Partagez
 

 Après le corps, l'esprit... [RP SOLO/TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sakaichi Hayabusa

Sakaichi Hayabusa


Masculin Messages : 35
Age : 19
Zénies : 1260

Données du Personnage
Power Level: 3 683 004
Power Level en Kili: /
Inventaire :

Après le corps, l'esprit... [RP SOLO/TERMINE] Empty
MessageSujet: Après le corps, l'esprit... [RP SOLO/TERMINE]   Après le corps, l'esprit... [RP SOLO/TERMINE] Icon_minitimeLun Mar 11, 2019 7:16 pm

Il y a de cela plusieurs jours, Sakaichi s'était entraîné physiquement dans les montagnes. Cet entraînement avait payé puisqu'il avait l'impression d'avoir doublé en force, si ce n'est même un peu plus. Entre autres, ces jours de souffrance n'étaient pas anodins, et inutiles. Bien au contraire, ils lui avaient permis de se forger d'autant plus qu'il ne l'était déjà, et cela lui avait même permis de déjouer une attaque de démons sur un campement de survivants terriens, avec une facilité déconcertante. En l'espace de quelques secondes seulement, il en avait mis quelques uns au tapis. Là où il lui fallait, les jours précédents, un petit moment pour y parvenir : aujourd'hui, il n'en ressortait sans aucune blessure. C'était tant mieux. Il en avait ras-le-bol de devoir se racheter des chemises, ou des t-shirt. Pas que ça à faire, et il n'avait pas de l'argent en illimité non plus. 

Quoiqu'il en soit, en cette belle journée ensoleillée, l'Hayabusa était parti pour un nouvel entraînement. Mais cette fois-ci avec une thématique autre. Bien moins hardcore que le précédent, beaucoup plus tranquille, et apaisant. De quoi lui permettre de faire redescendre sa colère habituelle, et de se ressourcer mentalement et spirituellement. Vous l'aurez deviné, il était parti pour quelques jours d'exile dans la forêt, dans lesquels il avait en tête de travailler son esprit en se plongeant dans une méditation régulière, et en faisait cohésion avec la nature. Pour cela, il voulait trouver un spot dans lequel il se situait beaucoup d'animaux, de sorte à pouvoir tester son propre ki, et voir s'il arrivait, ou non, à transmettre de la bienveillance, et de la bonté, à travers celui-ci. La réaction de la nature ne mentait pas. C'était là le plus avec un humain lambda. Tout ce qui était primitif et instinctif agissait de la manière la plus honnête. Selon lui, c'était une bonne façon de s'exprimer. Même si, évidemment, laisser aller ses instincts primitifs en étant empli de mauvaises intentions n'était pas une bonne chose.

Pour accomplir son entraînement, il abandonna son vaisseau de Capsule Corp, qui était littéralement devenu son nouvel habitat, à l'entrée de la forêt la plus gigantesque qu'il connaissait sur le continent, et il la survola tranquillement ensuite, vêtu de son dogi terrien noir, sans se presser, et en profitant de la belle vue sur l'écosystème naturel qu'il avait sous les yeux, à l'intérieur duquel faisaient leurs petites vies : une floppée d'espèces animales allant de la petite chenille qui devient papillon, au cerf qui fait s'entrechoquer ses bois avec ceux de l'un de ses homologues pour prouver sa virilité, et encore bien d'autres. De quoi enchanter notre jeune homme qui ne demandait pas mieux comme séjour. Evidemment, le soir, la forêt avait une toute autre apparence. Mais il était loin d'en être effrayé. Au contraire, les animaux hostiles faisaient partie de leur entraînement. Comme défi, il s'était donné de réussir à ne pas se faire attaquer une seule fois, en apprivoisant les espèces l'entourant, et en leur prouvant qu'il n'avait aucun mauvais sentiment à leur égard. 

Au bout de quelques minutes, il parcourut une distance de plusieurs centaines de mètres. Entre autres, suffisamment comme pour qu'il remette les pieds sur terre. En lévitant, il descendit calmement, passant au travers des feuillages sans que ceux-ci semblent le gêner, avant d'atterrir sur une gigantesque racine d'arbre. En tapotant le tronc avec la main, comme s'il le remerciait, il entama doucement la marche. A partir de ce moment, pour affûter ses sens, et pour profiter au mieux de l'environnement de façon spirituelle, il ferma les yeux, et se laissa guider par ses sens. Heureusement pour lui, il arrivait à bien ressentir les énergies vivantes l'entourant, et cela lui permettait de se frayer un chemin sans problèmes vers le coeur même de cette grande forêt. Chaque inspiration était un plaisir. Les bouchées d'air étaient riches en oxygène en ce genre de lieux, et ça changeait énormément de la ville. C'était comme revivre, comme s'il se revigorait alors qu'il était déjà en pleine forme. Entre autres, il faisait le plein de carburant pour ce qui allait suivre. Même si, en somme, c'était plutôt tranquille, comparé à ce qu'il avait subi des jours plutôt, dans son entraînement physique...

