Partagez
 

 A quoi vous jouez ? [PV/Ryanne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sakaichi Hayabusa

Sakaichi Hayabusa


Masculin Messages : 34
Age : 18
Zénies : 1220

Données du Personnage
Power Level: 3 683 004
Power Level en Kili: /
Inventaire :

A quoi vous jouez ? [PV/Ryanne] Empty
MessageSujet: A quoi vous jouez ? [PV/Ryanne]   A quoi vous jouez ? [PV/Ryanne] Icon_minitimeLun Mar 04, 2019 6:21 pm



-----------------------------------------------------------------------------------------------------
AAAAAAAAAAAAAAAH !


En pleine ville et plein jour ensoleillé, au milieu du cri des civils, des marchands, et même des forces de l'ordre, un rugissement s'élevait au-dessus des bruits ambiants, accompagné d'un bruit sourd similaire à celui d'une détonation, et suivi d'un puissant tremblement de terre. Dans les airs, entre deux immeubles, un guerrier terrien, dont les habits de ville étaient déchirés, était entrain de se battre contre des démons, alliés eux-mêmes à des mutants qui avaient essayé, plus tôt, d'attaquer la ville en question. Les coups échangés avec ceux-ci étaient d'une telle rapidité, qu'un terrien lambda n'arriverait pas à les suivre du regard. Face à l'humain, trois êtres malfaisants se synchronisaient dans des enchaînements à plusieurs, avec comme objectif de faire flancher la brute qui s'était mis en travers de leur chemin, et de leurs plans, tel un véritable mur infranchissable. Ce dernier encaissait les coups sans broncher, la colère lisible à travers son regard noir et perçant se transmettant dans ses ripostes, composées de coups de poings et de pieds, qui avaient comme effet de briser des os, et de produire des ondes de choc à l'impact. Des ondes qui soulevaient les débris du sol dans lequel il avait précédemment fracassé plusieurs de ses ennemis. Ennemis qui étaient certes beaucoup plus nombreux que lui, mais qui ne semblaient pas réussir à parvenir à bout de sa rage combative, qui se déferlait sur eux tel une véritable tornade de feu inarrêtable. La violence avec laquelle il appuyait ses attaques faisait reculer des groupes entiers. Plutôt que de les attaquer de front, ceux-ci préféraient opter pour une stratégie d'attaque à longue portée, afin de le gêner.

Cette préparation d'attaque se fit alors que Sakaichi, dont les sourcils et le nez étaient froncés et dont les dents tellement serrées qu'on avait l'impression de voir un chien enragé, venait d'attraper deux mutants en empoignant leur crâne individuellement avec une main chacun, les amenant à se cogner la tête brutalement l'un contre l'autre pour les assomer sur le coup. Cela avait suffi, à un groupe composé de deux démons et deux mutants, pour préparer une attaque dantesque. Entre autres, une boule dans laquelle ils avaient marié leur Ki malfaisant de façon suffisamment symbiotique et équilibrée pour produire un amas d'énergie obscure et démoniaque, aussitôt lancée en opposition au brun qui se déplaçait dans leur direction à pleine vitesse. En apercevant la boule, et malgré que cette dernière semblait dévastatrice, il préféra ne pas l'esquiver et l'accueillir de front pour la simple et bonne raison que si ce n'était pas à lui d'en payer le prix, ce serait aux civils et à leurs biens de le faire. Même s'il faisait des dégâts matériels lui aussi, il ne s'attaquait pas aux vies. Au contraire, il les épargnait au maximum, et les défendait au mieux qu'il pouvait. En l'occurrence, voilà une occasion de plus de le faire. Il n'y avait pas une seule seconde d'hésitation à avoir, et encore moins de questions à se poster.

La gigantesque boule fusant à pleine vitesse sur lui, et prête à l'engloutir, c'était sans même réfléchir que l'Hayabusa tendit les deux mauns en avant pour rentrer en collision avec, et tenter de la stopper Lors de l'impact, il sentit ses muscles se contracter au maximum, et ses doigts brûler au contact de cette énergie vorace, mais ne se dégonfla pas pour autant. L'aura bleutée dans laquelle était englobée son corps prit des proportions encore plus immenses que précédemment, à un tel point où elle provoquait des perturbations dans l'air, qui elles-mêmes produisaient des lames de vent fouettant l'environnement violemment, s'enfonçant tantôt dans le sol, et s'écrasant tantôt sur un immeuble. Cependant, la grimace que tirait son visage, ainsi que ses grognements, étaient la preuve que cette attaque n'était pas moindre, et qu'elle lui exerçait bel et bien une pression suffisamment conséquente comme pour l'empêcher de la repousser complètement. Du moins, pas sans aller puiser dans ses derniers retranchements.

Pendant que sa force physique opposait celle d'une boule concentrée en plusieurs énergies, il se rappela de ce pourquoi il était entrain de se battre. La raison pour laquelle il ne pouvait pas perdre. Ce n'était plus question de ne pas vouloir être perdant. C'était question de ne pas pouvoir. Car plus que lui, des vies étaient en jeu. Alors, sans avoir essayé de se donner au maximum, et même au-delà, il ne pouvait pas se faire battre. Soudain, son énergie, ou plutôt sa puissance combative, grimpa brusquement en flèche. A mesure qu'elle s'accroissait, il réussissait à faire reculer la boule. En parallèle, il changeait sa trajectoire de vol, de sorte à emmener la boule vers le haut. Et au bout de quelques instants, dans un hurlement de détermination, il poussa la boule jusque dans l'atmosphère terrestre en gagnant subitement en vitesse, avant de la lâcher pour la laisser continuer sur sa trajectoire, mais surtout pour la faire exploser haut dans le ciel. L'explosion n'eut aucun impact sur la ville, si ce n'est que tous en pouvaient sentir le violent souffle.

A la vue de cela, les démons et mutants restants furent bouche-bée, et ne savaient plus quoi faire. Mais ce n'était même pas là le plus impressionnant. En voyant qu'il avait réussi à dévier l'attaque, une excitation mêlée à de l'adrénaline mais surtout à de la colère parcourut l'intérieur du terrien.

- Assez !

Se recroquevillant en fermant les poings et serrant les bras, il ne s'en arrêta pas là dans sa montée de puissance. Au moment où il écarquilla les yeux, son aura doubla de volume, et vira sur un
bleu plus foncé, pendant que sa chevelure virevoltait dans tous les sens, quelques mèches venant même à se pencher par dessus son visage. A la suite de quoi, il prit une grande inspiration en redressant son buste, avant de hurler pour évacuer sa rage. Mais aussi, pour évacuer l'amas de ki qui était à l'intérieur de lui. A l'effigie de son aura, c'était sa puissance qui venait de doubler. Il n'y avait plus aucun doute : il allait littéralement manger ses ennemis. Ces derniers le savaient très bien. Sakaichi le savait aussi très bien. Pourtant, ça n'allait pas l'empêcher de les réduire en miettes. Pas de place pour la pitié, semblerait-il. Pas pour eux.

Alors qu'il était en amont par rapport à eux de plusieurs centaines de mètres, puisqu'il avait manoeuvré pour envoyer la boule dans l'atmosphère, l'homme descendit en pique tel un avion entrain de se crasher, mais à une vitesse encore plus folle, et envoya un coup de poing de sa main droit dans le torse de l'un de ses ennemis, tetanisé par la peur quant à lui, comme ses semblables. Son bras entier traversa son corps en l'empalant littéralement après avoir détruit son armure, et le tua sur le coup. Quant à ses compagnons, leur heure arriva aussitôt. A travers le corps qui était embroché sur son bras, il ouvrit sa main pour faire une boule de ki qu'il envoya sur le crâne d'un démon. Pendant ce temps, les autres avaient d'ores et déjà amorcé une procédure de fuite individuelle et égoïste, en se dispersant sans s'occuper de leurs alliés.

-
Ordures...

Selon lui, il n'y avait pas d'autre mot pour les décrire. Des lâches qui attaquaient en groupe, mais qui finissaient par s'abandonner lorsque ça ne tournait plus à leur avantage. Au moins, ce qui était sûr, c'est qu'il n'était pas prêt de les revoir. Retirant son bras du buste de son adversaire, dont le corps chuta pour rencontrer le sol, il ferma les yeux, et prit une grande bouchée d'air frais, dans le but de se calmer. En parallèle, son énergie s'amoindrissait, en même temps que sa colère. L'attaque avait été déviée. Du moins, il l'espérait. Dorénavant, il était en lévitation, et se dirigea vers une maison détruite pour en soulever les débris, et aider des civils qui tentaient déjà de sortir l'un des leurs de sous des morceaux de briques.

- Désolé pour les dégâts occasionnés.

L'homme partit alors aider d'autres humains dans le besoin, qui s'étaient coincés dans des fissures du sol, ou autres choses dans le genre. En parallèle, il essayait de repérer les blessés, pour pouvoir, par la suite, les emmener à l'infirmerie s'il fallait.

