturel, mais elle ne s'était jamais jugée supérieure aux autres.

«Mais du coup Ryanne, c'est quoi votre histoire à vous deux ? »



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ryanne Hilaris

Ryanne Hilaris


Féminin Messages : 482
Age : 26
Zénies : 8238 Zénnies !

Données du Personnage
Power Level: 20 136 302
Power Level en Kili: ??
Inventaire :

MessageSujet: Re: Le réveil ... [pv Ryanne]   Ven Jan 18, 2019 9:14 pm

J'eus le droit à ma petit histoire.
Et ce n'était décidément pas banale comme rencontre ! Pan et Ceruly avaient fait connaissance au Paradis ; une ancienne morte - Ceruly - et une récente morte - Pan - à l'époque. Elle s'y étaient même battues, tiens ! Manifestement, à en croire les récents évènements, elles n'avaient pas changé leurs manières de guerrière.
C'était assez drôle, maintenant que nous nous trouvions dans le lac pour en parler.
Le récit continua et deux mots me laissèrent carrément perplexe : « Métamol » et « fusion ». Pour ce faire, les deux protagonistes avaient dû danser. Tout cela me paraissait de plus en plus confus, alors je dus cogiter un peu pour essayer de comprendre le concept de tout ceci...
On s'était moqué d'elles jusqu’à ce qu'elle réussisse à le faire « pour de vrai » ?
Je clignai des yeux, la bouche entrouverte, l'air un peu ahurie...


- « Fusionner », vous avez dit ? En exécutant des pas de danse ? ...J'imagine que c'est une sorte de rituel magique permettant de réunir deux êtres en une seule et même entité ? Cela me paraît franchement fascinant !

Tous les jours les oreilles vont à l'école !
Je savais Pan cultivée, mais force était de constater que son amie Ceruly l'était elle aussi. Elles se ressemblaient sur bien des points, et pas seulement sur le plan physique.
Je me tus pour écouter la suite de l'histoire et je compris, après un second petit moment de réflexion, qu'il est possible de quémander une journée de « vie » dans le monde des vivants après la mort. Cette autorisation était surprenante à entendre ! Je me demandais bien comment cela pouvait-il bien se passer... ?
L'âme réintégrait-elle le corps pendant une journée complète? ou bien l'âme prenait-elle l'apparence de l'enveloppe ? ou bien encore existait-il une entité aux pouvoirs divins qui s'occupait de la création d'une enveloppe charnelle temporaire ? Une sorte de prêt, ou quelque chose dans ce genre-là ?
Dans ma tête, ça se bousculait de plus en plus !
Une autre que moi n’aurait probablement jamais pu gober une telle histoire.
Ceruly me compta alors la suite de leur aventure. Elle et Pan avaient usé de leur permission de vivre une journée dans le monde des vivants pour récupérer les Dragon Balls de Namek - ça je pouvais l'imaginer clairement ! Sur cette planète, elle y avait affronté un dénommé Frieza dont la description que me fit Ceruly tenait plus du cartoon que de l'alien.
Non mais sérieusement... une espèce de lézard avec une boule de billard à la place de la tête !
Ça, c'était drôle à entendre !
Mais pas la suite...
Lors de ce combat les deux combattante avaient failli y laisser leur seconde vie.
Ce qui fit naître une nouvelle question dans mon esprit déjà bien assez torturé : qu'est-ce qu'implique une mort successive ? Une disparition à tout jamais ? Une... destruction de l'âme ?
Perspective fort peu réjouissante !
Après en avoir déduis cela, je sifflai d'admiration.
Nom de Dieu, mais quelle vie !
Et Pan qui acquiesçait tout ça...


- Vous étiez de sacrées battantes ! Enfin, « êtiez »... On peut dire que vous l'êtes toujours, avec tout ce à quoi j'ai assisté aujourd'hui !

Un affrontement dynamique et bien plus encore ! Les mots me manquaient pour le décrire comme il le fallait. L'émotion était au rendez-vous, en tout cas !
En ayant terminé avec le récit de leur rencontre, Ceruly passa au portait psychologique de Pan dans ses plus jeunes années. La concernée n'en démentait pas et je n'avais aucun mal à croire tout ce que venait de me dire son honnête amie à son sujet.

- Hé hé ! C'est en grande partie celle que j'imaginais. Elle en a conservé de nombreux traits, ma solide guerrière ! Avec quelques améliorations en plus, bien entendu. Je la voyais très mal régresser.

Surtout qu'elle n'avait pas eu la vie facile.
Un monde envahi et ravagé par les démons, dans lequel elle a déjà perdu la vie une fois... fichtre !
Puis vint l'énonciation des « crises de rage légendaires » de Pan. En y réfléchissant bien, il y en avait bien une à laquelle j'ai pu assister aux premières loges. Une qui, en l'occurrence, a bien failli me coûter la vie ! Ce fameux jour où une sorcière avait pris possession de ma personne pour nuire à tous ceux qui m'entouraient. Pan, qui avait déclenché un début de cataclysme par la seule émergence de son aura, avait retenu son poing qui, dans d'autres circonstances, m'aurait potentiellement arraché la tête des épaules...
Je me sentis mal à l'aise rien qu'en y songeant.
Ce fut la question de Pan qui me ramena à la réalité et qui me débarrassa aussitôt de mon trouble.
Ceruly était vraiment capable de réaliser un tel prodige ? A savoir copier une technique dès le premier coup d’œil ? Cela m'avait tout l'air d'être un don rare. Très rare même !