 


Dernière édition par Sakaichi Hayabusa le Mer Mar 20, 2019 5:52 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sakaichi Hayabusa

Sakaichi Hayabusa


Masculin Messages : 35
Age : 19
Zénies : 1260

Données du Personnage
Power Level: 3 683 004
Power Level en Kili: /
Inventaire :

Après le corps, l'esprit... [RP SOLO/TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Après le corps, l'esprit... [RP SOLO/TERMINE]   Après le corps, l'esprit... [RP SOLO/TERMINE] Icon_minitimeMar Mar 12, 2019 1:09 am

C'est ainsi qu'en se perdant dans la forêt, il arriva auprès d'un cours d'eau, nourri par une mini-cascade rocheuse. Au bord de celui-ci, des cerfs s'abreuvaient calmement, à quelques mètres de distance avec le brun. Pour ne pas les déranger, il essaya de ne pas trop marquer sa présence, tandis qu'il s'éloignait quelque peu. Juste avant de s'asseoir lentement sur l'herbe, et de plonger ses pieds, nus, dans la rivière fraîche. Un plaisir du à la détente produite par ce contact parcourut son corps, et le poussa à laisser tomber son buste en arrière, jusqu'à ce que son dos rencontre la terre. Ses deux bras s'étalèrent sur les côtés, à la manière d'ailes déployées. Son regard, quant à lui, se riva automatiquement vers le ciel bleuté et peu chargé, dans lequel passaient rarement quelques nuages blancs comme neige, et par lequel les rayons de soleil se faufilaient pour illuminer son visage, voir son buste entier. Heureusement pour l'eau, les feuillages de plusieurs arbres projetaient une ombre sur la rivière, ce qui la maintenait constamment fraîche. Pour son grand plaisir, et celui des animaux y passant régulièrement pour boire.

C'est dans cette même position qu'il s'endormit paisiblement. La fatigue de ses réguliers entraînements, qu'il avait poursuivi, était toujours présente. De ce fait, prendre le temps de se reposer de la sorte n'était pas mauvais pour lui. Habituellement, il le faisait dans le vaisseau. Mais c'était beaucoup plus efficace et satisfaisant dans la nature. Evidemment, l'ambiance était différente. Entre une salle confinée avec un seul lit au milieu, et une gigantesque forêt emplie de vie animale, de fraîcheur, et d'oxygène frais, il n'y avait pas à dire : la nature était bien meilleure. Selon lui, du moins. C'était sa façon de penser et de voir les choses. Mais bon, d'autres préféraient rester chez eux, et n'aimaient pas tant que cela la vie sauvage. Chacun sa manière de voir les choses.

Une bonne heure passa durant laquelle le jeune homme ronflait doucement, et dormait aussi paisiblement que profondément. Jusqu'à ce que le museau d'une... biche, semblerait-il, ne vienne caresser sa joue, jusqu'à s'y enfoncer pour bousculer légèrement sa tête, comme si elle voulait le réveiller. Entrouvrant un oeil dans un premier temps, l'homme la regarda du coin de celui-ci, avant de soupirer quelques instants. Au moment où il commença à se redresser, l'animal recula d'un bond et l'observa quelques instants, montrant toute la méfiance qu'il avait envers lui. Haussant un sourcil, le brun se dit que ce comportement était normal. En même temps, tout ce qui était brusque pouvait alerter et mettre en état de panique/défense n'importe quel animal. Si ce n'est de rares exceptions, comme le koala, par exemple. Selon lui, évidemment. Mais peu importe. En l'occurrence, c'était une occasion de tester ce que son aura pouvait  comme sensations et impressions. Pour ce faire, dans un premier temps, il ferma les yeux pour concentrer son énergie, et tenter de le transformer en fluide conducteur de bienveillance, et bonnes sensations. Dans un deuxième temps, il rouvrit les yeux et tendit délicatement sa main en direction du museau de la biche, pour voir si cette dernière se laissait faire. Mais pour ne pas la brusquer, il préférait simplement tendre sa main, et attendre qu'elle vienne d'elle-même. Cela en restant silencieux.