Cependant, il était encore méfiant. Effectivement, il avait l'impression de ressentir encore une énergie démoniaque dans les lieux, sans pour autant réussir à mettre le doigt dessus pour l'instant. Il émit l'hypothèse que c'était ce qu'il restait de la boule d'énergie qu'il avait arrêté plus tôt. Mais il ne se reposait pas pour autant dessus. Peut-être bien que ce n'était pas terminé, et qu'ils avaient encore un tour dans leur manche. Pour cela, il était encore à l'affût. La prudence était de mise dans ce genre de situations.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ryanne Hilaris

Ryanne Hilaris


Féminin Messages : 509
Age : 26
Zénies : 8438 Zénnies !

Données du Personnage
Power Level: 20 425 052
Power Level en Kili: ??
Inventaire :

A quoi vous jouez ? [PV/Ryanne] Empty
MessageSujet: Re: A quoi vous jouez ? [PV/Ryanne]   A quoi vous jouez ? [PV/Ryanne] Icon_minitimeLun Mar 04, 2019 9:28 pm

La Terre n'a pas toujours été un endroit tranquille, et c'était d'autant plus vrai quand des forces maléfiques s'en donnaient à cœur joie pour tyranniser les peuples qui y étaient éparpillés. Pour ces mauvais-là qu'il pleuve, qu'il vente ou qu'il fasse beau temps ne signifiait rien du tout ; leurs pulsions destructrices se faisaient irrépressibles au grand dam des pauvres gens simplement désireux de savourer une petite vie tranquille, loin du combat, de la guerre et de toutes ses conséquences tragiques.
 A l'instar de mon mentor, il ne me suffisait que de fermer les yeux pour sentir au loin - au très, très, très loin, même ! - la moindre nuisance susceptible de causer du tort à quelque terrien que ce soit ; ma capacité de Perception défiait toute forme de concurrence, même s'il était encore tout à fait possible que quelques malins désireux de masquer leur énergie passent entre les mailles du filet. Ce n'était que lorsqu'ils entraient en action et semaient le trouble parmi les bons gens que je pouvais les localiser. Et parmi eux, les pires étaient de nature démoniaque...
 Heureusement que mon quart de sang racial du même type ne me rendait pas aussi associable !

 Pour arriver sur les lieux du carnage, je m'étais servie de l'esprit alarmé d'un habitant du coin comme d'une fusée de détresse. Le Shunkan Ido me fit apparaître non loin d'un sacré tas de décombres et à proximité d'une flopée de civils en proie à une juste panique. Je m'estimais heureuse de ne pas avoir été encore repérée par qui que ce soit, car cela me permit d'analyser posément la situation...
Selon toute vraisemblance, les démons et leurs désagréables compagnons de jeu s'étaient bien amusés ; quelques structures du coin en avaient payé le prix fort. Je découvris par ailleurs, après quelques minutes de recherches, qu'aucun civil n'avait péri au cours de cette offensive malavisée. Ce fut un grand soulagement pour moi, même s'il restait toutefois quelques blessés du coin à secourir.
Pour le coup, je ne me fis pas attendre, venant d'abord en aide aux personnes les plus proches de ma position avant de me tourner rapidement vers ceux dont l'état paraissait être le plus préoccupant...
Les médecins du coin allaient avoir un peu de travail, tout comme moi qui saurais leur prêter main-forte, quitte à devoir goûter à leur souffrir par le biais du Absolut Qui Dedit - de la sorcellerie curative dont le principe de guérison repose sur le partage momentané d'une souffrance doublée. Dans le fond, je n'étais vraiment pas pressée de recourir à ses effets mais je savais bien qu'il allait falloir que je m'y résolve. Fort heureusement pour moi, j'avais développé une certaine résistance à la douleur à force de m'être exercée en milieu hospitalier, en compagnie de ma bienfaitrice et fille adoptive Shinjin - Arcadia.
Au-dessus de nos têtes, je ressentais encore le Ki malfaisant qui avait éclatée comme une étoile mourante. Ses particules, bien que très maigres et imperceptible pour le quidam, polluaient modérément les environs. J'avais bon espoir qu'elles se dissiperaient d'elle-même d'ici la fin de la journée, aussi pus-je m'occuper d'autres détails - à mon sens - plus préoccupants.
Parmi les habitants, il y avait bien une présence qui sortait du lot. Elle brillait comme aucune autre de son entourage, si bien qu'il ne m'était pas compliqué de la localiser. Je la définissais comme affectée par un léger trouble d'humeur et compris sans peine qu'elle n'était sans nul doute pas pour rien dans cette histoire. Le personnage concerné avait très certainement donné du sien et préservé bien des vies d'un assaut inopiné...
Je m'arrangeai pour regrouper les quelques civils blessés en lieu sûr que j'avais ramassés avant de rejoindre celui que je pensais être un redoutable combattant. Sur le chemin, j'aperçus les stigmates du combat qu'il avait dû mener : des carcasses de mutants et de démons affalées ça et là, en plus des dégâts matériels en tout genre que j'avais notés.
En l’occurrence, une bouche à incendie avait même fini par détoner, libérant dans les airs un puissant et long geyser que je mis moins de cinq secondes à contenir par le biais de ma Manipulation Minérale Magique. Le sol que j'avais touché s'était cicatrisé de lui-même, refermant l’asphalte comme si aucune force contre nature ne l'avait jamais éventré. Pour le coup, je n'avais pas pris la peine d'être discrète, ce qui eut tôt fait de surprendre le peu de spectateurs encore présents en ces lieux ravagés par les récents affrontements.
Dans l'optique de les rassurer, j'adressai un petit signe de main à ces derniers.

- Bien le bonjour à vous ! N'ayez crainte : tout baigne. Je fais partie des secours - des secours un peu spéciaux, je le conçois, mais il faut de tout pour faire un monde~

Même des crapules, malheureusement...
Après quoi je pris congé d'eux - ils n'avaient pas besoin de mon aide, contrairement à d'autres.
Il ne me fallut pas plus de deux minutes pour rejoindre les vestiges d'une maison détruite. Là-bas, des civils hurlaient à l'aide et un homme à la silhouette robuste s'était très aimablement penché sur leur cas. Il avait l'air encore un peu sur les nerfs, ce qui me paraissait être à la fois une bonne et une mauvaise chose. On ne risquait pas de le surprendre dans de telles conditions, mais il était tout à fait possible que lui me surprenne à la place - et peut-être pas de la bonne manière !
En tout cas, je m'étais arrangée pour que la nature de mon Ki ne lui paraisse pas trop alarmante ; bienveillante ou non, on pouvait toujours se méprendre sur mon cas, comme cela avait été le cas avec ce... brave "Shiroï" - alias Ferliost.
J'espérais vraiment ne pas avoir à faire au même cas de figure.
Il était plus que temps pour moi d'oser faire le premier pas - à une certaine distance, précisons-le tout de même.
Alors qu'il se tenait de dos par rapport à moi, je levai une main à son attention et lui dis :


- Enchantée, héros ! Je constate que ça n'a vraiment pas été de tout repos dans le coin.

Tout en lui présentant mes plus sincères excuses, je lui fis signe de s'écarter d'une brèche qui s'était creusée dans ce qui naguère était une voie de circulation mais qui maintenant ressemblait à une énorme balafre en travers de la chaussée.
A l'intérieur, des gens réclamaient qu'on appelle les secours ; de gros blocs de bitumes bloquaient la seule issue qu'ils pouvaient utiliser pour sortir de là-dessous.


- Avant que nous ayons une petite discussion vous et moi, accordez-moi deux-trois petites secondes - ces malheureux attendent impatiemment qu'on daigne les secourir.

De cette même main que je venais de tendre, je repliai les doigts vers moi, paume tournée vers le ciel. Ma Télékinésie Zélodienne répondit très formellement à mes petites attentes : les blocs qui obstruaient le chemin aux civils s'étaient soulevés et lévitaient maintenant dans l'air.
J'écartai les doigts pour que les lourds obstacles se posent le plus doucement possible à bonne distance de la brèche.
Je positionnai mon autre main en porte-voix afin de confirmer aux ex-prisonniers que la voie était dégagée. Après m'être assurée que ledit groupe ne comptait aucun blessé grave, je fis basculer mon attention sur le seul combattant présent, que je gratifiai dès lors d'un petit sourire amical.
Je me demandais bien ce qu'il allait pouvoir me dire.

_________________
- Thème de Ryanne -

A quoi vous jouez ? [PV/Ryanne] Ryanne10
----------- Level : 20 425 052 ; ?? kilis --------------
- Attaque = 4 600 000 / Défense = 2 000 000 / Vitesse = 5 000 000 / Magie = 6 400 000 / Résistance magique = 2 425 052 -
Revenir en haut Aller en bas
Sakaichi Hayabusa

Sakaichi Hayabusa


Masculin Messages : 34
Age : 18
Zénies : 1220

Données du Personnage
Power Level: 3 683 004
Power Level en Kili: /
Inventaire :

A quoi vous jouez ? [PV/Ryanne] Empty
MessageSujet: Re: A quoi vous jouez ? [PV/Ryanne]   A quoi vous jouez ? [PV/Ryanne] Icon_minitimeMar Mar 05, 2019 1:34 am

La main encore endolorie de l'homme rencontra alors quelques débris qu'il souleva aisément, afin de libérer la jambe d'un civil qui s'était coincé en essayant de fuir, ce dernier le remerciant, bien qu'encore paniqué. La brûlure parcourant une partie de ses mains et ses avants-bras l'attaquèrent aussitôt, ne manquant pas de le faire légèrement grimacer en grognant, et piquant ses nerfs encore à vif.