- Vrai de vrai ?

Je regardai Ceruly, étonnée au possible.

- Il te suffit d'aussi peu d'informations pour copier la technique d'un autre ? Hmm... Tu m'as tout l'air d'être une surdouée en matière d'analyse et d’exécution.

Ce n'était pas demain la veille que je réaliserais une prouesse de ce genre. Je m'estimais douée au combat mais certainement pas à ce point ! La nature avait bien su gâter la Saiyajin.
Après ça, Ceruly me retourna la question : elle voulait savoir comment nous nous étions rencontrées, Pan et moi.
Je n'eus pas besoin de me retourner les méninges pour tout lui raconter :


- Eh bien, vois-tu, tout à commencé dans une forêt sur notre bonne vieille Terre. Le soleil était allé se coucher et la nuit était déjà tombée. Le destin nous a fait nous rencontrer en même temps qu'un Makaïshin et qu'un Shinjin... avec un terrien aussi, autour d'un barbecue !
Le Shinjin transpirait de peur, intimidé par son homologue sombre, tandis que le terrien - Binderu, de mémoire - était paniqué. Pan, qui se jour-là s'était présentée sous le nom de Maeko, a très rapidement calmé le malveillant personnage. Un coup de poing dans le ventre et le malin s'en est allé !
Puis, en son absence, nous avons parlé de bien des choses - mystiques pour la plupart, comme l'existence des Dragon Balls et cette planète que nous foulons. C'est là que j'ai réellement compris que Pan n'était pas n'importe qui ; elle en savait beaucoup sur énormément de choses ! Même si je dois bien admettre qu'au départ, c'était ce besoin d'assouvir ma curiosité qui m'a attirée.
Le vrai coup de foudre, lui, est venu après - et tout naturellement ! Nous avons dormi à la belle étoile...


Je passai volontairement le moment de mon réveil, où les mains de Pan s'était posées à un endroit bien particulier de mon anatomie :

- Nous nous sommes échangées d'autres types de connaissances - plus techniques - afin de nous renforcer, avant de nous présenter à nos filles respectives. La mienne n'est pas Zélodienne, c'est une Shinjin que j'ai arraché des mains d'un démon. Elle est gentille comme tout ! Peut-être un peu trop pour son propre bien d'ailleurs, mais là n'est pas le sujet.
Bref ! Nous avons donc fini par remarquer, Pan et moi, que nous avions finalement tout un tas de petites choses en commun. Ainsi le tout a fini en un fabuleux rencard qui s'est terminé dans un restaurant où j'ai fini... passablement alcoolisée. Mais tout s'est bien passé malgré ça ! Bon... entre-temps, Pan, qui s'était habillée comme une héroïne, a aussi empêché quelques malfrats du coin de commettre un vol à main armée mais... oui ! Ce fut une journée bien remplie~


Je me raclai la gorge, estimant que j'en avais déjà beaucoup trop dit, pour enfin terminer sur un résumé un peu plus émotif. Ce faisant, j'échangeai un regard avec Pan.

- Je ne regrette absolument rien !
C'est une fille dont le cœur est empli de bonté et de sollicitude. Avoir croisé son chemin en pleine forêt a été pour moi une véritable aubaine ! Avant de la rencontrer, et ce même après avoir voyagé des jours durant, je n'en savais pas beaucoup sur l'univers dans lequel nous évoluons.
A partir de toutes les connaissances que j'ai pu accumuler auprès d'elle, de la confiance et de cette complicité qui se sont développées entre-nous... d'autres sentiments, réciproques, plus intenses et plus forts ont fini par voir le jour !
C'est comme ça que tout s'est passé. De mon point de vue, en tout cas !
précisai-je en levant un index hors de l'eau.

_________________
- Thème de Ryanne -


----------- Level : 20 136 302 ; ?? kilis --------------
- Attaque = 4 500 000 / Défense = 2 000 000 / Vitesse = 5 000 000 / Magie = 6 300 000 / Résistance magique = 2 336 302 -
Revenir en haut Aller en bas
Mirai Son Pan

Mirai Son Pan


Féminin Messages : 503
Age : 27
Zénies : 3290

Données du Personnage
Power Level: 20 444 994
Power Level en Kili: 400
Inventaire :

MessageSujet: Re: Le réveil ... [pv Ryanne]   Sam Jan 19, 2019 5:28 am


Mirai Son Pan



Ryanne avait étonnement vue juste du premier coup sur la Fusion.