Ce n'est qu'une trentaine de secondes, voir une minute plus tard, que la biche en question fut convaincue, et approcha son museau pour le blottir dans le creux de la main de l'homme. Calmement, il lui caressa le pelage en passant celle-ci sur le haut de sa tête doucement, esquissant un léger sourire en coin par la même occasion. Suite à quoi, elle repartit aussi tranquillement qu'elle était venue. Mais au moins, ça avait permis à notre homme de faire le point : il pouvait transmettre de la bienveillance, et les animaux non-hostiles captaient cette dernière. Pour les plus hostiles, c'était une autre question. Mais quoiqu'il en soit, la nuit commençait à tomber, et il songea à manger quelque chose. Chasser n'était peut-être pas une mauvaise idée, mais il mit cette idée de côté pour le moment, étant donné qu'il préféra d'abord partir en méditation. Pour cela, il fallait trouver un spot. Et quoi de mieux qu'une mini-cascade pour avoir une belle vue, et en parallèle, se poser en hauteur. Aussitôt eut-il l'idée, aussitôt il l'a mise en marche. Lévitant jusqu'au point le plus haut qu'il y avait dans cette cascade, sur l'un des nombres rochers qui la composaient, l'homme s'installa en tailleur, et apporta ses deux mains, à plat, sur ses cuisses, près de ses genoux. Son aura bleutée se projeta autour de lui depuis sa peau, à une distance raisonnable, et signe de son inanimosité actuelle. Comme si sa colère due aux attaques contre les terriens s'était dissipé durant son sommeil.
Revenir en haut Aller en bas
Sakaichi Hayabusa

Sakaichi Hayabusa


Masculin Messages : 35
Age : 19
Zénies : 1260

Données du Personnage
Power Level: 3 683 004
Power Level en Kili: /
Inventaire :

Après le corps, l'esprit... [RP SOLO/TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Après le corps, l'esprit... [RP SOLO/TERMINE]   Après le corps, l'esprit... [RP SOLO/TERMINE] Icon_minitimeMar Mar 12, 2019 1:48 am

Dorénavant, il allait pouvoir enfin entamer ce pourquoi il était venu ici : la méditation. Non-seulement ça allait lui permettre de développer le contrôle de son ki, mais ça allait aussi faire évoluer son esprit, et lui offrir une possibilité de réfléchir de façon posée. Mais aussi de trouver un moyen tip pour calmer sa rage, et réussir à la contrôler, ou simplement à mieux l'utiliser, durant les combats. Du moins, en théorie, et en gros. Même si ce n'était pas chose facile, et que ce n'était probablement pas aujourd'hui qu'il allait y arriver. Mais qui ne tente rien, n'a rien, comme on dit. Ce pourquoi il était là, d'ailleurs. Pour expérimenter, et se forger davantage, comme ça a été maintes et maintes fois déjà dit.

Pour ce faire, il pensait que les conditions à réunir étaient d'avoir un environnement sain, une posture confortable, et ne pas trop se poser de questions en premier lieu. Juste laisser son esprit s'évader, en fermant les yeux notamment, et faire le vide complet dans sa tête. Ce qui n'est pas facile. Chaque humain a des pensées constamment, de la plus inutile, à la plus importante. Mais souvent, il y en avait un tas "inutiles", entre autres, qui se baladaient dans la boîte crânienne. Fallait faire le vide de ça. Rentrer en symbiose avec la nature avec l'environnement, et permettre à son mental de prospérer harmonieusement avec son corps, et son esprit. Plus facile à dire qu'à faire, en somme. D'ailleurs, en parallèle, son ki en était aussi impacté. Logique, étant donné qu'il était une extension de son être et sa personne. Même sa personnalité s'y transmettait. Pour sûr, avec de l'entraînement, il était possible d'être précis, et de cacher tel ou telle chose, voir même de modifier complètement la nature de son énergie. Mais de base, celle-ci nous représente. Si l'on est énervé, elle le fera paraître. Si on est calme, pareil. Les plus grands lecteurs sensoriels réussissaient même à cerner une personne sans lui avoir adressé la parole, et en l'ayant à peine rencontré. Ils pouvaient aussi connaître leurs intentions à l'avance. Ce qui était un atout majeur dans une bataille, et pour ne pas se faire tromper. Même dans la vie de tous les jours.

Seulement dix minutes passèrent avant qu'il n'ouvre un oeil, pour regarder rapidement le ciel, afin de jauger le temps approximativement. Il n'avait pas l'impression que ça avait beaucoup bougé. En fait, ça n'avait justement pas bougé. Le soleil était à la même place, presque couché, et le voile de la nuit n'était pas plus tombé.

- Mmmh...