Et tandis qu'il s'apprêtait à repartir, il put sentir une énergie se balader, et arriver au niveau de son dos. Dans celle-ci, il pouvait y voir une part de bienveillance, mais pourtant, dans le fond, quelque chose clochait. Une bienveillance certes, mais troublée par quelque chose de tout à fait contraire. Par un gène parasite, qui n'avait rien à faire là, mais qui pourtant manifestait vaguement sa présence. Plissant les yeux, ses sourcils commençant doucement à se froncer, il tourna alors la tête en même temps que son buste pour l'avoir dans son champ de vision. Son regard, méfiant sans le cacher, s'ancrait dans le sien pendant quelques instants, alors qu'elle s'adressait à lui en le nommant "Héros". Etait-ce un démon qui arrivait à dissimuler la malfaisance de son aura à peu près correctement, de sorte à le duper et à le prendre par surprise ? Difficile à dire. Ce n'était qu'une théorie, et même s'il ne reposait pas dessus, il préférait ne pas l'ignorer complètement pour autant. 

- Mmmh..., fut sa seule réponse, à travers laquelle on pouvait tout de même sentir la gravité de sa voix masculine, et plutôt virile, que les civils avaient entendu hurler de rage, tel un véritable gorille en colère, quelques minutes plutôt.

Pourtant, il s'écarta bel et bien, comme demandé par la jeune femme qui avait, en l'occurrence, titillé sa curiosité, tout en lévitant jusqu'à une partie de la route encore intacte pour y déposer ses pieds, afin de soutenir son poids. En parallèle, ses bras se croisèrent sous torse, le dos droit, pendant qu'il observait silencieusement la scène. Bien que prêt à intervenir si jamais elle s'avérait être une démone camouflée. Mais il semblerait que non. Du moins, pas comme il le pensait. Cette dernière avait même des dons de télékinésie, qu'elle n'hésita pas à utiliser pour aider les prisonniers de l'une des nombreuses brèches qui n'étaient qu'une partie des conséquences de la bataille précédemment déroulée. Mais bon, quoiqu'il en soit, ce qui comptait vraiment pour le coup, c'était la survie des vies en jeu, et non pas celle du matériel. Et ce, même s'ils allaient probablement devoir lancer des gros travaux pour réparer les lieux. 
Une fois la manoeuvre effectuée par la mystérieuse magicienne, cette dernière s'orienta vers lui, et lui souria. Dans un premier temps, sa réaction fut d'hausser un sourcil, signe d'interrogation, en la fixant calmement du regard. Dans un deuxième temps, après une vague réflexion, son animosité pour elle s'amoindrit, et il soupira quelques instants, en esquissant même un léger sourire temporaire.

- Je te remercie pour ton aide. C'est une bonne façon d'utiliser sa magie, je trouve. Je t'avoue que j'ai pendant un moment cru que tu étais l'un des leurs, étrangement..., lui dit-il de sa voix grave, mais pourtant douce, ce qui la rendait agréable à l'écoute en général, sur un ton sérieux mais plutôt calme. Marquant un temps de pause pour appuyer ses propos, et lui faire passer le message sur le fait qu'il y avait quelque chose qui clochait avec elle, et qu'il s'en doutait, mais qu'il ne savait pas encore quoi, l'homme reprit quelques instants après.
... Mais ce n'est probablement que mes sens qui me trompent. Puis-je connaître ton nom ?

En même temps qu'il lui posait sa question, le brun se mit à avancer en sa direction pour raccourcir la distance les séparant, se retrouvant bien assez tôt en face à face avec elle. De ses quelques centimètres de plus, il devait un peu baisser les yeux pour la regarder, l'avisant alors légèrement, comme pour tenter de desceller quelque chose qu'il n'aurait pas encore réussi à trouver en elle. Cela pouvait paraître oppressant, mais ça lui était égale. Il n'était pas du genre à cacher ce qu'il ressentait, même s'il taisait ses pensées pour le moment. Ne trouvant pas cela nécessaire que de l'accuser pour le moment de quoi que ce soit, alors qu'elle n'avait fait que leur porter de l'aide. Pour l'instant, la jauger vaguement était préférable. En l'occurrence, à la voir de plus près, elle apparaissait comme une charmante jeune femme, agréable à regarder, et semblant délicate et douce. Entre autres, plutôt mignonne. Après, ce n'était que ce qui ressortait de son faciès, et de sa manière à lui sourire. Les apparences étaient parfois trompeuses. De son côté, son visage peu expressif était légèrement égratiné par endroits. En même temps, il venait de sortir d'une bataille. Il n'y avait qu'à voir ses vêtements, déchirés par endroits, pour le confirmer.



Dernière édition par Sakaichi Hayabusa le Sam Mar 16, 2019 11:36 pm, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ryanne Hilaris

Ryanne Hilaris


Féminin Messages : 509
Age : 26
Zénies : 8438 Zénnies !

Données du Personnage
Power Level: 20 425 052
Power Level en Kili: ??
Inventaire :

A quoi vous jouez ? [PV/Ryanne] Empty
MessageSujet: Re: A quoi vous jouez ? [PV/Ryanne]   A quoi vous jouez ? [PV/Ryanne] Icon_minitimeJeu Mar 07, 2019 8:55 pm

Malgré son expression quelque peu suspicieuse, celui que je supposais être le défenseur de cette ville ne m'avait pas interrompue lors de cet interlude avec les prisonniers de la brèche qui barrait si odieusement la chaussée. Les concernés s'en étaient allés après m'avoir gratifiée d'un certain nombre de remerciements. S'ils savaient se montrer reconnaissants, ils éprouvaient toutes les peines du monde à masquer leurs craintes vis-à-vis de moi - ou disons plutôt par rapport à mes prodigieuses capacités. Je ne leur en voulais pas ; à leur place, si je n'avais pas suivi l'entraînement du maître, mon ignorance m'aurait très certainement rendue aussi prudente qu'ils l'étaient.
Suite à cela, je pus donc me concentrer pleinement sur le Héros du jour ! Lui ne fut pas aussi surpris qu'eux d'avoir assisté à la manifestation de ma magie. De sa part, j'eus même droit à un petit commentaire polis quant à l'usage salvateur que j'en faisais. Immédiatement suivi par une phrase où demeurait le doute, de manière continue et plus ou moins implicitement évacué.
Amusée par la perspicacité de mon interlocuteur, je sentis mon petit sourire s'élargir de façon modérée, presque imperceptible étant donné ma bonhomie coutumière que l'on pourrait jurée imprimée sur mes traits quasi-enfantins.
Sans doute aucun, celui à qui j'avais à faire n'était pas un débutant. Non seulement il savait se battre mais en plus de cela son esprit de déduction, sa capacité d'analyse et certainement sa lecture du Ki sortaient largement du lot.
Je penchai légèrement la tête de côté en croisant les mains dans mon dos - une attitude qui se voulait aussi innocente que féminine, étant donné la très légère superposition entre mes genoux.


- Vous avez le nez fin, guerrier, répondis-je avec aménité. Mais cette petite touche de mystère qui m'entoure, il est encore trop tôt pour que je puisse vous la révéler. C'est mon expérience que je laisse ainsi s'exprimer, et vous en comprendrez la raison - tôt ou tard. Tout dépendra de vous, en fait~

Je n'allais pas lui mentir d'entrée de jeu, tout de même ! Différer cette information sur mon propre compte me paraissait être une idée bien plus judicieuse. Ainsi mon interlocuteur se montrerait-il peut-être un peu moins suspicieux ?
Non, parce que le cas Shiroï alias Ferliost m'avait servi de leçon ! Ceci dans le genre : « Vile créature !!! Comment as-tu pu avoir l'audace de consommer du sang de démon !? Je ne peux pas te laisser vivre, chienne de menace en devenir ! ».
Je préférais donc éviter pareil scénario, plus désireuse de m'exprimer avec des mots qu'avec mes poings. Mon présent interlocuteur, au vu de ses vêtements déchirés et de ses éraflures, avait déjà eu son quota de combats pour la journée ! Je n'avais clairement pas pour objectif de garnir ce portait viril d'une nouvelle fournée de cicatrices.


- Quoi qu'il en soit, je me nomme Ryanne Hilaris ! repris-je gaiement tout en me fendant d'une courbette un tantinet exagérée.

Je m'étais redressée un peu trop vite, si bien que ma frange mauve faillit me rentrer dans les yeux. Je la remis en place d'un geste mesuré, comme si rien ne s'était passé.
Mes prunelles - mauves également - repartirent à l'assaut du vaillant combattant. Et effectivement, il fallait les lever un peu au vu de la taille supérieure dudit personnage. Cela ne me dérangeait pas, à vrai dire ; mon mètre soixante et quelques ne m'a jamais suscité aucun complexe.


