Partagez
 

 Le Rêve de V : Chimère ou Réalité ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Akumoon

Akumoon


Masculin Messages : 3
Age : 18
Zénies : 2000

Données du Personnage
Power Level: 200.000
Power Level en Kili: 4
Inventaire :

Le Rêve de V : Chimère ou Réalité ? Empty
MessageSujet: Le Rêve de V : Chimère ou Réalité ?   Le Rêve de V : Chimère ou Réalité ? Icon_minitimeLun Mar 18, 2019 12:14 am

Au milieu de la pièce, assis en tailleur, V s'exerçait à un entraînement devenu quotidien. Comme conseiller par son mentor, il avait appris à émettre une certaine quantité de magie à une distance plus que raisonnable. Espérant sincèrement que cela suffirait à attiser la curiosité d'un quelconque visiteur la ressentant, lui offrant ainsi son moyen de transport afin de quitter la planète. L'exercice n'était cependant pas aisé : travaillant l'endurance et l'intensité de la magie de l'utilisateur, il était nécessaire de trouver l'équilibre au procédé. Assigner une trop grande quantité de magie pallierait à l'endurance requise afin de maintenir le processus, mais faiblir en émettant plus faiblement apportait le risque de ne pas se faire remarquer. Il s'agissait là d'un exercice mental complexe que le Zelodien appréciait malgré tout. Après tout, c'était grâce à cela que son niveau avait bien augmenté.

Usant de la télékinésie, l'homme maintenait son livre face à lui, relisant ses diverses notes. C'était un exercice supplémentaire qu'il s'infligeait afin d'apprendre à maintenir son attention sur quelque chose tout en maintenant l'utilisation de sa magie. Lassé, il ferma le livre et cessa toute magie. Observant la pièce autour de lui, il revoyait les commodes de bois poli, le doux parquet sur lequel il était assis, ainsi que son lit aux couvertures de soie. Il se releva sur ses jambes et fendit l'air de sa queue touffue. La fatigue résultant de l'exercice vint s'abattre sur le jeune Zelodien tel un coup de massue provoquant un long bâillement de ce dernier.

*
Il est temps de se reposer. Demain est une journée rempli.*

S'installant dans son lit, il repensa au planning du lendemain. Souhaitant mettre toutes les chances de son coté, il avait longuement disputé avec son paternel afin de rameuter un groupe d'alchimiste à sa cause. L'idée lui semblait improbable, et son mentor avait stipulé ne connaître aucun Zelodien ayant le savoir nécessaire à cette prouesse, mais il préférait ne pas écarter l'hypothèse que l'alchimie pourrai peut-être reproduire ou offrir un résultat similaire aux objets volants d'une race au savoir supérieur.

La nuit passa sans détails notable, et dès les premiers rayons du soleil, V se leva afin d'entamer cette journée si particulière. Peut-être était il trop optimiste, mais après tout, chaque jour le rapprochais un peu plus de son nouveau rêve : celui de partir vers les étoiles en laissant sa planète et son foyer derrière lui. La soif d'aventure et de savoir était, après tout, la raison de bon nombre de héros de récits.

La ville était en pleine activité ce jour-ci. La foule, dense, regroupait quelques centaines de Zelodiens voyageant de part et d'autre dans les rues de la grande ville sur cette partie-ci de Zelod. Le jeune homme eu maintes peines à retrouver la taverne dans laquelle il avait donné rendez-vous à ses ouvriers, mais ce ne fut qu'avec une vingtaine de minutes de retard qu'il les rejoignit. Le groupe semblait sérieux, malgré l'endroit de rendez-vous : seulement quelques ouvriers avait décidé d'entamer une boisson, très probablement alcoolisée. Cependant, aucun excès ne se fit remarquer, ce qui satisfit le jeune Zelodien. Il avait dégoté du personnel qualifié et sérieux, ce qui annonçais, il l'espérait, des résultats satisfaisant.