Cet exercice allait être long. Très long. Là où lors des entraînements il était actif, et concentré à faire quelque chose, gaspillant de l'énergie en bougeant, et en transpirant, lors de méditations, il n'y avait rien de tout cela. Seul son esprit était en travail. Mais ça donnait une sensation d'ennui, et faisait paraître que le temps passait plus longuement, lentement. Un véritable fardeau. En soi, ce n'était que le début, et il en était bien conscient. Avec le temps, ça devait très probablement s'améliorer. N'empêche que c'était nécessaire pour lui, et c'était un plus pour son développement spirituel. Il l'espérait, du moins.

Plusieurs minutes s'écoulèrent longuement... C'était interminable pour lui, et il n'arrivait pas à se concentrer. A tel point où il était plus énervé qu'avant de commencer. Au bout d'une heure, tout de même, il s'arrêta alors, se disant que c'était inutile de continuer à nourrir sa rage pour le moment. Il était plus piqué qu'autre chose, pour le coup. En tilt de ne pas avoir réussi à tirer ne serait-ce qu'un petit résultat de cette première session. Complètement inutile, qu'il se disait. M'enfin, avec la pratique, peut-être que ça irait mieux d'ici quelques jours. Ce pourquoi, il se résigna à abandonner aussi tôt. Et il faisait bien.

Le même soir, après s'être baladé un peu le temps que la nuit arrive véritablement, l'homme s'installa sur une branche d'arbre suffisamment solide pour maintenir son poids. Le pied gauche à plat contre celle-ci, et genou replié pour s'en servir de repose-avant-bras. L'autre jambe pendait dans le vide, quant à elle. Depuis sa position, il avait une vue dégagée sur le ciel, et sur les milliers d'étoiles qui s'y étaient "installées". Evidemment, pas tellement installées puisqu'elles n'étaient qu'un minuscule reflet de leur véritable forme, mais réunies dans le voile noir recouvrant le ciel, le rendaient magnifique, et décoré. Une nouvelle méthode de calmer ses nerfs, qui fonctionnait bien. Enfin, si cette bande de loups n'avaient pas décidé de squatter le pied de l'arbre pour lui aboyer dessus à longueur de temps. Ce qui avait comme manie de le mettre en rogne, et de l'empêcher véritablement de se reposer. Suffisamment en rogne comme pour que son ki explose autour de lui, en guise de menace, les animaux féroces s'enfuyant instinctivement, apeurés. C'était pas gagner pour les amadouer, eux. Peut-être une autre fois. Là, il avait juste envie de s'endormir un peu. 
Revenir en haut Aller en bas
Sakaichi Hayabusa

Sakaichi Hayabusa


Masculin Messages : 35
Age : 19
Zénies : 1260

Données du Personnage
Power Level: 3 683 004
Power Level en Kili: /
Inventaire :

Après le corps, l'esprit... [RP SOLO/TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Après le corps, l'esprit... [RP SOLO/TERMINE]   Après le corps, l'esprit... [RP SOLO/TERMINE] Icon_minitimeMar Mar 12, 2019 2:10 am

Les jours qui suivirent furent plus productifs. Le premier n'avait pas été utile, mais lui avait permis de tâter un peu le terrain, et de partir en reconnaissance. Le deuxième lui avait au moins donné une nouvelle piste qu'il devrait emprunter pour s'améliorer, et pour réussir à atteindre ses objectifs, et ce ne fut qu'au troisième jour qu'il arriva à progresser véritablement, et de façon fulgurante. Pour ce faire, il avait trouvé des spots de méditation, qui étaient tous des points en hauteur pour avoir une bonne vue d'ensemble sur la forêt. Au fil du temps, il réussissait à réellement se concentrer plus de cinq minutes dans sa méditation, ce qui se rallongea en dix minutes, puis une demi-heure le jour suivant. Le reste du temps, ce n'était que de l'essai, mais il était rare qu'il réussisse à faire le vide pendant un long moment. Du moins, au début. En parallèle, il s'était mis à chasser avec un petit couteau qu'il avait emporté dans son voyage, en faisant gaffe à ne pas faire mal à l'animal, et à l'abattre rapidement, et sans douleur. Egalement, il restait près de lui pendant plusieurs minutes pour lui faire hômage, agenouillé devant son cadavre, main posée sur son pelage, et yeux fermés.