- Et pour en revenir à votre commentaire sur ma façon d'utiliser la magie, laissez-moi vous dire que c'est bien la seule qui me paraît viable. Ceux qui se contentent d'y recourir pour leur propre compte ne la méritent. Le partage est chose essentielle pour pouvoir vivre en société, même si je conçois qu'on ne puisse pas s'entendre avec tout le monde, c'est vrai...

Mais je dérivais un peu ! Abandonnant mon petit exposé, je me hâtai de recentrer le sujet de notre conversation. La ville avait été attaquée par des abominations dont les mœurs sadiques et destructrices ne visaient qu'à entretenir le massacre, ainsi qu'une guerre sans queue ni tête, après tout !
Les poings calés sur les hanches, je gonflai les joues en laissant mon regard courir sur ce paysage de désolation tout autour de nous.


- Il en va de même pour le Ki. En voilà une arme bien trop répandue, si vous voulez mon avis ! Entre de mauvaises mains, les ravages qu'elle peut provoquer relèvent carrément du cataclysme.

Je poussai un soupir contrit en brassant l'air d'un revers de main.
Heureusement que l'un de mes récents périples m'a permis d'obtenir un pouvoir fort utile dans ces conditions. Le seul petit bémol, c'est que son usage allait réduire le taux d'embauche dans cette ville.


- Mais l'avantage avec la magie...

Le regard rivé sur l'horrible déchirure imprimée dans l'asphalte, je tapai du pied. A partir des extrémités irrégulières de la faille, je donnai mentalement forme à des crocs qui se refermèrent d'un coup, pour finalement fusionner et redonner son apparence d'origine à la pauvre route.
La Manipulation Minérale Magique me permettait de produire bien des miracles... et des rénovations de ce genre, accessoirement.
J'adressai alors un clin d’œil taquin à mon robuste interlocuteur.


- C'est qu'avec les connaissances idoines, elle peut tout aussi bien servir de baume~

J'étais maintenant capable de réparer aussi bien la chair que la pierre ou les métaux.
Après il me restait encore pas mal de travail ; les bâtiments détruits n'allaient pas être aussi simples à remettre sur pied sans que je dispose des plans à partir desquels ils avaient été fabriqués. J'allais sans doute devoir me renseigner auprès de leurs résidents après m'être occupée des blessures des uns et des autres.
Et ouais ! C'est un sacré boulot d'être magicienne indépendante.
Je m'extirpai de ma rêverie pour en revenir au moment présent.
Il était plus que temps de lui retourner la question, à ce solide gaillard !


- Au fait ! fis-je avec un haussement de sourcils. Comment dois-je vous appeler autrement que par « Héros » ? Vous ne m'avez pas l'air très âgé, d'ailleurs ! Ce serait passablement ridicule que je continue de vous appeler par ce nom-là.

Et une fois la réponse obtenue, je comptais bien le questionner ce qu'il prévoyait de faire ensuite.
Bon... s'occuper des rescapés - ça OK. Mais si on voyait encore plus loin que ça, qu'est-ce que ça donnerait, hum ?

_________________
- Thème de Ryanne -

A quoi vous jouez ? [PV/Ryanne] Ryanne10
----------- Level : 20 425 052 ; ?? kilis --------------
- Attaque = 4 600 000 / Défense = 2 000 000 / Vitesse = 5 000 000 / Magie = 6 400 000 / Résistance magique = 2 425 052 -
Revenir en haut Aller en bas
Sakaichi Hayabusa

Sakaichi Hayabusa


Masculin Messages : 34
Age : 18
Zénies : 1220

Données du Personnage
Power Level: 3 683 004
Power Level en Kili: /
Inventaire :

A quoi vous jouez ? [PV/Ryanne] Empty
MessageSujet: Re: A quoi vous jouez ? [PV/Ryanne]   A quoi vous jouez ? [PV/Ryanne] Icon_minitimeSam Mar 16, 2019 12:20 am

Il était probable que sous ses airs de petite fille mignonne, sympathique, et derrière cette gestuelle digne de la plus "pure" et gentille des femmes, devait se cacher ne serait-ce qu'une petite once d'obscurité suffisante comme pour avoir titillé les sens de notre brun. Mais en même temps, tout être-humain avait en lui une part de Bien, et une part de Mal. Quoiqu'on veuille y faire, même le plus gentil bonhomme avait les ténèbres enfouies au fond de lui. Evidemment, c'était à chacun de choisir d'y sombrer, et de s'entourer de "mensonges illusoires", comme il aimait les appeler, ou de les ignorer, voir même de tenter d'y faire naître une lumière assez forte comme pour les éclairer. Cependant, ce n'était pas le genre de choses qui se ressentaient par le Ki. Ou alors, pas à son niveau. Il avait l'impression de sentir un fond, bien que vraiment moindre, similaire aux démons qu'il avait affronté. De ce fait, l'hypothèse du démon caché n'était qu'une parmi tant d'autres. On ne pouvait pas tellement s'y rattacher. D'autant plus que, d'une certaine manière, ses agissements prouvaient qu'elle n'avait pas de mauvaises intentions. Jusque-là, du moins.

"Mystère, hein ?"

Cela confirmait davantage ces fameuses doutes quant à l'existence d'un réceptacle enfoui au plus profond de son être, encore indévoilé, mais pourtant bien présent. Assez comme pour manifester sa présence, mais pas comme pour être entièrement descellé. Pour l'instant, il n'en avait pas les capacités, fallait croire. Mais peu importe. Tant qu'elle ne s'attaquait à personne, il n'en avait pas tant que cela à faire qu'elle ait tel ou tel autre fond. Rapidement, elle se présenta à lui par son prénom, en même temps qu'une sorte de révérence un peu ratée sur la fin. Pourquoi pas, si elle voulait. Cela ne changeait rien pour lui, et il n'avait même pas relevé son ratage. Même pas avec un petit sourire narquois. Au contraire, il resta bras croisés face à celle-ci. Et ce, même lorsqu'elle entama ses explications sur l'art de la magie, et du ki. Aussitôt suivi par une petite démonstration. 

Cela lui rappela qu'il n'en avait aucune affinitée. Là où certains se plongeait dans des bouquins aussi larges qu'une console de jeu-vidéo, lui avait toujours préféré constamment pratiquer. Que ce soit par la méditation, bien que c'était rare, ou par les entraînements physiques, beaucoup plus communs et réguliers. A tel point où il n'avait réellement aucune connaissance de loin ou de près en la magie. N'ayant utilisé jusqu'à ce jour que du ki, ainsi que ses poings, comme arme de défense ou d'attaque selon les situations qui se présentaient à lui. Mais, maintenant qu'il y pensait, ça serait peut-être l'occasion d'apprendre un peu, ne serait-ce que pour zieuter ce que ça pouvait donner comme sensations. Même si bon, c'était bien marrant de faire se déplacer des objets, tel des rochers, mais c'était d'autant plus utile selon lui d'éclater directement son adversaire dessus, pour s'en servir d'appui afin de pouvoir l'enchaîner sans qu'il puisse trop se déplacer. Chacun sa manière de faire. Quoiqu'il en soit, elle était bien plus sympathique qu'il aurait pu le penser en sentant son ki. C'était tant mieux. Peut-être qu'il n'y avait véritablement pas de souci à se faire concernant le camp dans lequel elle avait décidé d'être. Ce qui était sûr, c'est qu'il s'était un peu plus détendu à son égard. S'il pouvait souffler un coup après son combat, ce n'était pas de refus, en même temps.

- Je me nomme Sakaichi Hayabusa, et je n'ai que dix-sept ans, effectivement. Tu ne m'as pas l'air bien vieille non plus, rétorqua-t-il en esquissant un léger sourire au coin de ses lèvres, sans la perdre du regard, comme s'il avait envie de voir si elle allait se laisser intimider, ou si elle allait persister. Voir peut-être l'ignorer, qui sait ?

Et, merci pour la flatterie. Je ne sais pas si je mérite vraiment le surnom de "Héro", mais ça m'honore d'être appelé ainsi, enchaîna-t-il en amenant sa main à l'arrière de sa tête dans le but de gratter machinalement sa chevelure. Comme s'il était quelque peu gêné, bien que c'était gentillet. Rien d'extrême. Cela avant de remarquer que beaucoup d'humains étaient entrain de les regarder. En même temps, ils effectuaient des choses surnaturelles, et discutaient comme si de rien était. Peu commun.

Et avant de poursuivre, j'te proposerai bien de partir plus loin avant que les journaux ou autre rappliquent. Je t'avoue que je ne suis pas très à l'aise lorsque tous les regards sont braqués sur moi. Et on ne peut pas dire qu'on attire pas l'attention.