«C’est à peu près ça. C'est une fusion total des deux personnes qui forment une nouvelle personne unique pour une demi-heure maximum. Puissance, connaissances, technique, art martiaux, expérience ... La personne qui résulte de la Fusion est une parfaite synthèse des deux combattants qui la compose. Ceci-dit la danse est assez complexe est doit être parfaitement exécutée au risque d’échouer et d'avoir de fâcheuses conséquences, comme la création d'une entité encore moins forte que les deux personnes séparées ... Ceci-dit nous n'avons fusionner qu'une fois et Cerupan est apparue sans problème !»

«C'était assez étrange comme expérience ... c'était comme naître à nouveau, mais en différent tout en étant conscient qu'on est pas exactement sois, mais un peu sois et un peu quelqu'un d'autre à la fois ...»

Ceruly acquiesça simplement d'un hochement de tête, déplorant au passage l'absence de brosse pour sa queue. Elle écoutait cependant avec intérêt le récit de Ryanne sur leur rencontre. Alors comme ça, Pan avait vraiement usurpé l'identité de Maeko ? Pourquoi avait t'elle fat ça ? Pour se cacher de quelqu'un ? Ou peu être simplement pour être un peu tranquille en se faisant passer pour quelqu'un d'inoffensif ... Ça faisait du sens ...

Suivant le reste du récit, la Saiyan constata effectivement que son amie de toujours vivait effectivement bien une belle histoire avec la magicienne. Elle était heureuse pour elle, mais aussi quelque peu jalouse ... Elle avait toujours eu une relation très privilégié avec la demi-saiyan et se dire que quelqu'un était potentiellement plus importante qu'elle dans sa vie lui faisait un petit pincement au cœur ...

De mon côté je n'avais trop rien dit et m'était contentée de sourire niaisement aux propos de Ryanne que je n'avais pas besoin d'appuyer. Je me lavai tranquillement en prenant bien soin d'effacer la moindre trace de sang de mon corps avec l'avantage certain de ne pas avoir de queue à brosser ...





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ryanne Hilaris

Ryanne Hilaris


Féminin Messages : 482
Age : 26
Zénies : 8238 Zénnies !

Données du Personnage
Power Level: 20 136 302
Power Level en Kili: ??
Inventaire :

MessageSujet: Re: Le réveil ... [pv Ryanne]   Dim Jan 20, 2019 4:28 pm

J'avais vu juste pour cette histoire de fusion !
Il n'y avait pas grand-chose de surprenant à cela : avec la magie j'avais acquis une toute nouvelle logique, un tout nouveau mode de pensée qui, à contrario des profanes, est tout ouvert !
Bien sûr, je n'étais pas parvenue à tout décrypter non plus ; la technique - ou le rituel - en question dénombrait quelques conditions de réussite implicites ainsi qu'une durée déterminée non-dite à la suite de son exécution. Une demi-heure de transformation - pas plus ! - pour obtenir la synthèse de deux êtres dans un même corps. Et en cas de bévue lors de la fameuse danse qui, à en croire Pan, suscite les moqueries tant elle est ridicule, la métamorphose conjuguée entraînerait la naissance d'un être bien moins puissant que les participants dont il est issu.
Ouais... il y avait tout intérêt à ne pas se louper !
Pour « Cerupan », cela avait apparemment été une réussite dès le premier coup.
Toutes ces informations, je me fis un plaisir de les consigner dans un coin de ma tête.

J'en avais donc également terminé avec l'histoire de notre rencontre. Je ne tenais pas à relater les derniers évènements, notamment cet épisode fâcheux où la sorcière s'était emparée de ma puissance pour l'opposer à Pan. Épisode qui s'est pourtant bien terminé - au moins pour nous deux, et non pas pour la pauvre Pesto - et qui m'a valu un allez-retour chez Pan, sur cette-même planète, où notre relation n'a fait que s'approfondir.
...Nan ! Certaines choses ne doivent pas être mentionnées.

Je tournais sept fois ma langue dans ma bouche avant de prononcer la moindre parole potentiellement gênante pour l'une de nous trois. Il ne fallait pas non plus que je nuise à la bonne ambiance qui s'était installée depuis que nous étions entrées dans l'eau !
Au sein de ce merveilleux bassin, je tenais à voir un sourire imprimé sur toutes les lèvres.
De son côté, Pan, qui n'avait pas pipé mot au cours de notre récit, prenait soin d'éliminer toute trace d'impuretés présente sur sa magnifique carcasse.
Je ne voyais aucun mal à l'y aider car sans doute que, toute seule, le dos allait lui être une partie un tantinet difficile à laver. Et en considérant le nombre de fois où cette partie de son corps a heurté violemment le sol, quelques bonnes intentions ne seraient pas de trop !
J'inspirai un grand coup et profitai de ma magie ambiante pour recourir à l'usage d'une Rune de ma connaissance. « Berkano », symbole du bouleau, de la protection et de la maternité, se mit dès lors à luire entre mes mains, après que je l'eus tracée dans l'air. Elle brillait d'un éclat mauve, comme de coutume, et je pus utiliser de mon nouveau talent en la matière pour la façonner selon bon vouloir. Très vite, grâce à mon imagination, à ma technique et à la magie ponctuée auprès de la nature ambiante, un gant (magique) composé essentiellement d'une mousse violette fit son apparition, épousant aussitôt la forme de mes doigts par souci de confort.
L'accessoire contenait également une fonctionnalité surprise et fort pratique, dont j'aurais pu tirer profit la veille, dans le domaine du Maître, pendant mes ablutions. Mais à vrai dire, dans ma hâte, j'avais quelque peu manqué de jugeote...
En tant que Runiste, le secret de toute bonne création est l'anticipation au détail près !