Comment il faisait cuire la viande ? Il la mangeait cru, à pleines dents. Son corps était suffisamment résistant comme pour en supporter les bactéries. Pareil pour celles présentes dans l'eau fraîche de la rivière qu'il avait trouvé quelques jours auparavant. Un vrai survivant, ce Sakaichi. Même s'il était beaucoup aidé par sa résistance plus élevée que la normale, qui lui permettait ce genre d'exploits, sans se sentir menacé une seule seconde par n'importe quel animal se trouvant dans les environs. Les nuits devenant de plus en plus calmes, d'ailleurs. Comme si les prédateurs avaient compris que c'était inutile de s'attaquer à lui, et qu'ils le laissaient en paix. Au bonheur de ses oreilles, et de sa tranquillité précieuse. Même s'il voulait de lui-même s'en rapprocher, mais de préférence de jour pour pouvoir se reposer la nuit, afin de tenter de les amadouer, et de voir s'il arrivait, comme avec la biche, à transmettre des bonnes intentions, suffisamment positives pour qu'ils n'aient plus peur de lui. Comme c'était le cas.

Justement. Au bout du cinquième jour de cette semaine, il réussit à approcher un ours, et à caresser son pelage, sans que celui-ci ne ressente trop d'animosité, ni même de méfiance, envers sa personne. Evidemment, cela ne s'était pas fait sur un claquement de doigts. Mais à force de persévérer, semblerait-il qu'il s'était laissé faire. Sakaichi en était même venu à tisser un léger lien "amical", qui les avaient poussé à lutter ensemble. Même si le brun se retenait, ça n'en était pas moins amusant pour lui. Il ne se serait pas cru s'il s'était dit qu'il lutterait avec un ours sans problème, il y a des années de cela. Pourtant, c'était le cas, et ça paraissait comme une routine, pour le coup.

Les loups, quant à eux, étaient plus réticents. Le mâle alpha voulant garder sa dominance sur la tribu, il était logique qu'il ne l'accepte pas au sein de cette dernière. Du moins, dans un premier temps. Peut-être qu'en persévérant, ça aurait été différent, mais il n'avait pas trouvé cela utile que de s'imposer dans cette meute. Ces derniers ne semblant plus ressentir d'animosité, ni de méfiance envers lui, à mesure qu'ils s'habituaient à sa présence en forêt, comme s'il n'était pas que de passage. 

En conclusion, au bout du septième jour, sa méditation avait fait beaucoup de progrès. Il en avait encore énormément à apprendre, mais c'était un très bon début, selon lui. Egalement, il avait fait des connaissances dans le royaume animal, et ça ne l'avait pas déplu. Au contraire, il était content d'avoir réussi à leur transmettre ses pensées à travers son ki. Il n'avait nécessité aucune parole pour cela. Le point positif avec la nature, c'est que ça se faisait à l'instinct. A l'effigie de sa manière de se battre : instinctive, relâchée, naturelle. Aussi, son sens de la survie s'était un peu amélioré, bien que ce n'était peut-être pas tellement utile dans son sac. Quoique sur une autre planète, pourquoi pas, se disait-il. Les menaces devaient être plus grandes dans des planètes plus hostiles, et c'était un plus à prendre.

Aussitôt revenu dans son vaisseau, il recommença ses entraînements. Dans la nature, il n'avait pas le matériel nécessaire pour le faire, et il préférait ne pas abîmer l'environnement avec ses coups. Surtout s'il n'y avait aucun enjeu derrière. Sinon, ça aurait été égoïste et peu correct de sa part. Ce pourquoi, il était bien content de pouvoir reprendre ses sessions d'entraînement physique en revenant. Evidemment, il ne les avaient repris qu'après être parti de la forêt, dans laquelle il avait passé un séjour essentiellement basé sur le travail de l'esprit, du mental, et de l'harmonie à entretenir entre eux, et le corps. Une semaine d'apprentissage qui n'était pas inutile car il allait continuer de méditer à côté de ses entraînements physiques, étant donné les bénéfices, essentiellement pour son ki, que cela pouvait apporter. Lorsque son vaisseau décolla, c'est avec de nouveaux bagages qu'il repartit à l'aventure.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Après le corps, l'esprit... [RP SOLO/TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Après le corps, l'esprit... [RP SOLO/TERMINE]   Après le corps, l'esprit... [RP SOLO/TERMINE] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Après le corps, l'esprit... [RP SOLO/TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Corps ardent, esprit bouillonnant ! [En pause]
» Soigner les plaies du corps, et du coeur. [Solo]
» [TERMINE] C'est bon d'offrir son corps à la nature ! (PV)
» Epreuve 6 : la logique de l'Esprit Végétal [TERMINE]
» Les Américains ne pourront pas changer la donne à Cuba après Castro.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Ball Reborn  :: Univers :: Terre :: Forêt-