Dans la tonalité de sa voix, et dans ses paroles, il y avait une simplicité plutôt agréable, en général. Effectivement, là où beaucoup cherchaient à se démarquer des autres par une manière ou une autre, tel qu'une démarche différente, un style vestimentaire particulier, une personnalité extravagante ou que sais-je d'autre comédie dans le seul objectif d'être vu, et de se sentir "unique", lui, en était le contraire. Habillé sobrement -bon, pour le coup, ses vêtements étaient déchirés-, et discutant calmement. Comme s'il était posé, et qu'en étant à ses côtés, il donnait l'envie qu'on se pose également, et que l'on bavarde de tout et rien. Cela mêlé à un sentiment de sécurité, probablement du à sa musculature. Mais aussi à son permanent air sûr, qui avait l'air de dire "je n'ai rien à prouver à aucun d'entre vous, et je ne cherche pas à vous impressionner". Alors que pourtant, c'était peut-être justement l'effet inverse qui émanait de lui. Puisqu'au final, il en ressortait impressionnant aux yeux des gens. Mais non pas à travers la gestuelle, ou les paroles. Mais plutôt à travers les actions. Nul besoin de parler quand on peut agir. C'était même complètement inutile. 

Enfin. Comme il l'avait suggéré, et sans attendre qu'elle lui réponde, il se mit d'ores et déjà à entamer le pas dans une direction aléatoire. Mais cela ne l'empêcha pas de reprendre sereinement la parole alors qu'il amorçait à peine la marche, dans le cas où elle l'aurait évidemment suivi.

- Et sinon, Ryanne, qu'est-ce qui t'amène ici, si je peux me permettre ? Qu'est-ce qu'une magicienne de ton calibre peut bien avoir à faire dans les environs ? 

La curiosité était à la fois un vilain défaut, comme une grande qualité. Cela dépendant des situations. Pour le coup, il n'y avait pas tellement de danger auquel s'exposer. Donc autant la laisser s'exprimer. Puis, il n'était pas pro pour maintenir une discussion. Donc il supposait qu'en s'intéressant à elle, ça allait le faire. Non ?



Revenir en haut Aller en bas
Ryanne Hilaris

Ryanne Hilaris


Féminin Messages : 509
Age : 26
Zénies : 8438 Zénnies !

Données du Personnage
Power Level: 20 425 052
Power Level en Kili: ??
Inventaire :

A quoi vous jouez ? [PV/Ryanne] Empty
MessageSujet: Re: A quoi vous jouez ? [PV/Ryanne]   A quoi vous jouez ? [PV/Ryanne] Icon_minitimeMer Mar 20, 2019 6:28 pm

Dix-sept ans ?! Le dénommé - et fraichement présenté - Saikaichi Hayabusa, qui se tenait ainsi les bars croisés devant moi, avait... vraiment dix-sept ans ?
Je dois bien avouer avoir eu un peu de peine à y croire - sans pour autant laisser paraître ma courte incrédulité - bien que le visage de mon interlocuteur ne comprenait pas la moindre ride. A vrai dire, d'apparence il paraissait faire un peu plus - dans la vingtaine, je dirais ? - mais je choisis de ne pas souffler la moindre remarque susceptible d'affecter son comportement. En tout cas, de ce point de vue là, il m'avait l'air suffisamment réfléchi pour tenir une conversation sans que cette dernière ne finisse toujours par un jeu de mains.
Je soutins donc son regard sans jamais broncher ni sans jamais changer quoi que ce soit dans mon attitude. Mon sourire restait, pour ainsi dire, indélébile~


- Alors permettez-moi de vous dire que je suis encore plus enchantée, Sakaichi, lui répondis-je avec force sympathie. J'apprends donc à l'instant que je suis votre aînée de deux petites années ! Ha ha ! C'est drôle : à bien y regarder, on jurerait pourtant le contraire~

Alors non, ceci n'avait rien d'une pique ! Il ne s'agissait-là que d'une simple constatation, après tout. Et, de surcroît, expirée dans un léger élan de gaieté, vous voyez ?
Impossible qu'il prenne la mouche dans de telles conditions !
Bon, il interrompit malgré tout notre brin de dialogue mais certainement pas parce que je l'agaçais ; le « souci » était tout autre. D'ordre social dirions-nous, puisqu'il craignait que l'on finisse par attirer l'attention des habitants - et plus particulièrement celle des médias.
Apparemment, devenir le centre d'attention ne l'enchantait guère, ce que je trouvais compréhensible dans la mesure où il y avait de fortes chances qu'un tel entourage devienne très étouffant à la longue...
Je hochai donc la tête alors qu'il avait déjà pris sa décision, esquissant un pas pour se rendre je-ne-savais-où si ce n'était dans un endroit où les caméras et les curieux ne se rendraient pas de ci-tôt.
Je haussai les épaules et suivis le pas. Inutile pour moi de le presser ; Sakaichi n'avait pas de vouloir se déplacer à grandes foulées, me prêtant à penser que ma présence ne l'incommoderait guère. Une pensée qui me fut confirmée où il s'enquit de la raison de ma présence en ces lieux frappés par quelques entités maléfiques. Le combattant se demandait ce qu'une « magicienne de mon calibre » pouvait bien faire dans cette ville.
J'écartai les bras en conservant les coudes près de mes flancs, comme pour sous-entendre par ce simple geste que la réponse n'était pas moins évidente que les dégâts provoqués dans les environs étaient visibles.


- Les séides du mal, bien évidemment ! D'une manière ou d'une autre, il y en aura toujours pour sévir sur notre belle planète bleue si pleine de vie. La paix n'est décidément pas aux goûts de tout le monde, malheureusement, dis-je en secouant modérément la tête, avant de reposer les yeux sur mon interlocuteur qui s'était vraisemblablement détendu à mon égard depuis notre premier contact visuel : Et je suis agréablement surprise de découvrir que chez nous ça ne manque pas de braves guerriers, vous qui en êtes l'exemple-même !

Je portai une main à mon menton alors qu'une interrogation me chatouillait déjà la langue. Sakaichi était intervenu avant même que j'apparaisse sur les lieux, ce qui laissait planer le doute sur les raisons de sa présence ici.
Deux possibilités : il pouvait être simplement de passage, auquel cas les habitants de cette ville avaient eu beaucoup de chance dans leur malheur, ou bien ledit combattant aux vêtements saccagés était lui-même allé à la rencontre des démons pour les empêcher de nuire, tel le héros que j'avais vu en lui rien qu'au premier coup d’œil.


- Maintenant dites-moi un peu... comment vous y êtes-vous pris pour trouver vos adversaires du jour ? Avez-vous simplement senti leur présence, ou bien le hasard a fait si bien les choses qu'il vous les a servi sur un plateau d'argent, ce pour le plus grand soulagement des habitants de cette belle petite ville ?

Spécialement à cette occasion, mon expression se fit un tantinet maligne. Si je le questionnais ouvertement à ce sujet, c'était à la fois pour étancher ma curiosité mais également pour le taquiner. Souvent, c'était plus fort que moi~ Un peu comme une impulsion irrépressible mais qui se voulait toujours un minimum contenue par respect pour mes interlocuteurs.
Avant qu'il puisse me répondre, je me fis plaisir d'agrémenter la question de quelques réflexions supplémentaires :


- Je penche plus pour la première option, déclarai-je. Vous m'avez l'air compétent, aussi bien sur le plan physique qu'intellectuel. En outre, ce petit quelque chose en vous me souffle que vous n'êtes pas homme à foncer tête baissée dans le danger. Bien sûr, vous pourriez très bien ressentir à un moment ou à un autre le besoin de vous mesurer à une entité plus puissante que vous, mais probablement pas sans avoir caché un ou deux as dans votre manche. Ce qui serait impératif dans le cas où des vies autres que la vôtre seraient en grand danger.
Je me trompe ?


Un autre petit coup d’œil pétillant de curiosité à son intention tandis que nous continuions de marcher sans hâte aucune sur une route délabrée, dont je m'occuperai certainement plus tard pendant qu'un décisionnaire du coin ferait le « nécessaire » pour que les services appropriés soient mis au courant de son état alarmant.
Quelle sera leur surprise quand ils la découvriront comme neuve le lendemain ? J'en riais d'avance ! Intérieurement, bien sûr. Il ne fallait pas que je me gausse sans raison apparente aux côtés de Sakaichi, auquel cas je pourrais passer pour une magicienne affectée par quelques maux mentaux.

_________________
- Thème de Ryanne -

A quoi vous jouez ? [PV/Ryanne] Ryanne10
----------- Level : 20 425 052 ; ?? kilis --------------
- Attaque = 4 600 000 / Défense = 2 000 000 / Vitesse = 5 000 000 / Magie = 6 400 000 / Résistance magique = 2 425 052 -
Revenir en haut Aller en bas
Sakaichi Hayabusa

Sakaichi Hayabusa


Masculin Messages : 34
Age : 18
Zénies : 1220

Données du Personnage
Power Level: 3 683 004
Power Level en Kili: /
Inventaire :

A quoi vous jouez ? [PV/Ryanne] Empty
MessageSujet: Re: A quoi vous jouez ? [PV/Ryanne]   A quoi vous jouez ? [PV/Ryanne] Icon_minitimeVen Mar 29, 2019 8:40 pm



-------------------------------------------------------------------------------------------

Beaucoup de gaïeté et de sympathie dans sa manière de parler. Cela laissait supposer qu'elle n'avait pas l'envie de le vexer. Etant donné qu'ils ne se connaissaient pas tellement, les taquineries, l'utilisation de l'humour et toute chose tournant autour de ce même lexique, étaient encore trop risquées. Ce pourquoi, il y avait des précautions à prendre. Mais tôt ou tard, elle se rendrait compte qu'il n'était pas le genre à être facilement piqué. Du moins, pas quand on parlait sur sa personne, et encore moins physiquement. Comme s'il en avait réellement quelque chose à faire qu'on puisse le critiquer, voir même le complimenter. Bien que la dernière option était évidemment plaisante et honorante, mais ce n'était pas ainsi qu'on allait l'avoir en poche. 