- Ceci devrait faire l'affaire ! dis-je en levant ma main gantée tut en remuant les doigts.

Satisfaite de ma création, je levai les yeux sur Ceruly pour me rappeler qu'elle aussi regrettait de ne pas avoir un outil spécifique sous la main - une brosse, en l'occurrence !
Je traçais donc une autre Rune de ma seule main libre tout en imaginant les matériaux nécessaires à la conception de l'objet. A partir de la seconde Berkano, j'invoquai donc une racine de bouleau entièrement malléable. Lui donner la forme d'un manche n'avait rien de compliqué contrairement à la tâche qui m'attendait juste après ! Le plus ardu à mettre en place fut effectivement les poils, que je pus synthétiser à partir de mes connaissances en matière de fleurs et de fruits - car oui : certains, comme la salamandre ou le fruit de barbane, en sont naturellement dotés.
En revanche, pour que le brossage ne soit pas désagréable, il me fallut mixer plusieurs types de poils afin de créer quelque chose d'équilibré, de droit et de pratique.
Ce fut plus minutieux et long à façonner que je l'avais escompté mais elle était là, la brosse miracle ! Son manche était (surprise !) violet comme celui de ma Caladbolg tandis que ses poils étincelaient de rouge.
Je la contemplai sous toutes ses coutures avant de prévenir Ceruly et de la lui confier :


- Tiens ! tu m'en diras des nouvelles.

En espérant qu'elle n'accroche pas de trop, manquai-je d'ajouter.
Au lieu de ça, je me glissai dans le dos de celle sur qui j'avais jeté mon dévolu.


- N'aie crainte, beauté céleste ! Pour toi, je m'en vais tout de suite m'occuper de ce dos en si piteux état~

J'appliquai aussitôt mon gant contre la surface souillée par les affres du dernier combat.
Ce contact n'avait rien d'inédit. La peau de Pan était telle que je la conservais en mémoire depuis cette fameuse nuit : douce et solide à la fois !
Je me fis donc un plaisir de lui rendre ce service - et sans arrière-pensée aucune, hein ! Pendant le processus, mon outil se mit à produire de la mousse à force d'être pressé contre une surface humide. C'était là sa « fonctionnalité surprise » : produire une huile de coco naturelle qui se mélange automatiquement à l'eau pour finalement donner naissance à un savon parfumé.
J'en profitai pour masser les épaules robustes de ma chère métisse tout en lui glissant d'une voix guillerette :


- J'ose espérer que les soins qui vous sont prodigués sont à votre convenance, Kami de Zélod III~

Même dans ces conditions, il m'était toujours possible de dialoguer avec Ceruly.
Je ne voulais pas la laisser de côté car c'était aussi dans le but de la rencontrer dès son réveil que je me trouvais céans. Finalement, peut-être était-il temps pour nous d'en apprendre un peu plus sur ses projets personnels ?
Je me jetai donc à l'eau.


- Bien ! Maintenant que nous avons appris à nous connaître - ou à nous reconnaître pour certaines - et si nous parlions un peu de l'avenir ? Que prévoyez-vous donc de faire suite à tout ce qui s'est passé au cours de ces derniers jours ?
Ah ! Et vous avez parfaitement le droit de me retourner la question si l'envie vous prend.


C'est la moindre des politesses, après tout.

_________________
- Thème de Ryanne -


----------- Level : 20 136 302 ; ?? kilis --------------
- Attaque = 4 500 000 / Défense = 2 000 000 / Vitesse = 5 000 000 / Magie = 6 300 000 / Résistance magique = 2 336 302 -
Revenir en haut Aller en bas
Mirai Son Pan

Mirai Son Pan


Féminin Messages : 503
Age : 27
Zénies : 3290

Données du Personnage
Power Level: 20 444 994
Power Level en Kili: 400
Inventaire :

MessageSujet: Re: Le réveil ... [pv Ryanne]   Lun Jan 21, 2019 10:27 pm


Mirai Son Pan



Ryanne semblait avoir capté le désespoirs de la pauvre Saiyan bien ennuyer de ne pouvoir se brosser convenablement et utilisa de curieux pouvoir pour faire apparaître une brosse tout ce qu'il y avait de plus palpable entre les mains de Ceruly. C'était étonnant tout ce que Ryanne parvenait à faire, surtout en si peu de temps.

Le monde évoluait si vite autour de moi, cela avait quelque chose de stimulant, mais aussi d'effrayant. À quel moment les gens qui m'entouraient étaient devenues si forts ? Est ce que les serviteurs du mal gagnaient t'ils en puissance aussi rapidement eux aussi ? Je ne savais pas quoi en penser, mais pour l'heure, j'étais plutôt contente pour Ryanne. Cela me rassurait de la savoir capable de se défendre seule.