Alchimistes, maçons, charpentiers, forgerons, décorateur, ect... Tout type d'artisan avait été embauché dans le projet de l'élaboration de l'appareil volant. Les emmenant sur le site prévu à son chantier, le jeune Rona pris alors la parole afin de leurs communiqués leurs tâches.

- Bien le bonjour à tous, et merci de votre présence. La tâche pour laquelle je vous paie aujourd'hui, est plus qu'insolite, je le conçois. Votre objectif est d'unir vos connaissances afin de construire un appareil dont le but est de rejoindre l'espace et de quitter Zelod. Les ouvriers construiront la bâtisse pendant que les alchimistes se consacreront à trouver le moyen d'élever cette dernière jusqu'aux étoiles. Je vous laisse travailler, messieurs.

Ces discours, il ne les appréciaient guère et était plutôt maladroit en les faisant. Cependant, son paternel, le Lord Rona, lui avait enseigné la manière de s'adresser à une foule tout en dégageant son charisme et son autorité. Son vieux père avait, dès sa naissance, l'espoir que son fils reprendrait son flambeau, et deviendrait Duc à son tour. Hors, le destin n'avait pas fait les choses ainsi, et le jeune Vih Rona avait emprunté le chemin du savoir et de la maîtrise de la magie plutôt que la "politique" de la seigneurie dans laquelle il vivait. C'était dès lors de ce choix que les tensions entre père et fils avaient débuté. S'évitant au possible, chacun vaquant à ses occupations, tout deux savaient pertinemment que malgré l'amour qu'ils se portaient dus à leurs liens familiaux, les tensions dues à leurs différents prendrai le dessus. Avoir eu l'accord d'utiliser le compte familial afin de produire son chantier relevait déjà du miracle, et V avait dû disput... Négocier durant une période interminable afin d'avoir l'aval de son paternel pour financer ce projet. Il n'aurait cependant pas de seconde chance, avoir son libre-arbitre dans une famille de noble était un luxe dont avait disposé V, mais après avoir fait part de son rêve à son père, il doutait sérieusement d'en disposer encore longtemps si un échec devait se produire.

S'asseyant en tailleur non loin du chantier, le jeune Zelodien se replongea dans son entraînement quotidien. N'ayant plus de réel occupation, il avait décidé de passer à un rythme supérieur, travaillant non plus uniquement le soir, mais durant toute la journée. Ainsi, cela lui permettrait de progresser une fois de plus tout en supervisant son chantier. Les yeux clos, il se concentra, relâchant doucement son aura. Quelques minutes furent nécessaires au jaugeage de la magie nécessaire au procédé. Contrairement à d'habitude, il était nécessaire de viser plus bas. Une longue période d'entraînement nécessitait, en toute logique, une endurance qui tiendrait la route, ainsi l'intensité ne serrai pas la même que lors de ces entraînements nocturne. Comme à l'accoutumé, il projeta des salves de magies en direction du ciel. Sa concentration était maximale, et il essayait de sentir l'extrémité de son onde. Le jeune homme se sentait... Calme, un calme empli d'un profond silence et... d'un froid à en faire frissonner les plus froides journées de Zelod. C'était agréable, presque relaxant. Les bruits aux alentours du Zelodien semblaient avoir disparu afin de le laisser, lui et cette sensation permise grâce à ces efforts.

Ouvrant de nouveau les yeux, tout cessa. Bien qu'il n'avait cessé d'émettre son aura magique, ce qu'il avait ressenti l'instant d'avant était désormais terminé. La question qui lui traversa l'esprit fut simple : était-ce comme cela en haut ? Avait-il ressenti ce qui caractérisait l'environnement des étoiles ? Il espérait de tout cœur avoir très prochainement une réponse à ces questions.

Les jours suivants furent... Monotones.