Ainsi, elle était une justicière ? Pourquoi pas. Il n'y avait certainement pas que lui qui avait ressenti l'énergie maléfique qui menaçait cette ville. Mais visiblement, il n'y avait qu'eux deux qui s'étaient donné la peine d'aller la défendre. Enfin, "peine"... Ce terme est subjectif. Pour sa part, il ne voyait pas cela comme un fardeau, ni une peine, mais plutôt comme quelque chose de tout à fait normal, logique, et sensé. C'était le minimum en tant qu'humain, de défendre sa race. Là où d'autres arrivaient encore à se faire la guerre entre eux pour des territoires, alors que ces derniers appartenaient à l'Humanité, et non pas à une communauté spécifique. Certains l'avaient compris, et accueillaient tout le monde comme des frères et soeurs. D'autres s'entêtaient à penser que les origines, les ethnies, et autres "différences", étaient des races à part entière. Au moins, le point positif à cette guerre, c'était que toutes ces choses n'étaient plus. Lorsqu'une menace dépassant l'humanité entre en collision avec celle-ci, il était logique de s'allier pour s'en sortir. Même les plus grands ennemis arrivaient à faire la Paix, ne serait-ce que temporaire. Ainsi, ça leur laisserait le temps de bien réfléchir à l'importance inexistante de leurs conflits.

C'était là les pensées qu'il se faisait tandis qu'il se frayait un chemin à travers les débris d'immeubles tombés durant la bataille, sous lesquels il y avait encore les cadavres de certains guerriers démoniaques. Evidemment, une partie de son attention était focalisée sur la jeune magicienne qui expliquait ses intentions, et le pourquoi du comment elle s'était retrouvée là. Très enjouée, comme personne. Pour sa part, il était resté plutôt sérieux, comme s'il était neutre, mais sans l'ignorer pour autant. Etant donné que même après le combat, il avait mis ses sens en alerte, de sorte à ne pas être pris de surprise par un potentiel démon survivant. Ce qui pourrait être fatale, à cause de leur grande fourberie qui, même s'ils étaient moins puissants, pouvaient les conduire à assassiner leurs ennemis en un seul coup de poignard. M'enfin, en l'occurrence, un poignard classique ne ferait rien d'autre que se briser contre sa peau.

Alors qu'il était, comme susdit, entrain de faire du repérage, s'apprêtant même à grimper les gigantesques débris de cet immeuble cité précédemment afin de passer derrière ceux-ci et pouvoir continuer son chemin, l'homme s'arrêta en posant son pied gauche sur un amas de briques, lorsque Ryanne fit preuve de curiosité en posant une question. Tandis qu'il était de dos et en amont par rapport à elle, parce qu'il avait pris une légère avance et avait entamé la montée, l'homme patienta quelques instants avant de prendre la parole, de cette voix grave, au ton sérieux, à laquelle elle s'était probablement habituée, et qui était agréable à l'écoute. Comme s'il voulait lui faire comprendre quelque chose sur sa personne, et en même temps, lui confier entièrement son point de vue.
 
- Je n'ai pas de tours spécifiques dans ma manche. Je fonce tête baissée avec ce que j'ai, et je vois ce qu'il en ressort...

Un léger temps d'arrêt se marquant, l'homme tourna doucement la tête sur le côté, quelques mèches de sa chevelure se secouant quand même pour découler sur son front, tandis qu'il ancra son regard duquel en ressortait une sorte de dureté, bien qu'il paraissait serein. Comme s'il était imperturbable. Ce n'est qu'une fois qu'il avait complètement capté son attention à travers ses yeux, qui en disaient déjà beaucoup, qu'il reprit où il en était.

-
A la guerre, un soldat est pour protéger l'Humanité. Quoiqu'il en coûte.

Poussant brutalement l'amas de débris avec son pied, il y découvrit un démon entre la vie et la mort. Ce dernier, comme s'il s'y attendait, lança directement une boule d'énergie qu'il réussit, en reculant la tête et légèrement le buste, à esquiver. Bien que cette dernière ait tout de même un peu brûlé le bout de ses mèches, sous le regard vaguement surpris du guerrier qui l'avait échappé belle. Fronçant les sourcils, il attrapa le col de l'armure de son ancien adversaire pour le soulever de sa main droite, et lui asséna tout de suite un direct du gauche sur le pif. Au vu de son état, le démon s'endormit instantanément, et Sakaichi le posa sur son épaule tel un sac à patates, en même temps qu'il pivotait vers Ryanne, pour terminer de lui répondre.

- En l'occurrence, ma seule arme est mon instinct. Je me bats avec ce dernier, et le laisse agir. Nous avons tous des tours dans notre manche, mais la fourberie ne fait pas partie de mes méthodes de combat. Comme tu as pu le voir, je l'ai échappé belle. Mais ce qui fait que je n'ai pas pris cette boule d'énergie, ce n'est autre que mes réflexes les plus primitifs, que j'affûte lors de mes entraînements. Cela couplé à un état de prudence permanent. Et peut-être une part de chance, qui sait ? Mais si mon instinct me dit de mourrir pour une bonne cause, je le ferai.

Autrement dit, il venait de lui faire un exemple. Est-ce qu'il avait fait exprès de poser son pied à cet endroit précis pour dévoiler ce démon, dans l'objectif de lui faire une démonstration ? Ou était-ce du pur hasard ? Cette question était encore en suspend, mais en y réfléchissant bien, Ryanne trouverait probablement la réponse. Ainsi, elle aurait également de quoi répondre à sa curiosité. Sans un mot de plus, le brun continua sa route en grimpant aisément le tas de pierres, préférant ne pas taper dedans pour ne pas aggraver la dégradation de l'environnement déjà bien amoché. Comme précédemment, elle n'était pas obligée de le suivre, mais il ne la rejetait pas non plus. Cependant, il ne pouvait pas se permettre de rester planté là, à faire la discussion. Perdre du temps était inutile. Alors s'il fallait faire parlote, autant faire quelque chose d'utile en parallèle. Comme prendre un soldat ennemi, pour pouvoir l'interroger. Ce qu'il venait tout juste de faire...


A quoi vous jouez ? [PV/Ryanne] 29.11

Revenir en haut Aller en bas
Ryanne Hilaris

Ryanne Hilaris


Féminin Messages : 509
Age : 26
Zénies : 8438 Zénnies !

Données du Personnage
Power Level: 20 425 052
Power Level en Kili: ??
Inventaire :

A quoi vous jouez ? [PV/Ryanne] Empty
MessageSujet: Re: A quoi vous jouez ? [PV/Ryanne]   A quoi vous jouez ? [PV/Ryanne] Icon_minitimeLun Avr 01, 2019 8:41 pm

De toute évidence, Sakaichi n'était pas homme à se contenter des seuls mots. Quand bien même il avançait avec calme et patience, il n'en demeurait pas moins un homme d'action, difficilement capable de rester en place à papoter. Il ne souriait pas beaucoup non plus, mais ce n'était là qu'un simple détail car il restait malgré tout accommodant avec ses interlocuteurs/interlocutrices.
Hé ! Dans le cas inverse, je ne l'aurai pas talonné comme je continuais à le faire en cet instant.
Notre parcours comportait un obstacle de taille - un bâtiment en l'occurrence. Certes, il avait connu des jours meilleurs, car il ne ressemblait plus qu'à un grand tas de ruines suite à cet affrontement entre le victorieux combattant que je suivais et les démons occis par ses poings. Même après avoir bataillé, Sakaichi escaladait le grand monticule sans difficulté aucune, son regard sérieux se promenant inlassablement sur tout élément susceptible d'éveiller son attention.
Il choisit cet instant pour répondre à mon petit questionnement, soulignant le fait qui n'était pas du genre à sortir une arme secrète de sa poche pour mettre à mal quelque entité malintentionnée que ce soit.
Non, il se voyait comme un fonceur, prêt à relever tous les défis - y compris les plus corsés. Un simple mur ne l'arrêterait pas. Il chercherait à l'escalader avec la force prodigieuse de ses bras... ou plutôt à le défoncer avec ses poings ?
Bref ! Dans tous les cas, il se démènerait pour surmonter l'épreuve du jour. Un sacré battant, oui ! Téméraire, très certainement, mais si l’entraînement suivait, qu'y avait-il de mal à cela ?
Aussi, quand son regard de dur à cuir croisa le mien, les mots qui quittèrent ses lèvres me rappelèrent l'engouement de mon défunt paternel vis-à-vis de son corps militaire et des vies civiles qui dépendaient de la réussite de ses missions.
Je n'avais rien à répondre à cela. Rien pour contredire Sakaichi, du moins. Je ne me considérais pas comme une soldate depuis que j'avais suivi l'entraînement du Maître, mais je comprenais parfaitement l'essence des paroles de mon présent interlocuteur.
« L'accomplissement du devoir passe avant tout le reste »
Et quel objectif plus noble que celui de veiller à la sûreté de l'Humanité tout entière ?
Alors que j'y réfléchissais en bravant cette colline de débris, Sakaichi fit une découverte pour le moins... brutale ? Il avait dégagé du pied quelques gravats, rendant ainsi visible un démon jusqu’ici enfoui. Celui-ci, sans prévenir, en tendant la main, avait balancé à Sakaichi une sphère de Ki à bout portant ! Il s'en était vraiment fallu d'un cheveu pour que le guerrier se fasse carboniser le visage.
S'il n'avait pas eu le réflexe de se reculer à temps, j'aurais été bonne pour l'application de soins d'urgence qui, avec ma sorcellerie curative, m'aurait très certainement donné envie de m'arracher la peau du visage tant cela aurait été douloureux. Car oui ! N'oubliez pas que tous mes soins ont un prix ; en l'occurrence, dans le cas de mon sortilège, il est question de comprendre la souffrance du blessé avant de pouvoir le soustraire pleinement à ses maux.
Mais nul besoin de s’appesantir sur le sujet : Sakaichi s'en était bien sorti, suffisamment pour coller une belle gauche en pleine face du vilain démon ! Ce dernier tomba dans les pommes avant de finir perché sur l'épaule robuste de cet homme qui fonctionnait à l'instinct.
Belle démonstration à laquelle j'avais assisté !
Sans ironie aucune, j'applaudis par réflexe avant même qu'il reprenne le dialogue.
J'eus droit à quelques explications supplémentaires quant à son mode de fonctionnement - non pas qu'il soit doté de composants mécaniques comme feu le robot-antique sur lequel j'étais tombée il y a de cela quelques jours. Comme je m'y attendais, Sakaichi se reposait pleinement sur ses réflexes, si bien que ces derniers frôlaient le domaine du mystique.
Jusqu'ici, il avait su se contenter de cela.