Ceruly de son côté avait remercié la Terrienne d'un grand sourire et s'était empressée de commencer à entretenir sa queue avec un grand soin, la brossant doucement dans le sens du poile. Elle semblait toute guillerette jusqu'à ce qu'enfin Ryanne pose la question fatidique. Que faire a présent ?

La Saiyan n'était venue ici que pour une seule raison a l'origine : Retrouver Son Pan. C'était chose faite, mais que faire maintenant ? Outre le fait qu'elle ne savait pas comment repartir, elle ne se voyait pas demander à Pan d'abandonner tout ce qu'elle avait mis en place ici pour revenir dans un monde apocalyptique ou elle risquait fort d'y mourir ... Face à ce dilemme, Ceruly semblait hésitée, tiraillée entre son devoir envers son univers et son affection pour Pan qui l'empêchait de lui demander de sacrifier tant de nouveau ...

«Je .. Je ne sais pas trop ... Je ../»

«Je vais revenir.»

Ceruly avait sursauté. Elle ne s'était pas attendue à cette réponse ! Pourquoi ? Pourquoi faisait t'elle ce choix ou elle avait tant à perdre ? La Saiyan allait protestée lorsque je repris la parole.

«Tu est venue ici pour ça non ? Me ramener dans notre univers d'origine. Je ne veux pas que tu te sente coupable de quoi que ce soit, ni que tu meure seule dans cet univers déjà perdu ... Alors je vais venir avec toi, nous sauveront ce qui peu être sauver. Ensuite je reviendrais ici, là ou j'ai ma place ... »

«Mais et si tu ne revenait jamais ?! Qu'est ce qu'il advienderait de Pina ?! Et de Ryanne ? Et tu n'est pas la Kami de cette planète ?! »

«Tu te pose trop de question Ceruly. C'est difficile, mais il faut se faire une raison. Je me la suis faite depuis longtemps et j'ai murie. j'ai appris qu'une personne seule ne pouvait pas accomplir quoi que ce soit de bon, j'aurais beau revenir aussi fort que tu le veux, je ne pourrais pas gagner la guerre seule. Nous avons perdu Ceruly, Makyo as gagner et c'est entièrement notre faute, a tous autant que nous sommes. En revanche nous pouvons tenté d'offrir un avenir meilleurs a ceux qui restes, les survivants de notre univers sont sans doute tous des guerrier et j'ai une bonne idée de ce que nous pourrons faire pour eux. »

«A quoi tu pense ? »

«A leurs proposer de se mettre au service de Chronoa, au seins des Time Patroller. Je pense qu'ils entreraient pile dans les conditions pour le devenir. Un job qui ne nécessite aucune attache ... S'ils ont tout perdu, quoi de mieux que cette tâche pour redonner un sens à leurs vie ? »

la Saiyajin était un peu dubitative. Elle ne savait pas trop ce qu'étaient les Time Patroller, mais au final une chose était sûr. Pan avait raison, avec tout ce temps passer en première ligne au combat, la Saiyan était bien placer pour le savoir. L'espoir dans son univers vide, n'existait plus ...

«Je ne peu pas vaincre tout l'empire de Makyi et reconquérir la galaxie a moi toute seule, mais je peu donner un peu d’espoir à ceux qui accepteront de le saisir. Dans tout les cas, il me faut juste un peu de temps pour préparer tout ça. je vais devoir aller parler un peu a Chronoa, mais je pense qu'elle serra d'accord ... Je pense même qu'elle as déjà prévue ce qui vas se passer ... Elle n'est pas la Kaïoshin du temps pour rien après tout ...»

C'était d'ailleurs bien ELLE qui avait donner les moyens à Ceruly de voyager dans le temps. Fus un temps, je me serrais offusquer de cela, prétextant que la Shinjin n'était qu'une horrible personne qui profitait de la situation critique pour se donner des avantages, recruter des guerrier qu'elle utilisait comme des outils. Seulement, d'un autre côté, elle n'était pas responsable du destin de mon univers d'origine et il n'y avait pas de mal à donner une raison d'être a des gens qui en étaient dépourvues ...



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ryanne Hilaris

Ryanne Hilaris


Féminin Messages : 482
Age : 26
Zénies : 8238 Zénnies !

Données du Personnage
Power Level: 20 136 302
Power Level en Kili: ??
Inventaire :