V, n'étant ni alchimiste, ni ouvrier, se reposais sur des gens plus compétents. Affinant sa maîtrise de la magie chaque jour, il progressait petit à petit, comme il avait l'habitude de le faire. Ce fut après 14 jours de travail acharné que les ouvriers présentaient au jeune Zelodien une... Sorte de petite maison au mur en briques, et au toit en bois légèrement surélever par quatre "pattes" en fer. Toute l'équipe, très fier de leurs travail attendait une réponse de leurs employeurs.

- Vous avez tous été fabuleux. Je vous remercie du fond du cœur pour l'avoir accompli. Comme convenu, le paiement vous serra offert dans les plus brefs délais.

Tous partirent hormis un alchimiste, chargé d'expliquer au jeune homme le fonctionnement de la "maison volante". Passant la porte en bois, V découvrit un intérieur d'une grande qualité malgré le peu de temps accordé à la construction de la bâtisse. Le sol était recouvert d'un parquet de bonne fortune, et bien que l'espace vivable semblait relativement restreint, la maison comportait tout le nécessaire pour vivre. Une planche de bois était accrochée à l'un des murs, diverses armoires était disposé en hauteur, contenant le nécessaire afin de manger, une couchette se trouvait être dans un coin, bien que rudimentaire, elle semblait propre et de bonne qualité. Mais le plus impressionnant était le système résidant au centre de la pièce.

Faisant contraste au reste, un trou d'environ un mètre de diamètre orné la pièce. L'alchimiste s'approcha avant d'annoncer, avec une pointe de fierté qui trahissait le ton neutre de sa voix :

- Après nos diverses recherches, nous avons confectionné en nous basant sur nos théories, un système de réaction chimique provoquant de faibles explosions à répétitions, élevant et maintenant la structure dans les airs. Afin de maintenir le procédé actif, il suffit de verser ce mélange dans le trou au centre de la pièce. Informa l'alchimiste en indiquant le mélange cité.

-
Cependant, je me dois de vous informer qu'en raison du peu de temps accordé, nous n'avons effectué aucun test et ne nous sommes basés que sur nos connaissances théoriques.

Bien trop excité, V n'écoutait déjà plus. Il allait pouvoir réaliser ce rêve et quitter Zelod. Il découvrirait alors bon nombre de nouvelles connaissances encore ignoré par son peuple. Il souhaitait pouvoir établir un réel contact avec une autre race, visiter leurs planètes et découvrir leurs cultures.

Après un bref remerciement auprès de l'alchimiste, il courut amener ses affaires. Prêt à partir, il n'avais plus que cette idée à la tête, et se précipita dans le feu de l'action. Son sac dans la maison, il prit un des bocal contenant le mélange nécessaire au procédé et le versa dans le trou au centre de la pièce. De petites explosions se faisaient entendre sous ses pieds et les murs se mirent à trembler. Toute la structure ne tarda pas à suivre, mais ne sentant aucun changement, le Zelodien versa l'intégralité du bocal dans le trou en une unique fois. Les explosions se firent plus fortes, tout comme les tremblements et tout a coup... Les murs s'effondrèrent avec le toit. La maison construite en un temps record venait de tomber, ne laissant que la poussière et gravas sur le sol. V, n'ayant pas bougé malgré le risque, contemplait la scène et se laissa tomber sur le sol.


*Maya semblait avoir raison... Peut-être bien qu'aucun Zelodien ne maîtrise le savoir nécessaire à ce procédé.*

Il était déçu, lui qui avait bâti tant d'espoir sur ce plan se retrouvait au plan de départ : supplier dans le vide de l'aide jusqu'à ce que quelqu'un l'entende et accepte de le tirer de la planète.
Une pensée vint pourtant troubler le jeune homme: Et si son rêve n'était qu'une chimère irréalisable ?
Revenir en haut Aller en bas
 

Le Rêve de V : Chimère ou Réalité ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sujet 12 : Chimère [Terminé]
» Hiruko Keisuke [en attente d'une seconde validation]
» 40k à vendre et autres
» Chimère de Feu | Chimérique ... |
» Kissa, présentation d'une chimère

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Ball Reborn  :: Univers :: Zélod III :: Villes-