- ...Intéressant, tout ça ! répondis-je. Vous ne manquez pas d’entraînement, ça c'est sûr ! Néanmoins, je préfère vous mettre en garde tout de suite sur quelque chose que les soldats n'ont pas connaissance. Votre instinct est une arme plus qu'efficace contre des guerriers purs et durs, c'est un fait. Mais face à un sorcier ou à un magicien de haut vol, il ne sera pas suffisant. Pas plus que la chance. Certains sorts affectent le corps et l'esprit à la fois, vous savez ? Même avec une grande volonté, il est très compliqué de s'y soustraire. D'ailleurs, sans vouloir me vanter, j'en connais un qui ne pardonne pas de ce côté-là...

Je voulais parler du Gratia. Une incantation brève. Un simple mot prononcé dans un langage cabalistique pouvant neutraliser n'importe quel adversaire d'un niveau inférieur ou équivalent pendant deux petites secondes. De mon vécu, aucun de mes ennemis n'avait su briser cette entrave - Shiroï - alias Ferliost - non plus, quand bien même l'effet surprise avait joué en ma faveur ce jour-là.
Je rattrapai mon retard auprès de Sakaichi.
S'il ne s'était pas débarrassé du démon, c'est qu'il comptait s'en servir d'une manière ou d'une autre. Je me retins de lui poser la question, plus occupée par ma thèse sur les effets de la magie sur le corps et la psyché.
Je repris là où je m'étais arrêtée sans jamais entrer sur les détails d'obtention de la fameuse technique d' « immobilité totale ».


- Avez-vous jamais vu un mage à l’œuvre par le passé ? Attention, dis-je en levant un index devant mon visage. Je ne vous parle pas de ces stéréotypes en robe qui balancent des boules de feu à tout va, ou de ces charlatans qui lisent votre avenir en retournant des cartes. Non : je veux parler de ceux qui savent dominer leur ennemi par l'esprit. Les vrais sages qui n'agissent pas pour le seul profit. Des soldats ou des protecteurs si l'on peut dire, mais d'un ordre bien différent...

Pour ma part, je n'en connaissais pas beaucoup. Sur Terre, la magie ne courrait pas les rues. Et les sages qui l'utilisaient à bon escient ? Encore moins ! Elwen, la seule avec qui je m'étais entraînée si on excluait le Maître, provenait de Zélod III.
Comme quoi ma question prenait tout son sens ! Quand bien même j'avais quelques réserves quant à la possible ignorance de mon interlocuteur sur les pouvoirs de la magie. Lui qui m'avait vu à l’œuvre sur cette route ravagée n'avait pas eu l'air franchement étonné...

_________________
- Thème de Ryanne -

A quoi vous jouez ? [PV/Ryanne] Ryanne10
----------- Level : 20 425 052 ; ?? kilis --------------
- Attaque = 4 600 000 / Défense = 2 000 000 / Vitesse = 5 000 000 / Magie = 6 400 000 / Résistance magique = 2 425 052 -
Revenir en haut Aller en bas
Sakaichi Hayabusa

Sakaichi Hayabusa


Masculin Messages : 34
Age : 18
Zénies : 1220

Données du Personnage
Power Level: 3 683 004
Power Level en Kili: /
Inventaire :

A quoi vous jouez ? [PV/Ryanne] Empty
MessageSujet: Re: A quoi vous jouez ? [PV/Ryanne]   A quoi vous jouez ? [PV/Ryanne] Icon_minitimeVen Avr 05, 2019 8:31 pm

Un guerrier et une magicienne qui s'apprêtaient à entamer un débat sur la magie. Dans le cliché, ils devraient plutôt se taper dessus, l'un envoyant ses poings, et l'autre des boules de feu. Mais en l'occurrence, on n'était pas dans le cliché. Pour le coup, Ryanne lançait un débat sur lequel il avait déjà longuement réfléchi. N'étant pas axé sur la magie, il était tout à fait probable qu'il tombe face à des mages. Pour cela, il devait étudier leur méthode de fonctionnement, afin de trouver un contre qui lui permettrait de s'en sortir, même face à des incantations des plus... surprenantes. En effet, même de son statut de combattant "non-magique", mais plus basé sur le ki brute et les aptitudes de son corps, il avouait tout de même que la magie pouvait faire des prouesses incroyables. Autant de bonnes prouesses, comme l'avait fait son interlocutrice en réparant l'environnement et sauvant des vies, que de mauvaises, comme pourrait le faire n'importe quel "mage noire", comme il aimait les appeler. Ceux qui utilisaient la magie à des fins plus égoïstes, et qui avaient un impact négatif, avec leurs sorts et leurs "baguettes", sur ce bas-monde. D'une manière ou d'une autre, ils étaient ses ennemis. Tous ceux qui s'en prendraient à la Terre, et à l'Humanité, d'une quelconque façon, l'étaient. Normal pour un terrien de vouloir préserver son espèce, non ? Même si cette dernière peut foirer, notamment en se faisant la guerre, il n'est jamais trop tard pour réparer les erreurs passées afin de fonder le présent, ainsi que le futur. Ainsi, comme susdit et pour en revenir au débat, Sakaichi s'était plus ou moins préparé, durant ses entraînements, à affronter des magiciens. Pour ce faire, il ne changerait pas sa méthode de combat. En outre...

Même si je préfère les combats où ça cogne, je dois avouer que la magie permet de faire certaines prouesses plutôt impressionnantes, et qui peuvent largement neutraliser un individu si bien utilisé. 

L'homme s'arrêta alors après avoir gravi les débris et être passé de l'autre côté, et tourna vaguement sa tête sur la gauche pour pouvoir poser son regard sur le sien, afin de poursuivre sa réponse. Et ce, après l'avoir écouté aussi calmement que d'habitude, et en maintenant le corps du démon fermement enroulé par son bras droit, sur son épaule, main posée sur son bide.

- Mais à ce genre de combattants, j'use simplement d'anticipation. De ce que j'en ai pu tirer comme conclusion, toute magie ou formule magique "complexe" nécessite un procédé, aussi rapide soit-il, pour être mis en marche. Tel que, par exemple, une incantation... ou bien de graver une rune. Le temps que met un mage à préparer son attaque est mon temps de marge pour agir, et l'en empêcher. En outre, si l'un utilise une incantation, je l'empêcherai de terminer de parler en le prenant de vitesse, et en lui pétant la bouche, et ainsi de suite. 

Esquissant un léger sourire sur la commissure droite de ses lèvres, l'homme détourna le regard pour observer le ciel, avant d'effectuer un puissant bond du à la flexion de ses jambes, lui permettant de prendre une impulsion suffisante pour se propulser à environ sept mètres du sol. Suite à quoi, il se mit à léviter, et à pivoter dans les airs, pour reposer, à nouveau, son regard sur la jeune femme. Le brun éleva aussitôt quelque peu la voix afin qu'elle puisse l'entendre à cette distance.

-
Sur ce, je m'en vais. J'ai du boulot. Au plaisir de te revoir, et enchanté de t'avoir rencontré, Ryanne. Nos chemins se recroiseront peut-être.