MessageSujet: Re: Le réveil ... [pv Ryanne]   Mar Jan 22, 2019 7:54 pm


Ceruly profitait de ma création pour parfaire les soins qu'elle apportait à sa précieuse queue de singe. C'était agréable de la voir aussi contente mais malheureusement toutes les bonnes choses ont une fin.
J'avais un peu... cassé l'ambiance avec ma dernière question. La Saiyajin était en proie à un dilemme et cela sautait aux yeux. De plus, il n'y avait pas besoin d'être un génie pour comprendre de quoi il retournait.
Ses projets dépendaient entièrement de la décision de Pan.
J'interrompis donc ma petite activité pour permettre à l'intéressée de réfléchir pleinement à la question. Et sa réponse prit carrément de court son amie du futur !
Elle voulait « revenir ».
Je profitai du dialogue entre les deux protagonistes pour tester le gant de toilette magique sur ma personne. Je pus constater que cet accessoire était une vraie réussite, car je fus recouverte de mousse savonneuse en un temps record ! Entre-temps, Pan clarifia la décision qu'elle venait de prendre. Elle m'avait l'air d'y avoir mûrement réfléchi malgré le peu de temps qui s'était écoulé depuis son duel avec Ceruly. Cette dernière lui rappela tous les êtres à qui elle était attachée en ce monde - dont moi - ainsi que ses responsabilités dans le domaine du divin.
De mon côté, je ne fis aucun commentaire ; mon existence ne devait pas entraver la voie que choisirait Pan. Bien sûr : la savoir de retour dans son univers d'origine, là où le chaos règne en maître et où les démons se délectent de la souffrance des autres, me contrarierais au moins un peu mais... il s'agissait là de son monde, pas du mien. Son monde, sa décision.
Je m'enfonçai dans l'eau jusqu'aux épaules pour ne pas me retrouver totalement submergée par la mousse, ce tout en continuant de prêter une oreille attentive à tout ce qui se disait autour de moi.
A l'écouter, Pan avait des projets pour le rares survivants de son monde...
En usant de l'un de ses contacts - une dénommée Chronoa -, elle s’imaginait capable de former de nouveaux guerriers capables de prétendre au titre de « Time Patroller ». Des « patrouilleurs temporels », donc ? Encore une fois, je m'émerveillai de voir à quel point Pan en savait beaucoup sur les règles qui régissent nos différents mondes ainsi que les forces qui tendent à en préserver l'équilibre. Il n'y avait rien d'étonnant à ce qu'elle soit devenue Kami si l'on considère l'étendue de ses connaissances...
Elle gardait les pieds sur terre, ne se surestimait pas et échafaudait des plans qu'elle jugeait susceptible de fonctionner, ce sans compter sur quel miracle que ce fût.
Bref ! Sa décision était prise, et Ceruly et moi - ou n'importe qui d'autre - ne pourraient l'arrêter.
J'accusai toutes ces déclarations avec un franc sourire.


- Alors nous y voilà ! m'exclamai-je aussitôt. Vous êtes finalement parvenues à vous mettre d'accord, on dirait. Ne reste donc plus qu'à valider votre projet de recrutement massif auprès de la dénommée Chronoa.

Pour ma part, je ne m'imaginais pas capable de faire partie de leur petite équipe d'expédition ; les démons de leur monde étaient sans doute bien trop puissants pour une demi-démone (encore en apprentissage!) telle que moi. Malgré mon optimisme légendaire, j'avais bien conscience que les chances que je parvienne à survivre à un tel voyage étaient cruellement minces.
Pour Pan et Ceruly, je serais devenue plus un poids qu'autre chose.
Je m'étais donc fait une raison, ceci sans compter le fait que j'avais également des choses à accomplir de mon côté. Le Maître aussi ne cautionnerait sans doute pas que je fasse partie de leur équipe même si j'aurais tout aussi bien pu ne pas lui en parler.
Après cet instant de réflexion poussée, je repris mon activité là où je l'avais laissée : à savoir le mass-... nettoyage dorsal de ma compagne. Son dos allait briller comme jamais auparavant ! Je m'en étais fait le serment avant même d'y avoir appliqué la première carres-... touche. La première touche, oui !
...Silence dans la salle, merci ! Reformulez tranquillement cette dernière phase dans votre tête et mettez-la en veilleuse~
Bref ! Je repris donc tranquillement mon affaire tout en continuant à tenir la conversation :


- Du coup, je suis d'avis que nous passions autant de temps que possible dans cette baignoire grandeur nature avant d'aller casser la croûte chez notre prodigieuse Kami ! Quelque chose me dit qu'avant même que j'en parle, elle avait déjà dans l'idée de nous y convier. N'ai-je pas raison, trésor de ma vie ?

Je pinçai les hanches de Pan pour donner un peu plus d'effet à mes suppositions. Bon... pour ça oui, mais pas que ! j'avais aussi dans l'idée de l'embêter un peu. Elle était un peu trop sérieuse depuis ces cinq dernières minutes, alors il fallait au moins ça pour détendre l'atmosphère~
Comptez sur Ryanne pour apporter un peu d'humour aux scènes du quotidien ! Appelez-la au... au...
Nan. Pas moyen. Oubliez ça aussi~

_________________
- Thème de Ryanne -


----------- Level : 20 136 302 ; ?? kilis --------------
- Attaque = 4 500 000 / Défense = 2 000 000 / Vitesse = 5 000 000 / Magie = 6 300 000 / Résistance magique = 2 336 302 -


Dernière édition par Ryanne Hilaris le Mer Jan 23, 2019 8:49 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mirai Son Pan

Mirai Son Pan


Féminin Messages : 503
Age : 27
Zénies : 3290

Données du Personnage
Power Level: 20 444 994
Power Level en Kili: 400
Inventaire :

MessageSujet: Re: Le réveil ... [pv Ryanne]   Mer Jan 23, 2019 6:54 pm


Mirai Son Pan



Dans l'absolu, Ceruly ne trouvait rien de spécial à redire a mon plan. Elle ne savait pas bien à quoi tout cela rimait, mais j'avais l'aire de savoir ce que je faisais pour elle et cela lui suffisait. Ryanne quand à elle, semblait plus songeuse. Je ne pouvais pas vraiment savoir ce qui se passait dans sa tête, mais sans doute rien de très joyeux. Elle s'occupait de me laver le dos a l'aide de son gant magique qu'elle avait crée plus tôt. Je profitais tranquillement de ses petits soins en soupirant d'aise pendant que la Saiyan se débattait avec ses cheveux à présent.

«Recrutement massifs ? je n'irais pas jusque là. Il ne doit rester qu'une vingtaine de survivants tout au plus. Et quand je parle de survivants je parle aussi au nom des morts. L'autre monde aussi subie les attaques ...»

L'aire déconfite de Ceruly me fit un peu de peine. Je lui offrit donc un grand sourire et pris la parole.

«Ne t'en fait pas, une fois tout cela fini tu pourra toi aussi rendre un sens à ta vie. »

«Le sens de ma vie je ne l'ai pas perdu. Oh elle s'est un peu éloigner un moment, mais finalement elle est toujours là, près de moi.»

Il ne fallait pas être bien futé pour comprendre qu'elle parlait de moi. Elle m'avait suivie depuis le tout début et elle était ma plus vieille camarade, ma plus fidèle amie et elle avait été jusqu'à tout risquer juste pour me retrouver. Je ne pouvais qu'être touché et reconnaissante envers elle.

«Dans ce cas reste près de moi. Zélod est une planète chaleureuse et paisible. je suis sur que tu t'y sentira bien !»

C'était peu être trop beau pour la jeune Saiyajin qui ne croyait qu'à moitié le fait qu'elle voyais enfin le bout du tunnel. Elle se retenait de verser une petite larme et se contenta d'incliner la tête de façon reconnaissante.

Le reste du bain fut plus tranquille et détendu. L'état d'esprit de Ryanne me préoccupait toujours autant, même si cela ne semblait pas troubler son entrain habituel outre mesure. Je finis par sortir en même temps que Ceruly qui jaugea un peu ses loques en soupirant. De mon côté j'eu un petit rire amuser et me mis à réfléchir quelque peu.

Finalement, en un claquement de doigts, je fis apparaître une toute nouvelle tenue sur le dos de ma camarade, identique a celle qui apparut sur moi un instant plus tard.

«je ne savais pas à quoi rassemblait la précédente, alors j'ai un peu improviser. Et puis tant qu'a faire autant pousser la ressemblance jusqu'au bout non ? »

D'abord, surprise, la Saiyan en rouge se repris bien vite en se rappelant de mon titre de Kami, ce qui expliquait ce genre de pouvoir. Elle sourit, ravie et enroula sa queue autour de sa ceinture dans la plus pure tradition Saiyan.

«C'est parfait Pan ! Merci ! le rouge te vas bien à toi aussi .. ça change des éternels Gi de la famille Son. »

Je lui rendis son sourire et me tourna vers Ryanne, tournant un peu sur moi-même et bougeant un peu les épaules pour m'assurer de la souplesse de la tenue qui n'était pas pour me déplaire. Un coup de génie si vous voulez mon avis.

«Tu en pense quoi ? tu pense que le rouge rendrait bien si je me transformais en Super Saiyan ? »

Rigolant à ma propre tirade, je me rendais bien compte que ce genre de propos sur la fashion n'était pas trop dans mes habitues, mais il n'y avait pas de mal a prendre un peu soin de sois. Ma prochaine réflexion portait sur le menu de ce soir ... Beaucoup de viande. Ceruly devait être affamée et dans notre univers en ruine, peu de chance d'en trouver à mon avis, autant lui faire plaisir.

«Dans tout les cas, je pense que je vais avoir du travail ce soir !»



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ryanne Hilaris

Ryanne Hilaris


Féminin Messages : 482
Age : 26
Zénies : 8238 Zénnies !

Données du Personnage
Power Level: 20 136 302
Power Level en Kili: ??
Inventaire :