Hochant la tête pour appuyer ses salutations, l'homme se retourna à nouveau pour faire dos à la magicienne. En un instant, et si elle n'avait rien d'autre à lui dire, l'Hayabusa s'envola d'une propulsion de ki, ce qui avait comme effet d'envelopper son corps d'une aura bleutée, et d'ouvrir une brèche dans la couche du son, provoquant un bruit similaire à une détonation. Il ne fallait alors que peu de temps avant de ne plus le voir à l'horizon, et c'était du à sa vitesse paraissant extraordinaire. Emmenant, par ailleurs, le démon avec lui, qu'il allait interroger le plus tôt possible, afin d'en savoir plus. Lorsqu'il parlait de "boulot", il ne faisait pas référence à un métier. Mais plutôt, aux démarches qui allaient suivre pour s'occuper des envahisseurs de la Terre, et les chasser une bonne fois pour toutes. Du moins, du mieux qu'il le pouvait. Ainsi, il pourrait entreprendre de voyager sur d'autres planètes, afin de réaliser l'un de ses objectifs : rencontrer les meilleurs guerriers de l'univers, et apprendre à leurs côtés, au cours de combats mémorables, qui forgeraient davantage son style de combat, ainsi que son expérience.

Quant à Ryanne, il était probable qu'ils se rencontrent à nouveau un jour. Une magicienne de son style se devait, selon lui, d'user de ses pouvoirs pour faire le Bien. Ainsi, si elle s'y donnait, c'était logique que leurs routes se croisent. Elle avait de "l'or" entre les mains, autant s'en servir à bon escient. Et en l'occurrence, il avait bien l'impression qu'il n'y avait nul besoin de le lui dire pour qu'elle le fasse. Entre autres, elle devait être emplie de bonnes intentions. Le principal était d'avoir les raisons pour agir, et le coeur à y mettre. De préférence, un coeur pur, et bon. 
Revenir en haut Aller en bas
Ryanne Hilaris

Ryanne Hilaris


Féminin Messages : 509
Age : 26
Zénies : 8438 Zénnies !

Données du Personnage
Power Level: 20 425 052
Power Level en Kili: ??
Inventaire :

A quoi vous jouez ? [PV/Ryanne] Empty
MessageSujet: Re: A quoi vous jouez ? [PV/Ryanne]   A quoi vous jouez ? [PV/Ryanne] Icon_minitimeSam Avr 06, 2019 8:22 pm

Ah ! Il acceptait donc mon point de vue sur les miracles que peuvent produire la magie. Sakaichi préférait le contact direct avec son adversaire mais n'en demeurait pas moins lucide quant aux effets handicapants de certains sortilèges sur le corps humain. Il n'était donc pas du genre à se laisser acculer par un tel emploi de la magie... et ne tarda pas à me le faire comprendre à sa manière, en mettant en avant sa force brute et ses réflexes foudroyants.
En l'occurrence, comme il l’avait si bien dit : il ne voyait aucun inconvénient à "péter la bouche" de l'incantateur avant qu'il ne puisse terminer de prononcer les paroles indispensables à l'accomplissement dudit sort. Une bonne grosse droite de forain bien placée pourrait effectivement interrompre un mage trop concentré sur son incantation... mais se passerait-il si jamais ce dernier, en catimini, prend soin de dresser une barrière autour de lui avant d'en appeler à un sortilège offensif bien plus dévastateur ?
Les dégâts seraient conséquents, surtout à bout portant...
Enfin ! je ne me faisais pas de mouron pour mon robuste interlocuteur ; au vu de l'état de sa tenue, il me donnait à penser qu'il était du genre à apprendre de ses erreurs dans la douleur. Peut-être même qu'il cherchait à la ressentir pour se sentir plus vivant ? Que pourrait bien lui apporter un combat sans difficulté, après tout ?
Rien, certainement !
Moi même j'avais dû, au cours de mes différentes périples, encaisser certaines attaques pour mieux les comprendre et en tirer une leçon... Bon, à de rares occasions il est vrai que j'avais fait preuve d'un léger moment d'inattention, mais je m'en étais sortie vivante - avec seulement quelques cottes fendillées.
Ha ha ! Qu'est-ce que vous croyez, hein ? Je sais faire la part des choses ! En tant que magicienne mais également en tant que guerrière, bien sûr ! Mon Maître a toujours su veiller à ce que la balance ne penche pas plus d'un côté que de l'autre, et je ne peux que le remercier pour cela.
Ce fut donc en tant que combattante - plus ou moins - aguerrie que je m'étais exprimée :


- Vous avez donc tout intérêt à gagner en vélocité ! Non pas que vous en manquiez : simplement que vos prochains adversaires - mages ou guerriers - auront sûrement cette même idée en tête. Enfin ça... c'est seulement pour ceux qui ne sont pas trop imbus d'eux-mêmes, ou qui envisagent de faire concurrence à de solides gaillards tel que vous~

Je m'étais arrêtée au sommet de cette pyramide de gravats alors que lui s'était propulsé dans les airs, à quelques mètres au-dessus de ma tête. Il était vraisemblablement en position de départ puisqu'il se tenait dos à moi, face à l'horizon azuré, son démon inconscient posé en travers de l'épaule et ses prunelles sombres portées sur moi en un regard en coin.
J'écartai les mains en une parodie de geste d'excuse.


- En tout cas, tâchez de prendre soin de vous, Sakaichi ! lui dis-je en glissant un coup d’œil sur son inconsciente trouvaille. Et de "maltraiter" votre captif dans la limite du raisonnable, au moins. Ce serait rudement dommage pour vous de basculer du côté obscur ! Quand bien même vous ne me donnez pas l'impression d'être intéressé par cette vilaine perspective.
Aussi, pour cela, vais-je vous faire autant confiance que vous à mon égard !~


Parce que oui : s'il comptait réellement quitter cette ville, c'est qu'il ne suspectait pas que je jouais double jeu. Il s'était bel et bien rendu compte que les pulsions de mort et de destruction ne m'avaient pas contaminées, qu'il ignorasse ou non la nature si ambiguë de mon Ki.
A ses yeux, mes bonnes actions primaient sur ce que je pouvais être.
Pas de préjugé, donc !
Un constat pour le moins plaisant~
Je me fendis d'un sourire passant d'une oreille à l'autre avant de lui adresser mes salutations d'un grand geste de la main.


- Tout l'honneur me revient, Sakaichi ! J'ai vraiment été ravie que le hasard nous ait permis cette rencontre. Puisse-t-il nous en accorder une autre dans un avenir proche !

Je n'avais pas de raison d'en douter, la Terre n'étant pas si vaste qu'on pourrait le croire. C'était d'autant plus vrai pour ceux qui, comme nous, sont capables de voler à toute berzingue !
Hé, les avions de chasse n'ont qu'à bien se tenir~
Les poings calés contre mes hanches, je me détournai de l'étoile filante humaine qu'était devenue, dans le lointain, la silhouette de Sakaichi pour promener mon regard sur les vestiges du bâtiment que je foulais...


- Bon, fis-je avec un petit claquement de langue, L'heure est venue de rendre à cette petite ville son lustre de la veille !

Et de ranger les jouets de certains aussi.
Je frappai mes mains l'une contre l'autre avant de me les frictionner, toujours sans me départir de cet inépuisable sourire qui me caractérise tant !
M'étant assurée que plus aucune vie ne se trouvait coincée sous les décombres de la structure effondrée, je quittai mon grand monticule de débris pour, dans les airs, obtenir une vue plus globale de ce dernier.
...Ouaip ! Ce ne serait pas aussi facile que de faire jaillir de simples piliers de pierre du sol.
La reconstruction de cette édifice allait me demander un peu de temps et de réflexion. Les informations manquantes me viendraient avec les plans de construction dudit bâtiment que je comptais remettre sur pied.
En premier temps, baliser le secteur me semblait être une bonne idée. Mais cette tâche-là, je la déléguerai de bon cœur aux forces de l'ordre - leur mâcher tout le travail ne signifierait pas leur rendre service. Et puis ce n'était pas comme si les victimes humaines de cet attentat n'attendaient pas de recevoir des soins !
Cette journée et les prochaines promettaient de me tenir occupée~

_________________
- Thème de Ryanne -

A quoi vous jouez ? [PV/Ryanne] Ryanne10
----------- Level : 20 425 052 ; ?? kilis --------------
- Attaque = 4 600 000 / Défense = 2 000 000 / Vitesse = 5 000 000 / Magie = 6 400 000 / Résistance magique = 2 425 052 -
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




A quoi vous jouez ? [PV/Ryanne] Empty
MessageSujet: Re: A quoi vous jouez ? [PV/Ryanne]   A quoi vous jouez ? [PV/Ryanne] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

A quoi vous jouez ? [PV/Ryanne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quoi? Vous plaisantez j'espère! ...Ah bon? [PV Altiom]
» Un Évènement tant Attendu [ LIBRE pour tous Indiens! VENEZ EN GRAND NOMBRE!]
» A quoi vous jouer en ce moment?
» Avouez vous à votre entourage que vous jouez à Pokemon?
» Les jeux en ligne auxquels vous jouez

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Ball Reborn  :: Univers :: Terre :: Villes-