MessageSujet: Re: Le réveil ... [pv Ryanne]   Mer Jan 23, 2019 10:25 pm

Owh... la situation dans le monde d'origine de Pan et Ceruly était bien pire que je le pensais ! Si même les morts n'ont plus la possibilité de profiter de l'après-vie, c'est que cette version du monde touchait vraiment à sa fin. En prenant en compte cela, il était tout à fait compréhensible que les deux guerrières détestent autant le peuple démoniaque ! Pour elles, il n'était absolument pas question de baisser la garde.
Forcément, ayant vécu seule pendant trois ans avec un mentor démoniaque, je ne pouvais pas penser de la même manière. J'avais certes affronté deux ou trois démons obéissant à leurs sinistres pulsions mais c'était bien loin d'être suffisant pour que je les abhorre autant que ma compagne et sa meilleure amie.
La conversation ne s'éternisa point sur ce fâcheux sujet. Elle dévia sur un autre beaucoup plus doux et apaisant, à savoir la complicité et l'amour entre deux vieilles amies ! Je pus assister à un bel échange par-dessus les épaules sur lesquelles je travaillais avec un soin tout particulier. Étant au contact de Pan, je la sentis un peu plus détendue pour le coup ! Ce fut encore plus agréable de lui laver le dos dans ces conditions.
Bien joué, Ceruly!~
Je ne voyais absolument aucun mal à ce qu'elle accepte l'invitation de Pan. Elle le méritait bien, après tout ce qu'elle avait vécu jusqu'ici ! Zélod III - et possiblement la maison moderne de Pan - lui servirait de nouveau point de départ. C'était là une chance à ne pas manquer ! Vous imaginez un peu ? Vivre sur une planète accueillante, gorgée de magie~
Le-rê-veuh !
Elle pourrait même faire connaissance avec Elwen, tiens. Et puis Pesto, aussi ! Même si ces deux dernières voyagent constamment, il y aurait bien un moment où elles parviendraient à se rencontrer.
En considérant pareilles perspectives, le futur devient tout de suite plus prometteur~
Bref ! Ceruly ne répondit pas tout de suite, sûrement qu'elle ressentait le besoin de réfléchir à tout ça avant d'accepter ?
De mon côté, j'en avais terminé avec le dos maintenant propre et reluisant de ma guerrière favorite. Je pus donc passer à ma propre toilette, que j'avais de toute façon déjà entamée. Je ne mis donc pas longtemps à sortir du lac comme venaient de le faire avant moi les deux baigneuses.
En chemin, mon gant de toilette magique disparut de lui-même, à l'instar de la brosse que j'avais confiée à Ceruly, ayant fini d'être alimenté en énergie. J'avais fait en sorte que ces outils dépendent davantage de ma propre magie plutôt que de celle de l'environnement. Après quoi je m'étais séchée en un éclair, le Ki aidant pour ce faire.
Me revêtir ne fut qu'une formalité, puisque je n'eus pas vraiment besoin d'aller jusqu'à ma Tenue en Tisse-Rune. La connexion s'était déjà faite entre nous, le dernier combat en date m'y ayant pas mal aidé. Le reste ne reposait plus que sur mon affinité avec les Runes dont j'étais la fière conceptrice !
Je ne fus donc pas étonnée outre mesure quand le vêtement vint se fixer littéralement sur ma personne. Comme si elles étaient doté d'une conscience - ou qu'elles avaient obéi à un ordre tiré de mon subconscient ? -, les fibres runiques s'étaient écartées avant de se refermer sur moi pour épouser parfaitement mes courbes - sauf pour les manches, conçues pour rester amples.


- Ça c'est ce qu'on appelle un vêtement de magicienne ! Mieux encore : un vêtement à sa maman ! Le genre qui ne manque pas de reconnaissance~

Sur cet interlude, je levais les yeux sur Ceruly et Pan.
Elles étaient toutes les deux vêtues de la même manières.
Je dois bien admettre que ce fut une vue fort agréable ! En tout cas, moi j'en avais des étincelles dans les yeux~
Je croisai alors le regard de Pan. Je m'étais attendue à sa question, tout comme elle en connaissait déjà la réponse :


- Très seyant ! Le costume te va à ravir. Même chose pour Ceruly, d'ailleurs. Cette tenue vous sublime ! Mais gardez-vous de produire davantage de lumière : vous êtes déjà bien assez éblouissantes comme ça~

Pan pouvait en rire mais moi j'étais on-ne-peut-plus sérieuse ! Le rouge leur allait très bien à toutes les deux. D'ailleurs, je notai sans arrière-pensée - allons, vous me connaissez, ho ! - que cette tenue était plus aérée que le défunt Dogi de ma dulcinée.
Ce n'était pas moi qui allait m'en plaindre ! Ah ça, non~
Pendant que je l'observais, Pan méditait déjà sur la suite des évènements. Elle et Ceruly s'étaient battues tout à l'heure alors forcément elles n'allaient pas tarder à avoir faim !
Du boulot attendait la cuisinière.
Toutefois...


- Je pense que NOUS allons avoir du travail ce soir, la corrigeai-je tout en lui adressant un clin d’œil. Hors de question que tu sois la seule à trimer, quand bien même cela te passionne ! Ce soir, je vais mettre la main à la patte~

Oui, « Les » et non pas « la » !
L'air déterminée, je me retroussai les manches.
Nous allions avoir droit à un vrai festin, cette fois-ci !

_________________
- Thème de Ryanne -


----------- Level : 20 136 302 ; ?? kilis --------------
- Attaque = 4 500 000 / Défense = 2 000 000 / Vitesse = 5 000 000 / Magie = 6 300 000 / Résistance magique = 2 336 302 -
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le réveil ... [pv Ryanne]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le réveil ... [pv Ryanne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le réveil du chat
» Honor's Veil : les phoenix !
» Le réveil [Boule Epineuse]
» Réveil matinal [Pv]
» *Le réveil sera brutale*

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Ball Reborn  :: Univers :: Zélod III-